Connexion

Récupérer mon mot de passe

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 10 le Dim 16 Sep - 17:47

Bal masqué [Jessy] -NC-16-

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Bal masqué [Jessy] -NC-16-

Message  Lutetia Koneko le Jeu 10 Oct - 20:39

Lutetia se passa la main dans les cheveux. Jamais, il n'aurait crût qu'il s'habillerait un jour comme ça. Le miroir lui renvoyait son reflet, un sourire indécis sur le visage. Ce n'est pas que les vêtements étaient trop grands, ou trop petits. C'est juste... Juste qu'il ne les aimait pas. D'ailleurs ça faisait longtemps qu'il ne s'était plus observé dans une glace. L'apparence compte tellement peu sur Chistère... Sauf pour les femmes. Le garçon jeta un coup d'oeil à Lusée. Allongée les yeux mi-clos sur une petite commode près du masque gris qu'il allait porter. Il secoua la tête en soupirant. Il n'avait absolument aucune envie d'y aller. La petite chatte savait que, son maître aurait mille fois préféré rester dans la petite maison que leur prêtait Néo que d'y aller.
Néo... Lutetia attrapa le masque gris et s'assit sur la commode tout en grattant la tête de Lusée. La blessure que lui avait infligé Jessy plusieurs mois auparavant, n'était plus qu'une fine trace rose sur son épaule. Heureusement que Néo avait été là, sinon le garçon aurait surement perdu un bras. Il passa la main sur la petite cicatrice, en essayant de se souvenir pourquoi il avait fait ça. Oui, il aurait mieux fait de se taire plutôt que de répondre. Son père lui avait souvent dit que cette insolence lui attirerait de gros ennuis. Il avait absolument eu raison.
Finalement Lutetia avait réussit à récupérer Lusée. Malgré plusieurs frayeurs il avait réussit à sortir de cette fosse vivant. Au moins, il savait maintenant pourquoi les vieux voleurs ne s'en approchait pas. Et c'était sûr qu'il n'y remettrai plus les pieds. En parlant de voleur. Il avait légèrement changé de métier. Qui aurait crût qu'il essayerait lui même de suivre la voie de ses parents. Se faire passer pour un marchand, alors qu'en réalité il était un petit mercenaire de bas-étage. C'était assez plaisant, mais bon. Tout avait une fin. D'après Lusée, il y avait un grand bal masqué qui se déroulait ce soir dans le château principal de la ville. De toute façon, il n'avait presque aucune chance de tomber sur la cheffe, enfin presque aucune est une grande phrase. Il avait simplement entendu dire que la cheffe était en voyage sur une autre planète. Et quand bien même, elle voulait assister au festivité, le premier lac se trouvait à quatre jours de marche dans les plaines maudites...

Lutetia secoua la tête, et se plaça de nouveau devant le miroir. Sa peau était beaucoup plus bronzée, à cause de longues heures de marche sous le soleil brûlant de Chistère. Ses yeux étaient toujours aussi bleu que le ciel de Saturnal. Quant à ses habits, il était entièrement vêtu de noir. Chemise, pantalon de lin et botte. Après plusieurs efforts infructueux, il réussit à attacher le masque. Le masque s'adapta parfaitement à son visage, une petite merveille venue de Lounastra. Le masque empêchait de voir ses yeux, pourtant, lui il voyait parfaitement. Un fin sourire apparut sur son visage. Il caressa une nouvelle fois Lusée, puis sortir de la petite maison en pierre.

Pour se rendre au château, il devait traverser une bonne partie de la ville. Dans le noir. En plus que ceux qui s'y rendaient n'avait pas le droit d'amener leur double. Lutetia repensa aux derniers mois. Ils étaient passés vraiment très rapidement. Il n'avait aussi, jamais crut être capable d'amasser autant d'argent en quelque mois. Certes une grande partie de cet argent était sale mais bon... Il arriva sans embrouille au château. Les gardes le laissèrent passer. Pour entrer il fallait un pass, et ce pass il l'avait volé. Etrangement, le garçon se sentit à l'aise dans ce milieu. Il y avait tellement de gens, habillés presque tous de la même manière. Chaques personnes
possédaient un masque, c'était étonnant. Lutetia avait déjà vu des bals sur les autres planètes, mais il fallait dire que Chistère les dépassait tous. 
Les femmes étaient parées de somptueuses robes, ainsi que de magnifiques colliers. Elles devaient surement faire partie des riches de Chistère. Quant aux hommes, ils abordés un costume similaire à celui de Llutetia. Souvent accompagner d'une noeud ou d'un espèce de collier. Aucun double n'était en vu. Un fin sourire s'étira sur le visage du garçon. Lusée avait eut raison, il ne lui restait plus qu'à attendre la fin de la soirée pour s'en mettre plein les poches.

Soudain, il fut bousculé. Enfin non, il y eut un grand mouvement de foule. Il entendit même un mot "danse". Lutetia cligna de yeux, il y avait une danse ? Des vagues mouvements lui revenait en tête, mais sans plus. Les hommes formèrent une rangée et les femmes une autre juste en face. C'était incroyable. Un sourire mystérieux sur les lèvres il tendit la main à la jeune femme devant lui.

- Mademoiselle ?

Il suivait du coin de l'oeil les gestes de son voisin. Etrangement la personne devant lui ne lui disait absolument rien. Quoique, peut-être cette chevelure noire... Il remit cette supposition dans un coin de l'esprit, il était impossible qu'Elle soit là.

_________________
avatar
Lutetia Koneko
Admin

Messages : 252
Date d'inscription : 15/09/2012
Age : 18
Localisation : Dans mon monde

Identité
Mon animal et son prénom ?: Lusée, un chat noir
Mon âge: 16 ans
Mon peuple: Chistère

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bal masqué [Jessy] -NC-16-

Message  Jessy Hyou le Ven 11 Oct - 16:36

Je jetai un oeil à ma montre : 19h33. Depuis combien de temps étions nous assis à cette table ? Trop longtemps, de toute évidence. Les minutes passaient à une vitesse déplorable. Les consuls continuaient de parler, on ne demandait presque s'ils avaient conscience que personne de les écoutait. Chi laissa échapper un bâillement, s'efforçant de se tenir droite. Les gens ici ne parlait que argent, le genre de sujet qui me mettait d'une humeur massacrante. Le projet Hunter était sur le point d'aboutir, nous bossions dessus depuis près de 6 mois. La paperasse étant longue à passé de Saturnal à Lounastra, le dossier avait été ralenti et cela avait doublé le temps de lancement des opérations. Je n'avais pas la tête à ça, mon esprit était dehors. Nous avions fini par conclure avec la deuxième planète, et Sky avait insisté pour que nous le célébrions. Non, je n'étais pas le genre à faire la fête. Mais ça n'avait pas toujours été ainsi. Quand mes parents étaient encore là, nous fêtions chaque événement. Selon ma mère, ce n'étais qu'une excuse pour nous amuser entre nous. Si cette soirée était une corvée pour tout le monde, plus besoin d'excuse, autant annuler. Mais ce n'était pas entièrement le cas. Toutes les jeune filles en parlait,  s'en devenait déconcertant. Je me souviens des yeux de Chi se posant sur moi, elle m'avait souffler : " Fais un effort, pour une fois. Tu sais que ta mère aurait approuver. "

Je fermai les yeux, me passant la main dans les cheveux. A l'époque, ma mère était une danseuse renommé. Elle m'avait souvent dit que j'avais hérité de son sens du rythme, des mouvements. Quand je rentrais le soir, mon père sortait les vieux CDs, et nous dansions tous dans le salon. Le sourire de ma mère me revenait en mémoire. Une boule se forma dans mon ventre, soit forte. Comme tu l'as été jusqu'ici. Il fallait que je sorte d'ici, maintenant. Sans prendre la peine d'attendre la fin de l'interminable discours d'un des représentant, je me levai, et déclarai :

" Bien. Je pense que nous avons fait le tour. La séance est terminée, je veux tous vous voir au château à 20 heures. "

Sur ces mots, je fis signe à Chi, et sorti. Je devais passer chez moi, histoire d'avoir l'air présentable. Je ne m'étais même pas occupé de ma tenue, j'avais simplement chargé Miss Burtley de me trouver une robe convenable. J'avais pour ambition de passé inaperçu une bonne partie de la soirée, histoire d'écouter un peu ce que disent les habitants de Chistère. Beaucoup pensaient que j'étais en voyage pour le projet Hunter, mais vu que celui ci avait été écourté, j'étais rentré plus tôt. Nous devions tous admettre que Sky avait précipiter les choses pour que j'assiste aux festivités. C'était bien sous genre. 
Nous avancions silencieusement dans le noir, nos pas se faisant à peine entendre.

Il ne me fallut que quelques minutes pour rejoindre ma demeure. En entrant, trois personnes se ruèrent sur moi. Je n'aimais pas qu'on m'habille, j'étais parfaitement capable de le faire seule. Enfin ça, c'était tout Miss Burtley. Je souris donc faiblement, me laissant faire. On m'accompagna dans une grande pièce, et m'assis sur une chaise. La chaleur dans mon cou me faisait deviner le fer à boucler. Pinces, barrettes, paillettes, tout était sorti. On releva mes cheveux en queue de cheval, pas une mèche dépassait quand je passai ma main pour vérifier que tout tenait parfaitement. On me maquilla, je ne serais dire comment. C'était léger, à en juger par les couleurs qu'elles utilisaient. 

Une d'elle alla chercher la robe. J'en eu le souffle coupé. Elle était magnifique : Rouge, longue, légèrement gonflante, parfaite. Elle fut sur moi en moins d'une minute. Les dames firent les finitions, et m'invitèrent à me diriger vers l'immense miroir qui recouvrait tout le mur de la face Est. En découvrant mon reflet, la première chose à laquelle je pensai était que j'étais magnifique. Les dizaines de filles qui courraient pour se rendre à la fêtes ne m'arrivaient pas à la cheville. La deuxième était que j'étais le portrait craché de ma mère. On aurait dit qu'on l'avait repris, avec dix ans de moins. Je fermai les yeux, essayant de me souvenir. Rien, que du flou. Tous ces produits m'avaient sérieusement affectés. Peu importante, seul le présent m'importait, ainsi que les gens vivants. Je n'avais plus de temps à consacrer aux morts, je m'en étais déjà trop préoccupé jadis. Sur ce, je saisi le masque que me tendait Miss Burtley. Il était noir, on pouvait distinguer quelques éclats pourpre. Il était magnifique. Ces gens avaient vraiment fourni un travail exemplaire. On ne pouvait pas nier que le chéquier les motiver, mais au moins ils le faisaient bien. Tout était près. Je m'accroupi, embrassai Chi sur la joue, et me dirigeai vers la sortie.

Le voyage se passa sans encombre. J'avais décidé de m'y rendre à pieds, gardant précieusement ma dague sous me robe. Je n'avais pas eu à m'en servir depuis la dispute avec Lutetia, mais mieux valait être prudent. Lutetia..Que pouvait-il bien devenir ? Après que nous ayons récupéré Lusée, je lui avais conseillé de disparaître pendant un moment, histoire de se faire oublier. Était-il déjà de retour, quelques part dans Chistère ? Je secouai négligemment la tête, le chassant de mon esprit. Il était impossible que je le vois au bal, c'était évident. Qui sait, peut-être qu'un jour je le recroiserai ? Haussant les épaules, je gravis les quelques marches jusqu'à l'entrée. On entendait déjà de la musique. Ma mère se serait jeté à l'intérieur pour aller dompter la piste de danse, comme elle le disait si bien. Je m'avançais discrètement dans la foule, sentant quelques regards se tourner vers moi. Ma robe se détachait un peu du lot, c'était évident. Mais pas assez pour qu'on se doute de mon identité. Mes cheveux était attachés, bouclés. J'avais des talons compensés, pour ne pas que ma taille me trahisse, et mon masque cachait un peu la couleur de mes yeux maquillés. Et puis je n'étais quand même pas la seule à avoir les cheveux noirs !

Mon regard parcourut l'assemblée. J'avais déjà repéré quelques uns de mes hommes, ils avaient tenus leurs propos, une bonne chose pour le dossier. Sky était là aussi, aussi discrète que moi. Je n'avais pas envie de lui parler, même si le fait que le la connaisse par coeur m'avait aidé à la reconnaître. Sa robe était sublime aussi. Toutes les jeunes filles se retournaient sur elle. Sa chevelure rousse la trahissait un peu, il fallait bien l'admettre. 

Une musique commença. Je n'eu pas le temps de vraiment comprendre dans quoi je me trouvait, qu'une main se tenait là. Devant moi. Peut-importe, je la saisi. C'était un jeune garçon, grand, blond. Impossible de voir ses yeux. Cette posture me disait quelques chose...Je chassais cette pensée absurde et commençai à suivre la musique. Je connaissais très bien cette danse, la suivre était un jeu d'enfant. Des mouvement légers, fins, précis. Nous avons tournoyer pendant une bonne dizaine de minute, nos gestes s'accordant parfaitement. Il savait très bien danser, ça se sentait. Quand la musique s'arrêta, nous étions tout proche. Je pouvais sentir un parfum m'étant connu. Impossible de remettre un nom sur ça. J'avais surement du le croiser parmi les dizaines de personnes m'ayant aidé à rendre le projet convainquant.

Je relevai les yeux, et les plongeai dans les siens. Un regard sanglant, celui dont je n'aurais jamais été capable de me défaire. Le sang lave le sang. C'était une fatalité pour moi. 

Le feu contre la glace, intéressant n'est ce pas ? Je sursautai. D'où cette fois était sortie ? De ma tête ? Ces paroles...Plissant les yeux, je me mordis la langue. Lutetia.

_________________
avatar
Jessy Hyou
Admin

Messages : 267
Date d'inscription : 14/09/2012
Age : 18
Localisation : Dans les bras de Lutetia.

Identité
Mon animal et son prénom ?: Chi, une panthère noire
Mon âge: 16 ans
Mon peuple: Chistère

Voir le profil de l'utilisateur http://the-black-world.creationforum.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bal masqué [Jessy] -NC-16-

Message  Lutetia Koneko le Ven 11 Oct - 17:07

Lutetia eut le souffle coupé par la robe de sa cavalière. Une magnifique robe rouge. Il garda son sourire, et se retient d'hausser un sourcil en voyant les talons de la demoiselle. Et puis la danse commença. Jamais Lutetia aurait crût qu'il survivrait à ça. Pourtant il y arriva. En faite, il avait juste eut énormément de chance. Il était tombé avec une très bonne danseuse, et à plusieurs reprise il avait vu des "couples" s'éloigner pour les laisser tournoyer. Lutetia devait surement ressembler à un grand gamin avec son immense sourire. Dix infernales minutes à tournoyer, pourtant le garçon se sentait bien. A la fin, il était tellement proche qu'il put sentir le parfum de sa cavalière. Un parfum familier.
Derrière son masque, il cligna de yeux quand il remarqua la couleur des yeux de la demoiselle. Rouge, rouge sang. Son sourire de gamin disparut, une seconde, pour laisser place à un sourire nerveux. Sa main se crispa et il lâcha celle de sa cavalière. Il recula d'un pas, pour mieux contempler cette personne. Il passa sa main dans ses cheveux. Non, ça ne pouvait pas être elle. Non tout simplement impossible. Lutetia reprit son sourire et pencha légèrement la tête sur le côté. Il tendit la main à la jeune femme.

- Mademoiselle, voudrait-elle boire quelque chose ?

Pour sa part, il avait plutôt envie d'aller prendre l'air. Mais d'après certain invité, il y aurait une annonce, ou quelque chose dans le genre. Il observa un instant la grande salle où il se trouvait. Elle était immense, Lutetia n'aurait sût dire le nombre de chandelier il y avait, ou de bougie. Il y avait aussi un imposant lustre un peu bleu translucide. Soudain, une phrase lui revient en tête. Il l'avait dit à la la cheffe quand ils s'étaient vu au lac. Un fin sourire nostalgique s'étira sur ses lèvres. Il ne put s'empêcher de murmurer.

-Le feu contre la glace...

Trop jeune pour avoir des regrets, mais tant pis. Il y eut du nouveau du mouvement, et la plupart des invités se tournèrent vers un grand escalier. Lutetia croisa les bras en attendant ce fameux discourt.

_________________
avatar
Lutetia Koneko
Admin

Messages : 252
Date d'inscription : 15/09/2012
Age : 18
Localisation : Dans mon monde

Identité
Mon animal et son prénom ?: Lusée, un chat noir
Mon âge: 16 ans
Mon peuple: Chistère

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bal masqué [Jessy] -NC-16-

Message  Jessy Hyou le Ven 11 Oct - 17:36

Je respirai un grand coup, toujours essoufflée par la danse infernale que nous venions de mener. Un courant d'air vint se glisser sous ma robe, il faisait assez chaud. Mon cavalier se recula un instant, comme troublé. M'avait-il reconnu ? Non, je ne pense pas, car il me retendit une main en me proposant :

- Mademoiselle, voudrait-elle boire quelque chose ?

Je jetai un oeil à la grande horloge accrochée au dessus de nous. Je n'allais pas avoir le temps, le discours allait commencer d'une minute à l'autre. Tout le monde allait savoir qui j'étais, seulement à ce moment précis. J'affichai donc un sourire gêné et secoua timidement la tête. Paraître naturelle, juste naturelle. C'était si dure que ça ? Je soufflai, commençant à me lasser de cette comédie. De toute manière, ça commençait. Un des hommes me fit un signe, c'était à moi. Je regardai le garçon, affichant mon habituel sourire. Il allait comprendre. Je m'y dirigeais, montant les quelques marches avec calme. Tout le monde se tus, mais quand je me plaçai devant l'auditoire, des murmures d'incompréhension se rependirent dans la foule. Avec délicatesse, le défis la boucle qui tenait mon masque derrière ma tête. Je l'ôtai, et le posai sur le pupitre en face de moi. De nouveau ce silence. Tous étaient comme ébahis. Je ne préférai pas regarder Lutetia, non. Prenant une inspiration, je me lançai, et dis d'une voix sérieuse :

" Bienvenu à tous. Je suis là pour vous annoncer quelque chose qui nous concerne tous. Ce bal n'a pas été organisé sans motif.
 Je déglutis. J'ai l'honneur de vous annoncer que nous avons signé avec Saturnal pour le projet Hunter ! "

Des cris de joies retentirent, tout le monde se mis à parler, et rire, à regarder les autres. Je souris faiblement, et laissa la place à un de mes consuls. Il expliqua tout dans les moindres détails. Comment tout allait se passer jusqu'ici. Les chasseurs de Saturnal deviendront les fournisseurs de Chistère. La viande reviendra enfin sur nos marchés. Tout le monde l'attendait depuis si longtemps ! Je lâchai un soupir et me frayai un chemin parmi la foule. Je tenais mon masque à la main, laissant mon visage à la vu de tous. Il ne m'était plus d'aucune utilité. En sortant de la masse, je tombai nez à nez avec Lutetia. Vu comment il me fixait, ça ne pouvait être que lui. Je me mordis de nouveau la langue. Qu'est ce que je pouvais bien lui dire... Le regard planté dans le sien, je déclarai, essayant de ne pas être trop sèche :

" Je vois que tu es remis, Koneko. Prends bien soin de toi. "

Un sourire malicieux sur les lèvres, je m'avançais pour passer à côté de lui. Mes cheveux frôlèrent les siens. Il ne changerait jamais, j'en étais maintenant persuadée.

_________________
avatar
Jessy Hyou
Admin

Messages : 267
Date d'inscription : 14/09/2012
Age : 18
Localisation : Dans les bras de Lutetia.

Identité
Mon animal et son prénom ?: Chi, une panthère noire
Mon âge: 16 ans
Mon peuple: Chistère

Voir le profil de l'utilisateur http://the-black-world.creationforum.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bal masqué [Jessy] -NC-16-

Message  Lutetia Koneko le Ven 11 Oct - 18:14

Lutetia hocha simplement la tête lorsqu'elle s'éloigna. Son regard dériva pendant quelques secondes sur les précieux colliers et bracelets. Puis ils revinrent au centre. Son coeur rata un battement tandis qu'il recula d'un pas. Impossible ! Tout simplement impossible. Il perdit son sourire, quand elle commença. 

" Bienvenu à tous. Je suis là pour vous annoncer quelque chose qui nous concerne tous. Ce bal n'a pas été organisé sans motif... J'ai l'honneur de vous annoncer que nous avons signé avec Saturnal pour le projet Hunter ! "

Le jeune voleur ne put s'empêcher de sourire. Pas un sourire de joie comme les autres, ni même heureux. Juste un sourire malicieux. Son côté emmerdeur refit surface et il eut soudain envie, de pourrir la fête de cette jeune cheffe. Projet Hunter. Ces deux mots tournaient en boucle dans la tête du garçon. Dépendre d'une autre planète pour manger, c'était tout simplement trop dangereux. Elle ne ferait qu'apporter à manger aux Piosentropes. Il sortit de la masse de personne. Trop de gens, c'était beaucoup trop compacte. En croyant se diriger vers la sortie, il tomba nez à nez avec Jessy.

" Je vois que tu es remis, Koneko. Prends bien soin de toi. "


Lutetia ne put s'empêcher de sourire méchamment. Pendant quelques secondes, il envisagea de tirer sur ses cheveux noirs bouclés pour attiré son attention. Finalement, il recula pour se retrouver nez à nez avec la jeune fille. Il avait toujours son masque et aucune envie de l'enlever, il avait déjà vu deux trois personnes qui le connaissaient pour d'anciennes affaires. Il se planta devant elle. Les mains sur les hanches il affichait un grand sourire de gamin qui vient de faire une bêtise.

-Je suis ravis de voir que les Whyvernes t'ont appris quelques choses.

Il éclata d'un rire discret mais méchant. Un sourire tranquille revient sur son visage. Il tapota doucement la tête de Jessy.

- T'énerves pas, c'est juste une plaisanteries.

Son sourire s'élargie et il pencha un peu la tête sur le côté.

- ça me fait étrange de te voir en robe. En tout cas... Il fit demi tour et commença à s'éloigner. Elle te va très bien.

_________________
avatar
Lutetia Koneko
Admin

Messages : 252
Date d'inscription : 15/09/2012
Age : 18
Localisation : Dans mon monde

Identité
Mon animal et son prénom ?: Lusée, un chat noir
Mon âge: 16 ans
Mon peuple: Chistère

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bal masqué [Jessy] -NC-16-

Message  Jessy Hyou le Ven 11 Oct - 19:23

Je m'apprêtais à sortir quand Lutetia revint se planter devant moi. Je n'aimais pas le sourire qu'il affichait, il me rendait nerveuse. Ce garçon avait toujours eu des idées étranges, et un dont inexpliqué pour répandre le bordel partout où il va. Ce sourire ne faisait que prévenir d'un sale coup. Les gens était reparti danser, la musique me donnait mal à la tête. Il avait réussi à gâcher ma soirée, il devait être bien satisfait. Je m'en fichai bien, pour être honnête. J'avais envie de rentrer, et de dormir. Tant pis pour le repas. Koneko lança, une pointe de fierté parvenant à m'irriter :

-Je suis ravis de voir que les Whyvernes t'ont appris quelques choses.

Je ne dis rien, croisant les bras, un sourire neutre, le défiant du regard. Il avait toujours eu des idées très arrêtées sur les choses. Il n'était pas idiot, juste aveugle. Je n'étais pas là pour lui reprocher ça, juste pour l'écouter un peu aboyer, histoire qu'il se croit assez important. Sa main vint tapoter ma tête, je me reculais brusquement. Je n'étais pas son chien, au cas où il le croirait. Qu'il n'essaye pas de m'apprivoiser, je mords. 

- T'énerves pas, c'est juste une plaisanteries.

Bien sur. Rattrapage très maladroit. Je soufflai, ennuyée, me demandant s'il avait enfin fini. Il pencha légèrement la tête sur le côté.

 - Ça me fait étrange de te voir en robe. En tout cas...Elle te va très bien.


Je levai les yeux aux ciel, alors qu'il faisait demi tour. Je n'avais qu'une envie : Le laisser partir et rentrer. Pourtant, je ne pus m'empêcher de cracher :

" Et toi, on peut dire que tu ai appris quelques chose aussi. Je lâchai un demi rire sec. Tu t'invites à ce genre de soirée, il y a du progrès. Inutile de se demander comment tu es rentrer. "

Je regardai sur le côté, les yeux entrouverts. Je voulais rentrer, tout de suite. La soirée allait surement se prolonger jusqu'à la moitié de la nuit. Je me sentais mal, ma tête tournait. Qu'est ce qu'il m'avait encore fait...Énervée, je partis chercher mon grand manteau. Rabattant la capuche, je sortis sans dire un mot, le pas rapide. Il faisait frais dehors, j'avais besoin de respirer. Je n'eu pas pus profiter longtemps de l'air, qu'un gros coup de frappa à la tête. Ça fait mal. Très mal. Je ne voyais plus très clair. Où est-ce que j'étais ? Le noir revint encore. J'en avais marre de cette sensation trop habituelle...

_________________
avatar
Jessy Hyou
Admin

Messages : 267
Date d'inscription : 14/09/2012
Age : 18
Localisation : Dans les bras de Lutetia.

Identité
Mon animal et son prénom ?: Chi, une panthère noire
Mon âge: 16 ans
Mon peuple: Chistère

Voir le profil de l'utilisateur http://the-black-world.creationforum.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bal masqué [Jessy] -NC-16-

Message  Lutetia Koneko le Ven 11 Oct - 19:48

Lutetia s'arrêta net quand Jessy commença.

" Et toi, on peut dire que tu ai appris quelques chose aussi. Tu t'invites à ce genre de soirée, il y a du progrès. Inutile de se demander comment tu es rentrer. "

Lutetia eut une moue boudeuse en entendant son rire sec. Il se retourna avec l'intention de lui dire qu'il avait eut une invitation mais ne trouva que le vide. Étrange. Il faut dire qu'il l'avait connu rapide. Il soupira, la danse avait reprit et il restait planté dans un coin. Il sortit alors que la tête lui tournait. Trop de gens, trop de lumière, trop de chaleur. La fraîcheur de la nuit lui fit du bien. Il inspira profondément et se mit en marche.
Jessy avait peut-être eut le dernier mot, mais étrange... ça lui avait fait du bien de la revoir. Il retira son masque avec un sourire. Il l'avait trouvée bizarre. Normalement, elle l'aurait démontée plus. Elle devait surement être fatiguée. Lutetia leva les yeux de ses bottes et vit une silhouette devant lui. Elle marchait rapidement. Soudain quelque chose tomba derrière elle.

- Atten...

Il se rendit compte de la stupidité de cette parole. Il recula alors que la chose qui était tombée sur la silhouette s'approcher de lui. Il recula encore, puis sentit un coup dans son cou et s'évanouit.

Noir. Lutetia grimaça il avait affreusement mal à la tête. La pièce était plongée dans le noir complet. Le silence aurait put être total s'il n'y avait pas eut sa respiration sifflante ainsi qu'une autre, plus douce. Le garçon cligna des yeux plusieurs fois, il avait l'impression d'être allongée sur... Sur quelque chose de doux. De doux ? Il avait aussi l'impression qu'il y avait des coussins. Des coussins sur Chistère ? Il ne put retenir un rire nerveux. Il le regretta aussi tôt, en se rendant à quel point sa gorge était sec. Il détestait ça. Il se leva. La tête lui tournait et un bruit de chaîne se fit entendre. Il trouvait son poignet droit un peu trop lourd. Il essaya un pas et trébucha sur... Sur un coussin ? Lutetia maudit ces machins. En plissant les yeux, il crut remarquer une personne.

Les mains de chaque côté de la tête de cette personne, et les genoux, surement au niveau des hanches. Il faisait trop sombre pour distinguer certaines choses. Lutetia demanda doucement.

- Vous... Vous allez bien  ?

Il avait le coeur battant à cent à l'heure, qui aurait-crût qu'un peu de pénombre puisse produire un tel effet.

_________________
avatar
Lutetia Koneko
Admin

Messages : 252
Date d'inscription : 15/09/2012
Age : 18
Localisation : Dans mon monde

Identité
Mon animal et son prénom ?: Lusée, un chat noir
Mon âge: 16 ans
Mon peuple: Chistère

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bal masqué [Jessy] -NC-16-

Message  Jessy Hyou le Ven 11 Oct - 22:36

Où-est ce que j'étais ? Je n'aurai pas été capable de le dire. Le noir. C'était le seul mot que j'avais à la bouche. Est-ce que j'étais seule ?  Une envie de vomir me pris, je dus me retenir de ne pas tout renvoyer. L'air ici était irrespirable. J'ouvris les yeux, mais ne distingua rien de plus. Peut-être une faible lueur au plafond. Il faisait froid, tellement froid. Je n'avais jamais été comme ça, que m'avais t'on forcé à avaler ? Surement rien de bon. Je tremblais de tous mes membres, sentant la sueur glisser sur mon front. J'essayai de me lever, mais des chaines me firent retomber sur le sol moelleux. Je n'avais plus de force...Mes yeux retombèrent, et de nouveau ce soir intense.

- Vous... Vous allez bien  ?


J'ouvris lentement les yeux, ne sachant pas trop où regarder. Quelques chose me tenait au sol, et je du bien plisser les yeux pour apercevoir Lutetia, assit, penché au dessus de moi. Je ne me sentais toujours pas bien. Il me dévisageait avec des yeux pleins de douceurs. Je ne l'avais jamais vu comme ça. Je sentais mon cœur battre dans ma poitrine, il résonnait dans ma tête. Je me redressai légèrement, toujours cette douleur à la tête. Je ne pouvais pas répondre...Je n'y arrivais pas. J'ouvris doucement la bouche, mais aucun sons n'en sortit. On aurait dit une enfant, ou un ange. Inoffensive, les larmes aux yeux, les cheveux tombant en boucles sur mes épaules. Je levai mes yeux rouges vers Lutetia, et les plongeai dans le bleu ciel. Un silence pesant, je ne savais quoi faire. Je ne pouvais pas bouger, je ne pouvais pas parler. Et Chi, que faisait-elle en moment ? Elle s'inquiétait surement pour moi. Je me raclai la gorge, et soufflai, m'efforçant de dire quelques chose :

" Je n'en suis pas sure..."

Les chaines me serraient beaucoup. Avec mes petits poignets, ils avaient surement du en mettre des doubles, ce qui rendait la sensation encore plus poignante. Respirer était si difficile...Chaque mouvement, du plus voyant au plus discret. Une douleur me pris à l'estomac, et je dus me retenir de ne pas pousser un gémissement de douleur. Je ne voyais presque rien...Était-il toujours là ? Je tendis la main vers le haut, et mon doigt fin effleura son visage. Il glissa doucement sur sa joue, puis passa dans ses cheveux. Je ne savais pas combien de temps nous resterions ici, mais les émotions ne manqueront pas à l'appel...

_________________
avatar
Jessy Hyou
Admin

Messages : 267
Date d'inscription : 14/09/2012
Age : 18
Localisation : Dans les bras de Lutetia.

Identité
Mon animal et son prénom ?: Chi, une panthère noire
Mon âge: 16 ans
Mon peuple: Chistère

Voir le profil de l'utilisateur http://the-black-world.creationforum.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bal masqué [Jessy] -NC-16-

Message  Lutetia Koneko le Ven 11 Oct - 23:43

Lutetia fronça le nez en voyant deux iris rouge. Jessy. Encore. Il se retient de soupirer et s'assit à côté d'elle. Il se frictionna les bras en regrettant de ne pas avoir prit une veste, ou un manteau... Quoique, Jessy n'avait que sa robe, elle n'était pas sortie avec un manteau ? Son regard croisa le sien. Rouge, il se rappel s'être demander plusieurs fois pourquoi elle avait les yeux rouge. Il remarqua qu'ils brillaient. Le garçon pencha légèrement la tête sur le côté. Des larmes ? Lutetia cligna de yeux, il croyait rêver. Jessy Hyou, qui avait les larmes aux yeux ! Il ne savait pas s'il était plus choqué que nerveux. Il passa sa main gauche dans ses cheveux. Comment c'était possible ? Il approcha un peu son visage du sien pour en être sûr. Finalement elle réussit à dire quelque chose.

" Je n'en suis pas sure..."

Lutetia ne put s'empêcher d'arquer un sourcil. Il comprit que quelque chose clochait. Il ferma les yeux et comprit. Ce qu'il avait prit pour sa respiration était celle de Jessy. Sifflante et difficile. Il les rouvrit et pencha un peu la tête sur le côté. Il avait légèrement mal au ventre mais c'était supportable. Il eut un frisson lorsque les doigts de Jessy lui effleurèrent la joue. Il prit un oreiller et le posa sur ses genoux avant de forcer Jessy à s'allonger. Il déteste qu'on touche à ses cheveux et, ce n'est par parce qu'ils sont enfermés dans une pièce qu'il la laissera. Il fit la moue. Cette moue se transforma en grimace, quand il pencha la tête en avant tout en pinçant l'arête de son nez. L'air était irrespirable, non. Nauséabonde. Elle lui donnait envie de vomir.

Lutetia cligna des yeux, et secoua la tête. Drogué. Il fronça le nez, tandis que sa main était contre le front de Jessy. Jut... Jutanium. Le jeune voleur se souvient très bien de cette drogue. C'est aussi l'une des seules fleures de Chistère. Il suffit de la réduire en bouillit puis de l'infuser pour en faire une puissante drogue. Une drogue qui provoque d'horrible maux de ventre et une forte désorientation ainsi qu'une impression que l'air est irrespirable.  Lutetia fronça le nez en faisant une grimace. Il en avait tellement reçut que les effets était presque invisible. Mais ça s'était y a tellement longtemps. Il se souvenait du visage de son père et de ses paroles froides. "Pour être invincible, il faut être immuniser contre les poisons, pour mieux surprendre tes ennemies...". Le garçon se mordit la lèvre, le Jutanium était aussi utilisé pour bloquer les pouvoirs.

Sans s'en rendre compte il s'était mit à jouer avec les cheveux de Jessy. C'était un geste qu'il faisait souvent, avec ses propres cheveux. Il le faisait quand il était stresser, ou quand il ne savait pas trop quoi faire. Son regard, qui jusqu'à maintenant fixé un point invisible dans le noir, tomba sur celui de Jessy. Il frissonna, pourquoi lui faisaient t-ils un tel effet ? Lutetia s'efforça de sourire doucement. Il se raclât la gorge en se souvenant, de la panique qu'il avait eut parce que son père connaissait comment amenuiser les effets de la drogue, mais qu'il s'était contenter de le regarder jusqu'à ce qu'il trouve tout seul. Il sourit un peu plus, pour dissimuler son trouble. Puis doucement, il dit.

- Faut pas paniquer, calmes toi. Concentre toi sur les battements de ton coeur. Imagine... Imagine un endroit, où tu te sens bien et...

Le voleur ne savait pas trop quoi dire, il s'était débrouillé seul et ne savait pas trop comment l'expliquer. Il ferma les yeux et inspira profondément, tandis que sa main gauche était sur le front de Jessy et que la droite enroulait ses cheveux noirs autours des doigts. Il rouvrit les yeux et planta son regard dans celui de Jessy.

-Jutanium, je suppose que tu connais ? Tu... Tu n'as... 

Il s'arrêta de parler. Sa gorge était beaucoup trop sec. Il soupira. La fatigue était un effet second, et malheureusement pour lui. Il n'avait jamais réussit à éviter ce symptôme. Il se pencha en avant, et son front toucha celui de Jessy. Il resta un moment comme ça, les yeux fermés. Il finit par murmurer alors que la pièce s'éclairait.


- J'ai franchement aucune idée...

_________________
avatar
Lutetia Koneko
Admin

Messages : 252
Date d'inscription : 15/09/2012
Age : 18
Localisation : Dans mon monde

Identité
Mon animal et son prénom ?: Lusée, un chat noir
Mon âge: 16 ans
Mon peuple: Chistère

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bal masqué [Jessy] -NC-16-

Message  Jessy Hyou le Sam 12 Oct - 1:52

Je sentais ses doigts s'enrouler autour de mes cheveux, un mouvement régulier, comme les battements de mon cœur. Ils étaient forts, épuisants. Chaque pulsion me faisait descendre un peu plus bas. Ressaisis-toi, allez...Cette voie, c'était celle de mon père. Je ne me souviens absolument pas de celle de ma mère. On la disait douce, envoûtante. Je ne l'avais de toute évidence pas héritée. Je laissai ma tête retomber sur le coussin que Lutetia avait placé sous moi. Des gens nous avaient enfermé ici, mais qui, et pourquoi. Surtout jusqu'à quand. La douleur en moi ne faisait que s'intensifier. Mes organes se tordaient, comme un tissus qu'on essore. Je me pliai en deux, essuyant le plus vite possible la larme qui roulait sur ma joue. Personne ne devait la voire. Non, jamais. Plutôt mourir. La main de Lutetia vint s'appuyer sur mon front. Était-il inquiet ? Comment savoir. Je ne voulais pas beaucoup parler, respirer était déjà assez épuisant. Je toussotai, essayant de ne pas m'évanouir. Mes doigts grattaient doucement les coussins en dessous de nous, un geste répétitif qui dénonçait mon ennui.

Nos regards se croisèrent, créant des étincelles. Cet effet m'avait certes toujours surpris, mais c'était la première fois qu'il était si marqué. Je ne pus détaché mes yeux des siens, admirant malgré la pénombre chaque reflet de glace. Ils me captivaient comme au premier jour, c'était comme si je les redécouvrais à chaque seconde. Sa voix vint la réveiller :


- Faut pas paniquer, calmes toi. Concentre toi sur les battements de ton coeur. Imagine... Imagine un endroit, où tu te sens bien et...Jutanium, je suppose que tu connais ? Tu... Tu n'as... 

De quoi parlait il ? Je n'en avais pas la moindre idée... Il n'avait lui même l'air pas sur de ce à quoi il avançait. Je refermai les yeux, appréciant le contact de sa main sur mon front. Ma vie serait-elle donc toujours comme ça ? Emplie de piège, d'arnaque, de menteurs ? Est-ce que toutes les vies étaient comme ça ? Pourquoi a-t-il fallut que ça tombe sur moi. J'aurais peut-être préféré être la fille d'un marchand, avec une mère qui travaille a la ferme, et des frères et soeurs. Des parents qui m'embrassent en rentrant, me serrent dans leurs bras, et m'écoutent rire ne serait-ce que se dire que je vais bien. Je rouvris les yeux, interrompue dans mes longues pensées. Le front du Lutetia était collé au mien, c'était froid. Ou frais. Agréable. Il murmura, sans bouger :

- J'ai franchement aucune idée...

Qui sait...La pièce s'éclairait légèrement, c'était surement du à une minuterie. Ou alors les gens dehors savaient que nous étions réveillés ? Peut importe. Je me redressais légèrement, obligeant Lutetia à faire de même. De nouveau ce regard planté dans le sien. C'était une drogue ? Depuis quand me faisait il ça... Je ne cillais pas, soudain prise d'une irrésistible envie de toucher la main. Je cédai à ce désir, mes doigts glissant sur la paume retournée qui jouait encore avec mes cheveux. Doux, et froid. C'était de toute évidence les deux mots qui lui correspondaient le mieux. La douleur presque oubliée revint en force, et je ne pus retenir un gémissement. Je me tordis en deux, légèrement allongée sue Lutetia. Je ne voulais pas qu'il me voit comme ça...Mais je n'avais pas force de ravaler cette sensation, pas une fois de plus. Une fois encore depuis tout ce temps. Encaisser, sans broncher. Je levai les yeux vers lui, quelques centimètres nous séparaient. Son odeur envahissait mes narines, un parfum de pluie, quelques chose de froid. Je savais grâce à lui que le froid avait une odeur. Enfin, c'était ce que je croyais. 

La bouche entrouverte, je pouvais maintenant distinguer son visage, éclairé d'une lumière rougeâtre. A quoi penses-tu, Lutetia. Dis moi à quoi tu penses...

_________________
avatar
Jessy Hyou
Admin

Messages : 267
Date d'inscription : 14/09/2012
Age : 18
Localisation : Dans les bras de Lutetia.

Identité
Mon animal et son prénom ?: Chi, une panthère noire
Mon âge: 16 ans
Mon peuple: Chistère

Voir le profil de l'utilisateur http://the-black-world.creationforum.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bal masqué [Jessy] -NC-16-

Message  Lutetia Koneko le Sam 12 Oct - 12:12

Lutetia aurait put rester des heures comme ça. Il était bien, malgré les vagues de douleurs qu'il ressentait. Comme de petits assauts, il avait l'impression que la douleur était de plus en plus forte. Il faillit tomber à la renverse quand Jessy se redressa. Il ouvrit les yeux, mais les referma aussitôt. Depuis quand la lumière était allumée ? Depuis quand était-elle si forte ? Il fronça le nez et les rouvris doucement. Les frissons remplacèrent la douleur quand il vit les yeux rouge de Jessy. Il frémit en sentant la main de Jessy. Chaude. Il baissa les yeux vers sa main et ne réussit pas à retenir un "désolé" presque inaudible tout en la retirant.
Il appuya ses coudes sur ses jambes, puis son menton dans ses mains et s'efforça d'éviter le regard de Jessy. Il examina la salle. Il y avait bien des coussins. Plein de coussin. Ainsi qu'un tapis. Lutetia en avait déjà vu dans des riches maisons, mais ceux là étaient austères et ne dégageaient qu'une impression d'autorité. Ce tapis là, lui n'était que d'une seule couleur, marron, et était doux au touché, ce qui donnait envie de s'allonger dessus. Les murs étaient d'une vilaine couleur grise. Lutetia cligna soudain des yeux. Trop près. Bien trop près. Il enfouit son visage dans ses mains en murmurant des insultes. De long frissons douloureux parcoururent son corps. Il n'arrivait pas à calmer ces frissons qui se transformèrent lentement en sanglot. Il détestait ça. Être enfermé dans une petite pièce, lui avait toujours fait peur. S'il ne pouvait pas sortir quand il le veut, il avait toujours ce genre de réaction. Au bout d'un moment qui lui parut une éternité, il réussit à calmer les sanglots. Il devait faire pitié dans l'état qu'il était.

Il secoua doucement la tête et se concentra sur Jessy. Elle avait l'air de plus en plus mal. Le jeune voleur posa sa main sur la sienne en lui souriant. Étrangement, il avait toujours aimé les yeux de Jessy. Il avait l'impression, qu'ils étaient animés d'une flamme propre à la volonté de la cheffe. Une flamme qu'il adorait, animé avec ses méchantes plaisanterie. Il ne savait pas quoi dire pour la rassurer. En y repensant, il n'avait jamais trop sût comment faire pour rassurer les personnes. Non, lui il avait plutôt l'habitude d'embêter jusqu'à ce que la personne s'énerve, puis de laisser couler. Son sourire devient un peu plus triste et il sentit les larmes arriver. Il ferma les yeux et fronça le nez. Il ne savait pas quoi dire, ni quoi faire. Sa main attachée passa sous la tête de Jessy, tandis que l'autre se posa sur sa joue. Le voleur lui sourit gentiment en penchant la tête légèrement sur le côté. C'était un vrai sourire. Pourquoi en faisait-il si peu ? Son yeux bleus rencontrèrent une nouvelle fois, le rouge des yeux de Jessy. Tout son être frémit rien qu'à cause de ce regard. Il se pencha en avant et son front se posa contre celui de Jessy. Étrangement il se sentait bien. Il n'arriverait pas à dire depuis combien de temps il s'était sentit si bien. Ses lèvres rencontrèrent celles de Jessy. Un simple baiser, lui provoqua une décharge électrique. Son coeur battait à la chamade. Il entendit soudain une voix moqueuse.

- Tout ça pour ça ?

Lutetia se redressa brusquement, il connaissait trop bien cette voix. Son visage se décomposa et il devient aussi blanc qu'un linge. Son coeur rata deux battements. Il recula le plus rapidement possible, et se trouva rapidement dos au mur. Il avait les yeux écarquillés comme un enfant qui était terrorisé. Devant lui se tenait un homme. Grand, beaucoup plus grand que ne l'était le jeune voleur. Il avait une silhouette svelte. Cet homme possède des cheveux blonds, et ses yeux, bruns, étaient cachés derrière des lunettes de l'ancien temps. Il portait une tenue serveur, dont le premier bouton de la chemise blanche était défait. Ainsi que le noeud, que Lutetia avait vu sur plusieurs homme au bal, était défait et pendait sur le côté. Dans sa main, il tenait une tasse et pointait du doigts Jessy qui était toujours allongée. Une main dans la poche de son pantalon noir, l'homme souriait. C'était ce sourire qui avait terrorisé Lutetia. Avec un petit rire, l'homme sortit sa main de sa poche et la passa dans ses cheveux. Une vilaine cicatrice partante du dos de la main à la base du petit doigts et qui s'enroulait sur main jusqu'au coude. Mais la chose qui choqua le plus le garçon était l'objet circulaire que l'homme avait dans la bouche et qui dégageait une fumée nauséabonde. Il se souvenait très bien du nom de l'objet, Cigarette. Il se souvient très bien que son père lui avait dit qu'il n'en fumerait plus que pour les Grandes Occasions. Elles venaient de l'ancien monde, et plus personne n'en fabriquait. C'était un poison pour le corps.

Lutetia rentra la tête dans les épaules. Son père... Pourquoi aujourd'hui ? Pourquoi maintenant ? Il se souvenait encore parfaitement de ce que sa mère disait. Elle disait qu'il était le portait craché de son père, sauf pour les yeux... Eux, il les tenait d'elle. Le jeune voleur essaye de trouver une porte, il n'avait pas put entrer sans porte ? L'homme s'approcha de Jessy. Il eut un rire sec.

- T'es nul, Lute (prononcé Luté). Je croyais t'avoir mieux éduqué que ça. Ce n'est pas du Juta, bien trop dangereux pour une petite nature comme notre cheffe. C'est du Vatuim, tu te rappels ? Maux de ventre et blocage de pouvoir. Franchement...

Lutetia se tordit les mains tandis que le regard glacé de son père revenait sur lui. Il n'osait pas lever les yeux et se contenter de regarder ses chaussettes. Une voix dure lui fit lever les yeux.

- Regarde moi quand je te parle. Tout ça, pour ça ?

Jillian fit une grimace et donna un coup de pied dans l'épaule de la cheffe. Lutetia restait sans voix, il n'avait pas le courage de l'affronter. Il se contenta d'hocher la tête. Le sourire de son père réapparut, il se pencha vers Jessy. Il avait le même sourire méchant.


- Dite moi "Cheffe". Que dois faire un père, quand son enfant le laisse pour mort et quitte la maison familiale avec la moitié de la fortune ? Que dois faire un père, quand il est face à un enfant désobéissent ?

Lutetia baissa la tête en serrant des dents. Ses mains étaient tellement crispés que les phalanges étaient devenues blanches. C'est vrai, il l'avait fait mais Jillian n'avait pas dit pourquoi...

[Désolé pas beaucoup d'inspi, j'espère que ça te dérange pas. Voila à quoi ressemble son père.
http://i55.servimg.com/u/f55/17/34/74/16/heiwaj10.jpg]

_________________
avatar
Lutetia Koneko
Admin

Messages : 252
Date d'inscription : 15/09/2012
Age : 18
Localisation : Dans mon monde

Identité
Mon animal et son prénom ?: Lusée, un chat noir
Mon âge: 16 ans
Mon peuple: Chistère

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bal masqué [Jessy] -NC-16-

Message  Jessy Hyou le Sam 12 Oct - 18:12

Le silence était revenu progressivement s'installé dans la pièce moelleuse. Avec la lumière, nus distinguions parfaitement chaque coussin. Et il y en avais beaucoup. Cela me rappela les pièces dans lesquelles les fous sont enfermés. Nous croiraient-ils assez fou et désespérés pour taper nos têtes contre les murs ? Hun. Je ravalais ma fierté, ayant soudain conscience d'avoir l'air un peu bête, ici, attaché à celui que j'aimais, et détestais à la fois. Et lui, que pouvait-il bien pensé de ça ? Son état avait l'air stable, du moins, c'est ce qu'il faisait paraître. Pas totalement. Le garçon enfouit son visage dans les mains, tremblant de partout. Je n'aimais pas le voir pleurer. Mais je n'avais pas non plus la force de le consoler. A quoi je sers, exactement ? Combien de temps encore devrai-je prouver que je n'ai aucune place ici. Je déglutis, voyant que Lutetia s'était un peu ressaisit. 

Une traînée de sueur se distinguais sur mon front. La température montait ou quoi ? C'était l'impression que ça donnait. Si ils étaient enfermés ici avec un chauffage qui se faisait de plus en plus puissant, il ne faudrait pas longtemps avant que nous finissions totalement cramés. Je me mordis la lèvre inférieure, les larmes aux yeux, sentant la main de Lutetia se poser sur la mienne. Lui non plus ne semblait pas très conscient de tout. Au moins, ça les égalisait sur tout. Je clignais plusieurs fois des yeux, me demandant combien de temps je comptais encore attendre avant de me réveiller. Ça t'amuse d'être dans cette position ? Tu l'as longtemps cherché, avoues le ! Je ne cherchais pas à me faire passer pour faible...Loin de là. Pendant un long moment je gardais mon regard fixé sur le mur grisâtre, à me demander si j'étais réellement responsable de la mort de mes parents. Car c'était moi qu'on voulait, cette nuit là. Ma mère à donné sa vie contre la mienne, et mon père et mort d'être rester à mes côté. Qui dit que ce n'est pas ces gens qui nous ont enfermé cette fameuse nuit ? Ils sont venu réparer leur erreur, mais pourquoi Lutetia ? Il n'était lié d'aucune façon à mon passé, et c'était mieux pour tout. Je serrai les dents, tentant de ne pas exploser. Je n'en avais pas la force, dans tous les cas. Le front du jeune garçon vient de nouveau s'appuyer contre le mien. Que cherchait-il à faire exactement. Ne savait-il donc jamais s'arrêter... Sa main vient de poser sur ma joue. Je voulus le repousser, lui dire d'arrêter de jouer avec mes émotions, que ce n'était vraiment pas le moment pour ça et que j'allais vite m'énerver. Mais ce ne fut pas le cas. Je gardais mes yeux plantés dans les siens, voyant pour la première fois ce qui me semblait être un sourire sincère. Non, arrête.

Quand ses lèvres touchèrent les miennes, je ne saurais pas exactement dire ce que j'ai ressenti. Violence, amour, tristesse. On aurait pu dire qu'il ait duré une fraction de seconde comme un demi siècle. Un gout merveilleux, qui reflétait toute l'interdiction de ce moment. J'aurais voulu mettre ma main dans son cou, le tenir encore, ne jamais le laisser partir, mais je n'en eu ni la force ni le temps. C'était terminé. Ma tête tournait, je ne savais pas exactement ce qu'il se passait. Lutetia était loin, dos au mur. Des papillons me tournaient dans le ventre, une larme se retenait de couler. Les spasmes n'avaient pas cessé de tourner dans mon corps, comme de l’électricité qui se promène dans chaque parcelle de mon être. Je sursautais quand une voix mesquine lança une réplique acerbe. Qui était cet homme...Pourquoi...J'eu envie de vomir, de rire, de pleurer, de l'aimer. Pourquoi était-il là lui. Il avait tout gâché. Je ne le regardai pas, me contentant de ne savoir que le sons de cette voix de serpent. Sifflante, énervante. Je compris mieux ce qu'il dit ensuite :

- T'es nul, Lute. Je croyais t'avoir mieux éduqué que ça. Ce n'est pas du Juta, bien trop dangereux pour une petite nature comme notre cheffe. C'est du Vatuim, tu te rappels ? Maux de ventre et blocage de pouvoir. Franchement..

Vatium...Je connaissais ça. Comment se faisait-il qu'un truc aussi minable ait des effets pareils sur moi ? Je serrai les dents, essayant de faire comme si je ne l'écoutais pas. C'était le cas, mais l'entendre était une chose dont je ne pouvais me passer. Et ça pouvait m'être utile, nous être utile, pour la suite. Quelle suite ? Qui disait que nous sortirions vivants d'ici ? Peut-être que si nous nous échappions avant...Calme toi...Ne..

Je me retournai brusquement, et vomis toute la bile de mon estomac. J'avais déjà vomis tout ce qui était vomissable cette nuit. A présent j'avais l'impression de m'arracher l'estomac à chaque renvoie. Le goût abominable avait remplacé le doux parfum des lèvres de Lutetia. Je sentis un coup de percuter à l'épaule, et je du me tenir pour ne pas lui arracher le pieds. Car oui, je m'en sentais capable. Quelques chose s'était réveillé en moi, j'en avais juste marre. Une grande chaleur se rependait dans mon corps, se concentrant sur mes poignets. Les anneaux en prenait déjà un sacré coup. J'avais peut-être réussis à vomir le poison ? Ou bien...Non. Je sentis l'halène du grand homme tout près de moi, il me soufflait :

- Dite moi "Cheffe". Que dois faire un père, quand son enfant le laisse pour mort et quitte la maison familiale avec la moitié de la fortune ? Que dois faire un père, quand il est face à un enfant désobéissent ?

Une sensation me pris à la gorge. Je fixai incessamment le sol, comme si je pouvais retrouver tout mon passé détruit, réunis dans ces coussins. Ne pleure pas, ne pleure pas surtout. Je rouvris les yeux, tellement rouges qu'ils éclairaient plus que les simples lumières. Je les levais lentement vers l'homme penché sur moi. C'est ton père, n'est ce pas ? Pensai-je au fond de moi. Ils se ressemblaient. Sauf les yeux. Grand, très mince, cheveux blonds tombant de la même manière. En plantant mon regard dans le sien, on aurait pus croire que tout allait sauter. Le mélange était chimique, explosif. Je ne cillais pas, prise d'une rage et d'une tristesse, d'une haine sans borne. Je n'eu qu'a baissé le regard sur sa cigarette pour que celle ci tombe en cendre sur le sol. J'entrouvris la bouche, me sentant comme capable de cracher des flammes. Il avait demandé ? Je pouvais lui répondre ! Le défiant de mes yeux pourpres, je lui crachai :

" Quand on est pas capable d'éduquer correctement un enfant, on en a pas. "

Je sursautais, prise de frissons, de vagues de douleur insoutenables. Mon père n'avais pas été capable de ça. Ma mère non plus. Je n'aurais jamais du venir au monde, voilà la seule vérité. J'ai traînée mes parents dans la mort pour leur erreur. Telles étaient les règles du jeu, pas vrai ? Tu le voulais. Tu souhaitais que tout se termine

" Le caractère d'un enfant se forme selon le reflet que ses parents lui ont renvoyé ! "

Mes chaines étaient presque complètement fondues. Je me forçais à me lever, m'appuyant sur le mur, malgré ma tête qui battait dans tous les sens. Je ne voulais pas abandonner, jamais. Je secouais lentement les mains pour faire tomber le morceau de fer qui coulait comme de l'eau. Mon regard ne croisait pas celui de Lutetia, je ne voulais pas voir ça. Je ne voulais pas savoir ce qu'il pensait de ça. Ça ne concernait que moi. Relevant la tête, je défiais l'homme du regard. J'aurais pus avoir peur, il faisait deux fois ma taille. Mais je ne pouvais pas douter maintenant, pas après ça...

_________________
avatar
Jessy Hyou
Admin

Messages : 267
Date d'inscription : 14/09/2012
Age : 18
Localisation : Dans les bras de Lutetia.

Identité
Mon animal et son prénom ?: Chi, une panthère noire
Mon âge: 16 ans
Mon peuple: Chistère

Voir le profil de l'utilisateur http://the-black-world.creationforum.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bal masqué [Jessy] -NC-16-

Message  Lutetia Koneko le Sam 12 Oct - 19:24

Jillian écarquilla légèrement les yeux et loucha sur la cigarette qui se consuma en quelque seconde. Il inspira la fumée qu'elle dégagée en pensant que cette petite cheffe était impressionnante. Il avait sous estimé le pouvoir des sentiments. Pourtant il apprécia l'explosion que firent leur regard. Son sourire s'élargit lorsqu'elle lui répondit.

" Quand on est pas capable d'éduquer correctement un enfant, on en a pas. Le caractère d'un enfant se forme selon le reflet que ses parents lui ont renvoyé ! "


Un sourire enchanté était dessiné sur le visage de Jillian. Il avait pensé que son fils ne lui aurait rien dit. Qu'il lui aurait caché la vérité, ou bien déformé. Mais non, il avait l'impression que Lutetia lui avait raconté. Ou bien, elle s'en fichait... L'amour rend aveugle. Si seulement Lutetia avait put avoir le caractère de la cheffe. Si seulement il avait été plus obéissant. De toute façon il était trop tard pour refaire son caractère. Il amena la tasse à ses lèvre et but le liquide amer, du café, sans quitter des yeux la jeune fille. Elle avait fait fondre ses chaînes par sa simple volonté. Il s'en fichait un peu, de toute façon ça ne impressionnait absolument pas. Il posa doucement la main sur les cheveux de la jeune fille, et les ébouriffa légèrement. Avec le sourire il lui dit.

- Tu es pire que Lute. M'enfin... Tu as le sale caractère de ton père mais la beauté de ta mère, pas étonnant qu'il s’intéresse à toi...

Il enleva sa main et pencha légèrement la tête sur le côté. Lutetia cligna des yeux. La vue de son père l'avait mit dans un état second. Il le croyait mort... Non, il avait espéré qu'il soit mort. Le jeune voleur se releva en s'appuyant sur le mur. Pourquoi maintenant ? Il avait l'impression d'avoir un brasier à la place du coeur. Il remarqua le regard glacial de son père. Il se retient de baisser les yeux à terre et soutient pendant quelque seconde ce regard. Il était tellement glacé, qu'il aurait put figé un piosentrope lancé en pleine course. Il éteignit rapidement le brasier de son coeur. Soudain, Jillian se désintéressa de la jeune cheffe. Elle était dangereuse, mais qu'elle s'avise de faire un seul mouvement et il n'aurait pas de honte à le frapper. Contrairement à son imbécile de fils, il n'était pas un pacifiste. Il s'avança jusqu'à Lutetia, qui évitait soigneusement son regard. Il n'y avait pas de haine, ni de rancoeur. Juste une profonde déception ainsi qu'une joie cachée. Sa main se posa sur la joue de son fils. Elle était glaciale. Le jeune voleur ferma quelques secondes les yeux pour apprécier ce contact si rare, mais il le regretta presque aussitôt. Jillian lui administra une gifle tellement forte qu'elle l'aurait fait voler jusqu'à l'autre bout de la pièce s'il ne l'avait pas attrapé par le col juste après. Le son sec et claquant retentissait dans les oreille de Lutetia, tandis qu'il voyait des points lumineux danser devant ses yeux. Il avait perdu l'équilibre et se retrouver seulement maintenu par la poigne de son père. Il ne se souvenait pas en avoir reçu d'aussi forte. Elle lui tirait même quelques larmes. Une vilaine marque rouge apparut sur sa joue.
Jillian força son fils à avancer. Il était déçu par ce manque de force. Déçu qu'il ne l'avait pas anticipé. Son regard glacé retomba de nouveau sur la cheffe. Il ne pouvait pas la laisser là. Trop dangereuse. Et puis Chistère avait besoin d'une cheffe, et son projet Hunter était une bonne idée. Pendant quelques secondes, il se demanda qu'elle était la meilleur façon de la supprimer. Non, il ne pouvait la tuer. Dommage... L'enfermer avec Lutetia ? Humm... Son fils semblait être le point faible de la cheffe, mais aussi son point fort. Il but une nouvelle gorgée de la boisson tandis qu'il forçait Lutetia à se plier en deux. ça faisait quatre ans qu'il était partit. Si son fils trouvait qu'avant sa vie était dur, alors il la regretterait en comparaison de ce qu'il l'attendait. Oui, il allait payer. La liberté à un prix, et ce prix et cher. Jillian donna un coup suffisamment fort dans un coussin pour qu'il aille finir sa course derrière les genoux de la jeune cheffe. Avant qu'elle ne tombe il la rattrapa et la coinça sous son bras. L'homme avait toujours eut une force hors du commun, ce n'est donc pas une fillette de seize ans qui allait l'effrayée. Les deux adolescents, se trouvait presque nez à nez. Jillian sorti de la pièce.

- Pardonnez moi, fit-il avant de prendre une nouvelle gorgée de café. Mais vous êtes bien trop dangereuse pour vous laisser toute seule. Puis, je suis sûr que vous avez des petites choses à régler avec mon fils.

Les couloirs étaient tellement sombres, qu'on pouvait se demander comment il faisait pour se déplacer sans se prendre les mur. Par contre, il prit un malin plaisir à laisser son fils se les prendre. Il ouvrit une porte et pénétra dans la pièce. Comparée aux couloirs, elle était bien éclairé. C'était une chambre. La lumière semblait provenir de partout et de nulle part à la fois. Il y avait énormément de coussins, le lit était immense et il y avait un tapis similaire à celui de la petite pièce. Une armoire en bois et un bureau complétaient la chambre. Il y avait une autre porte qui donnait sur une petite salle de bain. Jillian lâcha son fils pour qu'il se redresse. Il lâcha la cheffe et administra une autre gifle à Lutetia. Cette fois-ci, il le laissa tomber. Il sortit mais, juste avant de fermer la porte, il lança un regard glacial au jeune voleur et lui dit.

- Profite en bien, c'est peut-être la dernière fois que tu la vois.

Sa voix était aussi glacial que son regard. Il ferma la porte, et Lutetia entendit la serrure se fermer. C'était sa chambre... C'était il y a tellement longtemps. Ses joues le brûlaient, et les gifles l'avaient à moitié assommées. Pourtant, la phrase de son père eut l'effet d'un coup de couteau. Les larmes coulèrent toutes seules, tandis que ses yeux s'emplissaient de tristesse et se voilèrent. Pou... Pourquoi ? Pourquoi maintenant ? Pourquoi, l'idée de ne plus jamais voir Jessy lui faisait si mal ? Pourquoi ? Sa respiration devient saccadé et il ne put que s'excuser.

- Ex... Excuse moi Jess... Je suis désolé, c'est encore de ma faute... J'au... J'aurai jamais du revenir. Je suis dé...so...lé.

Il cacha son visage entre ses mains.

_________________
avatar
Lutetia Koneko
Admin

Messages : 252
Date d'inscription : 15/09/2012
Age : 18
Localisation : Dans mon monde

Identité
Mon animal et son prénom ?: Lusée, un chat noir
Mon âge: 16 ans
Mon peuple: Chistère

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bal masqué [Jessy] -NC-16-

Message  Jessy Hyou le Sam 12 Oct - 21:13

Le sourire que le grand homme me rendit me rappela que je ne pouvais rien contre lui. En tout cas rien tant que j'étais ici. Il se moquait de moi, comme je le faisais avec les autres. Il me connaissait, je le sentais. Se renseigner sur les gens, surtout sur les gens connus, était devenu un jeu d'enfant avec la presse et les livres. Je me rappelle encore de ce jour où Lutetia avait sorti un ouvrage racontant la vie des Hyou. Je m'étais mise en colère. Avais-je eu raison ? Il était un peu tard pour se le demander. Si il existait, c'est que d'autre l'avaient rédigé, d'autre l'ont acheté. Des dizaines de personnes. La vie privé n'existe pas pour les gens comme moi, c'est un privilège auquel nous n'avons jamais eu droit. 
Je continuai à soutenir le regard de son père, surveillant sa main qui s'approchait dangereusement de ma chevelure. Je ne bronchai pas quand elle glissa sur ma tête, alors qu'il lançait, toujours ce sourire de diable :

- Tu es pire que Lute. M'enfin... Tu as le sale caractère de ton père mais la beauté de ta mère, pas étonnant qu'il s’intéresse à toi...

Je restais impassible, mais me risquai à répondre, aussi froide que mon expression :

" Après être parti si longtemps vous n'êtes pas le mieux placé pour justifier quoi que ce soit le concernant. "

Je ne bougeai pas d'un centimètre, droite comme un pic, le regard meurtrier. Il pouvait me torturer, me faire souffrir comme il l'avait fait souffrir jadis. Rien ne changera dans ce que j'éprouve pour son fils. Il sembla fixer Lutetia. Celui-ci n'avait plus rien dit depuis son arrivé. D'après lui, son père était mort depuis un moment. Si il l'avait raté, sa vengeance était certes à craindre. Mais je ne comprenais pas mon rôle dans cette affaire. Si son père voulait le faire souffrir, sa façon de s'y prendre serait de s'en prendre à ceux qu'il aime ? Qui te dit qu'il t'aime, Jessy. Tu ne mérites l'amour de personne, tu ne te souviens pas ? Bien sur que je me souviens. Comment oublier les cris de douleurs, ceux qui me hantent chaque nuit depuis que j'ai commencer à douter de ma raison d'être. Je baissai les yeux, honteuse d'avoir cru m'en sortir si facilement. Un son violent me fit tourner la tête. Lutetia était pendu au poing de son père, qui le tenait d'une main. On pouvait voir sur sa joue une plaque rougeâtre, couverte par les larmes. La violence. C'était une chose que seuls les faibles utilisaient. Une chose que les idiots utilisaient. J'avais longtemps été idiote aussi. Je me rendais compte que je ressemblais au père de Lutetia. Je lui avais beaucoup ressemblé après la mort de ma mère. La haine qui était sortie de moi, je m'étais mise à tuer, à faire souffrir pour ne pas me souvenir c'était ma propre douleur que je cherchais à enfouir. Son père avait-il peut-être souffert ainsi aussi...Il fallait que je me concentre, chose impossible dans l'état dans lequel je me trouvais. Souffrance. Je voulu m'approcher d'eux, essayer d'intervenir, mais le regard du géant se posa de nouveau sur moi. Je n'aurais su dire comment je me suis retrouvé à terre, puis dans les bras de cet enfoiré. J'étais à quelques centimètres de Lutetia, mais il ne me regardait pas. Il avait l'air sonné, entre le cauchemar et la dure réalité. 

- Pardonnez moi, mais vous êtes bien trop dangereuse pour vous laisser toute seule. Puis, je suis sûr que vous avez des petites choses à régler avec mon fils.


Je ne répondis rien. Ça n'aurait servi à rien de se débattre maintenant. Nous étions surement au milieu de rien, sans aucun possibilité de sortir d'ici. Il nous trimbala au travers un couloir sombre pendant une petite minute, avant que nous entrions dans une pièce semblable à l'autre. Elle était un peu plus grande, et meublée. Il y a avait une salle de bain aussi. Il finit par nous lâcher, et décocha une autre gifle à Lutetia. Je rampai pour m'asseoir à côté de lui, lançant un regard de tueuse à son père. Il n'avais plus intérêt à lever la main sur lui. Il dit à l'intention de son fils, la mine moqueuse :

- Profite en bien, c'est peut-être la dernière fois que tu la vois.

Il n'ajouta rien de plus, et sorti. Je regardai dans le vide, comme captivée par quelques chose d'invisible. Et si il disait vrai. Je n'avais jamais imaginé ma vie sans lui. Elle serait surement terriblement ennuyeuse. Il était le point de couleur qui me rappelait sans cesse que j'étais vivante, et non perdue dans ce monde sans raison d'exister. Je le croyais certes, mais l'oubliais en sa présence. Il était une drogue qui me permettait de ne pas sombrer, ce qui me gardait à la surface, m'obligeant de continuer de respirer. Il pleurait, oh tellement fort. 

- Ex... Excuse moi Jess... Je suis désolé, c'est encore de ma faute... J'au... J'aurai jamais du revenir. Je suis dé...so...lé.

Je me plaçais en face de lui, lui levant la tête, mes mains sur ses tempes. Que pouvais-je bien lui dire. Les enfants sont le reflets que les parents leurs renvoient. Mes parents ne m'ont jamais consolée, alors comment pourrai-je prétendre savoir comme m'y prendre. Je l'obligeais à soutenir mon regard, et le pris dans mes bras, lui passant ma main sur sa tête, un geste rassurant. J'essayais de lui murmurer quelques mots en guise de consolation. J'étais pitoyable. Quand je me reculais, il avait l'air un peu plus calme. Nos regards se croisèrent, et je ressentis de nouveau ces frissons, le baiser me revenait en mémoire. Il n'en avait peut-être pas envie. Je devrais prendre le risque. Une main dans son cou, je m'approchai et de lui, et appuyai mes lèvres contre les siennes. A mon grand étonnement, la sensation fut encore plus forte que la première fois. Peut importe combien de temps nous resterions ici, je voulais profiter de lui comme si c'était la dernière fois que je le verrai...

_________________
avatar
Jessy Hyou
Admin

Messages : 267
Date d'inscription : 14/09/2012
Age : 18
Localisation : Dans les bras de Lutetia.

Identité
Mon animal et son prénom ?: Chi, une panthère noire
Mon âge: 16 ans
Mon peuple: Chistère

Voir le profil de l'utilisateur http://the-black-world.creationforum.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bal masqué [Jessy] -NC-16-

Message  Lutetia Koneko le Sam 12 Oct - 21:48

Lutetia se laissa aller contre Jessy. Pourquoi ? Pourquoi est-ce la dernière fois ? Cette idée le contrarier. De long frisson douloureux le parcourait. Pourtant c'était si bien. Si bien de sentir sa main chaude contre sa peau si froide. Si bien de n'entendre que sa respiration. Petit à petit, il en oublia la douleur et regarda Jessy d'un autre oeil. Il adorait le sentiment que lui procurait chacun de leur regard. Il adorait son caractère, ses défauts. Il adorait, la flamme dans ses yeux, ses cheveux aussi noir que la nuit. Il avait l'impression que dans les bras de Jessy plus rien ne pouvait lui arriver. Il avait l'impression d'avoir un douloureux brasier à la place du coeur. Il avait l'impression que le monde entier était différent. Il se souvient du baiser. Magique. Merveilleux. Lutetia repensa à toute les fois où Jessy lui avait la bise, ou quand elle avait léché sa blessure. Toutes ces fois, il avait voulu que le temps revienne en arrière. Il avait voulu que ça ne s'arrête pas, et pourtant... A l'époque, il s'en fichait. Il avait simplement peur de se qui pouvait arriver.
La main de Jessy dans son cou, le fit un peu redescendre sur terre. Le brasier au fond de lui s'anima. Il avait tellement mal qu'il haletait. Une décharge électrique le parcouru quand Jessy lui rendit son baiser. Magique. Merveilleux, fantastique. Lutetia ne trouvait pas de mot pour décrire se baiser. Bien plus fort que le précédent. Il le lui rendit. Il se redressa un peu et la serra contre lui sans décrocher ses lèvres. Il ne voulait pas que ce moment s'arrête. Il était plus que magique. Une main dans le dos de Jessy, et l'autre dans la nuque de la jeune fille. Chaque secondes semblaient ne pas s'arrêter. Puis au bout d'un moment qui lui parut durée une éternité, il dut s'arrêter. L'air lui manquait. Haletant il laissa sa tête tomber contre l'épaule de Jessy. Son odeur était magnifique. Jamais il n'aurait cru en avoir besoin. Besoin de respirer cet odeur, seulement pour être sûr qu'elle était là. Ses cheveux étaient si doux... Lutetia la serra un peu plus contre lui, et l'embrassa dans le cou. Il ferma les yeux pour mieux savourer le moment. Ses mains tremblaient énormément et il murmura doucement.

- Je t'aime Jessy... Je suis désolé...

Il était désolé. Désolé que ça soit la dernier fois qu'ils se voient. Désolé d'être aussi chiant avec elle. Il avait le nez enfoui dans son cou et savourait plus que tout son odeur. Elle allait lui manquer. Lutetia releva la tête et l'embrassa de nouveau. C'était devenu presque une drogue pour lui. Puis le souvenir refit surface. Hors de question. Non. Il ne voulait pas être dérangé. Sans lâcher Jessy il la porta jusqu'à la salle de bain. Il y avait une grande baignoire ainsi que plusieurs meubles. Il la déposa sur un meuble où elle ne serrait pas obliger de lever la tête et lui de la baisser pour l'embrasser. Ils étaient à la même taille. A contre coeur, il arrêta le baiser. C'était encore trop dangereux. Il se dirigea, à une vitesse hallucinante, vers la porte et la ferma à clé. Puis il fit couler l'eau dans la baignoire pour que personne ne les entendent. Et il revient vers Jessy et posa ses mains sur la taille de la jeune fille. Le regard légèrement fiévreux. Le coeur battant plus vite qu'il ne l'avait jamais fait. Il posa doucement son front contre le sien, et demanda tout bas.

- Que... Que veux tu faire ?

_________________
avatar
Lutetia Koneko
Admin

Messages : 252
Date d'inscription : 15/09/2012
Age : 18
Localisation : Dans mon monde

Identité
Mon animal et son prénom ?: Lusée, un chat noir
Mon âge: 16 ans
Mon peuple: Chistère

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bal masqué [Jessy] -NC-16-

Message  Jessy Hyou le Sam 12 Oct - 23:22

Je me laissais aller, l'embrassant comme j'avais toujours rêvé de le faire. Nos respiration formaient une mélodie que rien ne pouvait interrompre. Ses mains glissaient sur ma peau avec une douceur divine, comme si un seul mouvement brusque aurait pu me briser. Une était dans mon dos, l'autre dans mon coup. Je ne pensais à rien, à rien d'autre. C'était un sensation dont j'avais longtemps entendu parlé, mais que jamais je ne penser vivre de moi même. C'était violent et doux à la fois. Le temps ne s'écoulait plus, seul les battements réguliers de nos coeur nous rappelaient que nous n'étions pas éternels. Je me serrai un peu plus à lui, son parfum envahissant mes narines. Cette odeur allait me manquer. Il allait me manquer. Etions nous vraiment sur que cette fois serait la dernière ? Comment son père allait-il s'y prendre pour nous séparer ? Et de quoi était-il capable exactement ? Je l'ignorer, et bien que j'essaye de le chasser de mon esprit, je n'y arrivais pas. Cet homme n'avais plus aucun droit sur Lutetia, la majorité ici étant à 16 ans. Peut importe. Nous nous reculâmes un instant, haletant. J'aurais voulu avoir de l'apnée pour ne jamais avoir à m'arrêter. Pourvu que les secondes soient des heures...Je l'entendis me murmurer :

- Je t'aime Jessy... Je suis désolé...

Une flèche me transperça littéralement. Depuis combien de temps j'attendais ces mots ? Longtemps, une éternité. Ce doit être le seul souvenir que j'ai de ma mère. Dis moi que tu m'aime, Aruka, dis le moi encore. Cette fois ne n'étais pas sa voix, mais ça me fit encore plus de bien. Je me dis simplement : Je ne suis pas là pour rien. J'aurais réussis à rendre quelqu'un heureux, même si ce n'est que pour une nuit. Je voulus l'embrasser de nouveau mais il me devança, ses lèvres froides se collant aux miennes. Le mélange chaud-froid nous donnait à chacun ce que nous n'avions jamais vraiment eu. Soudain je me sentis soulevée, non, je ne volais pas. Je souris. J'en aurais peut-être été capable. Lutetia me porta jusqu'à la salle de bain, et me posa sur un meuble. Surement pour que nous soyons à la même taille. Le bruit de l'eau était berçant, il couvrait presque les ceux de nos bouches. La seconde où il me quitta pour verrouiller la porte me parut interminable. Quand il revint, la main posée sur ma hanche, je sentis mon cœur s’accélérer. Il posa son front contre le mien, et me souffla :

- Que... Que veux tu faire ?

Mes yeux se posèrent sur la baignoire. J'aurais pus dire, Peut-importe, tant que je suis avec toi. Mais j'avais une idée. Si il me repoussait...Non, nous n'étions plus à sa près. Je calais mon regard dans le sien, et demandai timidement :

" Tu veux aller te baigner ? "

Ne me dis pas non...Ne me demande pas de sortir. Je me penchais pour l'embrasser dans le cou, glissant une main dans son dos, l'autre traînant vers les boutons de sa chemise. Nous étions toujours en tenue de bal. Sans les chaussures. J'aurais pu m'inquiétais de ce qu'ils leurs avaient fait, ces chaussures valaient cent milles balles. Mais je m'en moquais. Je défis le premier bouton, puis le deuxième, sans cesser de l'embrasser un peu partout. Je m'arrêtais net en enlevant un peu sa chemise. Mon regard s'était figé sur l'énorme cicatrice sur son épaule. Dire que j'étais responsable de ça...Je me retins de pleurer, soudain prise d'une vague de culpabilité. Il était trop tard pour les regrets. Mes mains glissèrent dans son dos après avoir enlevé complètement sa chemise. De nouveau je le regardai, puis l'embrassai avec passion. Cette fois ci ma langue se mêla à la sienne. C'était intense, j'adorais cette sensation. Je pris une seconde pour dénouer mes cheveux, les laissant tomber en boucles dans mon dos. Je fermai les yeux une seconde, et glissai du meuble. Le carrelage froid sous mes pieds me fit frissonner. Je me mis sur la pointe des pieds et l'embrassa de nouveau, l'entraînant doucement vers la baignoire. Qu'est ce que j'essayais de faire, exactement ? Je m'assis sur le rebord, presque pendue à son cou. Laisse faire ton coeur, n'écoute que lui...

_________________
avatar
Jessy Hyou
Admin

Messages : 267
Date d'inscription : 14/09/2012
Age : 18
Localisation : Dans les bras de Lutetia.

Identité
Mon animal et son prénom ?: Chi, une panthère noire
Mon âge: 16 ans
Mon peuple: Chistère

Voir le profil de l'utilisateur http://the-black-world.creationforum.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bal masqué [Jessy] -NC-16-

Message  Lutetia Koneko le Dim 13 Oct - 0:05

" Tu veux aller te baigner ? "


Lutetia ne put s'empêcher de sourire comme un gamin. Ce n'était absolument pas son idée de départ, mais s'il le voulait. De puissant frisson le parcoururent quand Jessy l'embrassa dans le cou. Jamais il n'avait ressentit de pareil émotion. Ses mains étaient toujours sur la taille de Jessy, malgré sa terrible envie de jouer avec ses cheveux. Tout à l'heure, dans la salle. Il n'avait pas jouer avec eux seulement parce qu'il était stressé. Il s'était rendu qu'il ne les avait jamais touché depuis qu'il la connaissait. Il était tellement doux. Les frissons redoublèrent d'intensité lorsque les mains de Jessy passèrent dans son dos nu. Elle avait surement vu la cicatrice, tant pis, il était un peu trop tard pour remonter le temps. Il l'embrassa doucement sur le front pour, lui dire que ce n'était plus rien. Il eut l'impression de tomber lorsqu'ils s'embrassèrent de nouveau. Intense. Passionné. Jessy avait un goût magnifique. Lutetia sourit tout en continuant à l'embrasser. Il se laissa emporter par cette douce folie. Il se souvenait parfaitement, que les rares fois où il avait vu ses parents, il s'était enfuit avec une grimace dégoûtée.
Quand Jessy descendit du perchoir improvisé, il faillit protesté pendant quelque seconde, mais se résigna. Il était ivre. Ivre de ses baisers. Ivre de la sensation qu'ils lui procuraient. Ivre de Jessy. Quand elle s'assit sur le bords de la baignoire, il se plia tellement en deux qu'il la fit se lever. Leur différence de taille était trop conséquente. Lutetia continua de l'embrasser. Il fit doucement glisser les bretelles de la robe. Dans son esprit il n'existait plus que Jessy. Jessy et ses cheveux noirs. Jessy et ses yeux rouges. Jessy et sa petite taille. Jessy et son caractère fougueux. Jessy et seulement Jessy. Comme animé de leur propre intention, ses mains dégrafèrent le haut de Jessy. Comme sa robe, il finit par terre à côté de la baignoire. Lutetia ne lâchait plus Jessy. Pourquoi ? Pourquoi avait-il besoin de se contact ? Il caressa doucement son dos. Ce dos immaculé. Il dut de nouveau quitter ses lèvres par manque d'air. Pourquoi ? Pourquoi avoir besoin d'air ? Il enfouit son nez dans le cou de Jessy et l'embrassa doucement. Ses mains lâchèrent la jeune fille et détachèrent la ceinture. Le pantalon de Lutetia tomba en entraînant les chaussettes. En essayant de sortir les pieds, il tournoya et se retrouva assit, en caleçon sur le rebord de la baignoire. Ses mains sur les hanches de Jessy. Il resta bouche bée. Jessy était magnifique. Pas aussi magnifique qu'avec des vêtements mais... Mais magnifique. Il ne savait quel mot trouvait. Il resta bouché bée pendant quelques secondes, puis un sourire. Un vrai sourire apparut sur son visage. Il attira Jessy contre lui. Doucement, il lui embrassa le ventre, tandis que ses mains caresser son dos et commençait à s'attarder sur le bas. Très lentement, il fit glisser le bas de Jessy. Son coeur battait à la chamade. Son corps réclamait la chaleur de Jessy, et sa bouche ses lèvres. Il dit glisser son caleçon à terre puis l'attira contre lui. Leur lèvre se rencontrèrent de nouveau et leur langue se mêlèrent. Lutetia ne prit conscience qu'il se penchait en arrière seulement quand il tomba dans l'eau chaude de la baignoire.
La baignoire était tellement grande qu'il pouvait s'y allonger en longueur ou en largueur sans toucher le bord. Il éclata de rire tout en tenant Jessy contre lui. Ses mains faisaient caresser lentement le dos de la jeune fille. Il l'embrassa de nouveau après avoir murmuré combien il l'aimait.

_________________
avatar
Lutetia Koneko
Admin

Messages : 252
Date d'inscription : 15/09/2012
Age : 18
Localisation : Dans mon monde

Identité
Mon animal et son prénom ?: Lusée, un chat noir
Mon âge: 16 ans
Mon peuple: Chistère

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bal masqué [Jessy] -NC-16-

Message  Jessy Hyou le Dim 13 Oct - 2:32

Il n'ajouta rien de plus. Je frissonnai en sentant sa main enlever la bretelle de ma robe. Pourquoi me mettre nue devant quelqu'un me rendait si nerveuse ? J'essayais de ne pas y penser, m'abandonnant à Lutetia. Lutetia. Juste lui. Je l'aimais tellement, je l'avais toujours aimé, peut-être ne m'en étais-je pas . Nos échanges n'avaient pas toujours été très doux, mais nous avions tout de même réussi à nous rendre dépendant l'un de l'autre. J'étais dépendante de lui. Dépendante de son amour, celui que je ressentais dès qu'il me touchait. Ce n'est pas une bonne chose, tu le sais. La ferme. Je l'embrassais encore plus fort, pendant qu'il se chargeait de m'enlever mon haut. Sa main se promenait dans mon dos nu, une feuille de papier n'aurait pas eu la place pour se glisser entre nous. Fermant les yeux, je me laissais aller contre lui. Cette sensation était sans limite, elle pouvait indéfiniment se prolonger, nous surprendre. Comme si nous n'en avions jamais assez. C'était le cas. Lutetia enleva son pantalon, ainsi que mon bas. Mon corps blanc comme la neige, sur lequel tombait des cheveux noir semblait être de la porcelaine. Pas de défaut, une peau jeune, immaculée. Celle de Lutetia était légèrement bronzée, couverte de cicatrice. Elles lui donnaient un côté guerrier, j'aimais bien. Il était maintenant assit sur le bord de la baignoire, ses mains sur mes hanches. On aurait dit qu'il s'était réchauffé, que ce Lutetia était chaud. Pas autant que moi, mais moins froid que d'habitude. Il était magnifique. Ses cheveux d'or, ses yeux de glace, tout s'accordait parfaitement. Et tout ça formait un Lutetia. Je t'aime, tu ne peux pas savoir combien je t'aime. Il m'attira contre lui et m'embrassa la ventre. Des spasmes se mirent à parcourir mon corps, comme une explosion de plaisir. Il ôta son boxer, alors que nos corps nus s'enlacèrent. J'étais en plein rêve quand, d'une façon inexplicable, il tomba en arrière, m'entraînant dans sa chute. J'étais un peu sonnée, pataugeant comme un enfant dans la grande baignoire. Il éclata de rire, et nous nous remîmes à nous embrasser. Mes cheveux mouillés paraissaient deux fois plus longs, ils prenaient beaucoup de place dans la baignoire. Mais je ne m'en souciais pas. L'eau sur nos peaux laissait paraître des reflets bleutés. Je mis mes bras de chaque côté de lui, appuyé sur le rebord, tendue au dessus de lui. Pendant un instant je m'arrêtai de bouger, me demandant si c'était vraiment une bonne idée. Je me baissai et couvris son torse de baisers, le léchant timidement, le mordillant. Relevant la tête, je m'avançai et m'allongeai complètement sur lui, toujours appuyé pour ne pas paraître trop lourde. Nos corps étaient complètement collés, je me sentais toute troublée. J'avais envie de lui, il fallait que j'arrête de me le cacher. Je l'embrassai dans cou, ma main glissante dans ses cheveux humides. Me redressant un peu à contre coeur, je le fixai, me mordant la lèvre inférieur. Il fallait que je lui demande. D'une voix faible, je lui soufflais :

" Est-ce que...tu veux qu'on le fasse..."

Je passai ma main sur son torse blanc. Dis moi oui Lutetia, dis moi oui...

_________________
avatar
Jessy Hyou
Admin

Messages : 267
Date d'inscription : 14/09/2012
Age : 18
Localisation : Dans les bras de Lutetia.

Identité
Mon animal et son prénom ?: Chi, une panthère noire
Mon âge: 16 ans
Mon peuple: Chistère

Voir le profil de l'utilisateur http://the-black-world.creationforum.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bal masqué [Jessy] -NC-16-

Message  Lutetia Koneko le Dim 13 Oct - 3:11

Lutetia n'avait d'yeux que pour Jessy. Pour elle et elle seule. Il était agité de violent sentiment, joie, tristesse, amour. Il comprit qu'il l'aimait plus que tout au monde à sa seule vue. Chaque seconde, il trouvait une raison de plus pour l'aimer. Une raison de plus pour la détester. Une raison de plus pour ne plus vouloir être séparé d'elle. Jamais il n'avait crût que l'idée de perdre quelqu'un lui ferait aussi mal. Pendant quelques minutes, seul le rire accompagné de petit gémissement se fit entendre. Jamais il n'avait crut pouvoir être si heureux avec quelqu'un. Ses mains caresser doucement le dos de Jessy, tandis que celle ci le martyriser d'un bonheur simple. Il eut envie de l'embrasser, de retrouver la chaleur de ses lèvres. Comme un idiot il gloussa lorsque les lèvres de Jessy vinrent titiller son cou. Sa main faisait des aller retours dans ses cheveux. Dire que quelques minutes plutôt il détestait ce contact. Il se noya dans le rouge de ses yeux.

" Est-ce que...tu veux qu'on le fasse..."


Lutetia cligna des yeux. Ce n'était pas ce qu'ils faisaient ? Il se redressa un peu sur les coudes. Il déposa un baiser sur les lèvres de Jessy. Il se redressa un peu la forçant à s'asseoir dans la baignoire. Il la prit dans ses bras et frotta son nez contre le sien. Doucement, il lui demanda :

- Et toi ? Tu... Tu ne le veux pas, il fronça légèrement les sourcils. En tout cas moi...

Lutetia lui fit un suçon dans le cou. Il l'attira de plus en plus vers lui. Lentement ses baisers descendirent vers la poitrine de la jeune fille. L'une de ses mains enroulaient ses cheveux autours de ses doigts tandis que l'autre lui caresser le dos. Ses baisers se transformèrent en timide léchouille. Puis en grand coup. Heureusement qu'il n'y avait pas de savon dans l'eau. Il remonta et l'embrassa fougueusement. Son goût lui manquait. Son coeur battait trop rapidement et sa respiration était saccadée. Il l'attira contre lui et l'entoura de ses jambes. Il frotta sa joue contre la tempe de la jeune fille. Il lâcha un grognement de plaisir tout en déposant un baiser sur son front.

- Je suis désolé de pas pouvoir t'offrir le lit...

Il l'embrassa de nouveau, tandis que sa main se dirigeait lentement vers l'entre jambe et Jessy et que l'autre lui maintenait le cou.

_________________
avatar
Lutetia Koneko
Admin

Messages : 252
Date d'inscription : 15/09/2012
Age : 18
Localisation : Dans mon monde

Identité
Mon animal et son prénom ?: Lusée, un chat noir
Mon âge: 16 ans
Mon peuple: Chistère

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bal masqué [Jessy] -NC-16-

Message  Jessy Hyou le Dim 13 Oct - 3:46

Le petit nez de Lutetia vint effleuré le mien. Ce geste ne fit que raviver les frissons qui s'étaient un peu calmé. Il me répondit finalement :

- Et toi ? Tu... Tu ne le veux pas, il fronça légèrement les sourcils. En tout cas moi...

Je souris faiblement. Prenons ça comme un oui. Le contact de sa bouche se fermant sur ma nuque me fit perdre la tête. J'avais l'impression qu'il n'existait rien de plus délicieux. Ses baiser se rapprochaient de plus en plus de ma poitrine. Elle n'était pas énorme, certes, mais je n'étais pas plate. Je ne pense pas que ça le dérangeait vraiment, du moins je l'espérais. Il commença à ma léchouiller, et je ne pus retenir un soupir de plaisir. Mes doigts étaient les baisers devenaient électrique. Je commençais à manquer de la sensation de ses lèvres sur les miennes, et l'attirai pour que nous nous embrassions de nouveau. Il se frotta doucement, lâchant un grognement. J'affichai un grand sourire, alors qui me soufflais après m'avoir offert un baiser :

- Je suis désolé de pas pouvoir t'offrir le lit...

C'est vrai que j'aurais vraiment préféré le faire au sec. J'interrompis une seconde notre nouveau baiser, et dis timidement :

" Viens..."

Je me levai, l'aidant en le tirant gentiment. J'enjambais le rebord, l’encourageant à me suivre. Une fois dehors, je me remis à l'embrasser, nos corps collés, debout sur le carrelage froid. Mes mains glissèrent dans son dos, descendant sur ses fesses. Je m'étirai vers le haut pour ne pas qu'il doivent se tordre en deux. Je lui fis un bisou dans le cou et ouvris la porte, me séparant de lui une seconde. Je couru à moitié pour mettre une chaise sous la poignet. Il lui faudrait au moins quelques minutes avant de l'enfoncer, nous aurions de temps de nous habiller. Je recouru dans le sens inverse, attrapant la main de Lutetia. Je le tirai doucement jusqu'au lit, marchant à reculons. Je me laissais tomer sur le matelas et l'attirai contre moi. Il était déjà tout froid. Je remis mes mains au même endroit, et le serrai entre mes petits bras. Je ne lui avais pas dis, comment ai-je pu ne pas y penser. Je levai la tête, croisant son regard bleuté. Je dis simplement, la voix chaude d'amour :

" Je t'aime..."

_________________
avatar
Jessy Hyou
Admin

Messages : 267
Date d'inscription : 14/09/2012
Age : 18
Localisation : Dans les bras de Lutetia.

Identité
Mon animal et son prénom ?: Chi, une panthère noire
Mon âge: 16 ans
Mon peuple: Chistère

Voir le profil de l'utilisateur http://the-black-world.creationforum.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bal masqué [Jessy] -NC-16-

Message  Lutetia Koneko le Dim 13 Oct - 4:12

Lutetia eut un moue de surprise quand leur baiser se stoppa brutalement. Il sortit à contre coeur de la chaleur de l'eau. Ses mains enlacèrent Jessy. L'une au milieu de son dos et l'autre dans son cou. Il était devenu accro à leur baiser. Chaque seconde passer avec elle semblait être un siècle et sans elle une éternité. Il ne put retenir un léger cri de surprise quand elle disparut d'un coup. Il prit rapidement une serviette. Pas question de la laisser tomber malade. Il était simplement hors de question de la laisser tomber tout court. Pendant tous son trajet, il n'eu qu'une idée en tête : l'embrasser. Une fois allongée sur le lit, les mains de Jessy reprit leur position. Lutetia eut l'impression de tomber, dans un puits sans fond, quand son regard croisa celui de sa bien aimée. Il fondit en l'entendant prononcer ces mots. Ces mêmes mots qu'il avait prononcé plus tôt. 
Lutetia se laissa glisser sur le lit et serra Jessy contre lui. Ses mains parcouraient les corps de Jessy, la caressaient. Il enfouit son nez dans le cou de la jeune fille pour inspirer son odeur. Il leva légèrement la tête et lui mordilla lobe de son oreille. Il l'embrassa de nouveau sur les lèvres, dans le cou, sur sa minuscule poitrine. Il s'en fichait qu'elle ait des formes ou pas. Tout ce qu'il voulait c'est être avec Jessy. Lentement il descendit jusqu'à son ventre, puis jusqu'à l'entre jambe, et il le lui lécha très délicatement. Il sentit un étrangement sentiment en lui. Il fit le chemin dans le sens inverse. Jamais il n'avait sentit son coeur battre si vite. Jamais son souffle n'avait été si saccadé. Il l'embrassa et la pénétra doucement. Très doucement, malgré le léger tremblement de ses mains. Il donna un léger coup de rein et souffla dans le cou de Jessy. L'une des ses mains jouaient avec les cheveux de Jessy tandis que la seconde retenait bloquée l'une de ses mains. Il pénétrer de plus en plus...

_________________
avatar
Lutetia Koneko
Admin

Messages : 252
Date d'inscription : 15/09/2012
Age : 18
Localisation : Dans mon monde

Identité
Mon animal et son prénom ?: Lusée, un chat noir
Mon âge: 16 ans
Mon peuple: Chistère

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bal masqué [Jessy] -NC-16-

Message  Jessy Hyou le Dim 13 Oct - 5:11

Nous roulâmes entre les draps, nos corps se heurtant, se caressant. Nos odeurs n'en formait plus qu'une, un parfum sauvage, indomptable. Je me laissais faire, sentant ses mains caresser chaque parti de mon corps, ses baisers de dispersant un peu partout. Les frissons devenaient plus intenses à chaque seconde. Une étrange douleur me pris quand il me mordit le lobe de l'oreille. C'était horrible et délicieux à la fois. Je ne voulais pas que ça s'arrête. Il descendit lentement, m'enivrant de son souffle sur mon ventre. Je serrai les dents quand sa langue glissa sur mon entre jambe. Tous mes muscles étaient tendus, mon souffle court. Cette sensation était extraordinaire. Mes doigts l'accueillir quand il remonta vers moi, impatiente de l'embrasser de nouveau. Mais ce fus légèrement différent, comment dire que je ne m'y attendais pas. Je ne pus retenir un gémissement sourd quand il s'inséra en moi. Je n'imaginais pas ça comme ça. J'étais dépassée par les sensations, et ne réprimai pas un deuxième grognement. Mes mains agrippèrent son dos, le griffant gentiment. Il commença à faire des vas et viens, le plaisir me rendait folle. Je plaçai finalement mes mains de chaque côté de son bassin, l'accompagnant dans le mouvement. Ils devenaient plus forts, plus intenses. Je me mordis à nouveau la lèvre, léchant la joue de Lutetia.

Combien de temps avait on devant nous ? Pas assez, de toute évidence. Je décidai de prendre le dessus, le faisant basculer lentement en dessous de moi. Les jambes pliées de chaque côté de lui. J'insérais de nouveau son membre en moi, me retenant de ne pas crier. C'était encore mieux comme ça. Je me levai et m'assis légèrement, le claquement régulier se mêlant à nos respirations. Mes mains sur son torse, je jouais un peu avec ses tétons. Ils étaient roses, rugueux. Je grognais de nouveau, me penchant pour l'embrasser. Comment pouvions nous nous arrêter ? Il faudrait un énorme effort. Effort que, pour le moment, je n'avais absolument pas envie de fournir...

_________________
avatar
Jessy Hyou
Admin

Messages : 267
Date d'inscription : 14/09/2012
Age : 18
Localisation : Dans les bras de Lutetia.

Identité
Mon animal et son prénom ?: Chi, une panthère noire
Mon âge: 16 ans
Mon peuple: Chistère

Voir le profil de l'utilisateur http://the-black-world.creationforum.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bal masqué [Jessy] -NC-16-

Message  Lutetia Koneko le Dim 13 Oct - 5:39

Comment dire ? Lutetia n'avait jamais rien ressentit de pareil. Chaque coup de rein lui donnait l'impression de redécouvrir ses sentiments. Chaque coup de rein le faisait pénétrer un peu plus en Jessy. Chacun avait un frisson différent. Douleur, extase, plaisir, tristesse. Il n'arriva pas à retenir un gémissement de plaisir quand la langue de Jessy passa sur sa joue. Il aurait voulu l'embrasser pour la réconfortée, mais l'air lui manquait. Il lâcha un petit cri de surprise quand il se retrouva sous Jessy. D'affreux frisson le parcoururent quand elle revient. Un plaisir étrange. Il frissonna et ne réussit pas à retenir ses gémissements. Comment avait-elle fait ? S'était si bon, si douloureux... Il serra fortement le drap pour éviter de la griffer. De violent frisson l'agitait. Bientôt ses grognements se mêlèrent à ceux de Jessy pour ne former qu'une seule mélodie. Leur baiser provoqua un feu d'artifice dans le brasier du coeur de Lutetia. Il se redressa brusquement et, sans arrêter de l'embrasser, l'attira contre lui. La faisant pénétré un peu plus. Il donnait de violent coup de rein, le nez enfouie dans le cou de Jessy. Ses mains parcouraient son dos, jouant des partitions invisible ou bien lui griffait doucement. Tandis qu'il lui soufflait dans le cou.
Son souffle s'accéléra brusquement. Il l'a fit basculer sous lui. Il lui murmurait son prénom. La cadence s'accéléra. Lutetia n'aurait jamais pensée qu'il était possible d'éprouver un tel plaisir. Il mordit presque l'épaule de sa partenaire tellement c'était ton bon. C'était une danse nocturne dont eux seul connaissaient les pas. Lutetia ne pouvait s'empêcher de penser Jessy. Ses mains se pressaient contre la taille de Jessy ou bien elle se perdait dans sa chevelure. Lutetia ne put s'empêcher de hoqueter de surprise en sentant un immense plaisir se saisir de lui. Pendant quelques secondes il eut l'impression que plus rien n'existait. Qu'il n'était qu'eux deux. Que jamais ça se finirait. Et puis d'un coup tout se calma. Il serra Jessy contre lui. Le souffle tellement court que ses baisers étaient légers. Il se demandait si elle avait éprouvé le même plaisir. La même impression. Entre deux baisers, il écarta une mèche de devant ses yeux. Le même contact le fit frémir quand leur regards se rencontrèrent.
- Je... T'aime... Tellement...
Son coeur battait tellement. Ses mains passaient en tremblant dans les cheveux de la jeune fille. Il voulait tellement que ça recommence.

_________________
avatar
Lutetia Koneko
Admin

Messages : 252
Date d'inscription : 15/09/2012
Age : 18
Localisation : Dans mon monde

Identité
Mon animal et son prénom ?: Lusée, un chat noir
Mon âge: 16 ans
Mon peuple: Chistère

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bal masqué [Jessy] -NC-16-

Message  Jessy Hyou le Dim 13 Oct - 6:42

Tout se calma soudainement. Nous étions si essoufflés, comme après une longue course. Nos baisers étaient plus doux, nos caresses plus régulières. Je me demandais si j'avais encore la force de repartir. J'étais complètement vidée, prête à m'endormir dans ses bras. Je posai ma tête sur son torse, alors que ces quelques mots résonnaient :

- Je... T'aime... Tellement...

Moi aussi...Tellement fort. Je sentais ses doigts s'enrouler autour de mes cheveux. Il avait l'air de les aimer, pas une seul fois dans le soirée il n'avait cessé de les toucher. Ce n'étais pas désagréable. Je fermais les yeux, soufflant enfin. Nos respirations se firent plus régulières. L'oreille sur son torse, je pouvais entendre les battements de son coeur. Ils avaient ralentis. J'esquissai un sourire, me nourrissant de ce seul désir d'y croire. Croire qu'on allait se revoir bientôt. C'était le cas, j'en était persuadée.
J'ignorai s'il était encore éveillé ou non, mais personne de parlaient. C'était peut-être mieux comme ça. Garder cette soirée en mémoire, aussi longtemps que possible. Et je me suis endormis. Endormis dans son parfum, le contact de sa peau sur la mienne, le gout de les lèvres dans la bouche...

Quand mes yeux se sont ouverts, je fis d'abord glisser ma main sur le côté, cherchant sa présence. Lutetia. Je sursautai, me redressant brutalement. Il n'y avait personne dans ce lit, j'étais seule. Mon regard parcourut la pièce. C'était ma chambre. J'avais rêvé ? Impossible ! Je sautai du lit, courant vers ma commode. Je me penchais pour m'apercevoir dans le miroir. Il y avait une marque bleutée dans mon cou. Le suçon qu'il m'avait fait. Alors ce n'était pas un rêve. Je me laissais tomber sur le petit tabouret, soudain prise d'une vague de tristesse. Une énorme boule se forma dans mon ventre, et je n'aurais su dire combien de temps je restai là, à dévisager le parquet. Les larmes roulaient déjà sur mes joues. Son odeur imprégnait encore mes vêtement, je ne pouvais m'empêcher de les sentir, sans relâche. Je verrouillai la porte de ma chambre, et alla m'écrouler dans mon lit. Je ne pouvais pas m'arrêter de pleurer, son visage tournant en boucle dans ma tête. Je suis resté une semaine dans cette pièce, sans manger, refusant de me changer. Les gens s'inquiétaient pour moi, essayaient de m'aider. Je m'en foutais. J'allais devoir réapprendre à vivre, comme je l'avais réappris jadis. Ce dont j'étais sure, c'était que Lutetia ne ferait pas parti de cette nouvelle vie...

_________________
avatar
Jessy Hyou
Admin

Messages : 267
Date d'inscription : 14/09/2012
Age : 18
Localisation : Dans les bras de Lutetia.

Identité
Mon animal et son prénom ?: Chi, une panthère noire
Mon âge: 16 ans
Mon peuple: Chistère

Voir le profil de l'utilisateur http://the-black-world.creationforum.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bal masqué [Jessy] -NC-16-

Message  Lutetia Koneko le Dim 13 Oct - 6:57

Lutetia ferma les yeux et s'endormit contre Jessy. Son corps était tellement chaud. Jamais il n'avait pensé à une telle soirée. Jamais il n'avait pensé, qu'il l'aimerait autant. Dire qu'il y a peine quelque mois elle avait essayé de le tuer. Il l'aimait. Bien plus que Mia et Néo. Bien plus que ses parents. Il l'aimait parce qu'il l'adore, parce qu'il la déteste. Parce qu'elle faisait naître en lui des sentiments tellement contraire. Parce que seule son odeur le rend fou. Cette odeur... Il en avait profité un maximum cette nuit. Imprégnant la moindre parcelle de son corps, de coeur, de son âme. La réaction explosif de leur regard, l'addiction aux goûts de ses lèvres sur les siennes.

Lutetia ouvrit les yeux. Il faisait jour. Il le savait grâce à la lumière qui provenait des grandes fenêtres derrière le lit. Le regard vide, fixé sur le plafond. Il le détestait. Depuis qu’il avait compris ce qu'avait fait son père, il détestait ce plafond. Il se sentait vide. Jessy était partie et rien ne pouvait la ramener. Dire que plus rien n'avait son odeur. Jillian avait surement brûlé ses habits, le goûts de ses lèvres avait disparut à cause des affreuses boissons. Le contact de sa peau s'était évaporé à chaque correction. Chaque journée était un calvaire de plus sur cette terre. Lutetia n'avait jamais pensée qu'elle le manquerai tant. Ses mains se mirent trembler quand on frappa à la porte. Une nouvelle journée de supplice. Une nouvelle journée de martyre...

Tout ce que Lutetia voulait c'était Jessy. Jessy et uniquement Jessy. Jessy et ses cheveux. Jessy et ses yeux rouges. Jamais il n'avait souhaité être avec quelqu'un. Les larmes firent surfaces alors que le plateau était posé sur la table.

_________________
avatar
Lutetia Koneko
Admin

Messages : 252
Date d'inscription : 15/09/2012
Age : 18
Localisation : Dans mon monde

Identité
Mon animal et son prénom ?: Lusée, un chat noir
Mon âge: 16 ans
Mon peuple: Chistère

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bal masqué [Jessy] -NC-16-

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum