Connexion

Récupérer mon mot de passe

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 10 le Dim 16 Sep - 17:47

Pris au piège du temps. [Pv. Jessy] [NC - 16] (fini)

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Pris au piège du temps. [Pv. Jessy] [NC - 16] (fini)

Message  Lutetia Koneko le Dim 22 Juin - 1:14

Lutetia détestait les Montagnes enneigées de pour la bonne raison qu'il y avait beaucoup trop de neige. Déjà peu habitué aux flocons blancs sur son horrible planète, il ne les supportait pas du tout et finissait toujours par tomber à force de rester dehors. Ce qui n'était pas du tout au goût de Jessy... Il détestait également cette zone de Saturnal à cause de ses régulières tempêtes de neige. Des tempêtes si fortes et si puissantes qu'elles vous obligeaient à vous refugier quelques parts au risque de finir complètement congelés... 
Le blondinet avait par miracle trouvé une petite cabane en bois perdu au milieu de la vallée coincée entre les deux principales montagnes. C'était un miracle à point tombé puisqu'une tornade s'était levée sans prévenir. C'est complètement frigorifié et tremblotant de froid qu'il y était entré... Au contraire de Jessy. Jessy qui semblait se moquer de cette stupide tempête en ne tremblant absolument pas...
Lutetia l'avait seulement suivi parce qu'elle ne voulait pas aller à cette "rencontre diplomatique" toute seule. Et c'était uniquement pour lui faire plaisir qu'il avait accepté. Il avait mille et une raison pour ne plus vouloir quitter Chistère avant un moment. Même si cette planète devait être la plus infâme qu'il ne puisse exister...

Le chalet était... petit. C'était le bon mot. Deux petites pièces, la première possédant une cheminée et un petit espace pour conserver la nourriture, et une seconde avec un canapé et un lit. Tout en bois, avec pour seul touche de couleur les cousins, le tapis et la couverture du lit...
- Bon, déclara-t-il après avoir fait le tour de la maison. ça faisait longtemps que je n'avais pas dormi dans un truc aussi petit... ça change.

Un coup de vent plus fort que les autres se fit entendre et malgré l'épais manteau qu'il avait, le blondinet sentit le froid réussir à s'insinuer sous ses vêtements. Il se frotta les bras en grelottant.
- Je déteste cet endroit...

Le blondinet s'approcha de sa bien aimé avec un léger sourire, une belle idée pour occuper le temps derrière la tête.
- Comment fais-tu pour ne jamais avoir froid ? Tu... Ne... Voudrais... Pas... Me... Réchauffer ? Fit-il en se penchant un peu plus à chaque mot de façon à ce qu'ils soient le plus près l'un de l'autre. 

Une lueur malicieuse s'alluma dans son regard quand il se posa sur les yeux rouges de Jessy. Les mains dans ses poches ne tardèrent pas à se placer sur la taille de sa partenaire. Sa bouche n'était plus qu'à quelque centimètre de celle de Jessy

_________________
avatar
Lutetia Koneko
Admin

Messages : 252
Date d'inscription : 15/09/2012
Age : 18
Localisation : Dans mon monde

Identité
Mon animal et son prénom ?: Lusée, un chat noir
Mon âge: 16 ans
Mon peuple: Chistère

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pris au piège du temps. [Pv. Jessy] [NC - 16] (fini)

Message  Jessy Hyou le Dim 22 Juin - 2:12

Mon regard se promenait à l'extérieur, scrutant le paysage blanc à moitié endormie. Quelle heure était-il ? Ça faisait des heures qu'on était bloqué dans ce minuscule endroit aux allure un peu trop rustique à mon goût. Une odeur répugnante de bois flottait dans l'air, et mon cœur se levait à chaque inspiration. J'étais déjà sortie prendre l'air, et j'y était restée un bon moment. Je ne voulais pas laissé de nouveau Lutetia seul. Lui semblait, à mon contraire, frigorifié. Il était plutôt agité, et n'arrêtait pas de faire des allés retour dans la maison en claquant des dents. Je ne savais pas trop quoi faire, je lui avais déjà donné tous mes mentaux. J'étais en tenue légère, totalement à l'aise, collée à la vitre glacée. C'était bon. De petits flocons aux éclats argentés glissaient contre la vitre, et je traçais à travers elle leur parcours de mon long doigt fin. Je me tournai un peu quand le petit blond se racla la gorge.

- Bon,ça faisait longtemps que je n'avais pas dormi dans un truc aussi petit... ça change.

Certes. La plupart de ses nuits se déroulait maintenant dans ma chambre, avec un lit immense aux draps de satin. Il s'y était vraiment habitué ? Un sourire discret étira mes lèvres roses. Il n'y avait pas de mal à ça, notre relation était devenue plutôt stable maintenant que ses parents nous laissaient tranquilles. J'étais contente, enfin je crois...Un coup de vent violent fit trembler les murs, alors qu'il sifflait entre ses dents :

- Je déteste cet endroit...

Moi aussi, dis-je en silence. J'étais fatiguée, je n'avais presque pas fermé l’œil de la nuit. Lui non plus d'ailleurs. La tempête semblait empirer d'heure en heure, à croire que nous ne pourrions jamais sortir d'ici. Je me laissais glisser du rebord de la fenêtre, alors que Lutetia s'approchait de moi avec une lueur de malice dans la regard.

- Comment fais-tu pour ne jamais avoir froid ? Tu... Ne... Voudrais... Pas... Me... Réchauffer ? 


J’arquai un sourcil, l'ombre d'un sourire passant sur mon visage. Sa bouille se trouvait à à peine vingt centimètres de la mienne. Putain. Il était adorable. Ses mains glissèrent sur ma taille avec une lenteur à m'en rendre folle, et je me mordis la lèvre en sentant les muscles au fond de mon ventre se crisper. Ses yeux descendirent sur mes lèvres, parcourant mes formes avec envie. Je ne me rendis compte que trop tard que mes mains étaient passées sur ta taille, avant de glisser dans son dos, mes ongles se refermant doucement sur ses omoplates. Je le voulais, là, maintenant. Sur ce lit. J'aurai bien voulu jouer un peu avant, mais je n'étais pas sûre de pouvoir attendre jusque là. Un sourire énigmatique vint étirer mes lèvres.

" Ah oui ? Qu'est ce qui me pousserait à faire ça ? "

Il me sembla apercevoir une lueur de surprise dans son regard. Mon sourire s'élargit.
En un éclair, je l'attrapai par les hanches pour l'attirer contre moi alors que mes mains remontaient pour s'enfoncer dans sa chevelure et ma bouche se pressait contre la sienne. Un baiser sauvage, qui m'aspira toute entière pendant que je laissais aller contre lui. Je gémis entre ses lèvres, me liquéfiant au-dessous de la taille. Depuis quand me faisait-il un effet pareil ? Je soupirai, haletante et la voix pleine de désir :

" Qu'est ce que tu veux, Lutetia ? "

_________________
avatar
Jessy Hyou
Admin

Messages : 267
Date d'inscription : 14/09/2012
Age : 18
Localisation : Dans les bras de Lutetia.

Identité
Mon animal et son prénom ?: Chi, une panthère noire
Mon âge: 16 ans
Mon peuple: Chistère

Voir le profil de l'utilisateur http://the-black-world.creationforum.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pris au piège du temps. [Pv. Jessy] [NC - 16] (fini)

Message  Lutetia Koneko le Dim 22 Juin - 3:16

Un léger tict agita la joue du blondinet et son sourire s'agrandit. Apparemment, Jessy semblait être sur la même longueur d'onde que lui. Il ne put s'empêcher de fermer les yeux de plaisir en sentant ses mains chaudes, même à travers les deux manteaux qu'il portait. Ses mains serrèrent un peu plus la taille de la jeune fille tandis que l'envie de jouer grandissait de plus en plus chez lui...
" Ah oui ? Qu'est ce qui me pousserait à faire ça ? "

Le garçon ouvrit les yeux en sursautant. Qu'est-ce... Qu'elle venait de dire ? La lueur de surprise n'eut même pas le temps de disparaître que Jessy l'embrassa. Un baiser sauvage comme il n'en avait plus eut depuis... étrangement. Pris par surprise, le garçon mit un quart de seconde avant de comprendre et d'enfin réagir. Ses mains se pressèrent dans son dos et il répondit à son baiser. Des milliers de sensations se pressaient les unes des autres, le faisant complètement perdre la tête. Encore une fois, leurs baiser du être stopper à cause du temps... Si seulement ils n'avaient pas besoin de respirer autant. Alors qu'un léger gémissement s'éleva, la main de Lutetia remontait à une lenteur exagérée le dos de la jeune fille pour se glisser dans son cou...
" Qu'est ce que tu veux, Lutetia ? "

Le sourire du garçon s'élargit alors qu'il obligeait sa partenaire à reculer pour se trouver contre le mur. Un sourire amusé sur le visage, sa main effleura sa joue et il ne put s'empêcher de rire légèrement.
- Jouer. N'est-ce pas évident ?

Sans lui laisser le temps de répliquer, il se pencha et l'embrassa en jouant avec ses mèches noires. Tandis qu'une de ses mains lui maintenait le cou, l'autre jouait des notes de piano imaginaire sur sa taille. Comme à chaque fois qu'ils le faisaient, une douce chaleur montait peu à peu en lui. Il interrompit leur baiser avec un léger grognement.
- Et toi, que penses-tu que je veux ? lui chuchota-t-il à l'oreille avant de lui mordre doucement son lobe

Ses mains continuaient toutes seules leurs chemins, l'une appuya doucement sur le front de Jessy pour l'empêcher de se dérober tandis que l'autre lui bloquait la main. Lentement le garçon finit par arriver à son cou après mille et un baiser près de la joue, de léger sur la bouche, où il lui fit un suçon. Après quelques interminables secondes, il remonta, légèrement plus essoufflé qu'à la fin de leur premier baiser, où il l'embrassa de nouveau. Des frissons de plaisir remontaient lentement tandis qu'il avait l'impression qu'il faisait de plus en plus chaud.
- Alors ? Demanda-t-il à la fin.

_________________
avatar
Lutetia Koneko
Admin

Messages : 252
Date d'inscription : 15/09/2012
Age : 18
Localisation : Dans mon monde

Identité
Mon animal et son prénom ?: Lusée, un chat noir
Mon âge: 16 ans
Mon peuple: Chistère

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pris au piège du temps. [Pv. Jessy] [NC - 16] (fini)

Message  Jessy Hyou le Dim 22 Juin - 4:04

- Jouer. N'est-ce pas évident ?

Je fronçai légèrement les sourcils, laissant quelques idées plus folles les unes que les autres me passer par la tête. Je n'eu pas le temps de laisser mon imagination courir d'avantage qu'il me fit reculer jusqu'à ce que le bord de la fenêtre cogne contre mon dos. Il se pencha le regard fiévreux et m'arracha plusieurs baisers, laissant une main courir entre mes mèches de jais, les entortillant autour de ses doigts comme un enfant. Un enfant joueur. Je souris en imaginant un petit garçon aux mèches couleur d'or et aux yeux froid comme la glace. Il devait être bien mignon. Ses doigts jouant sur ma taille me lançaient des décharges de frissons, que je ressentais jusqu'au bas de mon ventre. Des bouffées de chaleur me montaient à la tête, et une goutte de sueur descendit le long de mon dos. 

- Et toi, que penses-tu que je veux ?

Je rouvris les yeux, me mordant la lèvre en sentant ses dents se refermer sur mon oreille. C'est vrai, qu'est ce qu'il voulait vraiment ? Moi ? Toute entière ? Je baissai les yeux dans son dos, glissant mes mains sans gêne jusqu'à ses fesses. Il appuya une main sur mon front, comme si j'allais lui échapper. Il me tenait là, entre lui et le mur, complètement à sa merci, comme une petite proie. Chose que je n'étais pas. Jamais. Mais étrangement, aujourd'hui, cette idée m'amusait. On inverse les rôle Koneko ? Bien. Mais ne crois pas que je me laisserai faire pour autant. J'entendis à peine ce qu'il me souffla et lui pris la tête dans mes mains pour lui dévorer la bouche avec passion. Il recula en s'en rendant à peine compte et tomba sur le lit derrière lui, me laissant libre court de grimper au dessus de lui comme un félin. Une lueur pourpre étincelante anima mon regard alors que je ronronnais, perchée au dessus de lui avec un sourire sardonique. Il me lança un regard que je ne parvint pas à décrypter. De la surprise ? De la peur ? Ou juste un de ces désir fou ? 

Je déboutonnai habilement les boutons de sa chemise, un à un, pour la laisser tomber négligemment à côté du lit. Puis je fondis sur lui avec un grognement et lui léchai le torse de ma langue rappeuse, sentant les violents frissons se bousculer sur sa peau. Il avait un goût, et une odeur délicieuse. Je ne sentais plus du tout le bois. Juste un mélange de savon et de...Lutetia. Je me soulevai de nouveau grisée par le pouvoir que j'avais sur lui. J'observai Lutetia Koneko fondre lentement sous moi, un sourire de satisfaction immense sur le visage. Je m'appuyais sur ses avant bras pour me maintenir en équilibre, et glissai mes jambes entre les siennes. Je ne savais pas si les tremblements que je ressentais étaient les siens ou les miens. Peut être les deux. Je lâchai un nouveau grognement et lui susurra, mes lèvres à quelques centimètres des siennes.

" Je crois que les jeux attendront, Koneko. "

Le simple fait de prononcer son nom, et d'une manière si sensuelle me remua le ventre jusqu'au plus bas. Je lui écartai délicatement une mèche qui lui tombait sur les yeux et le dévorai du regard, attendant ma réponse comme une gamine impatiente.

_________________
avatar
Jessy Hyou
Admin

Messages : 267
Date d'inscription : 14/09/2012
Age : 18
Localisation : Dans les bras de Lutetia.

Identité
Mon animal et son prénom ?: Chi, une panthère noire
Mon âge: 16 ans
Mon peuple: Chistère

Voir le profil de l'utilisateur http://the-black-world.creationforum.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pris au piège du temps. [Pv. Jessy] [NC - 16] (fini)

Message  Lutetia Koneko le Dim 22 Juin - 4:57

Un nouveau sursaut prit le garçon lorsque les mains chaudes de son aimée se posèrent sur ses joues si froides. Le baiser était si passionné qu'il recula en frissonnant. Il recula tellement qu'il finit par trébucher sur contre le lit. Enivré par les sensations qui éclatait les unes après les autres, il ne put s'empêcher de lâcher un léger rire lorsque Jessy lui grimpa légèrement au-dessus. L'une de ses mains placée sur la hanche de la Jessy l'a martyrisait en la malaxant tandis que l'autre jouait avec une mèches. La lueur qui traversa les yeux de Jessy le fit sourire encore plus tandis qu'un désir fou de prolonger le jeu gronder en lui.

Le blondinet ne put retenir un grondement de plaisir et d'amusement lorsque la main de Jessy s'attaqua aux boutons de sa chemise. L'impatience grandissait de plus en plus à mesure que le temps s'écoulait et que la tempête rugissait. Il crispa la mâchoire lorsqu'elle débuta le jeu... Ses mains eurent beaux se crispaient et griffaient légèrement le dos de Jessy, il finit quand même par perdre cette partie. Les yeux mi-clos, le corps complètement crispé, il n'arrivait pas à retenir ses gémissements. Chaque coups de langue lui procuraient d'intenses frisons et augmentaient sans cesse la chaleur. Il frissonna encore plus quand il sentit ses jambes entre les siennes et eut soudain envie de raccourcir le jeu, mais il ne put s'empêcher de rire lorsqu'elle lui susurra.
" Je crois que les jeux attendront, Koneko. "
- Peut-être pas, grogna-t-il en l'embrassant.


Sa main se glissa contre sa joue tandis que l'autre lui servait d'appui. Si bien qu'en un clin d'oeil il se retrouve au-dessus d'elle. Les mains de chaque côté de sa tête, réussissant à se faufiler à travers tous les cheveux, le blondinet continuait de l'embrasser avec fougue. A la fin du baiser, le garçon se redressa et s'accroupit au-dessus d'elle. Ses genoux à hauteur de son bassin et un sourire amusé au visage. Tandis qu'il détachait lentement chemise qu'il avait lui avait passé sous prétexte qu'il ne voulait pas qu'elle tombe malade, en fait c'était simplement parce qu'il l'a trouvait atrocement belle avec. Ses yeux ne se détachaient pas une seule seconde des deux iris écarlates.
- Pourquoi devrions nous attendre ? C'est tellement mieux avec...

Le garçon se pencha et embêta sa bien aimé en commençant tout d'abord à lui lécher doucement le ventre, avant de remonter doucement vers son sein. La chaleur et l'envie devenaient si obsédante qu'il devait faire un effort surhumain pour se retenir d'aller trop vite, que cet instant magique ne disparaissent trop vite... Alors que sa langue glissait lentement sur la douce peau du sein tandis que sa main martyrisait l'autre. Au bout de longue minute, il remonta et lui fit un suçon dans le cou en lâchant des grognements de plaisir.
Plus les minutes passaient, plus la chaleur devenait forte et plus il avait envie de mettre un terme à se jeu stupide pour enfin commencer le véritable.

_________________
avatar
Lutetia Koneko
Admin

Messages : 252
Date d'inscription : 15/09/2012
Age : 18
Localisation : Dans mon monde

Identité
Mon animal et son prénom ?: Lusée, un chat noir
Mon âge: 16 ans
Mon peuple: Chistère

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pris au piège du temps. [Pv. Jessy] [NC - 16] (fini)

Message  Jessy Hyou le Dim 22 Juin - 5:58

Je lâchai un petit cri de surprise à peine audible lorsqu'il me fit basculer, se retrouvant au dessus de moi. Me jetant un regard de fauve glacé, et pourtant brûlant de désir, il grogna à mon attention. 

- Peut-être pas..Pourquoi devrions nous attendre ? C'est tellement mieux avec...

Je me mordis la lèvre inférieure, serrant le draps dans mes petites mains blanches. L'impatience devenait insoutenable, je le voulais en moi, maintenant. Je cru que j'allais explosé lorsque sa langue caressa mon ventre, remontant vers ma poitrine avec une lenteur exquise. Je me courbais sous lui, sentant la salive recouvrir ma peau si frêle. Je lâchai un gémissement, incapable de résister. Il embrasse mes seins, en aspirant les tétons et se laissant aller contre moi. J'essaie de ne pas bouger malgré la combinaison enivrante du froid et du contact excitant de Lutetia. J'avais soudain l'air si vulnérable. Une petite fille aux pommettes roses de fougue et de désir. Je lui attrapai une poignée de cheveux et tirait - peut être un peu fort - dessus alors que ses lèvres aspiraient mon cou. De nouveau je gémis, haletante, le feu aux joues. Je le poussai un peu vers l'arrière pour que nous nous retrouvions toutes les deux assis, et l'enlaçai en savourant chaque contact avec sa peau qui se réchauffait un peu plus à chaque minute. 

Je me reculai un instant pour le contempler. Il avait l'air jeune, fou, incroyablement sexy, avec ses yeux au contraste si intense et ses mèches folles qui lui tombaient sur les yeux. Il est a moi, songeai-je avec satisfaction. Je lui adressai un sourire énigmatique et m'approchai pour l'embrasser, plus doucement, enroulant ma langue autour de la sienne alors que les spasme ne cessaient de se répandre dans mon corps. Je retirai mes chaussettes et ma jupe, les laissant par terre à côté des deux chemises. J'avais mis la sienne pour lui faire plaisir, même si il était vrai que j'adorais baigner continuellement dans son odeur. La garder ne m'aurait d'ailleurs pas déranger. Je souris à cette pensée stupide, tirant sur son pantalon pour le faire descendre le long de ses fines jambes. Dès qu'il eut touché le sol, je me jetai sur lui en grognant de plus belle, lui mordillant le cou, et l'embrassant avec toujours plus de fougue. Attendre n'était plus possible. Mon ventre se tordait un peu plus à chaque baiser, pendant qu'une de mes mains s'attardait dans ses cheveux couleur miel.
Je sifflai entre mes dents, le visage dans son cou.

" Tu comptes me faire bouillir encore longtemps ? Attendre devient insupportable. "

Ma main traînait de plus en plus près de son entre jambes, et je lui lançai le regard du << je te veux maintenant >>. Mon regard s'adoucit pendant une seconde, alors que je sentais son érection se presser contre mon ventre...

_________________
avatar
Jessy Hyou
Admin

Messages : 267
Date d'inscription : 14/09/2012
Age : 18
Localisation : Dans les bras de Lutetia.

Identité
Mon animal et son prénom ?: Chi, une panthère noire
Mon âge: 16 ans
Mon peuple: Chistère

Voir le profil de l'utilisateur http://the-black-world.creationforum.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pris au piège du temps. [Pv. Jessy] [NC - 16] (fini)

Message  Lutetia Koneko le Dim 22 Juin - 6:38

Lutetia ne put s'empêcher de gémir lorsqu'elle lui tira les cheveux. Ce n'est pas que ça lui faisait particulièrement mal, c'était juste qu'avec ces sensations dans tous les sens, il ne savait absolument plus où donner de la tête et finissait par ressentir tout, mille fois plus fort qu'il ne l'aurait senti dans son état normal. A peine eut-il le temps de relever la tête qu'elle le repoussa en arrière pour finir par se retrouver face à face tous les deux. Le contact de sa peau, si chaude, face à la sienne lui donnait l'impression de recevoir mille et une pique allant directement au cœur. Des piques étrangement agréables. Son cœur qui battait si vite se serrait à chaque fois que Jessy le provoquait de ses baisers. A chaque fois qu'elle lui souriait avec son petit air énigmatique...
Le baiser était si lent que Lutetia en vient presque à comprendre la torture qu'il faisait subir à Jessy, à chaque fois qu'il en faisait. Pourtant des comme ça, il en voudrait des millions, tout comme les baisers sauvages qu'ils se donnaient ou ceux fougueux. Ils voulaient des millions de chose, mais la seule qu'il arrivait à avoir était Jessy... Et encore. Les spasmes étaient de plus en plus violents, la chaleur de plus en plus forte, et l'envie de plus en plus envahissante. Il la voulait ! Tant pis pour le jeu.

Le blondinet sentit son sourire s'élargir en la voyant se déshabiller. Si belle ! Il ne put s'empêcher de l'observer du coin de l’œil en enlevant son pantalon. Elle le devança et l'aide à enlever, à peine eut-il le temps de sortir ses pieds du pantalon que Jessy se jeta sur lui. Les frissons reprirent quand Jessy l'embrassa de nouveau et l'idée d'attendre plus longtemps fut immédiatement rayée.
" Tu comptes me faire bouillir encore longtemps ? Attendre devient insupportable. "


Ses deux mains descendirent lentement le long du dos de Jessy tandis qu'il l'embrassait doucement. Elles se glissèrent entre le bout de tissu qui protégeait tout et les fit lentement glisser le long des jambes de Jessy. Son caleçon suivit le même sort et ses joues s'enflammèrent. Un peu gêné de ce qu'il arrivait. Il prit les mains de Jessy dans ses mains et, il les apporta à ses lèvres et les embrassa.
- Peut-être que non...

Lutetia se colla doucement à elle, l'embrassa doucement en la penchant en arrière.
- Tout de suite, peut-être ? Marmonna-t-il en écartant les jambes de Jessy et en s'avançant.

_________________
avatar
Lutetia Koneko
Admin

Messages : 252
Date d'inscription : 15/09/2012
Age : 18
Localisation : Dans mon monde

Identité
Mon animal et son prénom ?: Lusée, un chat noir
Mon âge: 16 ans
Mon peuple: Chistère

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pris au piège du temps. [Pv. Jessy] [NC - 16] (fini)

Message  Jessy Hyou le Dim 22 Juin - 7:24

- Peut-être que non...Tout de suite, peut-être ?


Oh mon dieu...Nous nous retrouvions entièrement nus, nos corps enlacés, le froid n'étant maintenant qu'un lointain souvenir. Il n'y avait que nous, et cette chaleur enivrante qui me faisait tourner la tête. J'aurais voulu qu'il m'embrasse encore, sur tout le corps, que cette sensation ne puisse jamais s'éteindre. Je retins un instant ma respiration lorsqu'il m'écarta les jambes pour se glisser entre elles sans pour autant passer à l'acte. Qu'attends-tu, non de dieu ? J'étais trempée, à sa merci, suffocante et bouillante de désir. Je ne pensais plus à rien, simplement à ce regard intense qui ne quittait plus le mien. Plus rien n'existait autour de nous. Le vent ne parvenait même plus à mes oreilles, il n'y avait que nos respirations haletantes. C'était paisible, plus qu'agréable. 

Il s'avança un peu plus, de manière à planer au dessus de moi. Et sans détacher son regard du mien, il plongea en moi avec une lenteur délicieuse. Je fermai les yeux, savourant l'instant et la sensation exquise de sa possession, basculant instinctivement le bassin pour aller à sa rencontre, pour le rejoindre, en gémissant bruyamment. Il se retira et m'emplit une nouvelle fois très lentement. Mes doigts se fraient un chemin dans ses cheveux soyeux et rebelles. Il va et vient en prenant son temps. Ou bien est-ce l'impression que j'avais ? Plus vite je t'en pris...je profitai d'un instant de liberté pour le faire basculer sur le côté, et me hisser au dessus de lui en baissant sur lui un regard triomphant. On aurait dit que des étincelles de braises dansaient dans mes yeux, cela devait être fascinant.

Je me penchai pour glisser ma langue dans sa bouche, lui mordillant sensuellement la lèvre entre deux gémissements étouffés. Il s’inséra de nouveau en moi en grognant, me remplissant toute entière, une sensation magique, incroyable. Il continuait au rythme des battements de mon cœur, et je lâchai un gémissement alors que mes jambes se raidirent. Tout n'était que sensation, et il me possédait totalement. Sa magie était puissante, toxique. Je sifflai son nom entre mes dents, me mordant la langue pour ne pas hurler. J'aurai voulu lui crier que je l'aimais. Mais aucun mots ne pouvait sortir de ma bouche. Je me laissais de nouveau aller contre lui en fermant les yeux. Mon dieu...faites que ça ne s'arrête jamais...

_________________
avatar
Jessy Hyou
Admin

Messages : 267
Date d'inscription : 14/09/2012
Age : 18
Localisation : Dans les bras de Lutetia.

Identité
Mon animal et son prénom ?: Chi, une panthère noire
Mon âge: 16 ans
Mon peuple: Chistère

Voir le profil de l'utilisateur http://the-black-world.creationforum.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pris au piège du temps. [Pv. Jessy] [NC - 16] (fini)

Message  Lutetia Koneko le Dim 22 Juin - 8:12

Les sensations semblaient décuplés, le temps comme s'être arrêté et cet instant été magique. Comme chaque fois qu'ils le faisaient. Cet instant où ils ne faisaient plus qu'un, chaque fois qu'il le faisait, pour la première fois était simplement magique. Les sensations se bousculaient créant une sorte de paradis sur Terre. Un paradis seulement peuplé d'eux deux. Des vas-et-vient lents qui faisaient naître des papillons dans son ventre... Alors qu'il se baissait pour l'embrasser, il bascula soudainement sur le côté et Jessy se retrouva au-dessus de lui.
Si le blondinet n'était pas autant essoufflé, il serait rester bouché bée, comme chaque fois, devant la merveille qui s'offrait à lui. Ils n'en avaient rien à faire que les autres filles aient des poitrines plus grosses, plus grandes, soient plus grandes que Jessy, tout ce qui l'importait c'était que celle qui aimait paraissait la plus belle à ses yeux. Ses cheveux noirs de jais qui tombaient en cascade sur le côté, sa peau pâle ou alors ses yeux d'un rouge hypnotisant. Un regard où brillait une flamme insolente de victoire. Tant pis s'il avait perdu face à Jessy...

Le corps de Lutetia s'arqua sous sa belle lorsqu'un sensuel mordillement, Le fit dresser encore plus. Ses grognements furent étouffés par le baiser si bien qu'il attira Jessy encore plus près de lui en l'obligeant à se baisser, une main au bas du dos, l'autre au niveau du coup. Il l'embrassa sauvagement alors que son cœur s'accéléré et que soudain tout semblait aller plus vite. Des vas-et-vient de plus en plus vite, essayant d'atteindre vainement le nombre de battement qui doublait sans cesse. Il lui murmurera, et criera même quelque fois, son doux nom...
Plus il accélérait, plus il devenait impossible de faire d'autre preuve d'amour que de la combler. L'air parvenait de moins en moins à travers sa mâchoire serrée à force d'essayer d'aller toujours plus vite, jusqu'au moment où ses mains se crispèrent, et griffèrent même, le dos de Jessy quand il atteint le sommet.

Pendant quelques secondes, plus rien n'exista à peur eux et ces magnifiques sensations. Le soufflé coupé et complètement pétrifié par le flot d'émotion, le blondinet s'immobilisa. Son regard croisa celui de Jessy. Il voulu lui murmure un mot d'amour, ou s'excuser pour ce qui risquait d'arriver, mais rien. Rien ne sorti, comme si seuls leurs battements de cœur devaient interrompre ce silence...
Le regard légèrement fiévreux, les sentiments ne cessaient d'augmenter si bien qu'il devait bien presser le bassin de sa bien aimé contre le matelas...

Lutetia se rendait sans cesse compte que Jessy était belle, mais à chaque fois ça lui faisait cela. A chaque fois, à ce moment où les sentiments grimpaient, grimpaient, sans jamais vouloir s'arrêter et que son regard croisait celui de Jessy, il ressentait comme une sorte d'explosion de tous ses sentiments dans tout son corps. Cette "explosion" était si forte que le blondit se mit à gémir en donnant des coups de reins un peu plus fort, malgré l'énergie manquante, jusqu'à directement étouffer ses cris dans le cou de sa partenaire. Un violemment tremblement le prenait et il éjaculé... Les adultes expérimentés auraient surement appelé ça "un orgasme" mais lui il ne lui donnait même pas de nom tellement la sensation était unique à chaque fois. Changeant infiniment de sensation...

Épuise et le souffle court, Lutetia posa un léger baiser sur la joue de Jessy, s'allongea à côté d'elle en se retirant lentement, puis ferma les yeux juste dans l'espoir de se reposer quelques secondes.

_________________
avatar
Lutetia Koneko
Admin

Messages : 252
Date d'inscription : 15/09/2012
Age : 18
Localisation : Dans mon monde

Identité
Mon animal et son prénom ?: Lusée, un chat noir
Mon âge: 16 ans
Mon peuple: Chistère

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pris au piège du temps. [Pv. Jessy] [NC - 16] (fini)

Message  Jessy Hyou le Dim 22 Juin - 8:55

La cadence infernale qu'avait pris ces jeux ne ralentissait pas, et il ne fut pas longtemps pour que j'explose subitement en un orgasme à m'en faire disjoncter le cerveau. Une jouissance qui stupéfiait tous mes sens, effaçant un peu plus ce qu'il se passait à l'extérieur de mon corps tandis que je me tortillais en gémissant. Il se joint à moi en criant mon nom, avant que je me laisse tomber sur lui, vide de force. Tout se calma progressivement et les battements de mon cœur ralentirent. Il passa une main dans mon dos et me serra affectueusement contre lui, l'oreille contre sa poitrine. Je pouvais entendre les battements de son cœur. Une douce mélodie. Je me rendis compte que je n'avais jamais réalisé à quel point Lutetia était beau. Peut être qu'aux yeux des autres filles il était tout à fait banal, mais à mes yeux, il était...parfait. Une chevelure d'or pour des yeux de glaces. Et une peau fragile, comme de la porcelaine.
Comment en était-on arrivé là, d'ailleurs ? Une fille de noble, la chef de Chistère. La petite maudite aux yeux de sang que beaucoup craignent. Et un voleur, vivant au jour le jour.

Si on m'avait compté cette histoire il y a des années, je pense que je ne l'aurais jamais cru. Je me serre contre lui en pesant mes mots. Ma mère ne serait surement pas fière. Mais je n'en avais pas grand chose à faire, enfin je le pensais. Je l'aimais, plus que n'importe qui. Et les mois qui m'avaient séparé de lui quand il était retourné chez ses parents me le confirmaient largement. De toute façon, je n'avais pas envie d'y penser maintenant. Je pouvais encore sentir les papillons qui se battaient dans mon estomac.

Il me déposa un baiser sur la joue et se laissa rouler près de moi. Mon regard croisa le sien, mais les étincelles s'étaient déjà éteintes. J'étais épuisée, et je n'avais envie que de m'endormir dans ses bras. Je tendis le bras derrière moi sans le quitter des yeux et attrapai sa chemise, que je mis rapidement. Le tissus était agréable.
J'approchai lentement ma main, et glissa mon long doigt blanc sur ses lèvres pulpeuses. Elles étaient encore roses et humide. Je ne résistai pas à la tentation et m'appuyai sur les coudes pour l'embrasser doucement, m'offrant quand même le luxe de passer ma langue sur sa bouche. Son goût me faisait perdre la tête. 

Après quelques secondes je me reculai un peu, me passant une main dans mes cheveux légèrement emmêlés. Je lui adressai un sourire affable, et dis doucement :

" Tu es fatigué ? "

_________________
avatar
Jessy Hyou
Admin

Messages : 267
Date d'inscription : 14/09/2012
Age : 18
Localisation : Dans les bras de Lutetia.

Identité
Mon animal et son prénom ?: Chi, une panthère noire
Mon âge: 16 ans
Mon peuple: Chistère

Voir le profil de l'utilisateur http://the-black-world.creationforum.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pris au piège du temps. [Pv. Jessy] [NC - 16] (fini)

Message  Lutetia Koneko le Dim 22 Juin - 9:29

Lutetia frémit une dernière fois lorsque Jessy l'embrassa. Le coeur tremblant et les émotions à peine remise de ce qu'ils venaient d'avoir... Bien qu'il adorait son gout, il avait déjà du mal à distinguer les choses à cause de la fatigue qu'il n'avait plus du tout envie de jouer. La chaleur ne semblait pas avoir du tout envie de s'en aller et c'était mieux comme ça. Le blondinet se recroquevilla autour du poignet de Jessy, tel un enfant tenant son nouveau doudou.
" Tu es fatigué ? "


Le blondinet répondit par un grondement en se serrant un peu plus contre elle. Dormir. Il était tellement fatigué que même cette idée était flou. Il s'endormir comme une masse...

~~ 

Le hurlement du vent résonna dans le chalet, et même blottit sous la couette près de Jessy, le froid revient. Lutetia se réveilla en sursaute. Dormir dans le froid devait bien être la première chose qu'il déteste après le temps de Saturnal. Un soupire, il se mit à tâtonner dans le noir sans sortir du lit à la recherche de sa chemise. Il l'a trouva et s'empressa de la mettre. Avec un grommellement de plaisir il se glissa de nouveau sous la couette, près de Jessy. Il ferma les yeux en se blottissant contre elle et en espérant que le sommeil revienne vite.
Mais rien.
Il eut beau rester presque dix, voire vingt minutes, il ne trouva pas le sommeil et n'arrêtait pas bouger. Ah final, il finit par relever la tête et posa un léger baiser sur ses lèvres. Il frissonna de plaisir aux quelques souvenir qui lui restait de la soirée, bien qu'il doutait qu'il soit possible d'en faire une meilleur, l'idée de recommencer le jeu ne le déplaisait pas. Il se mit à lui mordre doucement et sensuellement la lèvre inférieur tandis que ses mains commençaient à caresser Jessy.

- Coucou, murmura-t-il à son oreille en se plaçant au-dessus d'elle. Envie de jouer... ?

_________________
avatar
Lutetia Koneko
Admin

Messages : 252
Date d'inscription : 15/09/2012
Age : 18
Localisation : Dans mon monde

Identité
Mon animal et son prénom ?: Lusée, un chat noir
Mon âge: 16 ans
Mon peuple: Chistère

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pris au piège du temps. [Pv. Jessy] [NC - 16] (fini)

Message  Jessy Hyou le Dim 22 Juin - 9:50

Mon prince aux cheveux d'or n'eu guère le temps de répondre, que déjà les bras de Morphée l'avaient enveloppés. Il s'endormit rapidement, blottit tout contre moi, la respiration lente sifflante entre ses lèvres. Dormir n'était peut être pas une si mauvaise idée. Je fermai les yeux en posant ma tête contre son épaule. Je me sentais en sécurité, et c'est encore pleine de frisson que je rejoins le pays des rêves.

~    °    ~ 

Je me réveillai en me frottant brusquement le nez, prise d'une petite panique. Lutetia m'avait fait peur, me réveiller d'un coup comme ça... Je lâchai un grognement de mécontentement mais mon air se radoucit un peu quand je commençai à discerner son visage dans l'obscurité. J'étais encore à moitié endormie, mais pas assez pour ignorer à quel point il était magnifique. La faible lumière de la lune, qui filtrait à travers la fenêtre donnait à ses yeux un éclat enivrant, plus que fascinant. Je les scrutai un long moment, avant qu'il ne me tire de ma rêverie prolongée.

- Coucou, Envie de jouer... ?

Un sourire étira mes lèvres. J'étais épuisée, il ne voulait plus dormir ? Je savais que certaines de ses nuits étaient entrecoupées par des insomnies, mais à ce point là. J'étouffai un bâillement subite, un peu gênée. Même si j'étais à deux doigts de m'endormir, dans une pareille atmosphère, il était pire que désirable. Les muscles au fin fond de mon ventre se crispèrent, et je crapahutais jusqu'au dessus de lui, une étincelle de folie dans le regard. Avec sa peau pâle,ses yeux cernés et sa coiffure d'après baise, il avait un petit air sauvage. Ça me plaisait bien. D'après lui, j'aurais pus passer des jours sans dormir, sans me coiffer et habillée d'un sac à patates, je serai tout de même élégante. Je rougis et souris timidement à cette pensée. 

A califourchon au dessus de lui, je lui lançais un regard de dominatrice endormie, appuyant un peu sur ses épaules pour le coller contre le matelas. Je n'avais rien à part sa chemise, et je me doutais que ça ne le laisserai pas indifférent. J'était littéralement accro à ce contact, cette sensation douce et en même temps si crue. Je le voulais contre moi pour toujours, et même si ce n'est pas envisageable, la seule idée de passer une nuit seule me torturait l'esprit. Je chassais cette pensée affreuse en passant un main dans ses cheveux, laissant courir ma langue autour de mes lèvres. Alors, tu voulais jouer, je crois que c'est tout tour.

_________________
avatar
Jessy Hyou
Admin

Messages : 267
Date d'inscription : 14/09/2012
Age : 18
Localisation : Dans les bras de Lutetia.

Identité
Mon animal et son prénom ?: Chi, une panthère noire
Mon âge: 16 ans
Mon peuple: Chistère

Voir le profil de l'utilisateur http://the-black-world.creationforum.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pris au piège du temps. [Pv. Jessy] [NC - 16] (fini)

Message  Lutetia Koneko le Dim 22 Juin - 10:41

Encore mal réveillé, Lutetia eut un léger couinement lorsqu'il se retrouva de nouveau sous Jessy. Les mains placés a à peine quelques centimètres de la peau de sa princesse, il attendait le bon moment pour les poser et faire exploser un feu d'artifice de sensation. Il eut un sourire en la voyant à califourchon qui s'agrandit encore plus en ne la voyant porter que sa chemise. Blanc de peau et de vêtement contre le noir si intense de ses cheveux parsemés d'un peu de rouge au milieu. Son sourire s'agrandit de nouveau en remarquant son air de dominatrice. Cette fois-ci, il ne la laisserait pas gagner. Elle passa lentement sa langue sur ses lèvres comme si elle se demandait à quel point son repas serait bon...

Pour le blondinet ce geste signifia le début du jeu. Il se redressa brusquement et l'embrassa, ses mains se placèrent sur son dos pour l'empêcher de vouloir fuir en arrière. Tout d'abord sauvage, où il lui mordait sensuellement la lèvre, le baiser se transforma rapidement en un baiser romantique, lent et interminable comme il avait l'habitude de faire. Un baiser qu'il était presque sûr que ça lui rendrait dingue... Il passa ses mains sous la chemise et tandis qu'une lui martyrisait un sein, l'autre lui caressait doucement le dos.
En manque d'air, Lutetia arrêta leurs baisers. Il en profita pour enlever sa chemise à Jessy. Le manque d'air lui donnait presque l'impression de planer... C'était une sensation agréable. Elle rendait ce moment mille fois plus beau. Lutetia s'avança de sorte à obliger Jessy à reculer pour se retrouver assis l'un en face de l'autre. De nouveau il se pencha sur elle et suça tendrement la lèvre inférieur -Bien qu'il venait juste de découvrir cette action, il l'adorait déjà, et bien qu'elle ne soit pas l'une des actions faisant des grands sauts à son coeur elle restée superbe.- tandis que ses mains la maintenait plaqué contre elle lui, l'une jouant avec ses cheveux, l'autre passant sur ses fesses.

S'ils jouaient, alors il était le maître du jeu jusqu'à ce que Jessy reprenne le dessus. Un sourire amusé se dessina à cette pensée alors qu'il embrassait après avoir rejeté sa tête en arrière avec une main. S'il était le maître du jeu, alors il pouvait faire ce qu'il voulait. Son sourire s'agrandit tandis qu'il se plaçait au-dessus de Jessy. Il se colla le plus près possible malgré son début d'érection, et lui lâcha doucement les seins, l'un après l'autre. Puis il interrompit à un moment critique par simple envie de jouer les chiants et se redressa sur ses avant-bras.
Le blondinet regarda sa princesse et il sentit son coeur qui avait atteint des sommets redescendre brusquement. Jessy était si craquante ! Les mots s'échappèrent d'eux même, comme animé d'une volonté de se faire entendre.
-Je t'aime plus que tout, Jessy, tu le sais ? Son sourire complètement rêveur et ivre de sensation sur le lèvre qui peu à peu devient un sourire de prédateur. Mais, tu sais aussi que c'est à mon tour de te faire chavirer, vilaine, marmonna-t-il en tirant doucement sur une de ses mèches sombres.

Les paroles dites, Lutetia se pencha et l'embrassa lentement. Les mains de chaque côté de la tête de Jessy, il se mit à califourchon sur elle pour mieux continuer. Sa langue effleurait celle de sa princesse, s'enroulait doucement autour, tournait avec une lenteur à rendre quiconque dingue et complètement asphyxié. Avec un sourire énigmatique, il se redressa lentement. Une lueur complètement folle brillait dans ses yeux. Le garçon recula doucement, en tenant les poignets de sa bien-aimée au lit. Cette fois-ci, c'était fait exprès. Juste pour jouer. L'envie de faire redevenir le jeu sérieux gonflé de plus en plus que Lutetia retenait avec peine de gémissement les joues rouges, sans air, il était assez difficile de retenir ses bruits.

Les mains du blondinet glissèrent sur la peau blanche de sa princesse, elles martyrisèrent une nouvelle fois ses seins en les malaxant puis elles redescendirent, elles effleurèrent son ventre plat avec une lenteur déconcertante et si amusante que malgré son impatience le blondinet recommença juste pour le plaisir d'entendre Jessy. Puis elles arrivèrent à ses jambes. Des jambes si fines, peut-être pas grande, mais si blanche qu'elles faisaient tourner la tête de Lutetia. Toujours son sourire énigmatique au lèvre, le blondinet commença à lui écarter les jambes et lui fit croire qu'il allait s'avancer. Son sexe déjà bien dressé ne demandait que cela, mais le jeune homme avait une idée derrière la tête. Une action qu'il lui avait faite la première fois...
Le blondinet baissa la tête avec un grand sourire amusé, ses mains tenant assez fermement les jambes de la demoiselle. Il inspira profondément et lécha le clitoris. Tout d'abord des petites léchouilles presque discrète pour ne pas trop gêner Jessy, puis de plus en plus forte. Les yeux fermés, il continua de donner de petit coup de langue et bien que le gout soit assez horrible, il n'osait pas imaginer les émotions qu'il provoquait à Jessy. 
Puis au bout d'un long moment, il finit par relever la tête. Il lui sourit. Un petit sourire innocent qui prouvait bien son intention de commencer le jeu bientôt...

_________________
avatar
Lutetia Koneko
Admin

Messages : 252
Date d'inscription : 15/09/2012
Age : 18
Localisation : Dans mon monde

Identité
Mon animal et son prénom ?: Lusée, un chat noir
Mon âge: 16 ans
Mon peuple: Chistère

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pris au piège du temps. [Pv. Jessy] [NC - 16] (fini)

Message  Jessy Hyou le Dim 22 Juin - 11:25

A ma grande surprise, j'avais les choses en mains lorsqu'il se redressa sur les avant bras. Son regard était captivant. En même temps docile mais rebelle. Mystérieux mais classique. Je me mordis la lèvre, sentant le désir de faire de plus en plus ressentir. Une moue boudeuse s'afficha, en plein milieu de la nuit quand même ! Même si mon corps me faisait clairement comprendre qu'il se moquait pas mal de quel heure il était. Il le voulait, de toute les manière possible. Mes envies ne furent que plus grandes à cette pensée.

-Je t'aime plus que tout, Jessy, tu le sais ?

Je plissai les yeux dans le noir. Son sourire était trop sincère, il en devenait si peu naturel. C'était comme si on l'avais drogué. Voyons le bon côté des choses, il ne dit, certes, que la vérité.

Mais, tu sais aussi que c'est à mon tour de te faire chavirer, vilaine,

Je voulais riposter, mais aucun son de sorti de ma bouche. Étais-je vraiment prête à me laisser aller, ou à m'offrir à lui de la sorte ? Un air sombre s'abattu sur mon visage. Jouer les soumises n'était pas du tout mon truc. Je me secoue. Qui a dit que ce serait ça après tout ? Je n'aurais aucun mal à reprendre le dessus en cas de problème. Je peux bien lui faire un peu plaisir. J’acquiesçai en silence, mais déjà il se penchait pour m'embrasser doucement. Sa langue dansait dans ma bouche, à un rythme à m'en rendre folle. Je ne respirais plus. Comme si j'avais oublié comment on faisais. Comme si respirer était devenu superficiel. Mes joues rosirent de désir alors qu'il me lançait un regard de fauve. 

Ses mains contres ma taille me lançaient comme des décharges de frissons dans le bas du ventre, et je dus me contrôler pour ne pas craquer et me jeter sur lui comme une folle. A plusieurs reprises je gémis entre ses lèvres, encore plus lorsqu'il fit courir ses doigts le long de ma peau couleur neige. Je serrai les dents pour ne pas crier, hurler de tout mon être, je me contentai de serrer le matelas avec une force colossale. Je laissai échapper un long gémissement de plaisir quand il me malaxa les seins avec tant de tact. Hmmm, c'était si bon. S'en était une torture. Ses mains descendirent progressivement le long de mon ventre, jusqu'à mon entre jambes. J'étais complètement trempée, brûlante jusque dans la chaire, tremblante au contact si désiré de ses doigts.
Je ne parvins pas à résister lorsque sa langue se pressa contre ma lèvre pour s'insérer jusqu'à mon clitoris. Je fus prise de violents spasmes, voulant d'abord l'arrêter. C'était si osé ! Mais la sensation enivrante, délicieuse et terriblement sexy de sa langue me faisait perdre la tête. Il caressa en rythme la paroi avant de mon vagin tout en continuant de me lécher et me sucer de façon exquise et implacable. 
Je ne le vis pas venir lorsque j'explosai en un orgasme magistral, à m'en faire tourner la tête. Plus la peine de me retenir, c'était des hurlement de plaisir qu'il m'arrachait à chaque coup de langue. Putain, c'est venu si vite.

Incapable de me contrôler d'avantage, je laissai ma vraie force reprendre le dessus, et l'attrapai par les épaules pour le plaquer violemment contre le matelas. De nouveaux ces étincelles dans le regard. Ne seraient-elles pas encore plus intenses que la dernière fois ? Je me plaçai sur son membre et descendis d'un coup en grognant pour qu'il me remplisse. Nous hurlâmes ensemble, créant à nous deux cette magie fascinante. Elle me possédait totalement, elle se jouait de moi. Je basculai le bassin pour qu'il s'enfonce plus profondément en moi, mes gémissements se faisant toujours plus réguliers. Je sifflai, haletante mais ne cessant de donner des coups de reins.


"Han..putain Lutetia..! "

Je ne pensais même pas à l'embrasser, ni à le toucher. Il m'avait enflammé d'une manière si brusque que je ne contrôlais plus rien. J'étais comme...sauvage. Je levai mon regard de braise vers lui en donnant un dernier coup de bassin, battant des cils comme une petite enfant égarée...Je n'étais même pas essoufflée, ça en faisait presque peur.

_________________
avatar
Jessy Hyou
Admin

Messages : 267
Date d'inscription : 14/09/2012
Age : 18
Localisation : Dans les bras de Lutetia.

Identité
Mon animal et son prénom ?: Chi, une panthère noire
Mon âge: 16 ans
Mon peuple: Chistère

Voir le profil de l'utilisateur http://the-black-world.creationforum.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pris au piège du temps. [Pv. Jessy] [NC - 16] (fini)

Message  Lutetia Koneko le Dim 22 Juin - 12:01

Malgré avoir légèrement prévu cette réaction, le blondinet ne put s'empêcher de sursauter lorsque sa princesse hurla de plaisir. A peine eut-il lever le nez de son endroit qu'il fut plaqué sur le matelas avec une force incroyable ! Damned, il avait oublié que Jessy possédait une terre force. Son gémissement se transforma en hurlement lorsqu'elle s'enfonça sans prévenir. Son corps chercha immédiatement à le rejoindre le plus vite possible, tandis que son esprit commençait à saturer des émotions. Son corps se arquait dans tous les sens possibles en essayant de rejoindre le bassin de sa bien aimée, tandis que son coeur semblait au bord de la rupture à chaque coup de rein. 
Rapidement, les mains de Lutetia se crispèrent sur le dos de Jessy et la griffa de plaisir alors que des gémissements de plaisir et de surprise arrivaient à perçaient à travers ses lèvres...
"Han..putain Lutetia..! "


Lutetia se mordit la lèvre inférieur en réussissant enfin à échapper à l’étreinte titanesque de Jessy. Ses gestes étaient rapides, tremblants et presque fiévreux tellement les émotions se pressaient... C'était si bon ! Le blondinet ne put retenir un grognement de plaisir en donnant un autre coup de hanche pour accéder à son objectif. Toujours plus loin... Alors qu'il était en nage, les yeux mi-clos à cause de la chaleur suffocante, complètement dingue de celle qui se trouvait sous lui en ce moment, il aurait pu tout faire si elle lui avait demandé ! Un autre coup de hanche et cette fois, il fut assez près pour pouvoir l'attirer de ses mains. Ce qu'il ne manqua pas de faire et après s'être de nouveau placé au-dessus d'elle et d'avoir fait des vas-et-vient beaucoup plus fort, qui lui faisait tourner la tête.
Sans s'en rendre compte, parmi ce désordre de chair et de sentiment retenus, le blondinet s'était ouvert le coin de la lèvre pour retenir ce que Jessy devait surement attendre. Il n'en pouvait plus, mais il avait envie de savoir jusqu'à où il pouvait aller... Il se pencha et l'embrassa. Le baiser fut le contraire absolu du dernier. Tout d'abord lent et hypnotisant semblant presque irréel vu la tension qui régnait la chambre, il se transforma finalement en baiser sauvage où les ongles de Lutetia s'enfoncèrent dans la peau si lisse de Jessy pour finalement se crisper lorsque le point de retour arriva. Le garçon se recula légèrement, les sensations étaient si fortes qu'il se redressa et ferma les yeux, chaque seconde le faisait plus haleter que l'autre tandis qu'il levait la gorge au ciel, c'était... c'était... il ne trouvait pas de mot pour décrire, et tandis qu'il se trouvait dans cet étant ses mains attirent Jessy encore plus proche de lui tandis qu'il éjaculait en gémissement. Septième ciel... 

Complètement vidé, il se laissa presque tomber en avant. Son front contre l'épaule qui semblait si frêle de Jessy. Ses mains retombèrent mollement sur le côté tandis que les effets si bon de ce jeu s'estomper. Il n'avait pas envie de l'abandonner, pas maintenant... Toujours en gardant leurs bassins si proche l'un de l'autre, le blondinet tira légèrement sur sa chemise à moitié ouverte pour se rafraîchir un tout petit peu. Ses gestes étaient lents et un peu pataud... Les yeux mi-ouverts, il posa sur elle un regard complètement dingue.
- Je t'aime, lui murmura-t-il entre deux halètements près de son oreille. Je t'aime tellement fort, même si je perds à chaque fois...

Il dériva un peu sur le côté et l'embrassa lentement. Un baisser lent qu'il essaya de faire durer le plus longtemps possible...

_________________
avatar
Lutetia Koneko
Admin

Messages : 252
Date d'inscription : 15/09/2012
Age : 18
Localisation : Dans mon monde

Identité
Mon animal et son prénom ?: Lusée, un chat noir
Mon âge: 16 ans
Mon peuple: Chistère

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pris au piège du temps. [Pv. Jessy] [NC - 16] (fini)

Message  Jessy Hyou le Dim 22 Juin - 12:31

Je n'avais pas le souvenir de m'être un jour emballée comme ça dans ma vie. Je ne contrôlais plus rien. Je me mouvais en fonction des sensations, et uniquement des sensations. Lutetia se pencha doucement pour me titiller les lèvres, m'embrassant d'abord doucement, tendrement. Je ne résistai pas longtemps avant d'appuyer une de mes mains contre le matelas et lui dévorer la bouche, lui mordant les lèvres avec des gémissements à peine retenus. J'aurai voulu savoir ce qu'il ressentait en ce moment. Oh, j'aurai donné cher pour le savoir. Mais l'état dans lequel se trouvait son corps portait à croire qu'il me désirait bien assez, et le simple fait de le savoir réussissait à m'exciter. Il est à moi, songeai-je une fois de plus en le contemplant à ma merci. Nous nous embrassions toujours fougueusement quand je le sentis se vider en moi, ce qui m'arracha un grognement fou. C'était amusant, ma petite voix féminine d'une manière si animale. Je souris intérieurement, incapable d'afficher une réelle expression sur mon visage. 

Lutetia soupira et se laissa glisser sur le côté après s'être retiré - à mon grand regret. Son regard était doux, plein d'amour et de réconfort. Mais il fallait être cruche pour ne pas y discerner la leur perverse qui s'y était installé. Je me mordis la lèvre sans m'en rendre compte, et de façon pourtant si provocante que je ressentis bientôt son érection contre ma cuisse. Ça me rendait folle, pourquoi je n'arrivais pas à me calmer ?  Je le voulais en moi, encore. Les muscles au fond de mon ventre semblait ne jamais se rassasier. Ce genre de chose est bien au goût des hommes. Je baissai les yeux, la bouche entrouverte, mon souffle commençait à peine à redevenir normal. Sa douce voix de mon prince vint me chatouiller les oreilles.

- Je t'aime, je t'aime tellement fort, même si je perds à chaque fois...

Mon sourire s'étira. Et ce n'est pas fini. Je me hissai lentement sur lui, m'asseyant sur son bassin, je le dévisageai calmement, une toute petite pointe de supériorité dans le regard. Rien de bien méchant. Peut être qu'il veut s'arrêter...Il doit avoir besoin de dormir, me dis-je tout bas. Je me penchai tout de même pour en avoir le cœur net, et lui arrachai un baiser avant de plonger dans son cou. Ma langue se mit à lui caresser la peau, dansant, dessinant des cercles parfaits tout en descendant sur son torse pas son épaule. Je m'attardai sur son téton que j'encerclai plusieurs fois, laissant mes doigts courir vers le bas de son ventre. Je le mordillais gentiment, le suçant, sans arrêter de faire glisser mes mains. Il en tremblait.
Je relevai la tête un instant pour découvrir son expression, bien que par les sons presque inaudibles qui m'étaient parvenus aux oreilles, je me doutais fort qu'il n'était pas en train de dormir...

_________________
avatar
Jessy Hyou
Admin

Messages : 267
Date d'inscription : 14/09/2012
Age : 18
Localisation : Dans les bras de Lutetia.

Identité
Mon animal et son prénom ?: Chi, une panthère noire
Mon âge: 16 ans
Mon peuple: Chistère

Voir le profil de l'utilisateur http://the-black-world.creationforum.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pris au piège du temps. [Pv. Jessy] [NC - 16] (fini)

Message  Lutetia Koneko le Dim 22 Juin - 13:31

Lutetia était bien malgré la chaleur un peu trop élevé, mais ça ne le dérangeait pas. Dans son état, un peu plus de chaleur ne lui ferait pas de mal pour trouver le sommeil. Sommeil qui fut éclipsé par un baiser fugace de Jessy. Il adorait autant qu'il détestait cette habitude, c'état uniquement à cause de son caractère qu'il en voulait plus à chaque fois... Et aussi un peu à cause de la personne devant lui.
Quand Jessy se mit à jouer avec son corps et sa langue, il ne put retenir des gémissements c'était... merveilleux... C'était à la fois merveilleux et à la fois une terrible torture. Il en voulait tellement plus que son corps était parcouru de frisson et de spasmes. Il avait beau essayer de retenir ses gémissement, il n'y arrivait pas... Les yeux clos, le souffle complètement perdu, ses seuls attaches avec le réel pour le moment était Jessy et uniquement elle. Pourtant, une seconde, avec un seul geste elle donna au garçon un frémissement comme il n'en avait jamais eu...
Ses gémissements devenaient de plus en plus fort alors qu'elle s'amusait avec son... son... comme si c'était une sucette. D'horribles frissons remontaient de cet endroit et pourtant c'était juste merveilleux. Chacun des mouvement le rendait encore plus dingue. Le faisait perdre toute notion et l'enivrant d'avantage. Il devait surement trembler plus que s'il n'était dehors...

Mais chaque chose avait une fin et le blondinet ne put 'empêcher de lâcher un léger gémissement presque déçu que ça s'arrête aussi vite... Mais c'était déjà sublime. Le visage en feu jusqu'aux oreilles, les yeux complètement clos à cause du geste qui l'avait tellement enivré, le blondinet laissait échapper des halètement si fort qu'il devait se tenir à Jessy pour ne pas tomber sur le lit complètement crevé. Lutetia tira sur le bord de sa chemise pour tenter de cacher son... Son érection. Mais c'était surement peine perdu étant donné qu'il distinguer, même sans le voir, un léger sourire triomphant chez Jessy.
- Awhn... C'est horrible, grogna-t-il en tirant encore sur coin de la chemise pour espérait cacher cette réaction nouvelle de son corps. Horriblement bon.

Malgré le feu à son visage, le garçon réussit quand même à ouvrir légèrement les yeux. A mesure que son rythme cardiaque redescendait la fatigue revenait au pas de course. Il se pencha et avec un grand sourire lui posa un léger baisser sur les lèvres.
- Vilaine, murmura-t-il pour plaisanter, tu veux vraiment pas me laisser gagner...

Sans se détacher de sourire, le garçon se roula en boula contre le ventre de Jessy en émettant un grognement de bonheur.

_________________
avatar
Lutetia Koneko
Admin

Messages : 252
Date d'inscription : 15/09/2012
Age : 18
Localisation : Dans mon monde

Identité
Mon animal et son prénom ?: Lusée, un chat noir
Mon âge: 16 ans
Mon peuple: Chistère

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pris au piège du temps. [Pv. Jessy] [NC - 16] (fini)

Message  Jessy Hyou le Dim 22 Juin - 14:58

Je n'entendis de nouveau le vent que quand je relevai enfin la tête. Lutetia gémissait, grognait et se courbait sous mon corps brûlant, je ne l'avais jamais vu comme ça. Il ne pouvait même pas ouvrir les yeux, et s'accrochait à moi, la bouche entrouverte. Il devait être au alentours de cinq heures du matin. Peut être moins. Je ne savais pas exactement. Je remontai en glissant contre son corps tremblotant, pour venir baiser ses lèvres. J'esquissai un sourire quand il tira maladroitement sur sa chemise, dans l'espoir de cacher son érection. Comme si il avait honte d'être excité. Je levais les yeux aux ciel et m'assis sur le lit, les jambes allongées devant moi. Je me passai la langue sur les lèvres. Dire que j'y avais vraiment pris du plaisir aurait été mentir. Mais le goût était largement supportable. Après l'orgasme qu'il m'avait offert tout à l'heure, je le lui devais bien. Et puis l'entendre gémir me comblait tout autant. Il grogna :

- Awhn... C'est horrible, horriblement bon.

Un sourire satisfait s'installa sur mes lèvres. Il s'approcha et m'embrassa tendrement. Je rougis. 

- Vilaine, tu veux vraiment pas me laisser gagner...

J'arquai un sourcil, alors qui se roulait contre moi en grognant. Je gloussai, me penchant un peu pour le regarder dans les yeux. 

- Vilaine ? Murmurai-je, l'air amusée.

Il me sembla voir une lueur d'inquiétude dans ses yeux. Non, je me faisais surement des idées. Cela m'amusait, cependant.

-Vilaine ? Répétai-je.

Cette fois mes lèvres tressaillirent malgré mes efforts pour réprimer un sourire. 
Je sursautai en entendant un gros coup de vent battre contre les carreaux. Bordel. Je fis la moue, tripotant le tissus de la chemise de Lutetia comme pour évacuer le stress. Mais quel stress ? Lui semblait calme, il était presque sur le point de s'endormir, là, tout contre moi. Je me sentais mieux que tout à l'heure, mais ce n'était pas encore ça. La douleur dans mon ventre n'avait fait que s’atténuer, et je savais que c'était temporaire. L'idée de lui être dépendante, m'amusait, mais m'inquiétait à la fois.

Je passai une main dans ses cheveux soyeux, m'allongeant en cuillère contre lui. Mon dieu, il était brûlant. Je chassais toute pensées obscènes de mon esprit, fermant les yeux très fort en pinçant les lèvres. Allez, il devait se reposer. Je n'en revenais pas moi même de mon obsession. Ma bouche se trouvait à quelques centimètres de son cou, et je ne résistai pas à la tentation de déposer un baiser, ou peut être deux. Je ne sais pas si je réussis vraiment à m'arrêter. Je crois que non. Tant que je restai calme, tout allait pour le mieux. Nous devions dormir, et avec un peu de chance, demain la tempête serait levée. Mais avais-je vraiment envie qu'elle se lève...?

_________________
avatar
Jessy Hyou
Admin

Messages : 267
Date d'inscription : 14/09/2012
Age : 18
Localisation : Dans les bras de Lutetia.

Identité
Mon animal et son prénom ?: Chi, une panthère noire
Mon âge: 16 ans
Mon peuple: Chistère

Voir le profil de l'utilisateur http://the-black-world.creationforum.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pris au piège du temps. [Pv. Jessy] [NC - 16] (fini)

Message  Lutetia Koneko le Dim 22 Juin - 15:51

Un léger sourire se dessina sur le visage de Lutetia lorsqu'il entendit Jessy répéter le mot "vilaine". Il aimait bien l’agacer de cette manière. Le garçon était tellement fatigué qu'il ne sursauta même pas lorsque le vent hurla contre les carreaux, il avait même trop chaud pour espérer que le froid puisse l'atteindre. Se blottissant un peu plus contre Jessy, il finit par s'endormir.
~°~ 
Le reste de la nuit aurait pu être parfaite si seulement des cauchemars n'étaient pas venus le hanter. Comment pouvait-il encore faire de tels rêves après avoir passé un moment merveilleux comme celui là ?! Il ouvrit brusquement les yeux en tressaillant doucement. La chambre baignait dans la lumière froide d'un jour enneigée. Il lui fallu quelques secondes pour se représenter le lieu, mais après a part son cauchemar le reste de la nuit paraissait vague. Vague mais sublime. 
Alors qu'il tirait sur la couverture pour espérer récupéré un peu d'heure de sommeil et de chaleur, une horrible douleur au ventre l'immobilisa dans le lit. Les yeux fermés et la mâchoires crispée, les mains serrant le drap en prenant garde à ne pas réveiller Jessy, le blondinet essayait d'endurer la douleur. Mais comme à chaque fois, elle ne cessa de croître, toujours plus forte... Il décida de sortir sans en bruit en prenant au passage ses affaires qu'il enfila juste après être sorti.
La douleur était si forte qu'elle le courbait en deux, lui coupait le souffle. Il essaya de faire quelques pas dans la petite pièce mais rien. Elle devenait toujours plus forte qu'il s'appuya sur le mur pour éviter de tomber.

En quelques secondes Lutetia se trouva assit au sol, contre le mur. Retenir les gémissements était de plus en plus compliqué si bien qu'il finit en larme. Sanglotant, les mains serrées sur son ventre. C'était une raison de plus pour détester son père...  Aussi soudainement qu'elle était apparu elle se stoppa mais pas les larmes. Cette douleur avait brusquement augmenté sa température et voila qu'elle avait disparu elle était retombée. Le garçon se mit à éternuer sans s'arrêter... Super, il commençait à tomber malade.
Le blondinet se releva en juron à basse voix, du revers de sa main il essuya ses larmes et chercha quelque chose à manger dans leurs sacs de provisions. Plus ils restaient dans ce foutu chalet, plus leur provision s'épuisaient à vu d'oeil, même si ça ne faisait que deux jours. La tempête semblait s'être calmé mais parfois quelques bourrasques venaient leurs rappeler qu'elle pouvait revenir à tout moment. Il prit deux pommes et entra dans la chambre d'un pas léger. Son pas ne faisait aucun bruit au sol et il put se permettre de contempler Jessy dans son sommeil. 

Jessy avait l'air tellement plus fragile endormis... Son coeur chavira et il s'approcha d'elle. Il monta sur le lit et s'assit juste à côté. Le blondinet se pencha en avant et l'embrassa tendrement, il interrompit leur baiser assez rapidement pour la saluer.
- Bonjour, bien dormi ?

Lutetia se pencha pour l'embrasser de nouveau mais détourna brusquement la tête et éternua quatre fois. Eh merde, il sentait que ce foutu coup de froid allait lui ruiner sa journée. Il s'essuya le nez du revers de sa chemise en grommelant des mots incompréhensible avant de lui tendre la pomme en gardant la tête tournée, sentant un nouvel éternuement venir.

_________________
avatar
Lutetia Koneko
Admin

Messages : 252
Date d'inscription : 15/09/2012
Age : 18
Localisation : Dans mon monde

Identité
Mon animal et son prénom ?: Lusée, un chat noir
Mon âge: 16 ans
Mon peuple: Chistère

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pris au piège du temps. [Pv. Jessy] [NC - 16] (fini)

Message  Jessy Hyou le Dim 22 Juin - 22:47

Lutetia dormait à point fermé, roulé en boule juste là, sa bouille était à croquer. Ses cheveux lui tombaient sur le visage, alors que les rayons argentés de la lune venaient lui caresser la peau. J'aurai pu le regarder ainsi pendant des heures, mais là, j'avais quelques chose à faire. Je me glissai hors du lit, sortant de la chambre sur la pointe des pieds. Je jetai tout de même un coup d’œil inquiet à travers à la porte, mais tout allait bien. Il dormait comme un bébé. Je pris une grande inspiration, tentant d'ignorer la douleur qui battait dans mes côtes. Elle était si douloureuse comparé à celle que me provoquait Lutetia. Je me laissais tomber sur le fauteuil en me prenant la tête dans les mains. Quelle nuit de fou. Ça faisait bien longtemps qu'on ne l'avait pas fait, mais je cois que cette fois-ci restait la meilleure. Je me mordillai la lèvre, revivant brièvement tous nos instants. Ils avaient été magique durant cette soirée. 

La douleur se raviva dans mon estomac, et j'attrapai mon sac alors que mon regard se voilait de tristesse. Ne gâche pas ça, n'y pense pas maintenant. J'attrapai un comprimé bleu et l'avalai, sans laisser transparaître la moindre émotion. Ce n'était pas parce que j'étais seule que j'allais me recroqueviller dans un coin pour pleurer. Me levant, je passai une main énergique dans mes cheveux, et reparti vite me glisser sous les draps.

Je fis la grimace quand les quelques rayons du soleil s'invitèrent dans la chambre, pour venir me taper en plein dans les yeux. L'aube se levait, et l'atmosphère de la pièce était à couper le souffle. Nous baignons dans des couleurs pastels. 
Je croisai le regard de mon bien aimé lorsque je relevai la tête. Il était assis près de moi, de légers cernes sous les yeux, et les cheveux en bataille.

- Bonjour, bien dormi ?

Sa voix était mélodieuse. Si seulement elle pouvait me réveiller chaque matin. J'entrouvris les lèvres en attente de mon baiser, mais mon prince tourna brusquement la tête pour éternuer, m'arrachant un petit cri de surprise. Il éternua quatre fois d'affiler ; je jurais à voix basse. Quel idiot, attraper froid maintenant. Je levai les yeux aux ciel et me redressai en m'appuyant contre le matelas. Je plaçais une main sur son front, tentant d'ignorer les minuscules frissons que ce contact me procurait. Il était bouillant, et pourtant il grelottait. Pire qu'un enfant. Je n'étais pas vraiment en colère, mais le savoir mal ne m'était pas du tout agréable. Je lâchai un long soupire avant de déclarer, glissant du lit.

" Tu es bouillant. T'as surement dû attrapé la crève...Bouges pas, je vais voir si il y a quelques chose qu'on pourrait te donner. "

Je marchai pieds nu dans le chalet, jusqu'à la petite armoire à pharmacie qui se trouvait non loin de la douche. Mes yeux parcoururent rapidement les différents noms sur les tubes blanchâtres, mais je ne trouvai aucun " remède miracle. " Ce n'était pas comme si je m'y attendais réellement. Je vérifiai la date et pris au final une boîte de paracétamol, qui fera surement l'affaire. 

Je revins dans la chambre d'un pas nonchalant après avoir dissous le cachet dans un grand verre d'eau. Je m'assis près de lui et le lui donnant. Pourquoi est-ce qu'il avait toujours le dont de m'inquiéter, comme ça ? Je soupirai, le regard rêveur. La tempête se calmait progressivement, nous serions donc en mesure de sortir bien assez tôt. Je déclarai finalement en me serrant contre lui :

" J'espère que tu iras vite mieux. Mais si ça empire je t'emmènerai voir un médecin en ville. Le vent devrait s'être complètement calmé dans la soirée. "

_________________
avatar
Jessy Hyou
Admin

Messages : 267
Date d'inscription : 14/09/2012
Age : 18
Localisation : Dans les bras de Lutetia.

Identité
Mon animal et son prénom ?: Chi, une panthère noire
Mon âge: 16 ans
Mon peuple: Chistère

Voir le profil de l'utilisateur http://the-black-world.creationforum.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pris au piège du temps. [Pv. Jessy] [NC - 16] (fini)

Message  Lutetia Koneko le Lun 23 Juin - 2:09

De longs frissons le traversa quand Jessy posa sa main sur son front qui lui semblait glacé. Un froid venu de loin et de si proche en même temps, il lui glaçait la chair allant jusqu'à mordre ses os. Il ne ressentait absolument plus l'agréable chaleur de la nuit. Son esprit s'embrumait lentement et il éternua une nouvelle fois lorsque la chaleur partie. Il aurait aimé la retenir, geindre pour qu'elle reste près de lui mais l’explication arrive bien assez avant.
" Tu es bouillant. T'as surement dû attrapé la crève...Bouges pas, je vais voir si il y a quelques chose qu'on pourrait te donner. "


Oui surement... Lutetia espérait que ça soit cela et pas un autres effets secondaires de ne plus avoir de poison... Mais ça, il ne le dit pas à Jessy, après tout, il devait déjà suffisamment l'inquiéter à tomber malade dès le premier coup de vent. Le blondinet tira sur la couette en gronda dans la pomme. Emmitouflé dedans, il se cala contre le mur, finit le fruit en quelques bouchées et il se rendit compte qu'il avait atrocement faim. Ou alors sa faim se cachait uniquement derrière ce mal au ventre sans visage...
Lutetia fronça le nez en la voyant revenir avec un verre d'eau au contenu trouble. Il faillit refuser, craignant que ça ne soit un autre poison, lorsqu'il se souvient que Jessy n'était pas son père... A contrecœur et avec un effort monumentale, il avala le contenu du verre. Il avait toujours détesté prendre les médicaments de cette façon, c'est-à-dire le boire alors qu'il était mélangé, mais depuis l'accident avec son père, il haïssait ça énormément. Surtout lorsqu'on lui obligeait par la force à le boire... A cette pensée une douleur imperceptible revient. Non... Quand même pas. Ce n'était pas suffisant avec ce qu'il venait de se prendre ?
" J'espère que tu iras vite mieux. Mais si ça empire je t'emmènerai voir un médecin en ville. Le vent devrait s'être complètement calmé dans...

Lutetia éternua tellement fort que sa tête parti en avant. Ayant à moitié oublié que Jessy se trouvait contre lui, il n'essaya même pas de retenir le mouvement et sa tête cogna avec force contre la clavicule de la demoiselle. Le blondinet eut quelques secondes de flottement avant qu'un gémissement ne sorte de ses lèvres et qu'il se laissa glisser sur le côté. En plus du mal de ventre et de ce froid glacial qui se glissait en lui, le blondinet se prenait un début de mal de tête.
Complètement crevé par le manque de force et la maladie, Lutetia n'essaya même pas se redresser. Allongé en cuillère, il ne voyait pas tellement ce que se relever pouvait lui apporter. Même s'il grelottait et qu'il était malade l'envie de jouer avec Jessy revenait sans cesse le titiller, elle était tellement belle ! D'une main il écarta la chemise de la taille de sa princesse et embrassa doucement le morceau de chair juste pour l'embêter.
- Au pire, dit-il en se retenant d'éternuer, une main lui couvrant le nez et la bouche. Tu tombes toi aussi malade, on guérit mutuellement et pas besoin de cet abr-... de ce médecin.

Dire que Lutetia n'aimait pas les médecins était un doux euphémisme. Depuis qu'il avait réussit à sortir de chez ses parents, il faisait le maximum pour ne pas se retrouver chez un pratiquant. Ce n'est pas qu'il en avait peur, enfin si juste un peu, mais c'était qu'il avait peur que ces gens trouvent, et sachent ce que son père lui a fait et qu'ils aillent le révéler à Jessy... Elle serait complètement paniquée. Et encore.
De nouveau des frissons glacés et la douleur qui augmentait doucement, restant bien cachée pour le moment. Le regard légèrement plus fiévreux, il leva ses yeux bleus vers sa bien aimée.
- Puis arrête de t'en faire autant. Ce n'est pas comme si je tombais malade tous les mois, ajouta-t-il avec un léger sourire étant donné que si. Puis j'ai... quelques connaissances en médecine, donc au mieux de t'embêter à aller en chercher un t'auras qu'à me ramener ce que je te demande...

Le sourire de Lutetia s'agrandit avec une petite idée derrière la tête. Il lui prit la main et le lui en baisa le dos sans quitter ses yeux du regard. Les servantes auraient surement qualifié son attitude "faire les yeux doux".
- Tu n'as pas faim ? Demanda-t-il en lui tendant la pomme qu'il avait prit pour elle. J'ignorai qu'on pouvait autant mourir de faim... C'est une véritable horreur...

Le blondinet ferma les yeux, la mâchoire crispée et posa son front contre la taille de Jessy. Voilà que la douleur bondissait tel un fauve sur lui... La gorge serrée par la douleur, il n'osa même pas ouvrir la bouche de peur que des gémissements ne s'en sorte. La douleur était tellement forte qu'il ne se rendit même pas compte qu'il avait toujours la main de Jessy dans la sienne et qu'il la serrait aussi fort qu'il ne serrait le drap avec l'autre main. Il réussit à refouler les larmes au prix d'un immense effort et alors que la douleur était encore forte, il marmonna en se détournant.
- Je crois plutôt que je vais continuer à dormir un peu...

_________________
avatar
Lutetia Koneko
Admin

Messages : 252
Date d'inscription : 15/09/2012
Age : 18
Localisation : Dans mon monde

Identité
Mon animal et son prénom ?: Lusée, un chat noir
Mon âge: 16 ans
Mon peuple: Chistère

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pris au piège du temps. [Pv. Jessy] [NC - 16] (fini)

Message  Jessy Hyou le Lun 23 Juin - 3:14

J'avais fermé les yeux, les lèvres pincées, réfléchissante à tout ce qui me restait à faire une fois que nous serions sorti de cet îlot pourri. Cette maudite tempête allait décaler tout mon programme, et mon humeur chuta à cette simple pensée. Je grognai : non, je verrai tout ça plus tard. Je rouvris les yeux et le scrutai avaler le contenu de son verre en grimaçant. Un vrai gamin. Pourtant je souris légèrement, jusqu'à ce que son nez se fronce méchamment. Avant que je puisse comprendre quoi que ce soit, il éternua de manière monumentale, percutant ma tête en un gros " boum ". Je gémis sur le coup, et me massai le front d'instinct. Putain, c'était douloureux ! 

Le blondinet s'était laissé tombé sur le côté, et ne bougeait plus, comme un cadavre étendu là. L'idée de le chatouiller me traversa l'esprit, idée que je balayai immédiatement en me rappelant qu'il avait toujours de la fièvre. Le simple fait de le voir si vulnérable allongé là me tourna la tête, et je dus me mordre la langue pour revenir à la réalité. Il ne me facilita pas la tâche que je sentis la chemise se soulever un peu, et je dus aller jusqu'à m'enfoncer les ongles dans la peau pour ne pas disjoncter lorsque ses lèvres humides se pressèrent contre ma taille. Sa bouche était froide, il était peut être même frigorifié. Il souffla avant que j'ai le temps de faire quoi que ce soit pour y remédier.

- Au pire, tu tombes toi aussi malade, on guérit mutuellement et pas besoin de cet abr-... de ce médecin.

Je ne réagis même pas à cette phrase qui, à mes oreilles, sonnait totalement stupide. Et puis c'était quoi son problème avec les médecins ? Encore une de ces lubies des phobies des piqûres ? Ce n'était pas le genre de Lutetia, et pourtant j'étais déjà un peu irritée. Merde, il s'agissait de sa santé. Je me durcis pour ne pas craquer lorsqu'il leva son adorable regard bleu vers moi.

- Puis arrête de t'en faire autant. Ce n'est pas comme si je tombais malade tous les mois. Puis j'ai... quelques connaissances en médecine, donc au mieux de t'embêter à aller en chercher un t'auras qu'à me ramener ce que je te demande...

Je fis la moue, septique. J'étais plus d'avis à l'emmener voir un professionnel. Mais d'un autre côté, l'idée que Lutetia puisse se faire ausculter par quelqu'un, qui vous observe et vous palpe à divers endroits me rendait folle de rage. D'autant plus que la majorité ds médecins étaient des femmes aujourd'hui. Je grognai, ne sachant trop quoi faire. On verra ça plus tard après tout. Je laissai tomber lorsque Lutetia me prit la main pour y déposer un baiser galant. 

- Tu n'as pas faim ? J'ignorai qu'on pouvait autant mourir de faim... C'est une véritable horreur...

Il me tendit une pomme que je saisis sans réfléchir, avant de me rendre compte que je n'avais pas faim. Il devait très bien savoir voler à l'époque, s'il ne connaissait même pas la faim, me dis-je tout en remettant une mèche derrière mon oreille. Je pourrai peut être sortir pour aller chercher de quoi manger. Les magasins étaient tous fermés, mais je n'avais pas perdu mes fantastiques réflexes de chasseuse. Et puis, même si personne ne disait rien, il était évident que je n'avais jamais eut à craindre cette tempête...Si j'étais resté au chalet c'était pour Lutetia, alors autant que je fasse jusqu'au bout. Surtout que sa compagnie me comblait au plus au point.

Une légère douleur à la main me tira de ma rêverie. Pourquoi me serrait-il la main si fort ? Il la lâcha subitement lorsqu'il s'en rendit compte, alors que je le scrutait, intriguée. Et ça me vint comme une évidence, si bien que je me trouvai soudainement bête. Je pouvais sentir sa respiration haletante, et le crissement de ses dents se serrant plus fort que nécessaire. Il subissait la douleur et ce n'étais que maintenant que je m'en apercevait ? Mais pourquoi n'avait-il rien dit, aussi ? Je serrai les dents lorsqu'il me lâcha :

- Je crois plutôt que je vais continuer à dormir un peu...

Je fronçais les sourcils. Il ne fallait pas que je m'énerve, du moins pas trop. Était-il toujours comme ça ? Renfermé sur les choses qu'on ne doit pas savoir ? N'avait-il dont en moi aucune confiance ? Je pinçai les lèvres et dis, plutôt impassible.

- Tu mens mal, Koneko. je stoppai un instant, remarquant que les seuls fois où je l'appelais comme ça, c'était soit quand nous faisions l'amour, soit quand j'étais en colère contre lui. Et le simple mélange de ces émotions me retourna les hormones. Je jurai en silence. Et tu ferais mieux de te demander ce qui est vraiment indispensable à cacher, et si le reste ne mériterait pas finalement la confiance de ton humble compagne.

J'étais calme, et pourtant ma voix était froide, presque tranchante. Elle aurait pu mettre mal à l'aise ou intimider n'importe qui, mais je doutais de son efficacité sur lui. Qui ne tente rien à rien. Il fallait dire que l'intimider n'était pas mon principal objectif. Peut être que cette fois ci j'étais vraiment inquiète...Il valait mieux que j'aille prendre l'air, et récupérer de quoi manger. Je sifflai,un peu énervée, et déclarai avant de sortir :

- Dors si tu veux, je reviens dans une heure au plus tard.

_________________
avatar
Jessy Hyou
Admin

Messages : 267
Date d'inscription : 14/09/2012
Age : 18
Localisation : Dans les bras de Lutetia.

Identité
Mon animal et son prénom ?: Chi, une panthère noire
Mon âge: 16 ans
Mon peuple: Chistère

Voir le profil de l'utilisateur http://the-black-world.creationforum.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pris au piège du temps. [Pv. Jessy] [NC - 16] (fini)

Message  Lutetia Koneko le Lun 23 Juin - 4:01

- Tu mens mal, Koneko. Et tu ferais mieux de te demander ce qui est vraiment indispensable à cacher, et si le reste ne mériterait pas finalement la confiance de ton humble compagne.

Dès que Lutetia comprit ces paroles amères, il s'enfonça dans l'oreiller en se retenant de grogner. Voilà, en une seule phrase, il avait réussit à se faire démasquer et à énerver Jessy. En plus l'utilisation de son nom l'accusait plus que tout... Le rendant complètement dingue ou l'énervant d'avantage. Il lui suffisait de l'entendre prononcé par Jessy de cette façon, pour l'énerver plus qu'elle n'aurait voulu... Ses phalanges étaient tellement serrées contre l'oreiller qu'elles en étaient devenue blanches. 
Elle était marrante à lui dire ça alors qu'elle lui cachait elle même quelque chose. Jusqu'à maintenant, il ne lui avait rien dit parce qu'il n'en voyait pas l'utilité, mais si elle voulait jouer à ce jeu, elle risquait vraiment de perdre...
Sa belle siffla de colère avant de sortir de la pièce en lui disant.
- Dors si tu veux, je reviens dans une heure au plus tard.


Le blondinet serra les dents en sentant la douleur augmenter encore et encore. Quand ce calvaire se terminera-t-il ? La douleur lui remonta jusqu'à la gorge et il eut envie de se mettre à pleurer comme un gamin alors qu'elle était de plus en plus forte. Sans un bruit et sans qu'il ne desserre les dents, une larme roula le long de sa joue. Puis une autre. Et encore une autre. Suivis de bien d'autres. En quelques secondes, le garçon était en larme. 
Quand il ouvrit la bouche essayer de respirer, il ne fit que s'embourber dans sa situation. Des sanglots et des gémissements sortaient tous seuls tandis qu'il se recroqueviller, les deux mains pressées sur son ventre. Comment pouvait-il dormir dans de telle condition !?
Lutetia se leva et tenta bien de marcher en long et en large pour faire passer le mal, mais rien, rien, il ne faisait juste que tourner dans une cage, qui sous le coup de la fatigue se rétrécissait sans cesse, en larme. Une dizaine de minute plus tard, il se retrouvait de nouveau au sol, la tête dans les mains en sanglots et en pleurs quand enfin la douleur commença à décroître. Le laissant encore plus glacé qu'il ne l'était.

Le blondinet resta au moins cinq minutes, allongés sur le parquet glacé, à attendre que la douleur ait totalement disparu. Rester seul dans cette chambre le rendait dingue mais il fallait qu'il sorte, prendre un peu l'air et voir s'il pouvait trouver une plante faisant partie des remèdes que lui donnaient son père. Abrutit complet. Tremblotant, Lutetia se leva et quitta la pièce en s'essuyant les yeux et en éternuant. Il fila directement vers son sac et chercha le bout de papier que lui avait remis Néo. Qu'il dénicha assez rapidement avec une feuille blanche et un crayon.
Le blondinet prit quelques secondes pour détailler la liste et repérée les plantes pouvant se trouver sur dans les Montagnes Enneigées. Le peu de fleur qui poussait ici se trouvait sur cette feuille, mais malheureusement il fallait les mélanger avec d'autres herbes qu'ils n'avaient pas. Heureusement, il finit par en trouver une où il fallait juste réduire la bulbe en bouillit puis de la prendre avec un peu d'eau.

Lutetia s'apprêta à sortir lorsqu'il pencha à Jessy. Elle le tuerai s'il partait sans prévenir. Elle le tuerai aussi si elle savait pourquoi... Et lui mourrai s'il restait ici. De plus, la cuisante accusation de tout à l'heure lui brûlait la gorge. De quel droit se permettait-elle de lui balancer ça à la figure, alors qu'elle avait le même problème. Le blondinet était presque sûr que Jessy avait amenée ses foutus comprimés ici... Jessy le tuerai surement pour ce qu'il allait faire, mais la colère et l'agacement était au-dessus. 
Le blondinet tendit la main vers le sac de Jessy et trouva sans mal les petits comprimés bleus et aussitôt une pointe de remords l'agressa. Si elle n'avait pas prit le soin de les cacher c'est soit qu'elle lui faisait suffisamment confiance pour qu'il ne fouille pas dans ses affaires, soit elle c'est qu'elle voulait peut-être qu'il les trouve... La deuxième option était trop tirée par les cheveux pour qu'elle puisse être la bonne. Lutetia griffonna, plus qu'il n'écrit sur la feuille quelques mots pour Jessy.

« Je ne suis pas le seul qui devrait réfléchir à ce qu'il cache.
Vais prendre l'air quelques minutes. Pas besoin de me chercher, je suis grand, je connais le chemin.
- Koneko. »

Le blondinet ne prit même pas le temps de le relire, sachant pertinemment que s'il le faisait il perdrait son temps à essayer de reformuler. Il posa le papier sur la table ainsi que la plaquette de médicament avant de sortir... Il rentra immédiatement en imaginant la bêtise qu'aurait pu faire Jessy avec autant de médicament. Il en laissa deux et enfouis la seconde dans une des poches de sa veste.

~°~ 

Grelottant entièrement de froid, Lutetia soupira en apercevant le chalet. Il avait marché pendant trente minutes avant de trouver enfin ce qu'il cherchait, et vu qu'elles étaient près d'une rivière, il ne s'était pas embêter à vouloir tout transporter et l'avait prit sur place. Et bien qu'il n'ait pas arrêter d'éternuer et de tousser en chemin, il se sentait un peu mieux après l'avoir prit, même si elle lui laissait un goût désagréable dans la bouche. Sur le chemin du retour, il se prit à croire qu'il serait rentré avant Jessy et qu'elle ne verrait pas son message... Après tout, quand il repensait à ce qu'il avait écrit, il avait l'impression d'avoir retrouvé le ton froid et distant qu'il avait à leur rencontre. C'est avec énormément d'appréhension qu'il poussa la porte en bois.

_________________
avatar
Lutetia Koneko
Admin

Messages : 252
Date d'inscription : 15/09/2012
Age : 18
Localisation : Dans mon monde

Identité
Mon animal et son prénom ?: Lusée, un chat noir
Mon âge: 16 ans
Mon peuple: Chistère

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pris au piège du temps. [Pv. Jessy] [NC - 16] (fini)

Message  Jessy Hyou le Lun 23 Juin - 17:39

La montagne était calme, paisible, il n'y avait aucun bruit si ce n'est les piaillements des premiers oiseaux qui en avaient assez de rester cacher. Ils perdaient facilement l’équilibre sur les branches faces aux énormes bourrasques qui s'abattaient sur eux. Je marchai d'un pas plutôt énergique, contrainte de lever haut les pieds pour avancer malgré la couche de neige  qui s'était amoncelé au sol. J'amenai mes mains à ma bouche pour y sentir mon souffle chaud. Une habitude des gens d'ici. Je n'avais même pas froid, alors à quoi bon ? J'avais tout de même pris soin de prendre un manteau histoire de ne pas paraître trop bizarre. Pour l'instant, ma seule gêne était mes cheveux qui me fouettaient le visage. Je grimaçai un devant en enlever une mèche de ma bouche. 

Avec chance, j'avais mon arc avec moi. C'est vrai que j'adorai Saturnal pour ces immense terrain de chasses. La forêt était tellement fertile et pleine de vie comparé au désert de notre planète ! J'étais à présent dans une bonne zone, je pouvais commencer. A pas feutré, je m'avançais avec lenteur jusqu'à un grand pin, auquel je me collai sans un bruit. J'entendais des pas. Des pas de daim. Je tendis la corde de mon arc en retenant mon souffle, prête. Je jetai un œil derrière le tronc : c'était bien un daim, pas très gros, mais il pourrait nous faire plusieurs repas. Je souris en imaginant la mine radieuse qu'il me ferait en voyant que j'avais trouvé de quoi manger. En un éclair je pivotai et envoyai la flèche, qui atterrit dans son flanc.

Paniqué, l'animal lâcha un beuglement sourd et commença à courir en titubant. Il n'eu pas le temps de faire cinq mètres que déjà un autre flèche lui arriva dans l'encolure. La bête se laissa lourdement tomber au sol. Je souris avec satisfaction, m'avançant vers la dépouille pour lui ligoter les pattes arrière avec la corde que j'avais prit soins d'emmener. A mon grand soulagement, tirer n'était pas trop difficile. Il l'aurait été pour n'importe qui, mais cette fois ça allait pour moi. Il va être content, me dis-je en commençant à avancer en direction de la maison, traînant la bête derrière moi.

Il me fallut un bon quart d'heure pour revenir jusqu'au chalet mais tout allait bien, j'étais largement dans les temps. J'avais laissé l'animal sur le côté de la maison, avec un peu de neige sur lui pour dissimuler l'odeur, il serait conservé par le froid. Pas question de cuisiner ça toute seule, surtout que rien de d'imaginer Lutetia aux fourneaux me faisait sourire. Je voulais qu'on arrête de se prendre la tête, et que pour une fois tout ça ne finisse pas dans des larmes et des cris. C'est vrai, à part les nuits folles qu'on passaient, on aurait dit qu'on passait notre temps à pleurer et se faire des cachotteries et des reproches. Pour les secrets je n'étais pas un modèle certes, mais je ne souffrais pas et je ne voulais pas qu'il pense que c'était sa faute si je devais les prendre. Il était vrai que j'en étais devenu dépendante la fois où j'avais...où j'avais voulu mettre fin à mes jours, quand il m'a laissé tomber. Mais je voulais mener ce combat seule. D'autant plus que je vivais très bien avec.

Je poussai la porte en tentant de dompter ma tignasse qui s'était rebellée avec le vent. Cette idée m'amusai. J'annonçai mon retour, tout en déposant l'arc contre le mur. Pas de réponse ? J’avançais jusqu'à la chambre d'un pas nonchalant, et lâcha un long soupir en voyant qu'il n'était pas là. Je pestai, il avant du s'énerver et sortir pour prendre l'air. C'était prévisible, mais loin d'être sérieux vu son état. Le chercher ne servirait à rien. Haussant les épaules, je me dis que je n'avais qu'à prendre une douche en attendant son retour. 

L'eau me fit un bien fou,mais il n'étais toujours pas rentré quand j'eu fini. En serviette, les cheveux gouttant par terre, je décidai d'aller m'asseoir dans le fauteuil en attendant. Mais à peine m'étai-je assise qu'une puissant douleur m'ébranla les flanc, remontant lentement jusque dans la gorge. Je serrai les poings, tendant le bras jusqu'à mon sac pour le tirer vers moi. Je pris un air plus que paniquée en me rendant compte qu'ils n'y étaient pas. Hin !? Les battements de mon cœur s'accélérèrent, alors que je commençai à faire des allés retour de fou dans le salon. J'avais du mal à respirer, ma tête me tournait. Je m'appuyai la petite table quand je faillis perdre l’équilibre, je me rendis alors compte qu'il y avait un mot dessus. Je ne l'avais même pas vu. Mais..c'était des comprimés qu'il y avait à côté ? Mon cœur rata un battement, alors que je m'empressai d'attraper la feuille pour y trouver l'écriture de Lutetia.

« Je ne suis pas le seul qui devrait réfléchir à ce qu'il cache.

Vais prendre l'air quelques minutes. Pas besoin de me chercher, je suis grand, je connais le chemin.

- Koneko. »

Ma mâchoire était tellement serrée que j'en eu bientôt des douleurs. Non...non..! Trop de pensées se bousculaient dans ma tête, mélangées aux souffrances qui se battaient dans mon corps. Le premier réflexes que j'eu fût d'attraper les deux  comprimés qui était sur la table, et de les avaler sans réfléchir. Je soupirai en sentant mes épaules se décontractés. Elle se retendirent bien assez vite quand je réalisai que le reste était probablement avec le blondinet. J'avais mal. J'avais peur. Mais plus que tout j'étais en colère. Terriblement en colère. Je lâchai un grognement en donnant un coup dans la table. Manque de contrôle, celle ci se brisa sur le coup, et tomba en deux morceaux pas terre. Quelle mauvaise qualité, pensai-je en m'approchant des plans de travail, qui se retrouvèrent bientôt dans le même état. J'étais folle de rage, l'eau brûlante dégoulinant encore sur mon corps tremblant.Je suffoquai, collant mon dos contre le mur, me laissant glisser jusqu'à ce que mes fesses touchent le sol. Le salon était dans un état déplorable, on aurait dit qu'un troupeau de buffles entier était passé ici. Le lustre ne tenait plus qu'à un petit fil électrique, la table était en miettes, les plans de travail non loin de là, et des coussins déchiquetés jonchaient le sol. Je me pris la tête dans les mains, mes épaules tremblantes sous le coup de la fatigue et de la tristesse. Je ne voulais pas pleurer. Pourtant de grosse larmes coulèrent bientôt le long de mes joues. Pourquoi cette maudite douleur ne me quittait pas ? 

Je ne pouvais pas prendre plus de cachets, ils étaient avec Lute. Quel idiot ! songeai-je en pleurant un peu plus fort. J'avais fait ça pour qu'on puisse avoir une seconde chance, être heureux, pourquoi avait-il eut besoin de tout gâcher et de me faire pleurer une fois de plus ! Je gémis, remarquant que la moquette sous mes fesse était trempé. Je n'en avais rien à faire. La porte en face de moi s'ouvrit alors, et il entra dans la pièce, blanc comme un mort. Je me mordis la lèvre de colère, ne levant mes pas mes yeux vitreux vers lui. Je ramenai mes genoux contre mon corps, la serviette ne cachant que le strict nécessaire. Qu'est ce que je pouvais dire, qui n'aggrave pas la situation ? J'avais beau le haïr en ce moment, mon seul désir était qu'il me porte dans ses bras comme une enfant et me console.

Mon orgueil reprit le dessus. Comment pouvais-je avoir de telle pensées. Je reniflai silencieusement, me frottant le nez délicatement du revers de main, essuyant mes larmes par la suite. Je levai enfin mon regard de sang vers lui, la bouche sèche. Ma voix ne trahissait aucune émotion, c'était à se demander si je venais bien de pleurer.


" Alors c'est comme ça, maintenant tu te permets de fouiller dans mes affaires. Et ça va jusqu'où ? Tu m'espionnes aussi ? Franchement...ma voix s'étreins malgré moi.. tu veux quoi, qu'on se sépare ? "

Dire ça me serra le ventre, pire, me planta dix couteau dans chaque flanc. Mais il fallait que je le dise. C'était dans ces moments que je me remerciais de savoir aussi bien contrôler mes émotions. Cette fois-ci il était allait trop loin, il allait devoir prendre ses responsabilité...Et s'excuser s'il en était vraiment capable. 

_________________
avatar
Jessy Hyou
Admin

Messages : 267
Date d'inscription : 14/09/2012
Age : 18
Localisation : Dans les bras de Lutetia.

Identité
Mon animal et son prénom ?: Chi, une panthère noire
Mon âge: 16 ans
Mon peuple: Chistère

Voir le profil de l'utilisateur http://the-black-world.creationforum.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pris au piège du temps. [Pv. Jessy] [NC - 16] (fini)

Message  Lutetia Koneko le Lun 23 Juin - 18:12

On aurait dit qu'une mini tempête était passée dans le salon et immédiatement Lutetia se mordit la lèvre inférieur. Quel débile ! Foutu colère. Foutu orgueil ! L'angoisse et le remord reprirent immédiatement le dessus en lui soulevant le coeur. Il s'appuya contre la porte pour éviter de tomber, le ventre serré par la peur. Jessy était assise à l'opposé de la pièce, contre le mur, les genoux repliés contre elle et le visage baignant de larme. Lutetia se mordit si fort la lèvre en se rendant compte de l'erreur monumentale qu'il avait fait. Elle ne devait surement pas prendre ces foutus médocs par envie... Après de longues minutes, elle leva enfin ses yeux si froid vers lui. Par réflexe, il détourna la tête alors que les remords s'amusaient à créent des noeuds dans son ventre.
" Alors c'est comme ça, maintenant tu te permets de fouiller dans mes affaires. Et ça va jusqu'où ? Tu m'espionnes aussi ? Franchement...ma voix s'étreins malgré moi.. tu veux quoi, qu'on se sépare ? "


Lutetia redressa brusquement la tête et son regard se posa sur Jessy. S'il ne s'était pas appuyé sur le mur dès le début, il serait surement tombé à l'annonce de ce qu'il venait d'entendre. Mais son coeur lui tomba et il se mit à trembler de façon incontrôlé. Co... Comment pouvait-elle pensé à ça... Le garçon inspira détourna la tête et lui répondit en regardant le coin du mur.
- Ecoute moi jusqu'au bout, s'il te plait... murmura-t-il.Ecoute moi, vraiment jusqu'au bout et après tu pourras faire ce que tu veux. Partir, rester, me... tuer. Ce que tu veux...

Le garçon inspira à fond et posa de nouveau son regard sur elle. Malgré les efforts qu'il faisait pour essayer de les rendre plus expressif, ils gardèrent leurs teintes si froides qu'ils avaient lorsque quelques choses l'énervait.
- Je ne t'ai espionné qu'une seule fois, et c'était pour comprendre ce qu'il y avait entre toi et cet... ce truc qui te sert de frère. Dans ton bureau quand tu avais discuté avec lui. A la fin, je t'ai vu prendre ces cachets,fit-il en lui lançant ces si chers médicaments,les mêmes qu'ils y avait dans le seau lorsque... Lorsque tu sais quoi. Je le sais depuis ce jour là.

Les mains du blondinet serraient si fort son manteau que ses phalanges étaient devenues blanches.
- Et oui, je me suis permis de fouiller dans tes affaires car je ne suis qu'un imbécile en colère... Un imbécile qui t'aimes et qui endurer tes foutus mensonges de "je vais bien, juste fatigué" avant que tu n'ailles prendre ces foutu pilules. Je sais que c'est ma faute si tu les prends... Mais j'arrive pas. J'arrive pas à faire en sorte que tu n'en ais plus besoin. Mais... Je ne veux pas qu'on se sépare, jamais, fit-il les yeux aux bords des larmes.

Lutetia inspira profondément et s'approcha. Comme s'il avait peur que tel un animal sauvage, Jessy lui saute dessus.
- En plus d'être un voleur je suis un menteur. Hier soir, quand tu m'as demandé ce que je voulais, je t'ai menti. Jouer, c'est beaucoup trop peu pour moi... Moi ce que je veux c'est rester pour toujours avec toi. Ce que je veux c'est rester avec la fille dont je suis tombé amoureux. La fille qui me rend dingue en quelques mots, quelques gestes. Celle qui me fait fuir les Piosentropes avec ses chaussettes. Je veux rester pour toujours avec la fille qui se trouve juste devant moi. Jessy...

Le blondinet s'accroupit en face d'elle et lui tendit la main. Les yeux aux bords des larmes, il ne pouvait s'empêcher de trembler.
-C'est pas vraiment le meilleur moment, je le sais. Et j'ai pas de bague à t'offrir ou quoique soit d'autre... Juste mon amour et mon soutien... Est-ce que tu veux bien que l'imbécile que je suis soit ton mari ?

_________________
avatar
Lutetia Koneko
Admin

Messages : 252
Date d'inscription : 15/09/2012
Age : 18
Localisation : Dans mon monde

Identité
Mon animal et son prénom ?: Lusée, un chat noir
Mon âge: 16 ans
Mon peuple: Chistère

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pris au piège du temps. [Pv. Jessy] [NC - 16] (fini)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum