Connexion

Récupérer mon mot de passe

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 10 le Dim 16 Sep - 17:47

A l'abordage ! [Pv.Lutetia] [Fini]

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: A l'abordage ! [Pv.Lutetia] [Fini]

Message  Lutetia Koneko le Jeu 26 Juin - 23:45

Pas rêve. Pas de cauchemar. Rien. Juste les ténèbres si peu habituels des songes. C'était peut-être dû à l'alcool, la fatigue où l'abattement. Le blondinet dormait à point fermé et semblait presque paisible. Il n'avait pas souvenir de comment s'était finit la soirée après le match nul mais il n'était pas très sûr de vouloir s'en souvenir. Du moins pas pour l'instant... Une brutale secousse l'envoya brusquement hors de la couchette. Réveillé par le choc, le blondinet ouvrit la bouche pour respirer mais seulement un gémissement de douleur en sortit alors que des forges se mettaient en route dans sa tête.
Le gémissement s'éternisait alors qu'il ouvrait peu à peu les yeux. Ses mains se mirent à la rechercher de la petite boite d'allumette afin d'éclairer la pièce. Lutetia avait mal partout. Aux articulations, aux dos, à la tête... Après quelques minutes de tâtonnement vain en ayant rencontré rien d'autre que le bord du lit et le support de la chandelle il finit enfin par trouver la boite. Le blondinet se cala dans un coin, la tête contre la la cloison glacé, et alluma une allumette. Il fit attention à ce qu'elle ne s'éteigne pas et déposa la flamme au bout de la bougie. Immédiatement la lueur éclata dans la pièce.

Encore mal réveillé, le blondinet ne se rendit pas immédiatement compte que quelqu'un se trouvait dans son lit. Il se frotta les yeux puis stoppa son geste en comprenant enfin. C'était stupide de crier pour si peu, mais le blondinet n'avait rien à faire de paraître stupide ou pas... Il regretta immédiatement son geste lorsque le coup de marteau s’amplifièrent dans sa tête. Il eut un nouveau un gémissement de douleur traînant.
- Merde, grommela-t-il en approchant la bougie de son visage. Qu'est-ce que tu fous ici ? 

_________________
avatar
Lutetia Koneko
Admin

Messages : 252
Date d'inscription : 15/09/2012
Age : 18
Localisation : Dans mon monde

Identité
Mon animal et son prénom ?: Lusée, un chat noir
Mon âge: 16 ans
Mon peuple: Chistère

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A l'abordage ! [Pv.Lutetia] [Fini]

Message  Joyce Ishigawa le Sam 28 Juin - 18:13

C'était un rêve merveilleux, vraiment agréable. J'aurai été incapable de dire ce qu'il s'y passait, mais j'eu envie de frapper le blondinet quand il me grommela quelques chose d’incompréhensible. Ça devait surement être les restes de l'alcool qui me procuraient cette sensation, mais j'eu l'impression qu'il me hurla dans l'oreille ! J'attrapai le coussin le plus près de moi et le mit sur ma tête tout en m'enfonçant dans le matelas en poussant un grognement. Merde. Il faisait même pas jour. Il était quoi, 5 heures ? Je ne sais pas où je trouvai la force d'ouvrir les yeux pour m'asseoir en tailleur, avant de bailler comme quelqu'un qui venait d'hiberner pendant six mois. Je me frottai les yeux en grommelant.


" Faut que j'y aille. Surtout frappe moi si je me rendors. "

Je devais avoir l'air tellement endormie que ça devrait au moins le faire sourire. Je me grattais la tête comme à mon habitude, et attrapai ma casquette  qui était tombé sur le côté du lit. Putain. Tout les matins c'était la même chose, et tout les matins je me promettais de me coucher tôt. Et ça faisait des années que je me faisais de genre de promesses dans le vide. M'enfin ça me donnait bonne conscience. Mais dès que la meilleure idée du siècle me traversa l'esprit, toute envie de dormir s'échappa de moi pour aller se cacher quelques part sous mes draps. J'allais pouvoir lui apprendre à nager ! Des étincelles de joie traversèrent mes yeux magentas. 

Je lui attrapai le bras en riant, me ruant à l'extérieur. A ma grande surprise, il faisait bon. Il fallait dire que je ne partais que rarement à cette période de l'année. D'habitude, à cette heure, le vent marin me glaçait les os. Je m'étirai, puis commençais à me déshabiller. Il me sembla voir le visage de Lutetia se décomposé malgré son air endormi. Il pensait que j'avais pas de maillot en dessous ou quoi ? Ma bouche se tordit en un sourire, alors que je le regardai du style " tu attends quoi ? ".
Il ne devait pas s'attendre à ce que ce soit moi qui le déshabille, même pas en rêve. 
Je soufflai d'un air innocent, qui devait être craquant.

" Bah alors..? C'est pas moi qui vais devoir te déshabiller quand même..."

Plutôt mourir, pensai-je en rougissant comme si ça pouvait vraiment être une option. Je me retournai en levant les mains comme pour dire " promis, je regarde pas ". Mes yeux se posèrent sur mon océan qui commençait peut à peut à s'éclaircir sous le soleil fraîchement levé. Apprendre à nager, en plein océan à l'aube, avec une fille aussi bien foutue. Quel veinard. Je souris, j'étais peut un peu trop narcissique. Comment pourrai-je ne pas l'être ? Avec toutes les avances que je recevais chaque jour. Mes yeux se baissèrent sur mon ventre plat et mes cuisses fines et lisses. Légèrement bronzés. 

Je me retournai après quelques minutes, et haussa un sourcil. Pourquoi il n'avais pas enlevé son tee-shirt ? J'haussai les épaules, nager de tee shirt et en boxer, y avait donc des mecs vraiment bizarre sur cette terre. Peut importe, je n'avais pas envie de le complexer, ni de l'énerver maintenant. Je m'avançais vers lui en me dandinant comme j'aimais le faire quand j'étais en maillot de bain, et vint me planter devant lui. Son visage était adorable. Je lui pris doucement la main et plongeai dans ses yeux un regard intense.

" Tu es prêts ? "

_________________
Spoiler:
avatar
Joyce Ishigawa

Messages : 42
Date d'inscription : 17/04/2013
Localisation : Quelques part ~

Identité
Mon animal et son prénom ?: Yakoto, un loup noir aux yeux magentas.
Mon âge: 17 ans.
Mon peuple: Saturnal.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A l'abordage ! [Pv.Lutetia] [Fini]

Message  Lutetia Koneko le Dim 29 Juin - 5:22

" Faut que j'y aille. Surtout frappe moi si je me rendors. "


Oui, oui, c'est ça, il allait la frapper s'il elle se rendormait... Non mais franchement pour qui elle le prenait ! Il étouffa un bâillement derrière sa main alors que ses pensées allait à deux à l'heure. Se rendormir... Oui il le voulait. Il attendit que Joyce ait dégagé la place pour se trainer vers le lit... Merde, qu'est-ce qu'ils avaient fait pour se retrouver ici ?! Lutetia reconnaissait que la petite pièce était sa chambre avec le sac posé dans un coin, qui avait tenu bon à sa place malgré toutes les secousses, mais il ne comprenait pas ce que faisait Joyce ici...
Le blondinet étouffa un cri de surprise lorsque Joyce le traîna dehors... Oh, par pitié, faite que ce n'était pas une autre fête ou un truc dans le genre ! Trop fatigué pour protester, il la suivit à contrecoeur. Oui c'est sûr... Il n'aimait pas les gens qui ont autant d'énergie à dépenser dès le réveil. C'est épuisant... Le vent marin lui gifla le visage et l'obligea à reculer un peu. L'idée de devoir nettoyer le pont commença à peine à effleurer son esprit qu'il vit Joyce se déshabiller devant lui. Euh...

QUOI ?! Lutetia recula un peu, il ne savait pas pourquoi, mais il avait une sale, mais alors très sale, impression. Genre elle allait le balancer par-dessus pont ou quelque chose dans le genre... Awh, il préférait largement le nettoyer !
" Bah alors..? C'est pas moi qui vais devoir te déshabiller quand même..."

Plutôt mourir, pensa Lutetia en sentant ses cicatrices lui piquer. C'était sûr, elle VOULAIT le jeter à l'eau. Ou lui apprendre à nager. Ou le noyer. Au choix. Même si pour lui ça penchait plutôt pour la première option. Cette fille est complètement cinglé et énergétique qu'il se demande comment il peut faire pour la supporter... Mais il se força quand même à faire un effort. Il tira sur ses bottes et enleva son pantalon. Elle pouvait crever pour qu'il enlève sa chemise... Trop de personnes connaissaient l’existence de ces... ces répugnants choses, qu'une de plus ne ferait que le déranger encore plus. 
Cette fille l'agaçait. Même bien plus. Il avait l'impression que chacun de ses gestes étaient faits pour l'énerver, pour le titiller au point qu'il n'en puisse plus... Et tout ça, sans qu'elle ne s'en rende compte ou ne le souhaite. Et cette ignorance ne faisait que l'agacer encore plus. Si bien que quand elle se dandina en face de lui, il eut envie de foutre le camp. Tant pis s'il ne savait pas nager, il se débrouillerait. Et pourtant il ne laissa rien paraître. Fais chier !
" Tu es prêts ? "

Un long frisson de dégoût remonta le long de sa colonne vertébrale lorsque Joyce lui prit la main. Il la foudroya du regard en retirant rapidement sa main tandis qu'il lui répondait froidement.
- Non.

Lutetia se détourna. Non, il ne nagerait pas. Non, il n’enlevait pas son tee-shirt. Il détourna la tête et son regard se perdit sur l'horizon pâle. Merde... Voilà qu'il recommençait à être méchant avec Joyce. Sa main remonta lentement le long du bras au-quelle appartenait la main que Joyce avait prise, pour se serrée juste sous la blessure. C'en était devenue une habitude. A chaque fois qu'il se sentait mal, il essayait de serrer le plus fort possible à cet endroit pour... "extériorisé ?" sa douleur. C'était stupide. ça ne lui servait à rien à part à lui faire beaucoup plus mal. Lentement Lutetia sentit la douleur à son ventre revenir.
Non. Non...
Sa main se crispa encore plus contre son bras tandis que de nouvelles larmes montaient à ses yeux. Fais chier... Le blondinet se recroquevilla devant Joyce. Il se fichait complètement de passer pour un faible ou pour autre, juste... juste qu'il ne pouvait pas. Il ne savait pas pourquoi, mais il sentait qu'il ne pouvait pas... De nouveau sa petite voix s'éleva dans le silence du bateau.
- Dé... désolé, je peux pas... Je peux vraiment pas...

Lutetia se détestait d'être aussi faible dans ces moments. Mais que pouvait-il faire pour lutter contre quelque chose qui était en lui ? Rien... Rien et c'était justement là le problème... Un problème qui le rendait froid, distant et facilement énervernable.

_________________
avatar
Lutetia Koneko
Admin

Messages : 252
Date d'inscription : 15/09/2012
Age : 18
Localisation : Dans mon monde

Identité
Mon animal et son prénom ?: Lusée, un chat noir
Mon âge: 16 ans
Mon peuple: Chistère

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A l'abordage ! [Pv.Lutetia] [Fini]

Message  Joyce Ishigawa le Dim 29 Juin - 5:41

J'haussai un sourcil lorsqu'il retira brusquement sa main.


- Non.

Je souris rien que pour l'énerver. On aurait dit un petit garçon qui faisait un caprice. Lâchant un long soupir, je croisai les bras et le toisai avec un brin de supériorité. Pourquoi était-il si têtu ?  


- Dé... désolé, je peux pas... Je peux vraiment pas...

J'écarquillai les yeux lorsqu'il se recroquevilla devant moi, les larmes au yeux. Non mais je rêve. Maintenant moi aussi j'étais énervée. Enfin à ma manière, car j'étais rarement vraiment en colère contre les gens. Je trouvais ça stupide et inutile. Tout le monde se passe bien de la mauvaise humeur de autres, et j'étais persuadée que si tout le monde acceptait de faire un effort, le monde serait déjà plus agréable. Ma bouche se tordit en un sourire, alors que je serrai les dents pour ne pas dire ce qui me brûlait la langue. Oh et puis, après tout il m'avait cherché. Pourquoi j'étais la seule à essayer d'être gentille avec lui ? Pour qui il se prenait à ma parler comme ça ?


" Je ne pense pas que Mlle Hyou serait fière d'être avec le poltron que j'ai sous les yeux à cet instant. Arrête un peu de te lamenter et bats toi. "

Je n'avais aucun droit de dire de telle chose. Ça ne me regardait en aucun cas, mais je m'en moquais. Il avait été dur avec moi. Je le tirais par l'avant bras pour le relever, et l'attrapai en lui soulevant les jambes d'un coup. Putain, il n'était vraiment pas lourd. Il mangeait à sa faim au moins ? Je le transportais sans gêne jusqu'au bord du bateau, le passant sans remord au dessus des barrières de sécurité. N'ai crainte, songeai-je, il n'y a rien qui mange les hommes dans cette mer paisible. Même si je pense que ça n'aurait pas changé grand chose. Et après avoir lâché un gloussement débordant d'orgueil, je le laissais tomber jusqu'à entendre un énorme " Plouf ". Il ne pouvait pas remonter tant que je n'avais pas baisser l'échelle de toute manière. Ce n'était pas la peur qu'il se noie qui m'étouffait, je n'avais qu'à plonger le chercher en cas de problème. C'est donc sans crainte que je m'assis sur la barrière, le narguant d'en haut. Je lui lançai, un sourire sardonique sur les lèvres. 

" Alors, elle est bonne ? "

_________________
Spoiler:
avatar
Joyce Ishigawa

Messages : 42
Date d'inscription : 17/04/2013
Localisation : Quelques part ~

Identité
Mon animal et son prénom ?: Yakoto, un loup noir aux yeux magentas.
Mon âge: 17 ans.
Mon peuple: Saturnal.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A l'abordage ! [Pv.Lutetia] [Fini]

Message  Lutetia Koneko le Dim 29 Juin - 6:11

" Je ne pense pas que Mlle Hyou serait fière d'être avec le poltron que j'ai sous les yeux à cet instant. Arrête un peu de te lamenter et bats toi. "

Un. Deux. Trois. A croire que son coeur s'amusait à arrêter de battra par battement de trois. Merde. Merde merde et remerde ! Qu'est-ce qu'elle en savait, merde ! Des frissons glacées saisirent le blondinet alors que Joyce le força à se relever. Pendant quelques secondes il eut envie de la frapper. Non, mais pour qui se prenait-elle à lui parler comme ça ? De quel droit se permettait-elle de... Il retient un couinement de surprise lorsque ses pieds quittèrent le sol. Qu'est-ce... Qu'est-ce qu'elle faisait ?! La peur submergea le colère si bien que rapidement les yeux du blondinet cherchèrent une échappatoire. Merde, merde et rem...
PLOUF.
L'air lui manqua. Le haut et la bas échangèrent sans cesse leurs places tandis qu'une fulgurante douleurs passa dans chacun de ses membres. Uns à uns. Vicieusement. Du plus petit jusqu'au plus grand. Le blondinet voulu gémir mais rien l'eau en profita pour entrer. Avec ses mouvements complètements désespérés, il finit par crever miraculeusement la surface. Se rappeler vaguement comment faire... Agiter des pieds où quelques choses dans le genre tout en imitant des planches avec ses bras... Euuuh... Non, absolument pas. Lutetia donna un autre coup pied pour remonter et inspira profondément l'air. Merde !  Son double était un chat ! UN CHAT ! Pas une poisson ou un truc qui va dans l'eau ! 
" Alors, elle est bonne ? "
- Autant que tu me tapes sur le système ! Cria Lutetia en essayant de rester à la surface. Rappel moi, je t'ai dis que JE NE SAVAIS PAS NAGER, ou c'est juste mon esprit qui a imaginé cette scène ?!

Cette saloperie de marin avait de la chance de se trouver en hauteur et loin de lui sinon Lutetia aurait vraiment péter un cable. Elle l'énervait ! C'est pas vrai de voir à quel point elle l'énervait ! Et le pire c'est qu'il pouvait absolument rien faire ! Il essayait sans cesse de réussir à rester sur place mais en vain. Les vagues n'arrêtaient pas de le narguer en se jouant de lui, leurs courants lui glacèrent rapidement le corps et il finit par cria pour Joyce.
- Non, elle est absolument affreuse ! Y a des courants partout, étrangement Lutetia avait l'impression que cette phrase la ferait rire, et elle est GELEE ! PUTAIN JOYCE CETTE EAU EST JUSTE GELEE ! TU POURRAIS Y FAIRE CONGELER UN CADAVRE TELLEMENT ELLE EST FROIDE !

Étrangement... Le blondinet essayait de la faire rire. Ou pas. Ou était-ce seulement parce qu'il était dans une mauvaise position qu'il s'énervait. Ou devenait nerveux. Au choix. Il continua de battre des pieds en espérant trouver une solution miracle et apprendre à nager.

_________________
avatar
Lutetia Koneko
Admin

Messages : 252
Date d'inscription : 15/09/2012
Age : 18
Localisation : Dans mon monde

Identité
Mon animal et son prénom ?: Lusée, un chat noir
Mon âge: 16 ans
Mon peuple: Chistère

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A l'abordage ! [Pv.Lutetia] [Fini]

Message  Joyce Ishigawa le Dim 29 Juin - 17:54

- Autant que tu me tapes sur le système ! Rappel moi, je t'ai dis que JE NE SAVAIS PAS NAGER, ou c'est juste mon esprit qui a imaginé cette scène ?!

Je souris chaleureusement, le regardant se débattre de tous ses membres. Ce n'était pas le meilleur nageur que j'avais vu dans ma vie, mais il était mignon comme ça. Il n'était pas si désastreux, au moins il n'était pas en train de couler. Une petite boule était quand même présente dans mon ventre. Je n'avais à à lui dire quoi que ce soit sur ses peines de cœur. Et de toute évidence j'étais allé trop loin cette fois-ci. Mais qu'est ce que j'allais y faire ? M'excuser ? Non...Mieux valait ne plus en parler et prier pour que ça tombe vite dans les oubliettes. Je me mordis la lèvre avec un air malicieux quand il hurla.

- Non, elle est absolument affreuse ! Y a des courants partout, et elle est GELÉE ! PUTAIN JOYCE CETTE EAU EST JUSTE GELÉE ! TU POURRAIS Y FAIRE CONGELER UN CADAVRE TELLEMENT ELLE EST FROIDE !

Il se tortillait sous les vagues joueuses, peinant pour réussir à organiser ses mouvement de manière ordonné. Je ramenai mes cheveux dans mon dos du revers de ma main, et tenta de me mettre debout sur le bord du bateau malgré mes jambes qui tremblaient très légèrement. C'était pas évident de garder l'équilibre avec un vent pareil. Les bourrasques me fouettaient le visage, et je ne tiens pas longtemps avec de m'élancer, pour piquer dans l'eau gracieusement. Je restai un moment sous l'eau, prenant le risque d'ouvrir les yeux malgré le sel qui me brûlait la cornée. Mais c'était inutile. Les vagues provoquait de tels remous qu'il était impossible de discerner autre chose que des bulles dans cette eau trouble. Je donnais de légers battements de pieds pour remonter à la surface, et émergea en inspirant. Mes cheveux étaient plaqués en arrière, c'était agréable d'avoir le visage dégagé. Certaines personnes n'aiment pas la sensation du sel sur le corps, la peau qui colle et les démangeaisons. Moi ça ne me gênait pas le moins du monde. 

Je battis un peu des pieds en direction de Lutetia, et m'amusais à le regarder se débattre pendant que je restais calmement à la surface. Il devait certainement paniquer vu que je n'avais pas baisser l'échelle et que maintenant que nous étions tous les deux à l'eau c'était trop tard. Mais ce qu'il ne savait pas, c'était qu'il y en avait une disponible en permanence de l'autre côté du bateau. Mais je ne voulais pas le dire maintenant, j'avais trop peur qu'il décide de tout arrêter. Une étincelle de folie dans le regard, je lui tendis mes mains en lui soufflant :


" Tu as le choix, soit tu continues à faire ta tête de mule et tu patauges là pendant encore un bon moment, soit tu acceptes enfin mon aide et là je t'apprendrai à nager. " 

_________________
Spoiler:
avatar
Joyce Ishigawa

Messages : 42
Date d'inscription : 17/04/2013
Localisation : Quelques part ~

Identité
Mon animal et son prénom ?: Yakoto, un loup noir aux yeux magentas.
Mon âge: 17 ans.
Mon peuple: Saturnal.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A l'abordage ! [Pv.Lutetia] [Fini]

Message  Lutetia Koneko le Dim 29 Juin - 18:52

Lutetia avait enfin réussi à trouver un semblant d'équilibre avec toutes ces vagues quand une onde, beaucoup plus forte que les autres l'envoya ballotter au loin. Fais chier... Le blondinet détestait pour de bon la nage, ou du moins ce qu'il essayait de faire. C'était beaucoup trop épuisant. Un peu comme Joyce... D'ailleurs en parlant d'elle, où était-elle encore passée ? Le soleil montant éblouissait le blondinet qui ne voyait même plus le haut du bateau.
Lutetia étouffa un cri de surprise lorsque Joyce surgit près de lui. M... Merde ! Qu'est-ce qu'elle faisait là ?! Et... Et... Et l'échelle !? La panique prenait peu à peu contrôle du blondinet lorsque la demoiselle prit la parole.
" Tu as le choix, soit tu continues à faire ta tête de mule et tu patauges là pendant encore un bon moment, soit tu acceptes enfin mon aide et là je t'apprendrai à nager. " 

Fai... FAIRE SA TÊTE DE MULE ? Il regarda d'un air éberlué Joyce. Comment ça, il faisait sa tête de mule !? Ce n'était quand même pas parce qu'il avait retiré sa main et lui avait dit non ? Si... ? Peut-être... ? Merde c'est beaucoup trop compliqué à comprendre une fille ! En détournant le regard il tendit la main pour prendre celle de Joyce.
- Je ne fais pas ma tête de mule, je suis d'un naturel chiant, c'est différent.

Sans s'en rendre compte Lutetia serrait fortement l'avant bras de Joyce comme si le fait de le tenir lui permettait de ne pas couler. Il n'arrivait tjours pas à regarder Joyce dans les yeux sans avoir cette impression d'avoir a faire avec un petit chien aux grand yeux mouillés de larme.... C'était épuisant. Pourtant, il se força à le faire et ne put empêcher le rouge lui monter aux joues.
- Ce n'est absolument pas drôle, et de nous deux c'est toi qui est la plus tête de mule ! Je t'ai répété trois fois que je ne savais pas nager et une fois que JE NE VOULAIS PAS L'APPRENDRE ! Je suis mille fois mieux avec un véritable sol sour les pieds.

Et merde... Voilà qu'il recommençait à être méchant. Quel horreur, elle devait vraiment le prendre pour un rabat-joie... Il soupira en se laissant un peu couler, juste assez pour se retrouver avec le nez au-dessus de l'eau. Maintenant qu'elle se retrouvait elle aussi, dans l'eau, comment allaient-ils faire pour remonter ? Ils attendraient l'arrivé d'autre marin... Ah la poisse... Ils seraient mort de froid, enfin pour le blondinet, avant que quiconque ne se réveille. Lutetia donna un léger coup de pied et demanda à Joyce.
- Euh... Dis, on fait comment pour remonter ? Parce qu'à part savoir voler, je vois pas d'autre solution...

_________________
avatar
Lutetia Koneko
Admin

Messages : 252
Date d'inscription : 15/09/2012
Age : 18
Localisation : Dans mon monde

Identité
Mon animal et son prénom ?: Lusée, un chat noir
Mon âge: 16 ans
Mon peuple: Chistère

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A l'abordage ! [Pv.Lutetia] [Fini]

Message  Joyce Ishigawa le Dim 29 Juin - 19:26

- Je ne fais pas ma tête de mule, je suis d'un naturel chiant, c'est différent.

Je souris lorsqu'il me prit finalement la main, en la serrant, à mon grand étonnement, vraiment fort. Se pourrait-il que le blondinet ait vraiment peur ? Les courant ne jouaient pas en notre faveur aujourd'hui, il semblait déjà épuisé. Ce n'était pas évident de nager en pleine mer avec de telles condition, alors pour un débutant...

- Ce n'est absolument pas drôle, et de nous deux c'est toi qui est la plus tête de mule ! Je t'ai répété trois fois que je ne savais pas nager et une fois que JE NE VOULAIS PAS L'APPRENDRE ! Je suis mille fois mieux avec un véritable sol sous les pieds.

Mon sourire s'agrandit jusqu'à mes oreilles. Il était trop mignon comme ça, les joues rouges et le regard fuyant comme si je l’impressionnais. Même si son ton n'était certainement pas des plus agréables, je prenais mon mal en patience. Il fallait avouer que je commençais à le connaître, il n'était pas bien méchant à l'intérieur. Il se laissa un peu couler, l'eau lui arrivant juste en dessous du nez. A force de faire le malin il allait vraiment finir par se retrouver dans une position délicate. 

- Euh... Dis, on fait comment pour remonter ? Parce qu'à part savoir voler, je vois pas d'autre solution...

Je m'apprêtais à lui donner mes instructions quand une énorme vague nous passa par dessus la tête, nous envoyant valser en dessous de l'eau. Manque de bol, j'avais la bouche ouverte, et je dus cracher une bonne gorgée d'eau une fois remontée. Pour moi ça avait été un jeu d'enfant, mais la panique me prit lorsque je me mis à chercher Lutetia des yeux, en vain. Les battements de mon cœur s'accélérèrent, alors que je m'empressais de plonger, les yeux grands ouvertes. Putain de merde ! Je fondis sur lui dès que je l’aperçu, et l'attrapai en dessous des bras. Quel imbécile ! Ce n'était même pas de sa faute, mais me faire une frayeur pareil ! Je remontais d'un battement de jambes, et une fois à la surface je lui tapotais le dos pour l'aider à cracher toute l'eau qu'il avait avalé. Je me surpris à parler presque en criant. J'avais vraiment eu peur.

" Idiot ! Tiens bien ma main et essaye de résister aux vagues. Tout se passe au niveau de tes jambes, tes bras de servent juste à garder l'équilibre. Pousse toujours l'eau vers le bas, et fais des genres de cercles avec tes mains, comme ça. "

J'illustrai chaque mouvement, essayant d'être la plus claire possible. J'avais appris bon nombre de choses à plusieurs personnes. Mais jamais je n'avais pas la maître nageuse. Ce n'était pas déplaisant, tant qu'il ne me faisait plus de telles frayeurs. Je serrai un peu sa main, au cas où une autre vagues nous prendraient pas surprise. Je décidai tout de même de lui dire, histoire qu'il soit un peu rassuré.

" Tout vas bien, on pourra toujours remonter en cas de problème. "

Je lui adressai un sourire affable, tout en passant ma main libre dans mes cheveux tremper. Allez, fait un effort, tu vas y arriver !

_________________
Spoiler:
avatar
Joyce Ishigawa

Messages : 42
Date d'inscription : 17/04/2013
Localisation : Quelques part ~

Identité
Mon animal et son prénom ?: Yakoto, un loup noir aux yeux magentas.
Mon âge: 17 ans.
Mon peuple: Saturnal.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A l'abordage ! [Pv.Lutetia] [Fini]

Message  Lutetia Koneko le Dim 29 Juin - 23:06

Lutetia observait Joyce en attendant sa réponse, il n'avait aucune envie de rester plus longtemps dans cette eau qui lui glaçait le sang. De plus, sa nature légèrement paranoïaque n’arrêtait pas de reprendre à le dessus à chaque fois qu'un courant passait entre ses jambes. Et son imagination débordante en rajoutait en créent d'horribles monstres sous-marins. Son visage se décomposa lorsqu'il vit une vague encore plus immense que celle qu'il avait pu voir fondre sur eux. Comme un idiot il resta la bouche ouverte.

Comme lorsque Joyce l'avait balancé du haut du bateau, le haut et le bas s'amusèrent à échanger leurs places. Le monde n'était plus que bulles blanches, courant incolore, et fond bleu. L'eau s'infiltrait dans sa gorge alors qu'il tentait désespérément de remonter à la surface. Rien à faire, comme un jouet, il se faisait balayer par les courants et ses mouvements lui donnaient l'impression de peser de plus en plus lourd. Des points noirs commencèrent à danser devant ses yeux, quand il sentit qu'on le tira vers le haut.
Lutetia sentit le vent lui fouetter le visage tandis que son corps était seulement tenu par quelque chose. Il essaya de respirer, mais rien, il ne faisait que s'étouffer encore plus. De l'air ! S'il vous plais de l'air ! Lutetia toussa lorsqu'un coup lui meurtrie le dos. Puis un autre et encore d'autre. A chaque fois il toussait et cracher de plus en plus d'eau. Il se crispa désespérément contre son sauveur, les yeux fermés à cause du sel qui lui brûlé les rétines et de la fatigue.
" Idiot ! Tiens bien ma main et essaye de résister aux vagues. Tout se passe au niveau de tes jambes, tes bras de servent juste à garder l'équilibre. Pousse toujours l'eau vers le bas, et fais des genres de cercles avec tes mains, comme ça. "


Joyce ! Jamais Lutetia n'aurait pensé être aussi content de la voir... Il n'avait absolument rien comprit à ce qu'elle lui avait dit, mais il n'en avait rien à faire. Il était trop fatigué pour avoir envie d'apprendre quelque chose. Il ne souhaitait plus que dormir ! 
" Tout vas bien, on pourra toujours remonter en cas de problème. "


Lutetia secoua la tête en se tenant à Joyce d'une seule main tandis que l'autre frottait ses yeux. Il voulait rentrer. Retourner sur le bateau. Retourner sur terre. Retourner à un endroit où il connaissait comment vivre. Il gardait la tête baissé. Il était faible et il le savait. Il n'avait aucune idée de comment réussir à devenir plus fort, et même s'il la connaissait il n'avait plus rien qui pouvait lui donner envie de le vouloir.
- S'il te plais Joyce, je veux rentrer...

Lutetia avait envie de poser sa tête contre l'épaule de Joyce mais... Mais Joyce était Joyce et non Jessy. De nouveau l'abattement retomba sur ses épaules lorsqu'il fit cette triste constatation... Il était seul depuis deux bon mois et rien ne pourrait le sortir de cette triste solitude. Il secoua de nouveau la tête en se rendant compte, que même seul il arrivait à blesser ceux qui tentait de l'aider... C'était plus que pathétique. Surtout qu'il avait la désagréable impression que Joyce prenait du plaisir à l'apprendre à nager... Sadique va.
- Peut-être une autre fois... Demain ? J'ai juste pas envie de noyer une nouvelle fois aujourd'hui...

Comme un gamin qui se raccrochait à sa bouée, il leva ses grands yeux bleus vers Joyce en lui disant.
- S'il te plais...

_________________
avatar
Lutetia Koneko
Admin

Messages : 252
Date d'inscription : 15/09/2012
Age : 18
Localisation : Dans mon monde

Identité
Mon animal et son prénom ?: Lusée, un chat noir
Mon âge: 16 ans
Mon peuple: Chistère

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A l'abordage ! [Pv.Lutetia] [Fini]

Message  Joyce Ishigawa le Ven 18 Juil - 21:18

- S'il te plais Joyce, je veux rentrer...Peut-être une autre fois... Demain ? J'ai juste pas envie de noyer une nouvelle fois aujourd'hui...S'il te plais...

Je soupirai, compatissante. Il était vrai que mon père m'avait appris à nager très jeune, et je n'en avais aucun souvenir. J'avais peut être été un peu dur avec lui. Nous n'étions qu'au deuxième jour, et même si j'avais l'impression d'être beaucoup plus proche de lui, il fallait que je veille a rester à ma place. Pourquoi était-il si distant et compliqué ? La nuit et ses aveux me revinrent en mémoire, et je ne sais pas pourquoi, mais cela me fit comme un pincement au cœur. Il avait toujours cette lueur triste dans le regard, je me demandais si ça avait un rapport avec Mlle Hyou. Il valait mieux que je le laisse tranquille pour aujourd'hui. 

" D'accord, on verra ça un autre jour. "

Nous sommes remontés après que l'ai traîné jusque l'autre côté, et une fois sur le pont, je me laissai tomber sur les fesses, essoufflée. Nager pour deux, c'était pas ma tasse de thé. Mais il fallait bien passer par là. J'étais sûre qu'il avait déjà fait des progrès.  Mes cheveux étaient trempés,  et avec le vent froid qui nous giflait, il ne faudrait pas longtemps avant que nous attrapions un rhume. J'attrapai un serviette qui traînait sur une caisse et la lui lançait. Tant pis pour moi, ça n'allait pas me tuer. J'essorai un peu mes cheveux, jetant un œil au dessus de moi. Le ciel était dégagé, et le soleil était de sorti. Le temps était incroyable. Mon regard se posa un instant sur la hune tout en haut du grand mat. Je la pointai du doigt, un peu aveuglée par le soleil a force de regarder si haut.

" Un jour je t’emmènerai là-bas. La vue est incroyable. "

De nouveau des souvenirs avec mon père me revinrent. Mais je les chassais avec toute leur nostalgie. Je ne voulais pas être triste maintenant, Lutetia ne méritait pas ça. Je me recroquevillai un peu sur mon moi-même, j'avais froid. Je jetai un coup d'oeil au blondinet.

" Tu fais ce que tu veux aujourd'hui, je ne t'impose rien. Tu peux te reposer, ou bien donner un coup de main, même si ce n'est pas indispensable. Et ce soir tu as le choix de venir à la fête ou non. "


Même si je pense que je m’ennuierai bien sans toi, dis-je en silence...

_________________
Spoiler:
avatar
Joyce Ishigawa

Messages : 42
Date d'inscription : 17/04/2013
Localisation : Quelques part ~

Identité
Mon animal et son prénom ?: Yakoto, un loup noir aux yeux magentas.
Mon âge: 17 ans.
Mon peuple: Saturnal.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A l'abordage ! [Pv.Lutetia] [Fini]

Message  Lutetia Koneko le Sam 19 Juil - 4:39

" D'accord, on verra ça un autre jour. "

Lutetia soupira en attendant cette phrase. Enfin la fin de cette horrible calvaire... Maintenant c'était sûr à cent pour cent, il N'AIME PAS la nage. La sensation des courants le terroriser et l'idée de se retrouver dans un lieu où courir ne lui servait à rien le terrifiait. C'est sûrement à cause de ça qu'il resta accroché à Joyce sans piper un mot. Sûrement à cause de la honte et la peur qui l'envahissaient...

Le blondinet était bien plus qu'épuisé lorsqu'il atteignit enfin le pont. Se retrouver en sécurité, non... se retrouver enfin sur quelque chose de ferme. De concret. Quelque chose qui ne risquait pas de lui exploser à la figure sans prévenir, contrairement à l'amour... Serrant sa chemise contre lui, il trembler déjà de froid. Il fallait dire, les choses comme elles étaient, ces vents là, ces vents marins, n'avaient absolument rien a voir avec ceux du désert de Chistère. Quant leurs comparses des terres désolés étaient chauds, brûlants, et transportant des milliers de grain de sable qui s'insinuer sournoisement sous les vêtements, ceux des Mers étaient frais - un peu trop au goût du blondinet- et transportaient une odeur d'iode qui imprégnaient les vêtements jusqu'à collé à la peau.
Lutetia sursauta lorsque quelque chose lui atterri  sur la tête, le plongeant dans les ténèbres. Pendant quelques micro-secondes, il crut être retombé à l'eau et avoir coulé si profondément que tout n'était que ténèbres, mais une bourrasque brisa cette idée en soulevant le tissu. Du tissu ?
Une serviette ?
Le blondinet tira dessus et chercha Joyce du regard. Elle n'était pas loin, à peine à un ou deux pas de lui. Joyce... Il avait du mal à la comprendre. Un coup elle était gentille, et l'autre elle le jetait par-dessus bord... Franchement c'était compliqué à comprendre une femme. Mais il ne pouvait pas dire mieux des hommes. Ah, c'était compliqué. A force, il ne comprenait plus rien. Etait complètement hors de ce qu'il aurait du. Un solitaire.
Sans s'en rendre compte, il s'était mise à observer Joyce. Il avait presque envie de dire qu'elle était l'exact contraire de Jessy, si ce n'est ces yeux... Avec ses cheveux presque aussi blond que les siens, il avait presque l'impression d'y retrouver un soeur. Va savoir pourquoi... Peut-être que la sienne lui manquait... Après tout, elle était morte. C'est normal qu'elle lui manque,mais en même temps, il l'avait si peu connue... A force de passer sa journée au soleil, Joyce avait la peau bronzé, juste dorée...
" Un jour je t’emmènerai là-bas. La vue est incroyable. "

Lutetia fronça les sourcils et suiva du regard son doigt. En plissant les yeux, il se rendit compte qu'elle pointait la vigie. Ou quelque chose dans le genre... ça avait l'air sympa là-haut. Loin de l'agitation du bateau et de celui de la mer... Loin de tout.
" Tu fais ce que tu veux aujourd'hui, je ne t'impose rien. Tu peux te reposer, ou bien donner un coup de main, même si ce n'est pas indispensable. Et ce soir tu as le choix de venir à la fête ou non. "

Le blondinet ne put s'empêcher de sourire. Légèrement. Très légèrement. Deux jours. Elle avait tenu deux jours avant de l'envoyer balader. C'était un record ! Il se leva en frottant ses cheveux avec la serviette, s'il y avait bien une chose qu'il détestait c'est avoir les cheveux mouillés... Va savoir pourquoi.
- ça à l'air sympa, en haut, fit-il en mettant sa main en visière pour mieux voir. Pour l'escalade, je te rassure j'ai aucun problème.

Il tourna la tête vers elle, et lui sourit. ça lui faisait étrange de sourire après... Après ce qui s'était passé avec Jessy. Mais Joyce n'était pas Jessy, elle ne risquait pas de lui faire ça. Il s'étira en levant haut les bras vers le ciel et en disant.
- Du moins ça à l'air plus sympa qu'en bas.

C'était dur d'engager la conversation après tant de temps passé seul. C'est vrai qu'il avait pour seul envie de partir se réfugier dans sa cabine, mais il fallait bien être un peu gentil... Il grimaça en sentant les croûtes se tendre sous le geste et tirailler sur les bords. Avec tous le sel qu'il avait eut sur les vêtements, elles se mirent à le démanger mais il se retient de faire le moindre geste vers elles. C'était bien beau d'essayer de les cacher, mais il n'avait pas remarquer que l'eau avait rendu le tissu presque transparent et ses marques ressortaient presque comme neige au soleil...
- Bon, finit-il par dire en frictionnant ses épaules. Je crois que je vais plutôt aller me reposer, c'est pas dérangeant ? Pour la fête...
Lutetia n'en avait absolument pas envie, mais rester toute la nuit coincée dans la chambre...
- J'verai... fit-il avant de descendre dans la cale.

~  ~  ~
Lutetia ignorait depuis combien de temps il ne s'était pas autant traité d'imbécile. Décider d'aller à la fête...non mais franchement, quel idiot ! Il avait passé toute la journée à dormir comme une masse après cette horrible séance de natation qui l'avait laissé sur les rotules et son corps refusait catégoriquement de vouloir faire quelque chose de physique. SI bien que ça avait été un véritable calvaire pour s'habiller avec tous ses muscles ankylosés... Quant à ses cicatrices. Brrrr... Il avait failli hurlé lorsqu'il avait du tiré sur le tissus pour l'enlever de la plaie. La voilà bien parti avec de telles blessures...

Le blondinet cligna des yeux. Il pensait bien qu'il n'arriverait jamais à s'habituer à autant de luminosité et n'avait qu'une envie s'était de vouloir retourner dans la chambre mais maintenant c'était trop tard... Il se retrouvait de nouveau noyé dans cette foule de marins joyeux et... ivre mort. Il s'efforcer d'avancer en essayant de rester calme, mais rien à faire, il ne se sentirait jamais bien dans de tels endroits. C'est surement à cause de ce sentiment qu'il bouscula sans faire exprès quelqu'un, alors qu'il était à la recherche de Joyce.
- Pa... Pardon... fit-il en se reculant.

_________________
avatar
Lutetia Koneko
Admin

Messages : 252
Date d'inscription : 15/09/2012
Age : 18
Localisation : Dans mon monde

Identité
Mon animal et son prénom ?: Lusée, un chat noir
Mon âge: 16 ans
Mon peuple: Chistère

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A l'abordage ! [Pv.Lutetia] [Fini]

Message  Joyce Ishigawa le Dim 20 Juil - 21:51

- Ça à l'air sympa, en haut. Pour l'escalade, je te rassure j'ai aucun problème.  Du moins ça à l'air plus sympa qu'en bas.

J'esquissai un sourire. C'était comme si il essayait de me rappeler à quel point il en avait bavé. Il exagérait, ce n'était pas si terrible. Et puis je voulais garder espoir et me dire qu'un jour il pourrait peut être aimer ça. Je lâchai un long soupire avant d'étendre mes jambes devant moi. Le vent devenait plus supportable, je commençais à sécher. Mon regard se perdit sur l'horizon entrecoupée par les barres de fer. Je ne sais pas pourquoi mon cœur se serra à cet instant. Je me disais que nous n'étions qu'au deuxième jour de voyage. J'étais anxieuse pour la suite. Et si nous nous disputions ? Si il décidait de rester enfermé pendant six mois sur un coup de tête ? Au fond, c'est vrai que nous ne nous connaissions pas vraiment. Mes mains se refermèrent sur mes cuisses. Je ne devais pas m'inquiéter, il fallait juste le maintenir en de bons thermes. Je ne pus m'empêcher de sursauter lorsqu'il me tira de ma rêverie.

BonJe crois que je vais plutôt aller me reposer, c'est pas dérangeant ? Pour la fête...J'verrai...

J'hochai la tête d'un air ailleurs, alors qu'il commençait à descendre le petit escalier qui menait à la cale. J'étais seule, et pourtant je restai là, immobile. Pendant quelques minutes, peut être dix, ou vingts. Les yeux fermés, le vent sur mon visage. Je me sentais toute bizarre. Mal ? Non, juste bizarre. Je me levai finalement, passant une main dans mes cheveux humides dans l'espoir de les démêlés. Puis je m'étirai, sifflotant pour que mon loup rapplique. Il était temps de se mettre au travail ! 

~   °   ~

La matinée passa en un éclair, je n'eu pas le temps de lever les yeux du tableau de bord que déjà la pause déjeuner s'annonçait. Yakoto était assis sur un siège à côté de moi, il aimait bien jouer les copilotes. J'ôtai le casque de mes oreilles et me dirigeai vers la sortie d'un pas nonchalant. Je me demandais ce que faisait Lutetia, il n'avait pas bouger de sa chambre depuis ce matin. Le soleil m'éblouis quand je sorti de la cabine, il était midi et quelques, l'heure la plus désagréable pour beaucoup. Mais ça ne me dérangeait pas tant que ça. Je me laissai tomber sur une caisse en bois avec le sandwich qu'un des serveur m'avait déposé un peu plus tôt. Mes yeux s'illuminèrent quand je vis qu'il était au poulet. Yakoto soupira. Moi et la bouffe...
Je pivotai légèrement quand j'entendis deux marins discuter. Ils ne semblaient pas m'avoir remarqué. Je m'appliquai à mâcher plus discrètement, écoutant d'une oreille.

" De toute façon je ne vois même pas pourquoi il est ici. Arriver en voleur et se prendre pour un roi, il lâcha un rire sec. Ça pourra pas continuer comme ça.
- Takano a juré qu'il lui réglerait son compte. Il paix rien pour attendre j'te dis. "

Ils continuèrent à parler mais je n'entendais plus. Mon sang se figea, et je cru que j'allais vomir la bouchée que je venais à peine d'avaler. Lutetia. Je lâchai mon repas et détalai à toute vitesse vers les couloirs. Sautant l'escalier et manquant de m'étaler par terre, je ne ralentis pas. En quelques secondes, j'étais planté devant sa porte, le cœur battant. Est-ce que j'arrivais trop tard ? Est-ce que je paniquais pour rien ? Tant pis. J'ouvris la porte. Il était roulé en boule dans son lit, comme un enfant, sa respiration était lente et calme. Je ne pus réprimer un soupire de soulagement, et refermai immédiatement la porte, priant pour que je ne l'ai pas réveillé. Il aurait été en colère, de me retrouver plantée là à le regarder dormir. Mais qu'est ce que j'avais eu peur...Le dos contre la porte, je me laissais glissée, jusqu'à être assise par terre, et ramenai mes jambes contre moi. La tête cachée dans mes genoux, j'avais surement l'air moi aussi d'une gamine, mais de tout façon il  n'y avait personne. Je culpabilisais pour lui, car il arrivera forcément une fois où j'arriverai trop tard et il se sera fait démolir par des matelots. Je me serrai un peu plus contre mes cuisses. Mais à quoi est ce que j'avais pensé en l'amenant ici ? Et merde. Je pestai en me relevant, soudain assez énervée. J'étais la seconde, c'était mon droit ! Bon, pas exactement mais bon...Peut importe ! Et que ceux qui ne sont pas d'accord avec ça viennent, ils verront de quel point je me chauffe !

~   °    ~

L'après midi passa plus, beaucoup plus lentement que la matinée. Il y eut plusieurs problèmes alimentaires, sans parler de la pluie diluvienne qui s'était mise à tomber. Il faisait déjà nuit quand je quittai enfin la cabine pour aller me changer. Pour une fois, prendre une douche fut un calvaire. J'avais déjà été gelée par les torrents de dehors, et de l'eau chaude n'aurait vraiment pas été de refus. Au moins ici je pouvais prendre des douches. C'était presque crade, vu comme ça. Je pris une tenue simple mais légère, vu que nous étouffions toujours dans la grande salle rouge. Je n'avais pas particulièrement envie d'y aller ce soir là, et si Lutetia n'était pas seul là bas, je ne me serai pas gêné pour m'endormir comme une masse. Je pouvais bien faire un effort pour lui, d'autant plus que je m'étais promis de le garder à l’œil. 

Mon reflet dans le miroir était semblable à ce lui de tout les jours. Je portai un haut court blanc, munit d'un long nœud noir et de boutons dorés. Ajouté à ça de long gants assortis, et une jupe courte noire. Mes cheveux étaient lâches, décorés d'un bandeau, noir lui aussi. Bon, c'est vrai qu'on pouvait voir mon ventre, mais étant donné que la pièce était souvent suffocante, je préférais prendre mes dispositions. Et puis ce n'est pas comme si on pouvait encore compter le nombre de fois où je me baladais en maillot de bain. J'étais déjà sûre que personne ne le remarquerai.

Je me passai un dernier coup de brosse avant d'enfin me décider à pointer le nez hors de ma chambre, et, comme si je vérifiai que personne ne s'y trouvait, j'inspectai minutieusement le couloir pour m'y faufiler, jusqu'à la salle rouge. Je m'épuisais moi même, voilà que je me mettais à jouer à infiltrer mon propre navire. C'est en soupirant que je poussais la grande porte.  Il y avait déjà pas mal de monde, et la musique explosait déjà de toutes parts. Mais je m'y sentais bien, c'était chez moi. Je souris radieusement quand on me fit un signe de la main, cherchant Lutetia du regard. Il n'était pas encore arrivé. Je me faufilais dans la foule jusqu'au bar, saluant au passage mes innombrables connaissances. Je connaissais tout le monde dans cette pièce, mais ceux qui osaient me dire bonjour étaient rares. Il ne fallait pas croire, j'avais tout de même des amis. Quelques amis. Je levai la main à l'intention du serveur et prit un verre d'alcool. Je commençais fort, mais je n'avais pas envie de me retenir ce soir. Et puis Lutetia était vacciné.

Je ne sais plus combien de verre je commandai - et bu tout entier - avant que le jeune garçon se décide enfin à nous rejoindre. Il semblait tout perdu, comme ça. Je descendis maladroitement de mon tabouret, et me glissai jusqu'au plus prêt de lui. Il y avait beaucoup de monde ce soir. Je lui fis une signe de la main pour qu'il m'aperçoive et me rejoigne au bar. A son arrivé, il y avait déjà un verre qui l'attendait. Il était encore vêtu de noir, les cheveux en bataille, ses yeux bleus toujours cernés malgré le sommeil dans lequel il était plongé tout à l'heure. J'ouvris la bouche pour la refermer aussitôt. Non, il ne fallait pas que je lui dise que j'étais venue. Je louchai sur son verre, espérant qu'il commence enfin à boire. Je n'aimais pas être saoule toute seule, c'était franchement gênant. Avec l'alcool qui me tapait déjà sur la tête, et l'atmosphère tendue de d'habitude, trouver un sujet de conversation était un défi bien difficile, et je du me creuser la tête deux bonnes minutes avant d'enfin lui lâcher :

" Tu as mangé aujourd'hui ? Je ne t'ai pas vu depuis ce matin. "

C'était nul. Et en plus je mentais. Merde ! Ma conscience me fit les gros yeux et m'infligea un coup de règle sur les doigts. Mais en même temps, je ne vois pas comment il aurait pu trouver de la nourriture, et comme une idiote, ça ne m'effleurait l'esprit que maintenant. Je lui lançais un regard anxieux tout en trempant mes lèvres dans l'alcool avec prudence.

_________________
Spoiler:
avatar
Joyce Ishigawa

Messages : 42
Date d'inscription : 17/04/2013
Localisation : Quelques part ~

Identité
Mon animal et son prénom ?: Yakoto, un loup noir aux yeux magentas.
Mon âge: 17 ans.
Mon peuple: Saturnal.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A l'abordage ! [Pv.Lutetia] [Fini]

Message  Lutetia Koneko le Lun 21 Juil - 0:57

- T'as un problème, le minus ?

Lutetia secoua la tête et fit un pas en arrière mais bouscula de nouveau quelqu'un. Non il n'avait pas peur. Enfin... presque. Il fallait dire que la personne en face de lui était une... véritable armoire à glace. Un type bien musclé, qui avait plus la carrure d'un pirate assoiffé de sang qu'un honnête marin... La même carrure que le type qu'il avait battu hier au jeu. Aïe, aïe, aîe...
- Ben quoi t'as perdu t'as langue, minus. Tu fais moins le malin
 
De nouveau le blondinet secoua la tête. Depuis qu'il... Depuis cette maudite année, il n'osait plus se battre. C'était une véritable horreur, même avec les cours que lui avait donné Hans, rien. Rien. A chaque fois qu'il devait se battre, il se retrouvait complètement incapable de faire le moindre mouvement... Encaissant encore et encore. ça lui était arrivé plusieurs fois de se retrouver presque mort dans un caniveau, parce qu'il n'avait pas su... Quel comble.
- Alors, alors, fit l'homme en s'approchant un peu trop près. Je crois qu'on a quelques comptes à régler tous les deux...
- Fais gaffe Tak', on dirait que la seconde l'a repéré...

Lutetia ne put s'empêcher de tourner brusquement la tête dans la direction qu'avait indiqué le second homme. Joyce ! C'était la seconde fois qu'il était aussi heureux de la voir. Sans qu'on eut besoin de lui dire, il se glissa entre deux hommes et fila vers la demoiselle. Malgré la chaleur, il sentit son sang se glacer quand l'armoire à glace lui dit :

- Ouai, c'est ça, le chat-chat retourner vers son mai-maître... Fais gaffe, voleur, les chats sont réputés pour ne pas aimer l'eau. ça serait dommage que tu tombes à l'eau sans ton maî-maître...

La démarche souple, Lutetia s'éloigna le plus vite possible de cet homme. Il était surement du type à égorger des chatons juste pour le plaisir. Mais quelque chose tracassait le blondinet. Comment avait-il fait pour savoir qu'il était un voleur et que son double était un chat ? Joyce n'avait quand même pas vendu la mèche... non ? Cette idée lui retournait l'estomac. Mais même si c'était le cas, il ne lui avait jamais dis qu'il était un voleur... Non... ? Quand même pas... Il ne lui avait pas dit, qu'il était un voleur. Du moins, il ne s'en souvenait pas... Et si... Et si hier... ?
Fais chier ! Bon dieu de... ! Quel imbécile ! Awhn non, pire, alors sur ce coup-là, il avait été vraiment, mais alors vraiment très con !
" Tu as mangé aujourd'hui ? Je ne t'ai pas vu depuis ce matin. "

Sans s'en rendre compte, Lutetia était parvenu au bar ou était accoudée Joyce. Son regard se promena  pendant quelques secondes sur le bar. Y avait rien d'autre à dire ; c'était pompeux. Il devait surement être sur un navire commerçant ou un truc dans le genre... Mais en tout cas, ça claquait par rapport à la vieille cabine toute pourrie à laquelle il avait droit. En même temps, c'était son univers. Les endroits sombres où personne n'ose s'aventurer...
- Nan, c'pas grave.

Son ton était de nouveau froid... Froid et distant comme les autres fois. Pourquoi reprenait-il ses distances ? Aucune idée. Surement parce qu'il avait peur de s'attacher de nouveau à quelqu'un ou... Non, il n'avait simplement pas de raison. Lutetia était comme ça par nature ; désagréable. Le seul trouble qu'il laissait passer de sa "discussion" avec ce marin, était la légère pâleur de son visage mais il était presque sûr que ça ne se remarquait pas...
- Pas faim, rajouta-t-il en regardant par-dessus son épaule. Je crois que je vais plutôt retourner me reposer...

_________________
avatar
Lutetia Koneko
Admin

Messages : 252
Date d'inscription : 15/09/2012
Age : 18
Localisation : Dans mon monde

Identité
Mon animal et son prénom ?: Lusée, un chat noir
Mon âge: 16 ans
Mon peuple: Chistère

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A l'abordage ! [Pv.Lutetia] [Fini]

Message  Joyce Ishigawa le Mer 30 Juil - 0:47

- Nan, c'pas grave.

Je fis la moue devant son air peu enthousiaste. Mais merde à la fin, c'était quoi son problème. Je décidai de l'ignorer, continuant de triturer mon verre en fixant le comptoir. Je ne voulais pas le regarder, par pour qu'il me fasse ce regard . Il continua à mon grand regret sur sa lancée.

- Pas faim, je crois que je vais plutôt retourner me reposer...


Je lâchai un grognement à peine audible. Mais non de dieu qu'est ce que j'avais encore fait pour le mettre d'une humeur pareille ! Pendant un instant, l'idée qu'il ait découvert la la nature de ma petite visite m'effleura l'esprit. Non, ce n'était pas possible. Je balayai cette hypothèse en prenant une grande gorgée d'alcool, reposant bruyamment mon verre tout en faisant signe au serveur de me resservir. Et puis même si ça avait été le cas, il n'avait pas à se mettre dans de pareils états. Si il croyait que j'allais lui sourire en hochant la tête comme une idiote, il se mettait bien le doigt dans l’œil. Faire la gentille, ça allait deux minutes. Quand le serveur posa devant moi le verre de nouveau plein, je ne me gênais pas et l'avalai d'un traite, ce qui me fit toussoter à plusieurs reprises. Il m'observait avec un amusement non-dissimulé, accompagné d'une certain prudence. Mais tout ce que je voyais, c'était des yeux pervers qui ne pensaient qu'à me sauter. Cette fois je grognai bien. Ce que les mecs m'énervaient ce soir ! Il se remit au travail quand je lui jetai un regard noir, alors que je me retournai enfin vers Lutetia. Bordel, mais qu'est ce qu'il me voulait au final ? Je pestai sans quitter mon verre des yeux.

" Et ben quoi ? Va-t'en si tu veux, ce n'est pas moi qui vais te retenir ici. "

Je soupirai en avalant la dernière gorgée, puis fit glisser mon verre et me levai. J'avais envie de dépouiller quelques marins. Je plantai Lutetia ici et me faufilai jusqu'à une des tables de jeux, admirant le visage des joueurs se décomposer lorsque je me laissai tomber sur une chaise. Ce serait moins drôle sans lui, mais après tout tant pis. Je lançais un dernier regard vers le blond en commençant à battre les cartes d'un air monotone : la nuit promettait d'être longue.

Alyssa:
T'écris puis ellipse ?

_________________
Spoiler:
avatar
Joyce Ishigawa

Messages : 42
Date d'inscription : 17/04/2013
Localisation : Quelques part ~

Identité
Mon animal et son prénom ?: Yakoto, un loup noir aux yeux magentas.
Mon âge: 17 ans.
Mon peuple: Saturnal.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A l'abordage ! [Pv.Lutetia] [Fini]

Message  Lutetia Koneko le Mer 30 Juil - 17:43

Depuis quand ne s'était-il pas sentit aussi mal ? Surement pas longtemps... La peur et la honte lui broyaient les entrailles et il ne put que détourner le regard lorsque Joyce lui cracha dessus... Il était vraiment idiot. Il s'obstinait sans cesse à vouloir changer, mais au final il ne faisait que blesser encore plus les gens. Le regard apitoyé sur le bout de sa botte, Lutetia hésitait à aller lui présenter des excuses ou retourner dans sa cabine. Finalement son ego finit par l'emporter et il se détourna sans lever la tête. Il avait l'impression d'être hors du temps avec cette fête si... si luxueuse. Qu'est-ce qu'il fichait ici, merde ! Ce n'était pas son environnement... Trop pompeux, trop riche. Lui, il n'était bon qu'à piller un endroit pareil... Pas à y faire la fête... La mort dans l'âme, il retourna à sa cabine alors que son humeur sombre reprenait le dessus...



- Alors le voleur, on fait moins le malin ! S'exclama l'homme imbibé d'alcool en riant et en lui portant un énième crochet au ventre.

Le souffle coupé par le coup, Lutetia sentit ses genoux se dérober sous lui alors que l'étau se resserrait sur ses bras pour l'empêcher de tomber. Sa cicatrice lui faisait mal à en mourir et pourtant, il gardait les mâchoires serrées. La pleine lune éclairait cette scène mainte fois répétée dans ces petites impasses normalement sombre. Ils avaient fait escale y a presque une semaine sur cette petite partie isolé de Saturnal. Loin de tout...Pendant trois jours, un va-et-vient incessant avait agité le port alors que les marins déchargeaient le navire puis le même va-et-vient reprit mais cette fois-ci pour charger les vivre. Et puis il restait une soirée. Cette soirée...
Lutetia était bête... Il aurait mieux fait de rester dans sa cabine, comme les autres soirs, au lieu de sortir pour essayer de présenter ses excuses à Joyce... Quel imbécile ! Qu'est-ce qu'il croyait, franchement ? Qu'après deux mois, elle accepterait ses excuses et que voilà, tout reprendrait comme si de rien n'était ? Et bien non. Malheureusement, un dieu quelconque avait trouvé plus drôle de glisser, une fois de plus, un bâton dans les roues de la petite vie tranquille qu'il avait essayé de se faire... Et c'est pourquoi il se retrouvait là.
Dans cette ruelle sombre. Derrière le bar où les autres marins faisaient la fête...

- T'écoutes c'que j'dis espèce de minable voleur ! L'injuria une nouvelle fois le marin. On veut plut t'voir sur ce navire !

Le marin prénommé Takano, ou quelque chose comme ça, lui administra un direct en plein face qui lui fit lâcher un gémissement. Lutetia avait mal partout... Au ventre, au jambe, au nez, partout... Il se plia en deux et immédiatement l'homme lui porta un coup de genou dans le nez. Ses acolytes lâchèrent le blondinet qui s'écroula sur le pavé nauséabonde. C'était trop beau... Trop beau d'espérer qu'il allait enfin pouvoir être tranquille... Non, il fallait toujours que ça tourne mal. C'était si injuste !

Les acolytes l'attrapèrent de nouveau, mais au lieu de le relever comme il l'avait déjà fait à deux reprises, il le traînèrent. Lutetia eut beau essayer de se débattre, ses hommes là étaient capable de transporter des caisses d'une cinquantaine de kilos, alors un gringalet comme lui... Le leader, Takano, s'amusait à lui donner des coups de pied entre les côtés, dans le ventre, tout en continuant à lui reprocher des choses...  Des choses stupides... Le bruit des vagues se fracassant contre les côtes lui parvint en même temps qu'on le remettait debout.
- C'était une joie de te connaître, braya ironiquement Takano en lui enserrant la gorge, une lueur de violence brillant dans les yeux. Dis bonsoir au poisson de ma part !

Et avant que Lutetia ne put réaliser ce qui se passait, le sol se déroba sous ses pieds. En arrivant au port d'Astrea, le nom de la ville portuaire où ils avaient amarrés, le blondinet avait remarqué une arrête rocheuse légèrement à l'écart de la ville qui donnaient sur une crique. Il l'avait remarqué parce que c'était la seule, qu'elle était immense, et qu'elle se dressait fièrement vers le ciel alors que de nombreuses piques baignant dans l'eau salée essayaient, elles aussi, de se dresser le plus haut possible. Et étrangement... Il fallait moins de cinq minutes pour s'y rendre. Pourquoi il y pensait ? Surement parce qu'il s'était dit que si quelqu'un tombait de là-haut, c'était la mort assurée... 
Inutilement, le blondinet tendit les mains pour essayer d'attraper le bras de Takano et ainsi éviter la chute mais rien. La chute avait déjà commencé alors que le rire méchant de l'homme emplissait l'air. Pendant ces quelques secondes de chute, ses pensées désertèrent alors que le visage de Jessy apparaissait devant ses yeux, masquant l'image de son bourreau perché sur le bord de la falaise. 



Le choc lui coupa le souffle et pourtant un cri strident s'éleva dans le silence de la nuit. Son cri. Un cri de douleur lorsque la pierre déchira la chair. Lorsqu'il eut l'impression de percuter le sol à une vitesse tout simplement hallucinante. Et lorsque l'eau glacé remplaça l'air dans ses poumons. La mer semblait se déchaîner contre lui, baladant son corps autour de cette pierre aiguisée qui ouvrait un trou de plus en plus grand sur le côté. Il eut beau essayer de bouger les bras et les jambes, cela ne faisait rien à part créer une douleur encore plus grande. 
Puis par un coup du hasard - ou de la chance- un vague plus forte que les autres le souleva et le libéra de l'emprise du rocher avant de l'emporter dans la petite crique. Ballotté par ces flots furieux, Lutetia essayait de tendre les bras pour se rattraper à un rocher mais rien à faire, il glisser sans cesse. Il ne comptait plus le nombre de fois où il en avait percuté, où il avait but la tasse, où il avait cru se noyer...
Pourquoi ne pas tout abandonner... ?
Ce serait facile non ? Alors pourquoi ne pas arrêter de donner des coups de pieds désespérés pour remonter à la surface... ? Parce qu'à chaque fois que des points noirs commençaient à danser devant ses yeux et que l'air lui manquait, il revoyait Jessy. Lui sourire. Faire la moue. A chaque fois...
Une nouvelle vague l'envoya contre la paroi et alors que Lutetia s'attendait à se faire emportée une nouvelle fois, il heurta quelque chose et il ne put retenir un long gémissement de douleur. Étrangement... Il eut l'impression d'entendre un second gémissement, comme s'il avait percuté quelqu'un, mais non... ça devait surement être son imagination...

_________________
avatar
Lutetia Koneko
Admin

Messages : 252
Date d'inscription : 15/09/2012
Age : 18
Localisation : Dans mon monde

Identité
Mon animal et son prénom ?: Lusée, un chat noir
Mon âge: 16 ans
Mon peuple: Chistère

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A l'abordage ! [Pv.Lutetia] [Fini]

Message  Joyce Ishigawa le Mer 30 Juil - 19:05

Il ne se passa rien de plus cette nuit là. Et étrangement, une partie de moi fut déçue. J'en avais peut être trop attendue de lui. Alors pourquoi voir ce regard dépourvu de toute culpabilité m'exaspérait autant ? Qui sait. Depuis le temps, je devrais avoir compris qu'il ne fallait pas trop espérer que les gens soient ce qu'on veut qu'ils soient. Et pourtant je l'avais fait. J'étais devenue celle que mon père avait toujours voulu que je sois. Une jeune femme brillante, pleine de charisme et surtout de joie de vivre. C'était juste qu'à certains moment, je n'en étais plus vraiment sûre...

~                ~

Je me laissai tomber sur mon lit et me pris la tête dans mes mains. J'étais épuisée, et j'avais les nerfs à fleurs de peau. Depuis combien de temps n'avais-je pas dormi ? Je haïssais cette ville, je haïssais ces escales. Plus tôt dans l'après midi, un gars à qui jadis j'avais volé une quantité importante de viande m'avait repéré. Je crois que je n'avais pas couru si vite depuis bien longtemps. Cette enculé avait osé me lancer une pierre, elle m'était arrivé droit sur la nuque. Je me tortillai un peu sur le matelas en gémissant de douleur, tout en y passant doucement ma main. J'espérais sincèrement que ça allait passer avec le temps, je n'avais pas encore l'intention de devenir infirme. Ma vie était déjà bien trop compliquée comme ça. Je ne méritais pas ça. Je ravalai mon chagrin, et sortis un mouchoir de ma poche avant de me moucher bruyamment. J'étais pathétique. Je soupirai en me levant lentement, j'avais besoin de prendre l'air.  

Je sautillai un peu sur la passerelle, comme pour titiller mes nerfs, voir si ça faisait vraiment mal. Comme une gamine l'aurait fait, je suppose. Je m'appuyai à la barrière, savourant l'air frais du vent sur mon visage. Le calme total, pas un bruit appart celui des vagues violentes qui s'échouaient sur les énormes pierres. Pourtant, il me semblait entendre des bruts au loin, c'était surement ceux dur bar. En temps normal, je serait allé faire la fête avec les autres, mais là, mon humeur y était passé. Pourquoi j'avais autant envie de pleurer, moi qui d'habitude était si forte ? Peut être que je commençais à être fatiguée de tout ça.

Et Lutetia dans tout ça...Je ne lui avais presque pas parler depuis deux mois. Je n'étais même pas en colère contre lui, mais tant qu'il restait si froid, je ne voulais pas tenter le diable. Ça me fendait le cœur de le voir comme ça. Il était toujours si triste, et si seulement j'avais pu...apaiser sa peine. Je détestais cette jeune cheffe, comment avait elle pu le faire souffrir à ce point ? Il ne fallait pas que je la croise dans la rue, je pense que je lui en collerais une. Enfin c'était peu probable. 

Mon regard se détourna rapidement des flots lorsque le bruit des rires s'intensifia, et je soupirai en comprenant que certains continuaient de faire la fête dehors. Ils ne supportaient probablement plus leur propre odeur. Je lâchai un rire sec, qui n'était adressé qu'à moi. Et pourtant, en une fraction de seconde, mon visage se décomposa.  A la mer. Un..Un homme venait de tomber à la mer ! Mes pensées s'embrouillèrent, je ne savais pas quoi faire. Mais avant que j'ai le temps d'y voir plus clair, j'étais déjà en train de courir comme une folle. Est ce que j'avais rêvé !? Une fois arrivée près de la petite crique, mon regard chercha en vain la trace de quelqu'un. Je ne voyais rien il faisait beaucoup trop sombre ! Il me sembla que mon cœur s'arrêta lorsque  je fis une têt blonde tenter d''aspirer l'air, en vain. Lutetia ! 

C'était de la folie, de la pure folie. Je jetai ma veste plus loin, et sans réfléchir, plongea dans les flots sombres, agités et...glacés. Je n'étais pas prête à avoir la mort d'un homme sur la conscience, ça non. J'eu une chance immense en pénétrant l'eau sans effleurer de rocher, car si ça avait été le cas je n'aurais pas pu nous sauver tous les deux. L'eau était tellement agitée que je dus donner plusieurs coups de pieds désespérés pour arriver à ma stabiliser. La douleur dans ma colonne vertébrale s'intensifiait à chaque seconde. J'étais consciente qu'en faisant de pareils efforts physiques dans mon état, mes chances de guérison s’amincissaient considérablement.

Je l'aperçus une seconde fois, alors qu'une vague m'envoyais pile dans sa direction. Cette tenue m'empêchaient de bouger dans l'eau, c'était encore plus compliqué. Je l'attrapai quand je fus assez proche de lui, luttant pour le traîner jusqu'à une pierre assez basse, mais tout juste au dessus du niveau de l'eau. Je le poussai dessus, tentant d'y grimper malgré les nombreuses algues glissantes qui y poussaient. Putain, c'était impossible. Nous n'allions pas tout de même mourir ici ? Je gémis de douleur lorsque mon pied glissa et que la pierre coupante griffa mon tibia. Allez Joyce ! Lutetia semblait inconscient, et si je le laissai trop longtemps ainsi il..il..Ma gorge se serra alors que je m'agrippais de toute mes force pour me hisser hors de l'eau. Je le prit comme je pus, et le balança comme je pus sur la rive, avant de me traîner près de lui. En vie...j'étais en vie...Ma tête se mit à tourner, et je tombais à genoux près de lui. Je n'avais pas le choix cette fois ci et malgré les images d'horreur et les souvenirs de mon enfance qui me blessaient comme des couteau, je le soulevai contre moi, et posa mes lèvres sur les sienne. Mon autre mains lui bouchait le nez. Je soufflai une fois, deux fois, trois fois, vérifiant toute les dix secondes si son cœur battait encore. Je lui giflais doucement le visage, puis appuyais sur son ventre. J'étais complètement paniquée, déboussolée.

J'inspirai brusquement lorsqu'il réagit enfin, recrachant ce qui me semblait être des litres d'eau. C'était à cause de moi...Et je ne m'en rendais compte que maintenant. S'il avait était si froid. Si il avait faillit mourir dans ce port. C'était moi. Je m'en voulais, j'aurais voulu mourir sur cette baie, à cette instant, sous cette large lune qui nous éclairait de ses reflets bleutés. Il semblait peu à peu être revenu à lui. Mais je ne disais rien, choquée, la pression retombait d'un coup. Je susurrai, la voix étranglée.


" Excuse-moi...C'est ma faute, hein... "

De grosse larmes se mirent à couler le long de mes joues, pour venir s'écraser sur mes mains serrées devant moi. Ma voix était à peine audible au milieu de mes sanglots étouffés.


" Excuse-moi...Je ne devrais plus...te voir..."

_________________
Spoiler:
avatar
Joyce Ishigawa

Messages : 42
Date d'inscription : 17/04/2013
Localisation : Quelques part ~

Identité
Mon animal et son prénom ?: Yakoto, un loup noir aux yeux magentas.
Mon âge: 17 ans.
Mon peuple: Saturnal.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A l'abordage ! [Pv.Lutetia] [Fini]

Message  Lutetia Koneko le Mer 30 Juil - 21:57

Lutetia avait l'impression que cette bataille contre les flots était perdue d'avance. Qu'il oscillait sans cesse entre conscience et inconscience et que plus rien ne pourrait le sauver. Que son seul salut se finissait inévitablement par la mort. Et pourtant non. Non et encore non. Des dieux oubliés trouvaient surement ça drôle de le voir se débattre inutilement, pour finalement lui envoyer un peu de... soutien ? Quelqu'un en qui croire... Il se souvenait vaguement qu'un vieux lui avait dit de ne jamais aller vers la lumière s'il se trouvait dans une sorte de tunnel et pourtant... Pourtant il ne put s'empêcher d'avancer...
Le blondinet sentit un poids sur son ventre et une bride de conscience revient. Par réflexe, il inspira aussi profondément qu'il le put mais il se mit à tousser et à cracher de l'eau comme jamais. Lutetia se souvient que Néo lui avait dit que les poumons pouvaient contenir 3 à 4 litres d'air mais ce fut surement 3 à 4 litres d'eau qu'il recracha sur le sol. Aspirant de l'air entre deux quintes de toux. Plié sur le côté, il ne cessait de cracher et de tousser, les larmes aux yeux. Au bout de longues minutes, il put enfin respirer normalement.

Lutetia se laissa tomber sur le dos, le regard rivé sur la lune, complètement désorienté et encore sous le choc il ne remarqua pas les sanglots près de lui. Il avait l'impression de n'être plus qu'un tas de chair endolorie... Le réveil promettait d'être dur, si réveil au moins il y avait car pour le moment le blondinet avait un trou de six centimètres de diamètre sur le côté droit d'où s'écoulait sans arrêt du sang.
" Excuse-moi...C'est ma faute, hein...  Excuse-moi...Je ne devrais plus...te voir..."

Cette petite voix eut autant d'effet que si on lui avait désinfecté ses plaies avec du sel... Un effet électrisant plein de douleur. Lutetia se redressa immédiatement, les sens complètements affolés malgré son corps endoloris. Ses yeux balayèrent avec affolement la place avant de tomber sur Joyce. Joyce qui ressemblait a une petite fille complètement apeurée et désespérée. Ses principes et sa froideur complètement oubliés après cette baignade nocturne, Lutetia s'assit face à Joyce et tendit la main pour essuyer les larmes d'un côté. Le côté protecteur qu'il avait avec Jessy reprit le dessus alors qu'un sourire se voulant rassurant se dessinait sur mon visage.
- Hey, doucement, lui chuchota-t-il. ça va aller, Joyce, aller... Arrête de pleurer. C'est finis... Tout est finis... J'vois pas où est le problème. Je te dois la vie après tout, c'est... C'est à moi de chialer.

En se rendant compte de ce qu'il venait d'échapper, et en voyant Joyce pleurer, les larmes s'étaient aussi misent à couler de son côté. Il eut un rire nerveux alors que de grosses larmes coulaient de son côté. Les yeux fermés, il souriait. Un bonheur étrange. Un bonheur mélangeant la joie d'avoir échapper de peu à la mort et la nervosité du choc.
- Merci... Souffla-t-il en laissant glisser sa main le long de la joue de Joyce pour lui prendre le menton. Et si on rentrait... ce... ce serait mieux... On risque... risquerait moins de se... se faire emporter...

Les larmes se transformèrent soudainement en larme de douleur lorsque la blessure à son flanc lui revient soudain en mémoire. Il... Il fallait soigner ça au plus vite... non? ça ne risquerait pas de s'infecter... non ? Avec tout le sel qu'il y avait eu... Peu conscient, Lutetia réussit à se relever et à esquisser deux trois pas, la main appuyé sur son côté droit pour tenter vainement d'arrêter cette hémorragie, avant que ses jambes ne le lâchent brutalement et qu'il s'étale au sol.
- ça va aller... murmura-t-il alors qu'il sombrait de nouveau dans l'inconscience.

_________________
avatar
Lutetia Koneko
Admin

Messages : 252
Date d'inscription : 15/09/2012
Age : 18
Localisation : Dans mon monde

Identité
Mon animal et son prénom ?: Lusée, un chat noir
Mon âge: 16 ans
Mon peuple: Chistère

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A l'abordage ! [Pv.Lutetia] [Fini]

Message  Joyce Ishigawa le Jeu 31 Juil - 1:31

J'hoquetai lorsqu'il glissa sa main sur ma joue, essuyant mes larmes avec une tendresse qui ne m'était surement pas destinée. Pourtant je fermai les yeux, me blottissant tout contre sa paume, les larmes ne cessant de déferler le long de mon visage. Sa voix me réchauffa un peu le cœur. 

- Hey, doucement, ça va aller, Joyce, aller... Arrête de pleurer. C'est fini... Tout est fini... J'vois pas où est le problème. Je te dois la vie après tout, c'est... C'est à moi de chialer.

Il s'était aussi mit à pleurer, alors que mes sanglots ne faisaient que s'intensifier. Il est en vie, ne cessai-je de me répéter. Dieu merci, il est en vie....j'avais eu si peur. 

- Merci... Et si on rentrait... ce... ce serait mieux... On risque... risquerait moins de se... se faire emporter...

J'inspirai brusquement lorsqu'il prononça ce petit mot. Un mot si simple, qui pourtant me réconforta énormément. Il avait raison, j'avais envie de rentrer. Nous étions trempés jusqu'aux os, et s'il y avait eu du vent, nous aurions surement tous les deux été très malade. Je n'étais pas sûre d'avoir la force de me lever, et quand je tentai de me redresser, la douleur me ramena rapidement à terre. J'étais complètement paralysée, et mon tibia n'arrêtait pas de saigner. Lutetia ne serait pas capable de me porter dans son état, nous n'avions pas le choix. Le bateau était à moins de cinquante mètres, il allait falloir marcher. Je gémis de douleur en me hissant maladroitement sur mes jambes tremblantes, les larmes débordants toujours de mes yeux. Pourquoi je n'arrivais pas à m'arrêter ? Était-ce à cause de la douleur ? Où de la joie d'être en vie ? Je me mordis la lèvre, le regard douloureux, tentant de m'appuyer à quelques chose d'invisible. Pas question que je me ré-approche du bord, dans tous les cas. 

Je palis en remarquant la blessure de Lutetia. Il fallait recoudre, et surtout désinfecter. Me sentir responsable d'une mission me donna un peu de courage, et je me redressai légèrement d'avantage, pour parvenir à avancer vers lui en titubant. Mon dos me faisait un mal de chien. Je grognais, alors qu'il tombait lourdement au sol. Je voulu essayer de le rattraper, mais mes réflexes étaient surement encore au fond de l'eau.  

- Ça va aller...

Je pinçais des lèvres, essayant tant bien que mal de le remettre debout. Et après mainte et mainte efforts, nous avons commencé à avancer lentement vers le bateau. La douleur était aigu, passant dans chaque membre de mon corps pour remonter lentement et vicieusement dans mon dos. Je tremblais un peu plus à chaque pas, et ça ne fit que s'intensifier lorsque, enfin, nous avions passé la passerelle. Je cru un instant que j'allais tomber et m'évanouir, là sur le pont. Je devais tenir, Lutetia...Lutetia avait besoin de moi. Je grognai une fois de plus et le traînai jusqu'à ma cabine. Ce fut un immense soulagement de pousser enfin la porte et de me laisser tomber sur le matelas-qui-gratte. Je sentais bien que mes forces m'abandonnaient, j'étais à bout de souffle. Je l'obligeai à s'allonger sur le lit, trifouillant un moment dans ma petite armoire, pour en sortir des compresses, de l'alcool pour désinfecter et de quoi recoudre. Je n'avais aucun anesthésiant, il allait devoir tenir, ou il ne passerait pas la nuit. Et le laisser mourir maintenant, c'était hors de question.

Je montai à nouveau sur le lit et m'assis sur ses cuisses, une jambe de chaque côté de lui. Je ne le regardai pas, j'étais concentrée sur sa blessure, et le reste n'avait plus aucune importance. Préférant ne pas trop réfléchir, je vidai une bonne partie de la bouteille sur sa plaie, ignorant totalement ce qu'il se passait autour de moi. Je ne voulais pas entendre des pleurs, ses cris de douleurs. J'étais obligée de faire ça, et je pense qu'il le comprenait. Je m'appliquai à penser ses plaies, avec toute la délicatesse du monde. Le sel avait déjà bien aidé, le saignement avait diminué, j'étais soulagée. Au bout de deux minutes j'avais complètement désinfecté : c'était déjà ça de fait.

Je pris lentement les aiguilles et plaçais le fil avec un peu de peine. Putain, mes mains tremblaient. Je pris une grande inspiration, et me mis en place, prenant le risque de jeter un regard vers lui. Non, je devais le faire. Je susurrai un " désolée " et enfonçai l'aiguille dans la chaire. Je crus que j'allais vomir au fur et à mesure que la plaie se refermait. Bon sang j'étais marin pas médecin ! Pourtant, durant ces quelques minutes, je remerciai cent fois la vieille infirmière sur le bateau de mon père qui m'obligeait à rester avec elle pendant des heures. J'avais eu le temps d'en apprendre long sur tous ces trucs. Mais j'avais toujours une folle horreur du sang, l'odeur me tournait sur le cœur. Je pris de nouveau une bouffée d'air en tirant une dernière fois sur le fil, puis me baissai et le mordis pour le couper. C'était fini..c'était fini.

Je relevai enfin la tête, sans bouger de ma " place ", je ne voyais plus très claire. Lutetia...J'eu envie de vomir mais rien. Mes yeux se fermèrent brusquement, et je tombai en avant, soudain plongée dans le noir total....

_________________
Spoiler:
avatar
Joyce Ishigawa

Messages : 42
Date d'inscription : 17/04/2013
Localisation : Quelques part ~

Identité
Mon animal et son prénom ?: Yakoto, un loup noir aux yeux magentas.
Mon âge: 17 ans.
Mon peuple: Saturnal.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A l'abordage ! [Pv.Lutetia] [Fini]

Message  Lutetia Koneko le Jeu 31 Juil - 2:39

Dix minutes... Dix minutes plus horrible que les précédentes. Dix minutes pendant lesquelles Lutetia oscilla entre l'inconscience et les douleurs atroce. Tout se passait dans une sorte de brouillard uniforme où il avait l'impression d'observer ce qui lui arrivait comme s'il n'était qu'un simple spectateur. Comme si ce blondinet tout pâle, allongé sur une couchette n'était qu'un inconnu. Comme si la demoiselle qui s'efforçait de recoudre la blessure était encore plus inconnue... Comme s'il n'appartenait plus à ce monde. Déjà plus ? Ce serait... dommage, non ?
D'ailleurs, pourquoi ça serait dommage ? Jessy ne voulait plus de lui. Il n'avait plus de double donc Lusée n'était plus qu'un chat comme un autre. Alors pourquoi trouvait-il dommage de déjà partir... ? Peut-être parce qu'il avait commencé à reprendre un peu goût à la vie, non? Parce qu'une agaçante blondinette le faisait rire et qu'il devait lui présenter ces excuses, non ? Ce serait dommage. Oui voilà. Ce serait dommage de partir avant de pouvoir lui présenter ses excuses... Et peut-être ses remerciement, non ? Ce serait...bien ? Puis... Puis quoi ? Ses pensées s’effilèrent et il sombra de nouveau dans les limbes de l'inconscience alors que la demoiselle s’échinait sur une blessure qui avait l'air...assez grave. Même très.

~

Lutetia ouvrit brusquement les yeux alors qu'un son grave emplissait l'air, le faisant vrombir sous la sonorité. Il... Il s'attendait à se retrouver dans le noir complet de sa cabine mais non... Il observait un enchevêtrement de tuyaux. Perdant son ton à essayer de retrouver quel tuyau correspondait à quel tuyau... Il ne sentait pas la force d'esquisser le moindre mouvement. Rien que garder les yeux ouverts étaient une atroce souffrance. Non. La souffrance ne provenait pas seulement de ses yeux, elle provenait de son corps entier. Lutetia ferma les yeux lorsque le même son se répéta. Plus fort, plus longtemps... Une corne brume ? La corne du bateau... ? Awhn... Il devait surement se trouver à terre, il louperait le bateau et se retrouverait bloqué sur cette terre...
Ce serait pas mal... non ? Certes, il ne pourra pas s'excuser auprès de Joyce, mais au moins elle aura une vie tranquille. Avec lui, les ennuis s'étaient en permanence... Pas une seule seconde pour souffler. Dès qu'on pensait être tranquille, voilà qu'on vous jeter à la mer... sans aucune bouée. A cette pensée, Lutetia ne put retenir un léger rire qui le fit grincer des dents. 
- Une boue... Et puis quoi encore... Joyce me jetterai encore plus souvent à la mer. Comme si j'avais pas fais assez de plongeont...

Réfléchir à haute voix, le blondinet le faisait quelque fois. Lorsque son cerveau était trop fatigué pour avoir envie de garder les pensées dans la tête. Rien que parler lui procurait une horrible douleur pourtant... pourtant il se sentait plus vivant s'il le faisait. Il avait plus l'impression que même malgré la fatigue et la douleur, entendre sa voix, ou celle de quelqu'un d'autre, lui prouvait qu'il n'était pas mort. Lasse d'observer le plafond il pencha lentement la tête. Ses sensations étaient si atténuées qu'il avait l'impression que sa main, posée sur son ventre, pesée des tonnes.

Lutetia cligna des yeux en essayant de situer ce qu'il avait à côté de lui. Un... mur ? Ou des... cheveux ? A quel point était-il fatigué pour ne pas savoir différencier un mur ? Ou alors un coussin ? Drôle de coussin... Malgré la douleur et la lenteur il tendit les bras et serra le coussin. Il eut un grognement en sentant son flanc l'élancer quand il l'attira contre lui. Par reflexe, comme il le faisait avec Jessy, il enfouit son nez à l'endroit où aurait du se trouver le cou. Il inspira mais au lieu de trouver l'odeur de Jessy, il en trouva une autre. Une plus sauvage. Plus... Sel ?!
Lutetia rouvrit brusquement les yeux en balançant ce qu'il avait contre lui, hors de la couchette. Ce qui lui valu un long et plaintif gémissement dû à toutes ses blessures.
- Putain, grogna-t-il en s'asseyant sur la couchette. C'est quoi ce bord... Oh merde ! Joyce ?!

Lutetia cligna des yeux alors que peu à peu la situation lui revenait en tête. Par un... Reflexe imbécile, il se passa la main dans le cou en lâchant comme si c'était normal.
- Merde... Tu sais que tu sens le poisson... ?

Spoiler:
La délicatesse de Lutetia à l'état pur Very Happy

_________________
avatar
Lutetia Koneko
Admin

Messages : 252
Date d'inscription : 15/09/2012
Age : 18
Localisation : Dans mon monde

Identité
Mon animal et son prénom ?: Lusée, un chat noir
Mon âge: 16 ans
Mon peuple: Chistère

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A l'abordage ! [Pv.Lutetia] [Fini]

Message  Joyce Ishigawa le Jeu 31 Juil - 5:05

Le sommeil dans lequel j'étais plongé me sembla être éphémère. Comme si, à peine j'avais fermé les yeux, on me heurta de pleins fouet et je me trouvai les fesses sur le sol dur et froid de ma cabine. Putain de merde, là il allait m'entendre. Il était quelle heure d'abord ? Mon dos me faisait un mal de chien. Je me passais une main dans mes cheveux alors qu'il paillait déjà.  

- PutainC'est quoi ce bord... Oh merde ! Joyce ?!

J’arquai un sourcil jusqu'au plafond, puis me grattais la tête avec plein de disgrâce, comme à mon habitude. Tout mon corps était endolorie, c'était franchement pas agréable. Je voulu m'étirer, mes ça faisait trop mal. L'abominable soirée me revint en mémoire, peu à peu. La douleur, les larmes, le sang...Un long frisson me parcourut la nuque. Je ne m'étais même pas encore demandé qui avait bien pu le jeter à l'eau de la sorte. Et puis même si je le découvrais, qu'est ce que je ferai dans ce cas là ? J me connaissais bien, je serai tellement en colère que je serai prête à faire n'importe quoi, sur des coups de tête. Je ne pouvais pas risquer de me mettre en danger une fois de plus. J'y réfléchirai plus tard de toute manière, quand je serai bien réveillée, par exemple.

- Merde... Tu sais que tu sens le poisson... ?

Je me contentai de lâcher un long bâillement, les yeux entrouvert.  

" D'abord tu me jettes de mon propre lit et après tu me dis que je pue. Et bien dis moi, j'ai déjà connu plus chaleureux comme réveil. "

Sur le coup je semblais vexée, presque indignée. Mais il fallait être bête pour ne pas y discerner une pointe d'humour et d'ironie. Étrangement, ma jambe ne me faisait plus souffrir, le sel avait du aider à cicatriser. Dieu merci, pas besoin de repasser parl l’épisode couture. Je lui fis un petit sourire endormie, puis me levai en me traînant jusqu'au lit, bredouillant.

" Et puis c'est de ta faute si je pue autant. "

Je me laissai tomber de nouveau, l'entraînant en le serrant comme une peluche.

" Mon ami qui pu presque autant que moi. "

Je lâchai un long grognement endormi. Il me semble que je m'endormie directement après ça, car je ne me souviens de rien. Mais ce qui était sûr, c'est que je me sentais bien. Je me rappelle vaguement...d'une plage, du soleil. Ce devait être bien d'y être pour de vrai. D'être en vacances. Hun, mais moi j'étais toujours en vacances. Il fallait que j'arrête un peu de me plaindre.

Au bout d'un moment je rouvris lentement les yeux. Combien de temps est ce que j'avais dormi ? Je me redressai lentement, alors que ma vision s'éclaircissait peu à peu.

" Lutetia ? "

_________________
Spoiler:
avatar
Joyce Ishigawa

Messages : 42
Date d'inscription : 17/04/2013
Localisation : Quelques part ~

Identité
Mon animal et son prénom ?: Yakoto, un loup noir aux yeux magentas.
Mon âge: 17 ans.
Mon peuple: Saturnal.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A l'abordage ! [Pv.Lutetia] [Fini]

Message  Lutetia Koneko le Jeu 31 Juil - 23:16

" D'abord tu me jettes de mon propre lit et après tu me dis que je pue. Et bien dis moi, j'ai déjà connu plus chaleureux comme réveil. "

Lutetia cligna des yeux en se laissant tomber sur le côté. Il était bien trop épuisé pour rester conscient aussi longtemps... puis qu'est-ce qu'elle voulait dire pas "son lit" ? Ils n'étaient pas à l'infirmerie, ou quelque chose comme ça ? Il se recroqueviller autant que lui permettait ses blessures quand Joyce remonta sur le lit et le serra comme une peluche. En temps normal, il l'aurait repoussée mais il n'avait pas la tête à s'embêter pour si peu.
" Et puis c'est de ta faute si je pue autant. "

Le blondinet ne put s'empêcher de laisser échapper un léger "ah" peut convainquant alors qu'il fermait les yeux. Il n'avait que très peu de souvenir de la veille si ce n'était qu'il s'était fait un peu tabasser par des marins. Juste un peu...
" Mon ami qui pu presque autant que moi. "

Par réflexe Lutetia inspira profondément sur son bras et se rendit compte que c'était vrai. Il fronça le nez de dégoût. Le poisson il n'avait jamais aimé ça alors si en plus il devait s'en trimbaler l'odeur... Se blottissant un peu plus contre Joyce il sombra rapidement dans le sommeil.

Ses blessures lui faisaient mal. Horriblement mal. Tellement mal qu'il se réveilla en sursaut à cause d'elles. Pris de panique et complètement désorienté, il se leva en vitesse, trébucha et s'étala lourdement hors du lit. Il eut la plus grande peine au monde à retenir un cri de douleur qui se transforma en un misérablement gémissement. Il traîna pathétiquement le reste de son corps en du lit quand il se rendit enfin compte qu'il se trouvait dans une chambre. La chambre de Joyce en plus. 
Le blondinet s'assit difficilement en plein milieu de la cabine alors que son regard balayait avec peine la salle. C'était grand. Enfin pas grand dans le sens grand. Juste plus grand que sa cabine à lui... Et plus éclairé. Son regard croisa un regard bleu et il ne put s'empêcher de sursauter. 

Lutetia avait toujours adoré la réaction que les chats avaient en croisant leurs reflets dans un miroir , mais maintenant qu'il se trouvait dans le même cas qu'eux, il trouvait ça beaucoup moins amusant. La main sur le coeur, les yeux écarquillés, il fixait avec horreur son reflet. Comment avait-il fait pour se faire avoir si facilement... En tout cas, il avait sale mine. Un bel ecchymose dans les teintes rouges, mauves, était présent de sa joue droite jusqu'à sa tempe droite. Pas étonnant qu'il avait aussi mal... Par réflexe, il jeta un léger coup d'oeil en arrière pour s'assure que Joyce dormait bien et une fois qu'il en fut sûr, il enleva sa chemise trempée de sueur...
C'était pas beau. Vraiment pas beau. Lutetia fronça le nez  en se rendant compte que des dizaines et des dizaines hématomes constellaient son torse. S'en était... Presque affolant. Ses yeux s'écarquillèrent lorsqu'il remarqua qu'on lui avait mit des points de suture. Il devait y en avoir une trentaine... Il palpa ses côtes avec un grimace tout en comptant le nombre de cassées. Trois. Lourds bilans. Comment pouvait-il rester assis rien qu'avec ça...

Une secousse l'envoya contre le miroir en même temps que plein d'objet tombèrent des étagères. Dont un qui le percuta à la tête. Le blondinet eut de nouveau un long gémissement alors qu'il se laissa tomber sur le dos. ça faisait trop mal. Il attrapa tant bien que mal l'objet pour le porter dans son champ de vision et soudain son regard s'éclaira.
" Lutetia ? "

Le blondinet releva la tête avec des étoiles dans les yeux. Un livre ! Awhn depuis combien de temps n'en avait-il pas vu, si ce n'était que le livre de compte qu'avait posé un marin, chargé de faire l'inventaire, sur un tonneau. 
- Wui ? fit-il comme un gosse qui venait de faire une bêtise mais ne pouvant cacher son immense sourire et les étoiles brillants dans ses yeux face à sa découverte

_________________
avatar
Lutetia Koneko
Admin

Messages : 252
Date d'inscription : 15/09/2012
Age : 18
Localisation : Dans mon monde

Identité
Mon animal et son prénom ?: Lusée, un chat noir
Mon âge: 16 ans
Mon peuple: Chistère

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A l'abordage ! [Pv.Lutetia] [Fini]

Message  Joyce Ishigawa le Mer 6 Aoû - 23:14

- Wui ? 

Je soupirai et me laissais retomber sur le matelas en fermant les yeux. Je n'avais plus envie de dormir, mais je n'avais pas non plus envie de me lever pour retourner à mes occupations. On pouvait bien se passer de moi une journée sur ce navire non ? Je grognai en me cachant les yeux avec l'oreiller. Quelle heure était-il ? Je n'avais pas trop le sentiment de l'avoir abandonné, alors ça allait. Sa complainte sur mon odeur me revint en mémoire. Je détestais sentir mauvais en plus. Faire ce genre de remarque à une fille...C'était quoi son problème ? Je finis par jeter le coussin devant moi, et il rebondis contre l'armoire avant de tomber sur ma valise. Je me redressai lentement et ramenai mes jambes pliée devant moi. 

" Je vais devoir te mettre dehors, au moins le temps que je prenne ma douche. Je sais je sais, ce sera une terrible séparation qui t'arracheras quelques larmes. Putain, qu'est ce que je disais moi ? Je me levai et l'attrapai pour le pousser dehors, c'était surement la fatigue. Ne t'inquiète pas, je serai vite de retour. "

Je refermai la porte après l'avoir poussé gentiment dehors. Il allait aussi falloir que je m'occupe de ce qu'il s'était passé hier. Les marins qui l'avait...jeté à l'eau. La colère monta en moi et je plaquais ma main sur ma bouche. Ils allaient m'entendre, et pas qu'un peu. Enfin pour le moment, je devais me décrasser. J'ôtai rapidement mes vêtement, et m'enfuis sous l'eau froide. 

~                        ~

Les semaines qui suivirent passèrent comme des minutes. Nous nous amusions bien, du moins j'en avais le sentiment. Moi en tout cas je m'amusais. J'avais réglé le problème avec les marins qui s'en était prit à Lutetia, les menaçant de les jeter par dessus bord s'ils osaient à l'avenir, ne serait-ce que poser les yeux sur lui. Ils allaient morflé une fois à terre, mais ce ne serait plus de mon ressort. Le reste du trajet s'était bien passé. Nous avions tout de même essuyé une tempête, mais rien de bien méchant, et tout le monde allait bien. J'étais pourtant très anxieuse concernant notre arrivée. J'allais devoir lui dire au revoir, et reprendre ma vie normale. Seule. Je n'avais pas envie, pas du tout. Le prochain voyage en mer était dans six mois, et je savais qu'il ne reviendrait probablement pas avec moi. C'était une belle aventure, mais comme mon père disait, il y a une fin à tout. J'avais peur, peur de m'ennuyer, d'être une nouvelle fois livrée à la faim et à la solitude. 

Je secouais la tête en m'essuyant les yeux du revers de la main. Depuis combien de temps est ce que j'étais plantée devant sa porte ? Je toussotai, et toquai doucement avant d'entrouvrir la porte et de souffler d'une petite voix.

" Lute ? On arrive dans dix minutes..."

_________________
Spoiler:
avatar
Joyce Ishigawa

Messages : 42
Date d'inscription : 17/04/2013
Localisation : Quelques part ~

Identité
Mon animal et son prénom ?: Yakoto, un loup noir aux yeux magentas.
Mon âge: 17 ans.
Mon peuple: Saturnal.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A l'abordage ! [Pv.Lutetia] [Fini]

Message  Lutetia Koneko le Mer 6 Aoû - 23:53

Lutetia remit à la hâte sa chemise après s'être rendu compte qu'il ne l'avait plus. Rien que faire ce simple mouvement déclencha une avalanche de douleur. Il déposa le livre quand Joyce lança un oreiller, il rebondit contre l'armoire, passa au dessus de la tête du blondinet avant de tomber sur la valise de la jeune fille.
" Je vais devoir te mettre dehors, au moins le temps que je prenne ma douche. Je sais je sais, ce sera une terrible séparation qui t'arracheras quelques larmes. Ne t'inquiète pas, je serai vite de retour. "

Le garçon eut un léger rire alors qu'elle le poussait dehors. Il soupira en se trouvant nez à nez avec la paroi de la porte. Elle ne disait donc pas ça pour rire... D'un pas las il finit par se diriger vers sa cabine pour retourner dormir.

~ ~ 

Les semaines qui suivirent passèrent à une vitesse hallucinante et Lutetia voyait le jour J se rapprochait atrocement vite. Au fond de lui, il appréhendait le retour. Une fois à terre, il n'aurait plus nul part où aller. Il se remettrait surement à errer comme une âme en peine sans savoir ce qu'il faisait jusqu'à ce que l'argent et la nourriture viennent à manquer et qu'il se retrouve à voler de nouveau. Et ainsi de suite. Peut-être ferait-il mieux de retourner sur Chistère pour essayer de trouver Lusée, ou du moins, être en terrain connue.
Puis au moins, sur terre, il n'avait pas peur d'essuyer des tempêtes à retourner les tripes, comme celle que le navire avait connu il n'y a pas longtemps. Dire qu'il s'en était sorti sans mal jusqu'à présent, il avait passé toute la tempête à vomir dans un seau, si bien que la cabine avait empesté pendant des jours...

Allongé sur ce qui lui servait de lit, il observait sans vraiment voir le plafond. Il ne savait toujours pas ce qu'il ferait une fois à terre et c'était le plus gros du problème. Pendant six mois, il avait été complètement isolé du reste du monde et n'avait donc aucune idée de ce qui s'était passé... Surtout concernant Jessy. Le blondinet enfouit la tête dans son oreiller en lâchant un grincement. Jessy par-ci, Jessy par-là, il n'arrivait vraiment pas à l'oublier. Pire que tout, elle lui manquait atrocement ! Il n'avait qu'une envie c'était retourner sur Chistère et... et quoi ? Ramper à ses pieds en espérant qu'elle veuille bien qu'ils se remettent ensemble... ?  C'était beaucoup trop idéaliste. Elle le jetterait comme la dernière fois... Puis qu'est-ce qu'il pourrait lui dire ? C'était elle qui l'avait jeté...
" Lute ? On arrive dans dix minutes..."

Lutetia sursaute en se redressant. C'était la voix de Joyce. Joyce... Au moins elle, elle ne se compliquait pas la vie. Elle avait beau avoir des manières d'hommes... peu civilisés - ce qui faisait souvent sourire le blondinet - elle n'en était pas moins cultivée et gentille par-dessus tout. Joyce aurait bien été la fille idéale, mais vu comment elle jetait les hommes, le blondinet avait de gros doute sur le type de personne qu'elle pouvait aimer. De toute façon, il la voyait uniquement comme... Comme, quoi ? Ah oui... Comme une amie.
- Ok, j'arrive, marmonna le blondinet en se levant.

En trois mois, ses blessures avaient eut le temps de cicatrisés, les côtes cassés de se réparés et les ecchymoses de disparaître. Mais il gardait un très mauvais souvenir de cette nuit et une nouvelle cicatrice venait s'ajouter à ses brûlures. Un long trait barrait son côté droit, du ventre au dos. Le blondinet attrapa la lanière de son sac d'une main et ouvrit la porte de l'autre. Par contre, il avait beau avoir passé six mois en mer, il n'avait pas bronzé du tout... Ce qui l'arrangeait quand même. Il remarqua la petite mine de Joyce. Elle avait l'air toute triste...
- Hey ben... C'pas la joie, qu'est-ce qui t'arrives ? Ta bonne humeur s'est barrée en courant ce matin ?

Lutetia esquissa un sourire en la poussant pour sortir.
- Aller fais pas cette tête. Je suis sûr qu'on va se revoir un jour !

C'était complètement faux. Il avait plus de chance pour qu'il ne la revoit plus que pour espérer la revoir. Le blondinet serpenta entre les différentes coursives avant de trouver la sortie et il ne put s'empêcher d'inspirer un grand coup. C'était peut-être la dernière fois qu'il allait en mer. Non, c'était la dernière fois. Ce n'est vraiment pas pour lui le métier de marin. Il est bien mieux, les deux pieds sur la terre ferme. Lutetia s'avança jusqu'à la rembarde et mit sa main en visière pour mieux voir le port puis plissa brusquement les yeux.
-  C'est quoi ça... marmonna-t-il en voyant des gens en uniformes surveiller les allés-venus d'esclave.

_________________
avatar
Lutetia Koneko
Admin

Messages : 252
Date d'inscription : 15/09/2012
Age : 18
Localisation : Dans mon monde

Identité
Mon animal et son prénom ?: Lusée, un chat noir
Mon âge: 16 ans
Mon peuple: Chistère

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A l'abordage ! [Pv.Lutetia] [Fini]

Message  Joyce Ishigawa le Jeu 7 Aoû - 0:19

- Ok, j'arrive.

J'hochai la tête en me tournant pour l'attendre. Mon regard se perdit sur l'horizon, scrutant la mer avec fascination. Elle était calme, il n'y avait que de petite vaguelettes. Il faisait aussi beau qu'à notre départ, ça nous en faisait des souvenirs. Et puis lui et moi n'étions plus que de simples étrangers. Ou bien..Si ? Mon cœur se serra alors qu'il me tirait de ma rêverie.

- Hey ben... C'pas la joie, qu'est-ce qui t'arrives ? Ta bonne humeur s'est barrée en courant ce matin ?

Ma bouche se tordit en un sourire embarrassé alors que je détournai les yeux. 

- Aller fais pas cette tête. Je suis sûr qu'on va se revoir un jour !

Je m'empourpre. Comment avait-il deviné ? Je plissai les yeux pour lui faire un sourire on-peut-plus sincère. Même si sa voix sonnait faux, je voulais y croire, ou je pense que j'aurais fondu en larmes. Mon dieu, j'étais toujours bien trop sensible ! Nous nous accoudâmes à la barrière pour observer le port au loin qui devenait plus grand chaque minutes. Ça avait été un de mes meilleurs voyages. 

-  C'est quoi ça...

Je ne fis que très peu attention à ce qu'il dit. Mes yeux étaient rivés sur mes mains serrés sur la rambarde. J'étais comme une gamine qui s'apprêtait à quitter un parc de jeu magnifique pour rentrer dans un studio sans fenêtre. Mes prochains seraient surement bien fade sans lui...Je me consolai en me disant que j'aurais surement plus de chance de gagner aux jeux. Combien de temps avait-on passé à jouer ? Beaucoup d'heures. Il était très fort. Je lâchai un petit rire à peine audible, mais me passait une main sur la joue en sentant que les larmes déferlaient de mes yeux. Mon cœur s'emballa et je m'embrassai de tout essuyer, même si c'était un peu inutile. Je levai les mains en signe de défense, tentant de rire bien que ce ne soit pas crédible.

" Ho..Désolée, c'est...c'est le vent m'a envoyé une poussière dans l’œil et...Je soupirai, baissant les yeux comme si je cherchai quelques chose au sol. Je...Je crois que je vais me sentir..un peu seule, en fait..."

Je laissai retomber mes bras le long de mon corps, ne sachant trop quoi dire. Pourquoi l'idée de me retrouver à nouveau seule m’angoissait à ce point ? Je ne voulais pas être un fardeau, pas le genre de fille qui s'accroche à vous pour ne pas souffrir. Ça allait prendre du temps, mais il allait falloir que je m'y fasse. Nous avions passé des moments supers ensemble, et...Et quoi ? C'était tout. Je soupirai, n'osant pas trop lever les yeux vers lui. Il allait me trouver pathétique. Moi qui avait toujours l'air si forte. J'étais quand même une fille à l'intérieur. Je souris tristement en me passant une main dans les cheveux, nous allions entrer dans le port d'une minute à l'autre. L'heure des adieux se rapprochait à une vitesse hallucinante.

_________________
Spoiler:
avatar
Joyce Ishigawa

Messages : 42
Date d'inscription : 17/04/2013
Localisation : Quelques part ~

Identité
Mon animal et son prénom ?: Yakoto, un loup noir aux yeux magentas.
Mon âge: 17 ans.
Mon peuple: Saturnal.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A l'abordage ! [Pv.Lutetia] [Fini]

Message  Lutetia Koneko le Jeu 7 Aoû - 0:46

Lutetia détourna le regard. Il n'avait jamais aimé les esclaves. Va savoir pourquoi, ils lui inspiraient de la pitié et du dégoût à la fois. Surement parce que le blondinet avait vécu dans la rue et qu'il savait très bien qu'au moindre relâchement de vigilance il aurait pu en devenir un... Être enchaîné et faire tout ce qui est dit. Cette pensée le révulsait. La liberté était la chose à laquelle il tenait le plus et pour rien au monde il n'aurait voulu la perdre. Pourtant, il l'avait déjà perdu plusieurs fois...
" Ho..Désolée, c'est...c'est le vent m'a envoyé une poussière dans l’œil et... Je...Je crois que je vais me sentir..un peu seule, en fait..."

Surpris, le blondinet sursauta et tourna la tête vers Joyce. Elle avait les yeux larmoyant. Il aurait aimé être comme elle. Avoir peur des départs. Essuyer des crises de larmes dès qu'une connaissance s'en allait... Et pourtant... Pourtant rien. Plutôt une sorte de détachement. C'était si simple de partir. Il suffisait juste de tourner la page et voilà... Lutetia eut un léger sourire et lui ébouriffa les cheveux.
- C'est plutôt à moi de dire ça... Tu as encore ton double, Yakoto, non ? Je suis sûr qu'il n'en sera plus qu'adorable avec toi quand je serai parti. Puis faut pas pleurer... 

Lutetia ne savait pas vraiment d'où venait ces paroles, mais il espérait qu'elles réconforteraient Joyce. D'ailleurs pourquoi voulait-il la réconforter ? Il avait changé à ce point ? Où alors elle lui inspirait elle aussi de la pitié... Avec ces manières de... sauvage. Il sentit les larmes pointer le bout de leurs nez et il ne put s'empêcher de détourner brusquement la tête, les joues légèrement rouges.
- Arf, stupide vent, il souffle vraiment fort aujourd'hui, fit-il la voix légèrement tremblotante. C'est... stupide de dire ça, mais... Je crois que tu vas me manquer. 

La main massant sa nuque, les joues légèrement rouges et le regard vers Joyce, il était... gêné ? Il ne fallait quand même pas qu'elle croit que...
- Oui, je suis sûr que toi et tes manières de sauvage vous allez me manquer, s'empressa-t-il d'ajouter avec un léger sourire insolent.

Plus le bateau s'approchait du port, plus Lutetia distinguait mieux la scène qui se répétait sur chaque quai. Des hommes en haillons, enchaînés par les pieds qui avançaient à un rythme... machinale ? et des gardes portant des épées les surveillaient d'un oeil attentif. C'était étrange... Enfin, le bateau s'approcha des quais...

_________________
avatar
Lutetia Koneko
Admin

Messages : 252
Date d'inscription : 15/09/2012
Age : 18
Localisation : Dans mon monde

Identité
Mon animal et son prénom ?: Lusée, un chat noir
Mon âge: 16 ans
Mon peuple: Chistère

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A l'abordage ! [Pv.Lutetia] [Fini]

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum