Connexion

Récupérer mon mot de passe

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 10 le Dim 16 Sep - 17:47

Virgule en ville [Lutetia]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Virgule en ville [Lutetia]

Message  Alice Hyou le Jeu 7 Aoû - 23:26

-Un..deux..trois, tu es mort. affirma-il avec un large sourire.

Ça faisait une bonne heure que le jeune garçon était affalé sur les larges marches de la grande  place, à croire qu'il n'avait rien de mieux pour tuer son ennui. Et le mieux, c'est qu'il lui restait une montagne de paperasse dont il fallait s'occuper, et sur lesquelles il n'avait même pas daigné baisser les yeux. Il leva les yeux aux ciel en imaginant Jessy lui faire la morale. Mais c'était peu probable, elle ne sortait quasiment jamais de sa chambre. Il fit balancer le rat par la queue, le rattrapa de justesse et le plaqua contre le béton froid, observant d'un œil attentif le jeune garçon terrifié qui observait la scène sans bouger. Un sourire sardonique s'ébaucha sur son visage, alors qu'il soupirait en trifouillant ses cheveux, comme si c'était sa seule préoccupation. Le petit ne devait pas avoir plus de 15 ans, assez enrobé, il portait des lunettes rondes sur lesquelles tombaient des cheveux châtains peu soignés. Soudain Alice se leva, toujours le rongeur en main, et se pencha sur le garçon, une lueur folle animant ses yeux pourpres.

-Tu as bien compris ce que je t'ai dit ? demanda-t-il d'un ton instant en serrant toujours le petit rat dans sa paume.

Il ferma les yeux de douleur en passant ses mains autour de son cou. Il ressentait chaque douleur, chaque sentiment de peur, et la nausée qui ne cessait de jouer avec son cœur. Il finit par hocher la tête d'un air implorant, avant qu'Alice ne se résigne à lâcher l'animal par terre. Il étouffa un couinement et se rua dans les bras de son maître, qui, après avoir jeter vers le jeune roi un regard plein de terreur, prit ses jambes à son coup. Alice lâcha un grognement et s'appuya contre la barrière en fourrant ses mains dans ses poches. C'était franchement chiant comme boulot, quoi que quelques peu marrant. Oui, c'était tellement amusant ! Il se mit à rire à gorge déployée, essuyant une larme au coin de son œil. Haaaa..Oui, c'était drôle.
Mais il s'arrêta totalement de rire quand un garçon aux cheveux blond entra dans son champ de vision, il n'arrivait pas à y croire ! Haha, lui ! Ici ! Il passa sa langue râpeuse sur ses lèvres, avançant d'un pas nonchalant vers sa cible. Il allait le tuer, ici ! Oui, c'était amusant ! Non. Jessy serait triste. Il ne voulait pas qu'elle soit triste.
Il décida finalement de suivre le garçon à travers la foule d'habitants, prenant garde à ne jamais le perdre des yeux. Il s'amusait bien, en fait. Mais ce jeu serait bientôt ennuyeux, et il lui faudrait autre chose. Il avait horreur des weekend à Chistère, la ville était pleine de monde et le marchait sentait mauvais. Mais grâce à lui, il pourrait bientôt s'en aller ! Alice s'approcha bientôt tout près, laissant pendre sa langue jusque à côté de son épaule. Miam, Jessy serait pleine de rage s'il osait y goûter. Oui, folle de rage ! Il aimait la voir avec ce regard de fauve, ses traits tirés et ses yeux brillants de colère. 
Il avait une belle idée en tête, qui allait le divertir pour longtemps. Après avoir jeté un regard discret de chaque côté, il balança son pieds en avant de façon à lui faire un croche pied.

-Ouuuups. fit-il en écarquillant les yeux et avec un large sourire sur le visage et son indexe caressant sa lèvre inférieure. Lutetia, tu m'avais tellement manqué...!


Dernière édition par Alice Hyou le Ven 8 Aoû - 5:30, édité 1 fois
avatar
Alice Hyou
Psychopathe Ambulant

Messages : 2
Date d'inscription : 07/08/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Virgule en ville [Lutetia]

Message  Lutetia Koneko le Ven 8 Aoû - 0:02

Pourquoi était-il revenu ? Ici, à Chistère. C'est vrai qu'il n'avait nul part d'autre où aller, mais Lounastra aurait été une meilleure alternative, mais... non. Quelque chose le poussait à revenir sans cesse sur cette terre désertique et hostile. Une chose qui le hantait chaque jour sans vouloir le laisser tranquille. Une chose qui l'avait, pourtant, brisé et qu'il s'efforçait à vouloir retrouver. C'était stupide... De plus elle n'avait surement aucune envie de le revoir...
Ne sachant pas trop quoi faire, le blondinet déambulait sans but précis dans la ville. Elle était un peu trop bondé à son goût. Surement parce que la fin de semaine était arrivée et que les gens s'empressaient de refaire des provisions... Parce qu'il fallait bien le reconnaître, une guerre avait éclaté. Pas directement, mais tous le monde sentait qu'elle allait bientôt faire Boum. Chistère contre Saturnal... Lutetia se demandait bien pourquoi Jessy avait laissé faire une chose pareille. Elle n'était quand même pas du genre belliqueuse... et puis elle avait même mit en place une sorte de plan pour que les habitants de Chistère ne souffrent plus de la famine quand l'hiver tombait, alors pourquoi déclencher une guerre...

Son ventre émit une complainte qui fit rapidement descendre le blondinet sur terre. Il n'avait pas beaucoup mangé depuis qu'il était parti de Saturnal, et le voyage l'avait épuisé. Il fallait qu'il trouve un peu à manger, et un endroit pour dormir. Et pour tout ça, il fallait de l'argent. Donc voler. Lutetia repéra sans problème une personne qui semblait posséder assez d'argent pour lui permettre de tenir la journée et il cala son pas sur celui de sa cible. Mais alors qu'il tendait la main pour attraper la petite bourse, le blondinet buta contre quelque chose et s'étala en avant. L'objet de convoitise dans la main, mais sa chute avait alerté le propriétaire qui s'empressa d'alerter des soldats.
-Ouuuups

Lutetia sentit son sang se glacer en reconnaissant la voix et au lieu de se mettre à courir, il se retourna. Il eut l'impression de se recevoir un coup de poing dans le ventre quand son regard bleuté croisa celui rouge sang d'Alice. Il ouvrit la bouche pour dire quelque chose, mais rien n'en sorti. Po... Pourquoi ? Pourquoi était-ce... était-ce cette... chose qui était avec Jessy et pas lui !? De lourds pas ramenèrent brutalement le blondinet à la réalité mais déjà des mains l'empoignèrent par les bras, le forcèrent à se relever et les lui tordit dans le dos. Il retient une grimace de douleur en serrant les poings. Parmi les trois gardes, l'un claqua des talons en se redressant et demanda.
- Votre majesté que doit on faire de ce voleur ?

Lutetia ne put retenir rire mesquin. Lui, majesté. Eh ben... Maintenant qu'il était complètement immobilisé, il ne lui restait que la parole... Mais quand bien même, qu'est-ce qu'il avait à lui dire ? Ce type l'horripilait, et maintenant qu'il savait que Jessy était mariée à... ça, c'était carrément de la haine qu'il éprouvait. Pourtant.. Pourtant Lutetia redressa la tête et planta son regard dans celui complètement fou d'Alice
- Eh ben, cracha-t-il sur ton insolent. Pas étonnant qu'on soit au bord du guerre avec un gosse qui abuse des sucreries pour roi.

_________________
avatar
Lutetia Koneko
Admin

Messages : 252
Date d'inscription : 15/09/2012
Age : 18
Localisation : Dans mon monde

Identité
Mon animal et son prénom ?: Lusée, un chat noir
Mon âge: 16 ans
Mon peuple: Chistère

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Virgule en ville [Lutetia]

Message  Alice Hyou le Ven 8 Aoû - 0:45

Une moue désapprobatrice apparu sur le visage du jeune roi quand les roi s’emparèrent du petit voleur. Ce n'était pas drôle s'il se faisait prendre maintenant. Mais ça promettait d'être encore plus passionnant. Il croisa les bras et observa la scène avec un regard à la fois supérieur et amusé. Le garde le plus massif, qui était surement leur chef, prit la parole.

- Votre majesté que doit on faire de ce voleur ?

Il plissa les yeux, imaginant mille et une façon de le faire souffrir. Souhaitait-il réellement que sa sœur et lui se retrouve ? Il n'aimait pas savoir qu'il ne pourrait jamais rien attendre d'elle, mais de là à la laisser partir ? Il n'aurait pourtant pas imaginé abandonné si vite. Il avait abandonné cette idée. Non ! L'idéal génétique de leur mère l'avait fasciné à jamais, il n'y renoncerait pas ! Le bonheur de sa sœur ne valait rien, il s'en moquait ! Oui, c'était drôle, très drôle. Une voix bien désagréable vint le déranger la paix qui régnait dans son esprit. 

- Eh ben. Pas étonnant qu'on soit au bord du guerre avec un gosse qui abuse des sucreries pour roi.

Sa bouche s'entrouvrit d'avantage, et il en sorti son doigt, gluant de bave, qu'il colla sur la joue du blondinet. Comme si ces petites répliques pouvaient l'atteindre... ll avait une idée ! Oui, une idée absolument merveilleuse. Son regard était fou, son sourire presque effrayant, et il lâcha un petit rire avant que la perplexité ne s'installe par mis les gardes. Ils n'aimaient que très peu les manières d'Alice, même s'ils lui devaient fidélité et obéissance. Tout le monde priait en silence pour que la cheffe se réveille enfin et que le pays retrouve la paix. Des rumeurs circulaient à son sujet, comme si certains commençaient à se demander si elle n'était pas morte. Mais le petit roi avait une bonne idée, pour leur prouver à tous que non. Il enfonça un peu plus son doigt dans sa joue, avant de lancer avec un demi sourire sur les lèvres. 

-Je-ne-sais-pas. Il pencha lentement la tête sur le côté et attendis quelques secondes, sans jamais cligner des yeux. Mais Madame la Reine sera surement quoi faire, Elle. 

Il pencha de nouveau la tête sur l'autre côté, faisant un signe aux gardes qui commencèrent à traîner le prisonnier vers le château. Il ne faudra que deux petite minutes à pieds pour s'y rendre. Jessy serait..Comment serait-elle ? Énervée ? Déboussolée ? Il avait tellement hâte, le suspens était insoutenable ! Il claqua ses deux mains devant lui et éclata de rire avant de s'élancer pour être arrivé avant les autres. Il voulait la prévenir, il voulait qu'elle descende enfin de cette maudite chambre ! Il gravit les marches trois par trois, zigzagant habilement dans les couloir, pour venir se planter devant la fameuse pièce. Il ne prit pas la peine de toquer ou ouvrit en priant pour qu'elle ne soit pas fermée à clé. Elle s'ouvrit alors qu'il soupirait de soulagement. Étrangement, dès qu'il était près de sa sœur, il redevenait calme. Mais aujourd'hui était un jour spécial, et l'excitation ne cessait de le tirailler. Il sautilla vers Jessy. Elle était assise sur le rebord de la fenêtre, vêtue d'une large robe blanche lu lui descendait jusqu'aux genoux. Le contraste avec ses cheveux était surprenant. Mais elle était terriblement maigre, les yeux cernés, et ses cheveux légèrement emmêlés qui lui tombaient dans le dos. 

Malgré ça elle gardait une aura indescriptible, qui l'a gardait toujours si élégante. Un sourire triste étira les lèvres du garçon, alors qu'il posa une main sur l'épaule de sa petite sœur. Elle ne broncha pas, son regard errant toujours de manière si effrayante. Il lui attrapa gentiment le menton pour l'obliger à le regarder. Son état n'avait fait qu'empirer ces dernières semaines...Une partie de lui lui disait qu'il fallait que ça s'arrête. Son visage s'adoucit.

" Pt'ite sœur. Y a quelqu'un qui t'attend en bas. Quelqu'un que tu veux voir depuis très longtemps "

Une leur de surprise traversa ses yeux. Il n'en revenait pas, et pourtant il n'était pas surpris. Ça faisait longtemps qu'il ne l'avait pas vu réagir. Elle sauta de la fenêtre et avança d'un pas rapide jusqu'aux escaliers, qui donnaient sur tout le hall. Alice la suivit de près, observant les grandes portes s'ouvrir avec un sourire satisfait mais méchant. Il se planta près de Jessy, alors que les gardes le traînaient dans le hall. Il était à l’affût de la moindre de leur réaction, comme s'il s'en nourrissait, et après avoir lâché un rire sombre, il passa sa main autour de la taille de sa promise en l'attirant contre lui...
avatar
Alice Hyou
Psychopathe Ambulant

Messages : 2
Date d'inscription : 07/08/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Virgule en ville [Lutetia]

Message  Lutetia Koneko le Ven 8 Aoû - 1:29

Le blondinet plissa le nez de dégoût lorsque la Chose lui enfonça son doigt gluant de bave sur la joue. Un gosse. Un vrai gosse. C'était absolument dégoûtant ! Lutetia essaya de se débattra mais les gardes affermirent leurs emprises avant même qu'il ait pu esquisser les gestes. A contre coeur, il détourna le regard lorsqu'une lueur de folie s'enflamma dans les yeux de ce timbré et que son sourire s'élargit. De nouveau le blondinet se demanda si c'était une bonne idée de s'en prendre à... à lui. Il ne put réprimer une moue dégoûtée en sentant le doigt s'enfoncer un peu plus.
-Je-ne-sais-pas. Mais Madame la Reine sera surement quoi faire, Elle. 

Des frissons de dégoûts et de peur s’emparèrent du blondinet alors que les gardes commençaient déjà à le traîner vers le château. Non ! Non, il ne pouvait pas y aller comme ça ! Et puis il n'en avait pas envie. Qu'est-ce que ça lui apporterai de voir Jessy ? Rien. Absolument rien ! Juste de la douleur et des larmes. Lutetia essaya de se contorsionner pour échapper aux mains de fers qui le retenaient mais sans succès. Pire même ! Ils le serrèrent encore plus fort. Et Lutetia se débattait encore plus. Il ne voulait pas aller au château ! Jamais ! Ne plus jamais mettre les pieds dans cet endroit... 

Une gifle brutale sonna le blondinet qui sentit toutes ses forces disparaitres d'un coup. Il vit des petites chandelles alors que l'on le traînait dans les rues. Le goût métallique du sang envahi rapidement sa bouche. Le bout de ses pieds raclant le sol. Les sons, les couleurs, les matériaux, tous devient confus et rapidement le blondinet perdu le peu de notion de temps qu'il avait. Il reprenait à peine conscience qu'un rire sombre retentit. Un rire qui lui glaça le sang. Lutetia ne voulait même pas relever la tête. Pourquoi ? Pourquoi s'acharnait-il à faire ça ? Alice avait gagné depuis le début, alors pourquoi s'acharnait-il à le faire souffrir ? Qu'est-ce qu'il lui avait fait ? A part être avec Jess... 
Une foule de souvenir envahi le blondinet comme si quelqu'un avait ouvert une vanne et qu'ils en profitaient pour s'insinuer dans chaque parcelle de sa tête. C’était... Affreux. Juste affreux. Partout. Il n'y avait que des souvenirs avec Jessy. Riant. Criant. Pleurant. Souriante. Boudant... Il n'y avait que ça. Que son amour. Un amour qu'il pensait oublié. Pourquoi... ? Merde, pourquoi ?! Pourquoi après ces six mois de torture, après ce qu'elle lui avait dit, il l'aimait encore !
- Qu'est-ce que tu veux à la fin... murmura-t-il les larmes aux bords des yeux en relevant la tête. Hein !? C'est quoi ton problème, merde !

Surpris par sa soudaine rébellion, les gardes le lâchèrent. Lutetia s'en fichait d'avoir sentit sa voix se briser sur les derniers mots. Il s'en fichait. Tout ce qui comptait c'était... Jessy. Il traversa le hall à pas de loup sans quitter Alice des yeux. Il n'en avait plus rien à faire de l'attitude à adopter. Celle à éviter. Ou celle à privilégier. Tout ce qui comptait c'était cette envie de meurtre envers Alice. Pourtant.... Pourtant Lutetia se contenta de le gifler. Une gifle si forte qu'il en eut mal au poignet. Si forte qu'il était presque sûr qu'elle ferait tomber ce roi de pacotille.
- Tu es peut-être son mari, mais tu n'es même pas capable de la réconforter, ou même de la protéger... fit-il en attirant brusquement Jessy contre lui pour la prendre dans ses bras.

_________________
avatar
Lutetia Koneko
Admin

Messages : 252
Date d'inscription : 15/09/2012
Age : 18
Localisation : Dans mon monde

Identité
Mon animal et son prénom ?: Lusée, un chat noir
Mon âge: 16 ans
Mon peuple: Chistère

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Virgule en ville [Lutetia]

Message  Jessy Hyou le Ven 8 Aoû - 2:02

" Pt'ite sœur. Y a quelqu'un qui t'attend en bas. Quelqu'un que tu veux voir depuis très longtemps "

Alice était entré..Depuis combien de temps était-il là ? Mes pensées, tout allait au ralenti. Quel jour était on ? Pourquoi me prenait-il le menton de la sorte ? Les jours qui venaient de s’écouler avaient été abominables. Et le pire, c'était que je n'en avais presque aucun souvenir. Les boites de médicaments, la salle de bain plongée dans le noir, les bras de mon frère...Je ne savais même plus quoi penser de lui. Il me soutenait et me détruisait à la fois. Son sourire me dévastait, me rassurais, m'aspirait. J'étais sous son contrôle et étrangement, ça ne me faisait plus rien. Le monde avait perdu sa couleur, avalant les sentiments les plus précieux. Il ne restait que de la haine, oui, de la haine et une infinie tristesse. Je ne savais plus quoi faire, quoi penser. Alors je ne faisais rien. Je végétais sans plus me préoccuper de ce qu'il se passait à l'extérieur. Enchaînant les allés et venus à l’hôpital en état critique. J'avais tout abandonné, lui, ma vie, la sienne. J'attendais la mort en silence.

Peu à peu les paroles d'Alice repassèrent dans mon esprit. Quelqu'un...Que j'attends ? J'entrouvris la bouche de surprise, mais la refermait aussitôt. Non, ce n'était pas lui. Alice jouait juste avec moi, alors qu'il savait que j'avais horreur de ça. Pourtant l'espoir me tordait le ventre, une douleur vaine, si inutile. Je ne sais pas très bien se qui me poussa à sauter de cette fenêtre pour courir jusqu'à l'escalier. Il n'y avait rien. Bien sur qu'il n'y avait rien. Alice m'attira contre lui, mon regard était rivé au sol. J'étais dévastée, je voulais qu'on m'abandonne moi aussi, qu'on me laisse enfin mourir. C'était tout ce à quoi j'aspirais. Le claquement de la porte me fit sursauter, alors que je relevais la tête d'un air paniquée.

Mon sang se figea et les larmes me montèrent aux yeux. C'était un rêve, non, un cauchemar ! Il allait disparaître, comme à chaque fois, avant que je me réveille dans l'eau glacer. J'en avais assez ! Je me mordis douloureusement la lèvre alors que sa voix lança comme des décharges dans mon corps.

- Qu'est-ce que tu veux à la fin...Hein !? C'est quoi ton problème, merde !

Tous mes sentiments et mes pensées s'embrouillèrent. Quelques chose me disait que tout ça était bien réel. Puis tout alla si vite...Il s'approcha près de mon frère, et lui décocha une gifle mémorable. Celui-ci tituba et trébucha vers l'arrière. Pourquoi j'étais si impuissante ? J'avais beau être là, debout près d'eux, tout allait trop vite. J'étais choquée et les larmes s'apprêtaient à déborder de mes yeux. 

- Tu es peut-être son mari, mais tu n'es même pas capable de la réconforter, ou même de la protéger... 

Il m'attira brusquement contre lui, m'entourant de se bras, de cette odeur que je connaissais si bien. Ce n'était pas un rêve, non ce n'en était pas un, alors que je ne réagissais toujours pas. Alice...Alice allait lui faire du mal si je n'intervenais pas. Puis tout à coup, ce fut comme si je me réveillai, enfin. J'inspirai brusquement, les yeux écarquillés et les larmes coulant sur mon visage. Il était là, il était là ! Je n'en revenais toujours pas, mais je restait planté tout contre lui, incapable de bouger et étouffant de gros sanglot. Je m'écartai soudain pour hurler à l'intention de mon frère.

" SORT ! SORTEZ TOUS !!! "

Mes yeux étaient rouges, rouges de larmes. Je me ruais contre le petit blond, pleurant, pleurant toujours plus fort, cachée là dans sa chemise. Comme une petite fille. Je lui faisais peut être peur, même si j'avais évité les miroir tout ce temps. Mais ce n'était même pas important. Alors que tout le monde avait enfin quitté les lieux, je me mis à hurler, hurler de douleur, me laissant glisser au sol en le traînant avec moi. Je n'arrivais pas à parler, seulement à faire de gros hoquets. Pourtant j'étais affolée, même complètement terrifiée. Il était en colère contre moi, il allait partir, loin, pour toujours et me laisser. Me laisser encore toute seule..Mais c'était moi qui l'avais laissé..! Je m'accrochais un peu plus à lui, bredouillant entre deux sanglots.

" Lu..Lu..te...J..Je.."

Je manquais d'air, c'était comme si les mots ne sortaient pas de ma bouche...

_________________
avatar
Jessy Hyou
Admin

Messages : 267
Date d'inscription : 14/09/2012
Age : 18
Localisation : Dans les bras de Lutetia.

Identité
Mon animal et son prénom ?: Chi, une panthère noire
Mon âge: 16 ans
Mon peuple: Chistère

Voir le profil de l'utilisateur http://the-black-world.creationforum.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Virgule en ville [Lutetia]

Message  Lutetia Koneko le Ven 8 Aoû - 2:48

Pourquoi avait-il fait ça ? Hein, pourquoi s'était-il finalement relever ? Il aurait surement mieux fait de rester à terre... Mais non. Son coeur battait si vite qu'il sentait chaque battement dans tous son corps. Comme une onde de choc. Le regard amusé que lui lançait Alice lui faisait bien comprendre qu'il allait regretter son geste... Mais Lutetia restait calme. Un calme étrange. Le coeur battant atrocement vite et pourtant il était complètement calme. Surement à cause de son odeur. Son odeur à elle. Le nez à quelques centimètres de ses cheveux, il respirait son odeur. Une odeur qui lui avait tellement manqué... Le charme se brisa soudainement lorsqu'elle s'écarta. 
Voilà... C'était fini. Elle allait de nouveau le repousser et... Et quoi ? Il n'y avait tout simplement pas de suite. Au fond, il était retourné sur Chistère dans l'espoir que Jessy voudrait bien... voudrait bien qu'il se remette ensemble. Sans aucun plan derrière. Etait-il désespéré à ce point ? Une peur immense traversa ses yeux et il eut l'impression que le monde se remit brutalement en marche lorsque la voix de Jessy s'éleva.
" SORT ! SORTEZ TOUS !!! "

Lutetia recula. Complètement effrayé. L'air ne parvenant plus au poumon. ça y est... elle ne voulait plus de lui. Pourtant... Pourtant il n'osait pas se retourner, il ne voulait pas la quitter. Non, il ne voulait plus du tout la quitter. Son bras se tendit dans l'espoir de pouvoir la toucher une dernière fois alors qu'une larme glissa le long de sa joue. Non ! Non quand même pas ! Soudain quelque chose se précipita contre lui et il ne put s'empêcher de refermer ses bras dessus. Comme pour cacher. Ou pour protéger. Et alors que des pleurs résonnaient dans la grande salle, il sentit l'air afflué de nouveau dans ses poumons et tout s'effondrer. 
Jessy contre lui et plus rien n'existait.
Le blondinet resserra son étreinte de peur de la voir disparaître en fumée en une seule seconde. Il n'arrivait pas à réaliser ce qui se passait. Il l'avait retrouvée ! Enfin ! Les larmes commencèrent à glisser le long de ses yeux alors que des hurlements de douleur se mélangeait au sanglot de celle qu'il aimait. La gorge serrée, il ferma les yeux et se laissa tomber au sol sans la lâcher. Plus jamais.

Ses mains se glissèrent le long du corps si maigre pour resserraient leurs étreintes. L'une au niveau des épaules. L'autre à l'arrière de la tête. Il lui embrassa la tempe alors qu'il lui frottait le dos pour essayer de la réconforter.
- Chut, murmura-t-il presque sans s'en rendre compte. ça va aller.... Tout va aller pour le mieux maintenant...

Lutetia était encore sous le choc. Il n'arrivait pas à réaliser et avait besoin de la sentir contre lui pour s'assurer qu'elle était bien là, pourtant... Pourtant elle avait l'air si minuscule... Ses lèvres contre sa tempe, il n'osait pas baisser les yeux. Pourquoi... ? Pourquoi avait-il peur de croiser son regard ? Il était bien heureux de la retrouver, non...  ? Il ferma les yeux inspirant simplement son odeur. Elle lui avait manqué. Plus que manqué même...
" Lu..Lu..te...J..Je.."

Un léger sourire amusé se dessina sur le visage du blondinet. Pourquoi ? La bonne humeur de Joyce n'avait quand même pas déteint sur lui... si ? Les larmes coulant sur son visage, il finit par rompre leur étreinte en la reculant. Il ne la lâcha pas, non au contraire, il la tenait à bout de bras. Comme pour mieux l'admirer. Il s'efforça de sourire en espérant que sa boutade pourrait arrêter le déluge de larme.
- O... oui ? Tu veux me dire que tu es désolée et qu'en fait tu m'aimes ? Parce que moi je veux bien te le dire, encore et encore que je t'aime, ajouta-t-il en frottant son nez contre le sien.

La joie de retrouver celle qui aime remplaça la tristesse de la séparation et des retrouvailles. Pour jouer, il lui posa un léger sur le nez et fit glisser ses bras le long des siens. Si fins... si maigres... Les six derniers mois avaient surement étés plus atroce pour sa belle, que pour lui. Il finit par lui prendre les mains, les soulever et lui embrasser les doigts.
- Je peux avoir un sourire, ma Reine...

_________________
avatar
Lutetia Koneko
Admin

Messages : 252
Date d'inscription : 15/09/2012
Age : 18
Localisation : Dans mon monde

Identité
Mon animal et son prénom ?: Lusée, un chat noir
Mon âge: 16 ans
Mon peuple: Chistère

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Virgule en ville [Lutetia]

Message  Jessy Hyou le Ven 8 Aoû - 3:29

Il continuait de me murmurer des paroles rassurantes, me caressant la tête avec tant de délicatesse, tant d'amour que je cru que mon cœur allait exploser. Puis ses lèvre vinrent lentement se poser sur ma tempe, et je me remis à pleurer de plus belle, c'était extraordinaire, et j'étais si heureuse que s'en était presque irréel. Je lâchai un hoquet de surprise lorsqu'il me prit à bout de bras, comme pour me contempler. Mon dieu j'avais honte...J'étais si dépareillée, si maigre que s'en était gênant. Mais je ne me défilais pas, incapable de m'arracher à ce regard grave et hypnotique. Pourtant il souriait, oui, il souriait malgré son visage couvert de larmes. Je l'avais tellement fait souffrir, j'avais été tellement égoïste.

- O... oui ? Tu veux me dire que tu es désolée et qu'en fait tu m'aimes ? Parce que moi je veux bien te le dire, encore et encore que je t'aime.

Ma gorge s’assécha soudainement alors qu'il frottait affectueusement son nez contre le mien. Je gémis en me contrôlant pour ne pas me remettre à pleurer. Je lui devais tellement, et il acceptait encore de me donner un peu de son amour. Mon corps entier se mit à trembler, pendant que ses mains glissaient le long de mes bras pour venir saisir mes toute petite mains. Et avec lenteur, il les porta à sa bouche, pressant ses lèvres sur ma peau blanche. J'inspirai brusquement, appréciant la sensation d'avoir enfin de l'air dans les poumons. Il m'avait réappris à respirer, réappris à voir les couleurs dans un monde tout noir et tout blanc.

- Je peux avoir un sourire, ma Reine...

Je penchai légèrement la tête sur le côté, le regard vide. Reine..? Je ne connaissais plus se mot. Il me faisait peur, je ne voulais plus entendre parler. Je ne préférais d'ailleurs même pas penser aux derniers mois qui s'étaient écoulés car j'aurais énormément de remords. Mais pour moi il était trop tard. Je ne voulais plus de cette vie, elle ne m'apportait plus rien. J'avais retrouvé la seul chose qui comptait à mes yeux, même s'il m'aura fallut du temps pour le réaliser. Un léger sourire adorable étira mes lèvres roses, alors que je dégageais une de mes main pour lui caresser la joue. 
Pourquoi je n'arrivais pas à le dire ? Pourquoi c'était si dure et ça ne voulait pas sortir de ma bouche ? Je me penchai pour me serrer contre lui, l'oreille contre son cœur.

C'était chaud, c'était doux. Une odeur de la ville, d'herbe, de Lutetia. Je me blottis dans ses bras, fermant les yeux en appréciant ce contact délicieux. Qu'allions nous faire maintenant ? Partir, rester ? Et mon frère ? Je n'avais qu'une envie, et j'espérais qu'il l'approuve. Mais si je n'arrivais pas à le lui dire...Non, je ne devais pas me dégonfler, pas après tout ce que je lui avais fait enduré. Je murmurais, sans bouger ni ouvrir les yeux.

" Ne me quitte plus Lutetia, quoi que je puisse dire. Restons ensemble pour toujours. "

C'était stupide d'avoir dit ça, j'étais celle qui l'avait forcé à partir. Avais-je un ego si important ? Je me reculais et poussais sur mes genou pour être à sa hauteur, posant me mains sur ses épaules. J'avais peur de redire quelques chose de désagréable, qui me sépare de lui, cette fois pour toujours. Et s'en était hors de question. Je me penchai juste pour que ses lèvres soit à quelques centimètres des miennes. Je sentais son souffle sur ma bouche, et je faillis fondre, là, dans ses bras. Pourquoi c'était si dur, si dur de dire quelques mots ?

" Je t'aime...Je...Je t'aime.."

J'étais officiellement pathétique, mais tant pis. Je me penchai et, délicatement, embrassai ses lèvres, avec tant de précaution qu'on aurait dit que j'aurais pu nous briser. Son gout se répandit en moi et je cru que j'allais mourir une fois de plus. Mon cœur explosa, et je m'appliquai à l'embrasse plus passionnément, enfonçant mes doigts dans ses cheveux dorés. Cette sensation de bonheur, de papillons dans le ventre m'avait tellement manqué. Il m'avait tellement manqué. Pourtant il s'arrêta soudainement, et je sursautai en reculant brusquement lorsque la porte claqua derrière moi. Je tournai la tête, le souffle court. C'était Alice, et il semblait fou de rage...

_________________
avatar
Jessy Hyou
Admin

Messages : 267
Date d'inscription : 14/09/2012
Age : 18
Localisation : Dans les bras de Lutetia.

Identité
Mon animal et son prénom ?: Chi, une panthère noire
Mon âge: 16 ans
Mon peuple: Chistère

Voir le profil de l'utilisateur http://the-black-world.creationforum.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Virgule en ville [Lutetia]

Message  Lutetia Koneko le Ven 8 Aoû - 5:25

Un étrange goût amer se répandit dans la bouche du blondinet alors qu'il osait enfin lever les yeux vers Jessy. Si vide... Qu'avait-il bien pu se passer pour que ses yeux si rouge soient aussi vide. N'était-il plus bon qu'à la faire pleurer, maintenant ? Mais avait-il déjà était bon à quelque chose avec elle ? Cette pensée lui serra le coeur. Après tout, avec Jessy, ils passaient leurs temps à s'engueuler, à s'aimer, puis de nouveau à s'engueuler... A quoi ça pouvait bien aboutir ? Finalement, un sourire adorable de la part de sa bien-aimée réchauffa son coeur gelée et il ne put empêcher un sourire de s'étirer sur son visage alors que sa main caressait sa joue. Pour rien au monde il n'aurait voulu que cette instant disparaisse.

De nouveau il l'attira vers lui. Il voulait simplement la protéger maintenant. La protéger de tout ce qui avait pu la détruire au cour de ces derniers mois. Faire comme si entre ses bras, plus rien ne pouvait lui arriver. Lutetia ferma les yeux en posant sa tête contre celle de Jessy. Il était parfaitement calme... Comme si depuis le début, il avait su que ça se finirait bien... Après tout, six mois d'emmerdes c'était bien suffisant pour avoir six mois de tranquillité... non ? Au moins trois alors...
" Ne me quitte plus Lutetia, quoi que je puisse dire. Restons ensemble pour toujours. "

Le blondinet inspira profondément. Autant pour retrouver l'odeur de Jessy que pour se donner du courage. Il y a six mois il y avait cru. Il avait cru qu'ils n'avaient même pas besoin de se dire ces mots pour rester ensemble mais non... Il rouvrit les yeux et l'embrassa sur le front.
- Promis, murmura-t-il. C'est promis...

Après tout, c'était elle qui l'avait jeté la dernière fois. C'est vrai, qu'ils passaient sans cesse leurs temps à se jeter puis à revenir l'un vers l'autre, mais la dernière fois, elle lui avait bien fait comprendre qu'elle ne l'aimait pas... Une larme coula au souvenir de cette horrible scène. Elle se recula, comme pour essayer de prendre de la hauteur et il ne put s'empêcher de s'efforcer à sourire. Avec Joyce cette habitude avait peut-être finit par prendre racine...
" Je t'aime...Je...Je t'aime.."

Elle se pencha et leurs lèvres se rencontrèrent. Lutetia eut l'impression qu'un feu d'artifice éclata soudainement dans son corps. Il retrouvait son goût, son odeur, ses couleurs. Alors qu'un immense sourire se glissait sur son visage, elle recula brusquement, interrompant le baiser. On aurait presque dit une gamine qui venait de se faire prendre la main dans le sac... En relevant les yeux, il sentit son sang se glacer en voyant Alice.

_________________
avatar
Lutetia Koneko
Admin

Messages : 252
Date d'inscription : 15/09/2012
Age : 18
Localisation : Dans mon monde

Identité
Mon animal et son prénom ?: Lusée, un chat noir
Mon âge: 16 ans
Mon peuple: Chistère

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Virgule en ville [Lutetia]

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum