Connexion

Récupérer mon mot de passe

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 10 le Dim 16 Sep - 17:47

A l'abordage ! [Pv.Lutetia] [Fini]

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

A l'abordage ! [Pv.Lutetia] [Fini]

Message  Joyce Ishigawa le Mar 24 Juin - 4:06

Je laissai tomber le dernier sac par terre, suffocante, essuyant du revers de la main une goutte de sueur qui coulait sur mon front. Yakoto s'était endormi à force d'attendre sur le quai, entre deux caisse de jambon séchés. Je me laissai tomber sur le petit lit aux draps qui grattent, comme je les appelais, observant avec lassitude la petite cabine dans laquelle j'allais dormir pendant presque six mois. Quelle plaie, je fis la moue. En même temps, l'appel de la mer était tellement fort que j'étais heureuse de partir. Ma place était sur l'eau, après tout. J'attrapai ma petite casquette et la mit sur ma tête tout en poussant la porte. La cabine de ce bateau était vraiment grande. J'avais été embauchée en temps que sous-capitaine. C'était ma place favorite. J'avais du pouvoir, et en même temps je pouvais m'amuser. 

Il y avait eu un mini-scandale quand on apprit que j'étais une fille. Pourquoi cela choque tant les hommes de voir des filles dans la marine ? J'étais plus que fière ! Je me mit à rire toute seule, sentant les regards inquiets des gens autour de moi. Je devais passer pour une folle. Allez, il fallait encore que j'aille chercher les packs d'eaux. Je sautai sur la passerelle qui reliait le navire au quai, sautillant comme une gamine qui va ouvrir un cadeau de noël. Pour moi c'était Noël. Enfin j'allais quitter cet endroit pourri ! Je gloussai en attrapant un pack. Mon regard s'arrêta sur les filles à plumes qui descendaient d'une grande voiture. Les nouvelles entreprises en avaient tellement chier avec les marins qui se collaient plusieurs affaires de violes à dos qu'ils allaient jusqu'à emmener des putes avec eux. En même temps je n'en était pas mécontente. Le soir il y aurait de l'animation, et les mecs me laisserait tranquille.

Après avoir fait plusieurs allés retour, je jetai un coup d’œil à ma petite montre. Il était presque onze heure, et nous partions à onze heure trente. J'avais encore du temps ! Je sautai sur le petit trottoir et m'assis sur le muret en pierre. Finalement il n'étais pas bien ce mur. Il me piquait les fesses. Je ris à cette pensée stupide et me mis à sautiller partout comme une folle. Je vais en mer, je vais en mer ! Jusqu'à ce que je bouscule quelqu'un. Quelle godiche moi alors. Je me retournai vite pour m'excuser, quand je remarquai que c'était le garçon qui m'avait invité à dîner. C'était quoi son nom déjà..? Lu...Luta...Lutetia ! Je lui affichai un sourire béant et m'empressai de le saluer.


" Lutetia ! Comment vas-tu depuis le temps ? Tu as une mine affreuse, qu'est ce qui t'arrive ? "

J'avais surement dit ça parce qu'il était affreusement blanc. Même moi j'avais plus de couleurs que lui. Et on me traitait souvent de cachet d'aspirine ! Je penchai la tête sur la côté, attendant sa réponse en jouant avec le bout de mes cheveux.

_________________
Spoiler:
avatar
Joyce Ishigawa

Messages : 42
Date d'inscription : 17/04/2013
Localisation : Quelques part ~

Identité
Mon animal et son prénom ?: Yakoto, un loup noir aux yeux magentas.
Mon âge: 17 ans.
Mon peuple: Saturnal.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A l'abordage ! [Pv.Lutetia] [Fini]

Message  Lutetia Koneko le Mar 24 Juin - 4:22

Quelle poisse... Quelle putain de poisse ! Lutetia donna un coup de pied dans un débris qui alla voler au loin. Deux mois s'étaient écoulés, et il n'arrivait toujours pas à l'oublier. Merde. Merde et remerde. C'était pas possible d'être autant obnubilé. Il était resté sur Saturnal, vivant seulement de ses vols, il n'avait pas eut tellement de problème. Même sans Lusée, il était aussi bon. Un nouveau débris subit la colère du jeune homme. Pourquoi tout tournés autour de sa vie... Son ancienne vie. C'était insupportable....
Alors que le blondinet pensait que la journée ne pouvait pas empirer, il trouva quelque chose de beaucoup plus insupportable que son stupide passé. A force de traîner dans le port, il fallait bien qu'il lui arrive un truc. Oh non, il n'était pas tombé à l'eau, lui qui ne savait pas nager. Non, il était tombé sur un truc exécrable qu'il a toujours eut du mal à super. Un truc insupportable qui lui tapait sur le système. Un... Un truc qu'on appelait généralement une personne pleine de vie.
" Lutetia ! Comment vas-tu depuis le temps ? Tu as une mine affreuse, qu'est ce qui t'arrive ? "


Le blondinet dû faire un effort pour ne pas envoyer bouler la personne. Un effort bien petit face à celui qu'il avait du faire pour sortir de cette foutu maison... Fais chier. Il enfouit les mains dans les poches en détournant le regard.
- C'est sympa, généralement les gens ont tendance à dire bonjour avant d'annoncer qu'on ressemble à un mort. Mais si tu tiens tellement à savoir ce qu'il m'arrive, ajouta-t-il en haussant des épaules, c'est que des emmerdes. Que ce soit sur Chistère ou ici, y a que des emmerdes.

Le blondinet haussa un sourcil en voyant une casquette sur la tête blonde de Joyce. Il remarqua aussi le bateau dont on chargeait de caisse et tout.
-C'est ton bateau ? Tu pars en mer ? demanda-til presque avec de la curiosité.

_________________
avatar
Lutetia Koneko
Admin

Messages : 252
Date d'inscription : 15/09/2012
Age : 18
Localisation : Dans mon monde

Identité
Mon animal et son prénom ?: Lusée, un chat noir
Mon âge: 16 ans
Mon peuple: Chistère

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A l'abordage ! [Pv.Lutetia] [Fini]

Message  Joyce Ishigawa le Mar 24 Juin - 4:43

Lutetia détourna le regard, comme embêté par ma remarque. Bah dit donc..il n'avait pas l'air d'aller fort. Je fourrai mes mains dans les poches de ma veste alors qu'il me lançait :

- C'est sympa, généralement les gens ont tendance à dire bonjour avant d'annoncer qu'on ressemble à un mort. Mais si tu tiens tellement à savoir ce qu'il m'arrive, c'est que des emmerdes. Que ce soit sur Chistère ou ici, y a que des emmerdes.

Sa remarque m'arracha un sourire, sourire qui disparu dès qu'il parla d'emmerde. On dirait moi quand je fais des crises de manque de bateau. Un peu d'air marin n'lui ferait pas de mal, à ce pt'it gars.

 -C'est ton bateau ? Tu pars en mer ?

Hein ? Je souris.

" Beh si j'avais les moyens de me payer ça, je serai pas là..haha... Je lâchai un petit rire gêné. Et oui, je pars en mer. Ça fait tellement longtemps que j'attends ça, tu peux pas savoir comme je suis contente. Rien de mieux que la mer pour se débarrasser des " emmerdes " comme tu les appelles. "

J'inspirai un grand coup, jetant un nouveau regard à l'heure. Plus que dix minutes. Rha, j'aurai bien aimé discuter un peu avec lui. Pauvre chose. Je me grattai la tête comme une sauvage, tout en réfléchissant. Quelques chose me trottait dans la tête, et j'avais l'habitude de ne jamais laissé tombé quelques chose qui me tient à cœur. Et étrangement, ça me tenait vraiment à cœur. C'était une idée un peu tordue, et rien ne me prouvait qu'il en avait envie. Mais ça pourrait lui faire du bien, et puis il avait l'air de ne pas du tout aimer cet endroit. Je décidai de me lancer, en souriant amiablement.

" T'sais, tu peux venir avec moi si tu veux. Je te jure qu'on y est heureux, sur ce bateau. Ça peut être une chouette expérience. Pis personne va te manger là bah. T'auras à manger et un endroit où dormir. "

N'importe quel marin se serait fait envoyé bouler en amenant quelqu'un comme ça ç la dernière minute. Mais je savais que le capitaine m'aimait bien. Peut être même un peu trop. Mais ça me laissait indifférente, et comme quoi j'en profitais bien. Être une fille n'avait donc pas que des défauts. Je tournai un peu la tête, remarquant qu'on sifflait pour annoncer le départ imminant. Je lui souris, et lui lançai, candide :

" En tout cas c'est maintenant ou jamais, je vais y aller ! " 

Et c'est avec une immense gentillesse que je lui tendis la main, le regard plein de franchise et d'euphorie.

_________________
Spoiler:
avatar
Joyce Ishigawa

Messages : 42
Date d'inscription : 17/04/2013
Localisation : Quelques part ~

Identité
Mon animal et son prénom ?: Yakoto, un loup noir aux yeux magentas.
Mon âge: 17 ans.
Mon peuple: Saturnal.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A l'abordage ! [Pv.Lutetia] [Fini]

Message  Lutetia Koneko le Mar 24 Juin - 5:08

" Beh si j'avais les moyens de me payer ça, je serai pas là..haha... Et oui, je pars en mer. Ça fait tellement longtemps que j'attends ça, tu peux pas savoir comme je suis contente. Rien de mieux que la mer pour se débarrasser des " emmerdes " comme tu les appelles. "

Lutetia se contenta d'hocher la tête. Chacun avait sa façon d'évacuer ses emmerdes et le blondinet s'était souvent par le vol. De vol si audacieux que s'ils tournaient mal, il finirait surement en prison. Juste pour sentir l'adrénaline monter, ne pas se sentir... inutile. Le blondinet soupira, il ignorait encore combien de temps il resterait sur cette foutu planète, mais il n'était pas près de vouloir retourner sur Chistère. D'ailleurs, il ignorait tout ce qu'il allait faire avant de l'avoir fait. Comme une sorte de lassitude... Peu à peu, il recommençait à vivre au jour le jour. Pensant que tout pouvait arriver pour qu'il ne voit plus le soleil se lever...
" T'sais, tu peux venir avec moi si tu veux. Je te jure qu'on y est heureux, sur ce bateau. Ça peut être une chouette expérience. Pis personne va te manger là bah. T'auras à manger et un endroit où dormir. "


Le blondinet se retient de rire. Heureux en mer ! Quel bonne blague. Peut-être pour elle mais absolument pas pour lui. Il s'apprêtait à l'envoyer boulet lorsque son regard croisa le sien. Il le détourna aussi tôt. Comment arriverait-il à envoyer bouler une personne qui ne lui veut que du bien et qui propose ça sans arrière pensé... Juste pour le... Juste pour le consoler, on dirait... Il s'apprêta à refusa gentiment lorsqu'un coup de sifflet lui vrilla les oreilles.
" En tout cas c'est maintenant ou jamais, je vais y aller ! " 


Ce trop plein d'énergie épuisait déjà Lutetia alors qu'il n'en avait qu'un petit aperçu. Il aurait voulu refuser. Juste faire demi-tour sans se soucier plus sauf que... Sauf que la lueur brillante dans les yeux de la demoiselle le plongeait de remords. Il détourna les yeux en acceptant cette main qu'elle lui tendait.
- Pourquoi pas... 

Le garçon détourna les yeux en la suivant. Il n'avait absolument aucune idée de quoi il s'embarquait. Mais étrangement, dès qu'il posa le pied sur la passerelle à la suite de Joyce, il ne put s'empêcher de préciser.
- Euh... Je ne sais pas nager...

_________________
avatar
Lutetia Koneko
Admin

Messages : 252
Date d'inscription : 15/09/2012
Age : 18
Localisation : Dans mon monde

Identité
Mon animal et son prénom ?: Lusée, un chat noir
Mon âge: 16 ans
Mon peuple: Chistère

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A l'abordage ! [Pv.Lutetia] [Fini]

Message  Joyce Ishigawa le Mar 24 Juin - 5:28

Mon sourire s'élargit encore un peu plus lorsqu'il accepta la main que je lui tendais en bredouillant un petit " pourquoi pas. " Il n'avait pas l'air très emballé mais au moins il acceptait. Il ne semblait pas avoir un fond méchant, en plus. Je ne pouvais pas lui en vouloir, tout le monde n'avait pas, comme moi, cette affection démesurée pour l'océan. Je ris légèrement en le tirant sur la passerelle. Oui oui oui, je pars en mer avec un nouvel ami ! J'étais tout émoustillée jusqu'à ce qu'il me bredouille :

- Euh... Je ne sais pas nager...

Je restai d'abord sans réaction, mais il ne fut pas longtemps avant que mon sourire naturel refasse surface. Cette aventure promettait d'être pleine de challenge ! J'adorais me lancer des défis, et celui là était de taille. J'étais aux anges. Je lui dis doucement tout en le traînant jusqu'au pont alors que déjà on remontait la passerelle. 

" C'est pas grave, tu sais. Et puis qui sait, j'aurais peut être l'occasion de t'apprendre ! On dis que je suis bon professeure en plus. "

Je lui lâchai enfin la main, me laissant tomber sur une des caisses. Je fis la moue quand le bois craqua un peu. Je suis pas si lourde que ça...me rassurai-je en regardant mon ventre et mes cuisses. Tss... Le soleil me tapait déjà sur la peau, il faisait chaud sur cette partie de Saturnal. J'ouvrais pas veste, appréciant le vent sur mon corps trop tiède à mon goût. Je n'avais qu'un haut de maillot en dessous, et déjà je surprenais un marin à se rincer l’œil. Je suis lançais Le Regard De La Mort, et il s'empressa de se remettre au travail, confus. Je regardai alors Lutetia d'un air amusée. Il était tout mignon, il avait surement une copine. Je balançai un peu mes jambes d'avant en arrière tout en lui lançant, observant avec fascination son regard glacé.

" C'est la première fois que tu pars en mer ? Tu as l'air tout perdu. "

Je sautai de mon perchoir, lui attrapant la main d'un geste tout naturel.

" Viens, je vais te montrer ta chambre ! "

Je sautillai en l'entraînant, ne me souvenant même plus de la question que je lui avais posé peu avant ça. Je dégringolai les marches deux à deux, tournant dans les couloirs étroits comme si j'y avait toujours vécu. Il avait intérêt à mémoriser le chemin, je n'irais pas le chercher à chaque fois ! Pour lui ça devait quand même être un vrai labyrinthe...Je m'arrêtai devant une chambre, la numéro 782. Elle était à deux porte de la mienne. Coup de chance, si on veut. Le mec qui devait séjourner là s'était désisté au dernier moment, un décès ou un truc dans le genre. Je l'ouvris, alors que je me rendais compte que Lutetia n'avait aucune affaire propre. Une idée m'ébranla alors, une idée bien à moi, et je me mit à rire comme une folle. Il ne devait pas comprendre. Je lui lançai avant de disparaître comme une furie :

" Mets toi à l'aise je reviens dans un instant ! "

En une minute j'étais déjà revenue, un uniforme de capitaine à la main. Je poussai Lute' amicalement sur le lit, et lui tandis l'habit avec un grand sourire.


" Tiens, ça devrait super bien t'aller ! "

_________________
Spoiler:
avatar
Joyce Ishigawa

Messages : 42
Date d'inscription : 17/04/2013
Localisation : Quelques part ~

Identité
Mon animal et son prénom ?: Yakoto, un loup noir aux yeux magentas.
Mon âge: 17 ans.
Mon peuple: Saturnal.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A l'abordage ! [Pv.Lutetia] [Fini]

Message  Lutetia Koneko le Mar 24 Juin - 5:53

" C'est pas grave, tu sais. Et puis qui sait, j'aurais peut être l'occasion de t'apprendre ! On dis que je suis bon professeure en plus. "

A... Apprendre à nager ? Et puis quoi encore ! Il retient une remarque acide en se rendant compte qu'elle était la seule à qui il avait parlé ces derniers mois. C'est en sentant le soleil de plomb que le garçon se rendit enfin compte de la connerie qu'il venait de faire. Monter sur un bateau... Un véritable bateau, qui naviguait au gré du vent et de la mer... A cette pensée et malgré la chaleur, le blondinet frissonna. Quel imbécile. Le port disparaissait déjà derrière l'horizon et il était... sur cette chose... Le mouvement des jambes de Joyce attira son attention, mais dès qu'il eut posé son regard sur elle, il le détourna aussitôt. Merde... Comment pouvait-il trouver des choses de Jessy chez cette fille !? Elles étaient l'absolus contraire l'une de l'autre.
" C'est la première fois que tu pars en mer ? Tu as l'air tout perdu. Viens, je vais te montrer ta chambre ! "

D'accord... Sans répondre à sa question, Lutetia suivit la demoiselle. Après tout, elle était la seule qu'il dont il connaissait au moins le nom. Triste constatation. Le blondinet se mordit la lèvre inférieur en essayant de mémoriser le chemin tout en essayant de ne pas perdre de vue Joyce. Quel affaire compliquée... C'est avec un mal de crâne naissant qu'il finit par s'arrêter devant une chambre... 782. Il y avait autant de chambre ! Le blondinet écarquilla les yeux en entrant dans la chambre. Non tout compte fait, vu comment elles étaient étroites normales qu'il y en ai autant... Il avait a peine la place pour écarter les bras.
" Mets toi à l'aise je reviens dans un instant ! "

Se mettre à l'aise. Très drôle. Dans un endroit pareil, le blondinet n'avait aucune idée de comment être à l'aise. Il gardait la main sur la porte de peur qu'elle ne se referme toute seule et de se retrouver bloquer dans cet... cage à sourie. Il sursauta lorsqu'il atterrit sur le lit. Joyce devant lui, lui tendant des vêtements avec le même air qu'on les chiens après avoir rapporté le bâton à leur maître. Un air qui l’agaçait plus que tout et dont il ne pouvait pas dire non sous peine d'être assaillit de remord. 
" Tiens, ça devrait super bien t'aller ! "


Lutetia prit les vêtements en murmurants un vague remerciement toujours sans pouvoir regarder la jeune fille dans les yeux. De peur de retrouver cet insupportable lueur de joie. Chemise, veste, pantalon et même une casquette. Autant ? Les quelques marins qu'il avait vu portait à peine une chemise et un pantalon alors veste et casquette... Il leva les yeux vers le bas-plafond en soupirant. Pendant combien de temps allait-il rester ici... 
En remarquant que la demoiselle ne semblait pas décider à partir, Lutetia commença à se changer. Pendant qu'il enlevait sa chemise noire et qu'il enfilait la blanche de l'uniforme, il lui demanda.
- Et ce bateau compte partir combien de temps ? Et pour répondre à ta question de tout à l'heure. Oui c'est la première fois que je met le pied sur... sur un bateau. D'ailleurs, je ne sais même pas pourquoi j'ai accepté...

_________________
avatar
Lutetia Koneko
Admin

Messages : 252
Date d'inscription : 15/09/2012
Age : 18
Localisation : Dans mon monde

Identité
Mon animal et son prénom ?: Lusée, un chat noir
Mon âge: 16 ans
Mon peuple: Chistère

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A l'abordage ! [Pv.Lutetia] [Fini]

Message  Joyce Ishigawa le Mar 24 Juin - 6:22

Il commença à se changer, et je restai planter là en le regardant, le regard brillant. J'espérais qu'il ne me prenait pas pour une perverse, mais à le voir, on aurait dit qu'il s'en moquait.


- Et ce bateau compte partir combien de temps ? Et pour répondre à ta question de tout à l'heure. Oui c'est la première fois que je met le pied sur... sur un bateau. D'ailleurs, je ne sais même pas pourquoi j'ai accepté...

J'hochai la tête en jetant un coup d’œil à travers la porte entrouverte où des marins passaient en riant. L'heure du repas n'état que dans deux heures et mon ventre gargouillait déjà. Ce devait être la seule chose qui me gênait vraiment quand j'étais en mer. Mon père me manquait, aussi. Être sur un bateau sans lui me procurait une sensation de vide étrange, pleine de nostalgie. Mon regard s'assombrit, et je répondis à sa question d'un ton un peu moins enjoué qu'à mon habitude.


" On part pour six mois. Ou vint-quatre semaines. Mais on fait une escale vers le milieu du voyage pour recharger le bateau. "

Je m'étirai à moitié, à deux doigts de me cogner contre quelques chose, quand je remarquai que son visage s'était décomposé. Est-ce qu'il regrettait d'être venu ? J'aurai peut être dû lui annoncer la durée avant mais bon...lui non plus ne m'avait rien demandé ! Je fis la grimace, tentant de garder ma bonne humeur. Je lui lançai, espiègle.


" Si tu veux rentrer tu peux toujours tenter en barque. On est pas si loin. "

Je me mordis la lèvre en constatant qu'il n'y avait que moi que ça faisait rire, mais tant pis. Je haussai les épaules et m'appuyais contre la porte quand il y eut une légère secousse. Ça commençait bien dis donc. Mieux valait ne pas lui parler des tempêtes maintenant, il devait déjà être assez effrayé. Pourtant, il faudrait bien aborder le sujet, nous en avions beaucoup en cette saison. Rien de bien méchant, mais assez pour rendre un amateur de la mer malade pendant une semaine.
J'avais tellement hâte de lui apprendre à nager ! J'étais aussi enjouée qu'il ose me montrer ses bons côtés. J'étais persuadée que c'était quelqu'un d'amusant, dans le fond. Il semblait juste troublé par un profond mal être que j'ignorais. Je n'oserai pas aborder le sujet avant longtemps dans tous les cas.
Je tournai la tête quand Yakoto déboula dans le couloir, se ruant vers moi comme un pauvre animal perdu et désemparé. Je ne manquais pas de le rappeler à l'ordre, et il disparu aussi vite qu'il été apparu. Les animaux n'étaient tolérés que sur le pont, et il n'y en avait que très peu à bord. La plupart n'étaient pas des adeptes de la marine. D'ailleurs, où était le sien ?

" Tu as laissé ton alter-égo à Saturnal ? C'était un petit chat, non ? "

Mes souvenirs étaient flou, mais ça semblait correct. J'espérais qu'il ne lui était rien arrivé, mais vu que le garçon était en bonne santé - du moins il paraissait l'être - la boule de poil allait surement bien...

_________________
Spoiler:
avatar
Joyce Ishigawa

Messages : 42
Date d'inscription : 17/04/2013
Localisation : Quelques part ~

Identité
Mon animal et son prénom ?: Yakoto, un loup noir aux yeux magentas.
Mon âge: 17 ans.
Mon peuple: Saturnal.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A l'abordage ! [Pv.Lutetia] [Fini]

Message  Lutetia Koneko le Mar 24 Juin - 12:35

" On part pour six mois. Ou vint-quatre semaines. Mais on fait une escale vers le milieu du voyage pour recharger le bateau. "

Lutetia stoppa son geste en entendant la durée. Six... Six mois !? Me... Merde pourquoi il n'avait rien demandé ! Quel imbécile ! Il ne connaissait absolument rien de la navigation et il embarquait comme ça sur un bateau ! Avec un soupire il recommença à boutonner sa veste. Inutile de s'énerver, c'était entièrement de sa faute, il aurait mieux fait de lui demander avant d'accepter comme ça...
" Si tu veux rentrer tu peux toujours tenter en barque. On est pas si loin. "

Quelque chose qui n'était pas arrivé depuis deux long mois de passa. Le blondinet esquissa un léger sourire. La boutade avait fait son effet, un effet déjà immense. Il enleva ses bottes et commença à défaire son pantalon. Il n'avait absolument pas l'impression que la demoiselle semblait vouloir bouger. Après tout, elle qui semblait avoir l'habitude de la mer, devait surement aussi avoir l'habitude des hommes et des cabines étroites. Etant assis, il ne remarqua pas la légère secousse mais il en profita pour enfiler le pantalon alors qu'elle avait la tête tournée.
Lutetia avait du mal à penser, comme lorsqu'il était parti. Il avait beau essayer de trouver quelque chose, ce sujet finissait toujours par s'ennuyer et au final il passait la journée à marcher la tête entièrement vide. Sauf que là, il ne pouvait pas marcher. Il remettait ses bottes alors que Joyce posait une nouvelle question.
" Tu as laissé ton alter-égo à Saturnal ? C'était un petit chat, non ? "

Le blondinet sentit sa mâchoire se crisper et détourna les yeux. Merde. Merde et remerde ! Même sur un bateau, les souvenirs de Lusée réussissaient à revenir.
- Non, répondit-il froidement en prenant la veste. Elle est morte.

C'était faux, mais ça réglait définitivement la question. Au moins avec ça, elle n'essayerait pas d'en savoir plus. Le cœur serré il bouscula presque Joyce pour sortir. Merde ! Pourquoi elle lui posait de telle question ! Il n'avait aucune envie d'aborder ces sujets et elle... Elle... Fais chier ! Lutetia se mordit la lèvre inférieur. Ce n'était même pas de la faute de Joyce. Elle ne savait absolument rien de ce qui s'était passé. Une brusque secousse l'envoya contre le mur et il ne réussit pas à retenir un couinement. Les yeux écarquillés il se rattrapa vite fais contre le mur opposé alors qu'une autre secousse faisait tanguer le bateau.
- Joyce, gémit-il presque. T'aurais pas oublié de me dire autre chose ?

En sentant que la demoiselle allait rire devant sa figure, il s'empressa d'ajouter.
- Ce... Ce n'est pas drôle ! Je... Je connais absolument rien à la mer, alors arrête de marrer comme un clown !

_________________
avatar
Lutetia Koneko
Admin

Messages : 252
Date d'inscription : 15/09/2012
Age : 18
Localisation : Dans mon monde

Identité
Mon animal et son prénom ?: Lusée, un chat noir
Mon âge: 16 ans
Mon peuple: Chistère

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A l'abordage ! [Pv.Lutetia] [Fini]

Message  Joyce Ishigawa le Mar 24 Juin - 16:40

- Non. Elle est morte.

Un frisson d'horreur me secoua. Qu...Quoi ? Mais c'était impossible ! Si elle était morte alors...Alors pourquoi Lutetia était encore de ce monde ? J'entrouvris la bouche, prête à lui poser de nouveau des questions, mais je me ravisais en remarquant son air sombre. C'était surement un sujet délicat pour lui, et je n'avais aucune envie de le mettre mal à l'aise. Je me contentai alors de détourner les yeux, un peu gênée. Merde. Ce garçon semblait tellement triste, et plein de secret, que je n'oserai bientôt plus aborder aucun sujet de peur de lui rappeler des souvenirs pénibles. Mais l'histoire entre lui et son double m'intriguait au plus au point. J'irai faire des recherches dans mon coin plus tard. 

Je lui souris d'un air affable lorsqu'il eut fini d'enfiler le costume. Putain, il était adorable ! J'eu envie de le serrer dans mes bras comme une peluche, mais sans façon. J'en avais déjà assez fait. J'allais le flatter lorsqu'une secousse l'envoya droit contre le mur, où il s'écrasa avec un couinement. Je ne parvins pas à réprimer un gloussement, couvrant ma bouche de ma main d'un air confus. 

- Joyce... T'aurais pas oublié de me dire autre chose ?

J’arquai un sourcil. Il voulait vraiment partir sur la série des révélations ? Mon sourire s'élargit. Je n'avais pas envie de lui parler des tempêtes et autres trucs affreux qui nous pourrissent nos voyages. Je voulais vraiment qu'il ait une belle image de l'océan, ça me tenait à cœur. 

- Ce... Ce n'est pas drôle ! Je... Je connais absolument rien à la mer, alors arrête de te marrer comme un clown !

Cette fois je me mis vraiment à rire, essuyant une larme au coin de mon œil.

" Techniquement là, le clown c'est toi. Je fis une pause, reprenant mon air sérieux mais aimable.  Ne t'inquiète pas, tout ira bien. Et tu verras, quand tu auras trouvé ta place, les jours s'envoleront comme des minutes. Je vais devoir te laisser là, j'ai du travail. Tu peux dormir, à moins que tu veuilles te rendre utile ? "

Un sourire malicieux étira mes lèvres roses. Je n'étais pas une fan de ce genre de sourires énigmatiques, mais cette fois ci, c'était flagrant. Il semblait déjà un peu plus à l'aise que sur le port. Ça me rassurais. J'avais vraiment envie d'apprendre à le connaître, et devenir son amie s'il me le permettait. On m'avait souvent dit que j'avais une naturelle sympathie, qui mettait les gens autour de moi à l'aise. Je ne m'en plaignais pas, et puis j'étais facilement irritée par ces gens qui ne disent rien, emmurés dans les mystères de leur passé et refusant d'avancer. Mais d'un autre côté, je prenais ça comme un challenge, et je me battais pour réussir à leur redonner goût à la vie. Je ne clarifiais pas que Lutetia était comme ça, mais quelques chose dans son regard me rappelait une petite fille que j'avais aidé autre fois. Elle s'appelait Rima. Je revins sur terre, reportant mon attention sur le blondinet. Il avait intérêt de vite se décider, car le devoir m'appelait !

_________________
Spoiler:
avatar
Joyce Ishigawa

Messages : 42
Date d'inscription : 17/04/2013
Localisation : Quelques part ~

Identité
Mon animal et son prénom ?: Yakoto, un loup noir aux yeux magentas.
Mon âge: 17 ans.
Mon peuple: Saturnal.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A l'abordage ! [Pv.Lutetia] [Fini]

Message  Lutetia Koneko le Mar 24 Juin - 17:04

" Techniquement là, le clown c'est toi." 


Une moue boudeuse se dessina sur le visage du blondinet. Il n'aimait pas se prendre ses balles en pleine face. Surtout lorsque ça venait d'une fille... Avec prudence il se détacha du mur en essayant d'anticiper ces foutus secousses.
" Ne t'inquiète pas, tout ira bien. Et tu verras, quand tu auras trouvé ta place, les jours s'envoleront comme des minutes. Je vais devoir te laisser là, j'ai du travail. Tu peux dormir, à moins que tu veuilles te rendre utile ? "


Oui oui, ne pas s'inquiéter, ça aurait pu être une belle pensée si le bateau ne semblait pas se retrouver dans les mains d'un enfant qui le secouait dans tous les sens. Pourtant, quelque chose lui disait qu'il aurait mieux fait de la croire, de se fier un peu à elle, mais les blessures étaient trop récentes pour qu'il ait cette idée en tête. Le blondinet était partagé entre le sentiment de vouloir rester dans la cabine et celui de vouloir explorer ce bateau... Après tout, s'il y était monté c'était pour s'éloigner le plus loin possible de la terre et ainsi espérait s'éloigner de ses soucis, mais même là, ils continuaient de le rattraper, alors rester dans la chambre avec pour seul compagnie ses pensées qui se tournaient sans cesse vers le passé, était peut-être le pire moyen de faire cette traverser.
Mais en essayant de se rendre utile, il avait peur de tout faire mal. Même malgré les années, il gardait cette peur. Peur qui s'était amplifié avec le départ de Jessy. Il avait tout foiré avec elle. Son amitié, son amour, sa vie... Tout. En plus d'avoir tout perdu. Il était juste redevenu le vagabond qu'il était avant de la connaitre, avec le double en moins et beaucoup plus de peine... Le blondinet soupira et donna enfin sa réponse.
- Je ne peux pas seulement rester dans tes pieds les premiers jours ?

Lutetia détourna les regards, les joues étrangement rouge. Pourquoi était-il gêné de demander ça ? Parce qu'elle était une fille ? Parce que c'était la première demande qu'il faisait depuis deux mois ? Parce qu'elle était la seule personne qu'il connaisse dans cet environnement... Pourquoi avait-il l'horrible impression de redevenir un gamin. Un gamin qui ne fallait absolument pas quitter des yeux... Sa main vient serré son bras juste sous la chaire brûlée.
- Je connais vraiment rien à la mer, continua-t-il d'une petite voix en ne levant pas les yeux. Et déjà que sur terre j'étais perdu alors... Alors tu vois, ajouta-il en espérant qu'elle comprenne.

Lutetia avait l'impression de ne pas pouvoir faire plus pathétique. Qu'est-ce qui lui prenait bon sang !? Pourquoi se sentait-il comme ça... Une boule dans la gorge, il se rendit compte avec horreur qu'après tout ce qui s'était passé, Joyce était la seule personne avec qui il parlait depuis des lustres...

_________________
avatar
Lutetia Koneko
Admin

Messages : 252
Date d'inscription : 15/09/2012
Age : 18
Localisation : Dans mon monde

Identité
Mon animal et son prénom ?: Lusée, un chat noir
Mon âge: 16 ans
Mon peuple: Chistère

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A l'abordage ! [Pv.Lutetia] [Fini]

Message  Joyce Ishigawa le Mar 24 Juin - 17:31

Il finit par me lâcher avec un soupir :

- Je ne peux pas seulement rester dans tes pieds les premiers jours ?

Ma bouche se tordit en un sourire. Ha ha...On m'aurait dit à 6 piges, quand je voulais rester sur les genoux de mon père quand il dirigeait le bateau. Il me mettait sa casquette sur la tête, et je prenais même sa pipe entre mes dents une fois qu'il n'y avait plus rien à l'intérieur. J'étais fière, j'avais l'impression de pouvoir aller où je voulais, que le monde m'appartenait. Mes joues rosirent, et je dus toussoter pour revenir sur terre. Hors de question qu'il reste là à rien faire. Je souris alors qu'il continuait, gêné.

- Je connais vraiment rien à la mer. Et déjà que sur terre j'étais perdu alors... Alors tu vois.

Pour être honnête, je ne voyais absolument rien. Il ne fallait pas être savant dans la marine pour frotter le pont avec une brosse, m'avouai-je en recommençant à mon grattouiller la tête. Il était tout mignon, mais tout marin, amateur ou non, se doit de gagner son pain ! Je m'avançai vers lui et l'attrapai gentiment par l'avant bras, le tirant à l'extérieur de la cabine. Nous commencions déjà à déambuler dans les étroits couloirs quand je lui lançai :


" Faut pas être un génie pour faire ce qu'on fait ici, je te rassure ! "

Je n'avais toujours pas lâché son bras quand nous émergions sur le pont. Les marins se donnaient à fond, c'était super de les voir aussi dévoués. Certains portaient les caisses, d'autre tendaient les voiles, ou encore nettoyaient l'équipement. Mais quand ils virent Lutetia. Il était pire qu'élégant, et surtout impressionnant dans cette tenue. Je le sentis se raidir sous mon étreinte, il devait surement être gêné. Des murmures d'incompréhension se répandirent dans la foule, alors que je m'empressais de les ramener à l'ordre !

" Un problème matelots ? Remettez vous vite au boulot ou c'est à moi que vous aurez à faire ! "

En une seconde, tout le monde se remit au travail sans protester ou même oser afficher une grimace. Un sourire de satisfaction d'ébaucha sur mon visage. Je lâchai le bras de Lutetia, et attrapai un seau et une brosse qui traînaient sur une caisse de bois. Je les lui tendis avec une mine désolée :

" Je vois pas quoi te donner d'autre aujourd'hui, mais si tu t'en sors bien je te donnerai des tâches moins.....ingrates " fini-je par souffler en gloussant.

_________________
Spoiler:
avatar
Joyce Ishigawa

Messages : 42
Date d'inscription : 17/04/2013
Localisation : Quelques part ~

Identité
Mon animal et son prénom ?: Yakoto, un loup noir aux yeux magentas.
Mon âge: 17 ans.
Mon peuple: Saturnal.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A l'abordage ! [Pv.Lutetia] [Fini]

Message  Lutetia Koneko le Mar 24 Juin - 18:12

Lutetia se laissa conduire hors de ce dédale en ne disant rien. Qu'aurait-il eut à dire de plus qui ne l'aurait pas ridiculisé... Franchement, il était parti depuis peu de temps et déjà tout tourné mal...
" Faut pas être un génie pour faire ce qu'on fait ici, je te rassure ! "


Le problème c'était que le blondinet n'avait aucune idée de ce qu'ils pouvaient faire. Il ne s'était jamais approché d'un port auparavant. Et les seules étendues d'eau qu'il avait connu était les rares lacs de Chistère, les lacs de passages ainsi que les quelques rivières qui serpentaient les terres Saturnal. Il ne s'était jamais retrouvé sur une aussi grande étendu d'eau. Où il n'y avait que ça à perte de vue.
C'est surement pour cette raison qu'il fut complètement émerveillé en émergeant sur le pont. La mer et le ciel se rejoignaient à l'horizon pour ne faire plus qu'un par une fine ligne blanche. Du bleu et du blanc à perte de vu... C'était comme se retrouvé dans les désert sombre de Chistère mais... mais en plus paradisiaque. Mais cet émerveillement retomba dès que le blondinet se rendit compte des regards qui tombaient sur lui.

Ceux des marins. Un frisson de peur étrange agita le garçon alors que son corps se crispé. Des regards où se mêlaient incompréhension et... et envie ? Il comprit rapidement en regardant Joyce... Le blondinet cligna des yeux, depuis quand se baladait t-elle comme ça !? Merde ! A quel point était-il à l'ouest pour ne pas l'avoir remarqué ?!
" Un problème matelots ? Remettez vous vite au boulot ou c'est à moi que vous aurez à faire ! "


Le coeur du blondinet se serra en comprenant ces stupides hommes alors que Joyce lui lâcha le bras. Ils désiraient une fille qu'ils n'auront jamais, uniquement car elle leur était supérieur. Rien qu'à voir la façon dont ils lui obéissaient... Lui aussi il avait désiré quelqu'un qui était au-dessus de lui. Quelqu'un qui avait finit par le remettre à sa place en écrasant tout ce stupide paradis idyllique qu'il s'était imaginé.
" Je vois pas quoi te donner d'autre aujourd'hui, mais si tu t'en sors bien je te donnerai des tâches moins.....ingrates " 

Le blondinet attrapa le seau et la brosse avec un léger sourire nerveux. C'est sûr que nettoyer le pont ne devait pas nécessité beaucoup d'intelligence.
- Au moins, je suis sûr de savoir faire ça, fit-il en s'efforçant de sourire.

Lutetia retrouva ses manches avant de se rendre compte qu'il n'avait pas du tout le même uniforme que les marins. Il attrapa le bras de Joyce juste avant qu'elle ne file et lui demanda.
- Euh... Excuse moi, mais pourquoi est-ce qu'ils me regardent comme ça ? C'est à cause de vêtement... ?

_________________
avatar
Lutetia Koneko
Admin

Messages : 252
Date d'inscription : 15/09/2012
Age : 18
Localisation : Dans mon monde

Identité
Mon animal et son prénom ?: Lusée, un chat noir
Mon âge: 16 ans
Mon peuple: Chistère

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A l'abordage ! [Pv.Lutetia] [Fini]

Message  Joyce Ishigawa le Mer 25 Juin - 17:06

- Au moins, je suis sûr de savoir faire ça.

Je continuai de lui sourire, jetant régulièrement un coup d’œil derrière moi pour vérifier que mes hommes ne se tournaient pas les pouces. Mais c'était sans risque, tout le monde semblait prendre plaisir à mettre la main à la pâte. Tout rentrait finalement dans l'ordre. Je levai les bras pour m'étirer en grognant, alors que Yakoto revenait vers moi en trottinant. Tout le temps dans mes jambes lui alors...Je lui fronçai la sourcil lorsqu'il s'assit à un mètre de moi. Peut importe, j'avais du travail. Je tirai un peu sur mon maillot pour le réajuster, et m’apprêtai à partir lorsque Lutetia m'attrapa le bras. 

- Euh... Excuse moi, mais pourquoi est-ce qu'ils me regardent comme ça ? C'est à cause des vêtements... ?

Je me grattouillai le front en réfléchissant. Surement, après tout peut importe ? Avait-il été gêné à ce point ? Moi qui pensais lui avoir faire une fleur en lui offrant cet uniforme, l'idée qu'il préfère se fondre dans la masse ne m'avait pas effleuré l'esprit. 

" Surement, si ça te gêne trop je te donnerai un uniforme de marin ordinaire. A toi d voir, bon courage ! " 

Je déguerpis avant qu'il n'ait l'occasion de me retenir une nouvelle fois. Au fond, j'étais un peu anxieuse à l'idée qu'il trouve ça trop dur et décide de tout plaquer pour glander pendant tout le reste du voyage. Je balayai cette idée en gravissant les petites marches qui menaient à la cabine du capitaine trois par trois, suivie de près par Yakoto...

~             ~

L'après midi passa à une vitesse incroyable. Je n'avais pas arrêté une minute, entre les directives à donné à l'équipage, l'aide à apporter au capitaine et les habituelles avances qui me tombaient dessus comme à chaque fois. L'idée que Lutetia ait pu se faire embêter par un ou deux gay m'amusait tellement que j'aurai donné cher pour assister à une scène de ce genre. En même temps il n'était pas bien épais, et ses cheveux plutôt longs lui donnaient un air efféminé. Peut être qu'il était lui même gay, qui sait. Je pris une gorgée de café, avant d'enfin sortir de la cabine. L'air me fit un bien fou ! Il n'y avait pas que ça d'ailleurs. Le son des vagues s'écrasant contre la coque du bateau me berçait, et encore, je ne pense pas avoir déjà réaliser que nous avions quitté la terre. 

Je dégringolais les marches, m'avançant avec entrain vers le blondinet qui n'avait pas bougé. Il avait fait du bon boulot en tout cas, le pont était nickel. Le pauvre, il devait déjà avoir un sacré mal de dos. Mais d'un autre côté, je ne savais pas vraiment quoi lui donner d'autre comme tache. Peut être qu'il savait cuisiner ? Les restaurants sont bien plus agréables que le pont...Je lui tirai sur le bras pour l'aider à se relever, quand une secousse ébranla le navire, me propulsant en avant avant que j'ai le temps de comprendre quoi que ce soit. J'étouffai un Aïe de surprise, rouvrant les yeux avec une légère angoisse. J'étais à quatre pattes au dessus de lui qui était maladroitement assis, ma bouche à un centimètre à peine de la sienne. Un frisson d'horreur me parcourut le dos et je fis un bond en arrière, m'accrochant à un mat, le visage blanc comme si je venais de voir un fantôme. C'était moins une. J'avais trop peur pour l'aider, il n'avait qu'à se remettre debout tout seul ! Je lui demandai en détournant les yeux :

" Tu t'es pas fait mal ? Excuse moi.. "

Je fis comme si il m'avait dit que non, et continuai en m'efforçant de paraître détendue.

" Tu devrais aller te débarbouiller et mettre des vêtements propres. Je viendrai te chercher dans environ une heure. "

Je déglutis, me cachant à moitié derrière mon poteau. Est-ce qu'il était en colère ? Je n'osais pas affronter son regard...

_________________
Spoiler:
avatar
Joyce Ishigawa

Messages : 42
Date d'inscription : 17/04/2013
Localisation : Quelques part ~

Identité
Mon animal et son prénom ?: Yakoto, un loup noir aux yeux magentas.
Mon âge: 17 ans.
Mon peuple: Saturnal.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A l'abordage ! [Pv.Lutetia] [Fini]

Message  Lutetia Koneko le Mer 25 Juin - 20:57

" Surement, si ça te gêne trop je te donnerai un uniforme de marin ordinaire. A toi d voir, bon courage ! " 


Un pli apparu sur le milieu du front du blondinet alors qu'il comprenait peu à peu. Que voulait-elle dire par "un uniforme de marin ordinaire", que ce qu'il avait c'était un ''uniforme de marin pas ordinaire" ? Malheureusement, il n'eut pas le temps de lui en demander plus que la blondinette était repartie au pas de course. Lutetia laissa échapper un soupire et remonta ses manches jusqu'aux coudes. Il prit le temps de regarder la surface du bateau avant de laisser échapper un nouveau soupire.

Alors qu'il se mettait au travail, le blondinet se disait qu'il valait mieux ça que de passer ses journées à errer sans aucun but. Là, il en avait un, même s'il était pitoyable, il en avait un pour le reste de la journée. Puis au moins, l'idée de savoir qu'il n'était pas le seul à nettoyer cette immense étendue de bois semblait le réconforter un peu. Bien qu'au début, il s'étalait au sol sous les rires des marins à cause de vague plus forte que les autres ayants secoués le navire, il comprit rapidement comment faire et progressa beaucoup plus rapidement.

Étrangement, le manque de pensée cohérente ne semblait pas perturber Lutetia. A vrai dire, ce vide associé aux vagues se brisant contre la coque du bateau semblait l'apaiser. Pour une fois, il n'avait pas besoin de se soucier de ce qu'il l'entourer ne serait-ce que de sentir les vagues arriver... Le blondinet était tellement calme qu'il ne remarqua même pas que l'après-midi était passée. Il n'avait même pas mal au dos ! Finalement, Joyce avait peut-être raison en lui disant que les jours seraient des secondes...

Lutetia releva la tête en entendant quelqu'un descendre bruyamment les marches. Joyce. Elle ne sembla même pas hésiter et se dirigea directement vers lui. Pourquoi avait-il l'impression que rien ne pouvait l'atteindre... ? Étrangement, en la voyant, il sentit une légère boule se former dans sa gorge. Au fond il savait très bien pourquoi il ressentait ce malaise avec elle, sauf qu'il n'avait aucune envie de l'admettre. Le blondinet accepta volontiers son aide pour se relever. Il s'était à peine remit qu'une nouvelle secousse ébranla le bateau. Il ferma les yeux en sentant l'impact remonter le long de son dos.
Un. Deux. Trois.
Trois battements de coeur en moins et des yeux écarquillés comme s'il avait vu un fantôme avec des flammes de terreur qui y brillaient, le blondinet perdait les couleurs qu'il n'avait déjà pas. L'air ne lui parvenait plus alors qu'il n'arrivait plus à détacher son regard de ses yeux magentas. Du rouge au magenta, il n'y avait qu'une vague nuance que le blondinet ne percevait pas. Merde... Merde ! Il recula en même temps qu'elle et n'eut trouver meilleur idée que d'aller se réfugier derrière une caisse. Merde et remerde ! Il se prit la tête entre les mains tandis que Joyce prenait la parole et que son coeur se mettait à battre comme un déchaîné.
" Tu t'es pas fait mal ? Excuse moi.. "

Encore trop choqué pour dire quelque chose, il ne répondit rien en se contentant de fixer le sol. Ses mains étaient tellement crispées sur sa tête que ses phalanges en étaient devenus blanches. Merde ! Fais chier...
" Tu devrais aller te débarbouiller et mettre des vêtements propres. Je viendrai te chercher dans environ une heure. "

- D'accord, bredouilla froidement le blondinet en s'empressant de se lever et de descendre sans oser lever le regard vers Joyce.

Lutetia descendait les marches quatre en quatre en se maudissant. En maudissant cette secousse. Et tout ce qui avait pu arriver. Merde ! Pourquoi tout lui rappelait Jessy ? C'était presque au pas de course qu'il s'orientait à travers les couloirs étroits, heureusement que parfois il y avait des plans sinon il se serait rapidement perdu. Il trouva sans mal les douches qui étaient encore vide. Il en profita pour se laver très rapidement avec de l'eau glacé.
Merde...
Joyce ne lui avait rien fait et pourtant... Pourtant à chaque fois qu'elle essayait de lui parler il lui répondait froidement. Merde ! Elle l'avait pourtant sortie de son pétrin et lui avait même donné une sorte de boulot, et il l'a remerciait comme ça... Imbécile. Crétin !
Lutetia ne put retenir un couinement de douleur et de surprise lorsqu'il griffa une cicatrice sous le coup de l'emportement. La douleur se répandit dans tous son corps en lui rappelant d'atroce souvenir et il s'empressa de nouveau de se lever et de fuir après s'être laver. Merde... Pourquoi son coeur battait si vite ? Pourquoi n'arrivait-il pas à se reprendre ? Il appuya doucement son front brûlant contre l'un des murs glacés de sa cabine.

De nouveau le silence régnait en maître avec la houle tandis que le vide se faisait dans ses pensées mais pas dans ses sentiments. Il avait l'impression d'être un petit animal en cage tellement son coeur battait vite. Il avait reprit ses anciens vêtements vu qu'ils n'étaient pas sales et encore bon. Des vêtements noirs comme la nuit. A peine quelques minutes s'étaient écoulées que le blondinet n'en pouvait déjà plus de rester dans sa chambre, alors y rester une heure entière. Il ferma les yeux et inspira et expira profondément pour se calmer avant de sortir.
Bien que son coeur battait beaucoup moins vite, Lutetia était toujours aussi agité. Il ne comprenait pas comment ça avait pu se passer comme ça. Comment une simple secousse avait réussi à le mettre dans cet état... Juste avant de sortir, il s'assura que Joyce n'était plus dans les parages avant de trottiner tranquillement jusqu'à la rambarde. Il n'aurait jamais cru dire ça un jour, mais l'air marin lui faisait du bien... Le blondinet s'assit, les pieds dans le vide et s'y accouda. Il n'avait rien à faire du vent qui lui glaçait il était juste... calme.

Lutetia ignore combien de temps il resta assis là, à observer l'étendu d'eau mais un léger trottinement près de lui finit par attirer son attention. En tournant la tête il put voir le loup qu'il avait déjà vu au côté de Joyce. Peut-être était-ce son double... Cette pensée lui serra le coeur mais il s'efforça de sourire légèrement. Il tendit doucement la main vers l'animal et attendit qu'il la renifle avant de lui gratter derrière les oreilles en lui disant doucement.
- Tu veux bien dire à Joyce que je suis désolé pour tout à l'heure ?

Étrangement, le blondinet se sentait beaucoup mieux avec les doubles qu'avec les humains. Comme si la connexion perdu avec Lusée l'avait éloignée de se proche... Une main vint lui serrer la gorge en se rendant compte que c'était à cause de ça si tout s'était mal finis....

_________________
avatar
Lutetia Koneko
Admin

Messages : 252
Date d'inscription : 15/09/2012
Age : 18
Localisation : Dans mon monde

Identité
Mon animal et son prénom ?: Lusée, un chat noir
Mon âge: 16 ans
Mon peuple: Chistère

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A l'abordage ! [Pv.Lutetia] [Fini]

Message  Joyce Ishigawa le Mer 25 Juin - 22:35

Je m'étais enfuis. En une seconde, je m'étais enfermée dans ma chambre, le dos calé contre la porte verrouillée. Mon souffle était irrégulier, je tremblais de partout. Pourquoi j'avais encore ces image d'horreur ? Ne me laisseraient-elles donc jamais tranquilles !? Je serrai les dents, les yeux vitreux. J'étais pitoyable, ça faisait presque 5 ans et je me mettais toujours dans de pareils états. Je me frottai les yeux pour les assécher, prenant une grande inspiration. Ce n'était pas de sa faute, je ne devais pas lui en vouloir. Après tout c'était moi qui lui était tombé dessus. Il n'avais rien fait de mal. 

Je secouai vaguement la tête, jetant ma casquette sur le lit en commençant à défaire ma veste. J'avais besoin d'une douche. Et ce n'était pas de trop. L'eau glacée provoqua quelques frissons sur ma peau déjà un peu bronzée. J'aimais avoir de telles couleur, je semblais déjà plus vivante. Je me forçais à sourire, mais me ravisais en me rendant compte que ça ne servait à rien J'étais seule, avachie dans la cabine de douche, les mains serrées autour de mon corps pour m'empêcher de trembler. N'y pense plus, ça va aller...me murmurai-je à moi même tout en attrapant la serviette posée sur le minuscule lavabo. J'étais chanceuse d'avoir une chambre dotée d'une douche, ce n'était pas donné à tout le monde. Il fallait dire que j'avais donné pour la marine, je le méritais bien.

Je sortis, les cheveux humide, et me laissai tomber sur le lit aux draps qui grattent, prenant soin de mettre le serviette en dessous pour ne rien mouiller. Me prenant la tête dans mes mains, je murmurai un juron en tirant un peu sur une mèche de cheveux. Ils étaient long...depuis combien de temps ne les avais-je pas coupé ? 
Je sursautai lorsque j'entendis gratter à la porte. Yakoto ? J'entendais ses pensées à travers le porte.

Je me penchai un peu pour entrouvrir la porte, sans prendre la peine de me lever, et la refermai immédiatement. Pas question qu'on me voit sans vêtement, plutôt mourir. Mais l'idée que ce soit le fantasme de la plupart des marins sur ce bateau m'amusait bien. Qu'est ce qu'il faisait là ? Il n'avait pas le droit de pénétrer dans les résidences, et c'était pas faute de le lui avoir répéter. Toujours aussi têtu...Il me lécha affectueusement la main, que j'essuyai après dans la serviette en grimaçant. Je n'aimais pas qu'il me fasse ça. Ça aussi il le savait. Je soupirai.

" Le garçon aux yeux de glaces s'excuse pour tout à l'heure. "

Le garçon aux yeux de glace ? L'ombre d'un sourire passa sur mon visage. Drôle de façon de l'appeler. Pourquoi s'excusait-il ? Tout était entièrement de ma faute. Je m'en voulais un peu, de ne pas réussir à le mettre à l'aise. Dans ses yeux demeurait cette lueur de tristesse et de regret. Dans un sens, j'avais vraiment envie de l'aider, mais je ne savais pas trop comment non plus. Et puis cacher ma propre peine était déjà un combat de tout les jours. Personne ne devait s'apercevoir de rien. Je me baissai pour enlacer mon loup, pressant mes lèvre sur sa joue. Un grogna de bonheur et agita la queue en me murmurant qu'il m'aimait. Moi aussi je l'aimais, tellement fort. Sans lui je serai tellement seule...Il était mon meilleur ami, ma moitié, mon frère.
Je me reculai en lui grattouillant l'oreille.

" File avant qu'on te voit. "

Il sourit à sa manière, et sortit au pas de course après que je lui ai entrouvert la porte. Quand je la refermai derrière lui, l'envie de pleurer me prit soudainement. Pourquoi maintenant ? Hors de question que je craque. Je lâchai un rire nerveux qui n'était adressé qu'à moi, et me dirigeai en me dandinant jusqu'à mon sac de voyage. Trouver ma tenue préférée fut un véritable parcours du combattant. Non pas que j'avais trop de vêtements, je n'emmenai que le strict nécessaire. Mais mon sac était plein de live. Mais vraiment plein à craquer. Des dictionnaires de tous les pays par lesquels nous allions passés, des encyclopédies, des romans en tous genre, et même des albums photos. J'étais toujours en quête de savoir, le mode était si vaste et intéressant ! Comment pourrions tout savoir en une vie ? 

Je me changeai en un clin d'oeil, et m'attachai les cheveux en queue de cheval avant de mettre ma casquette. J'étais bien élégante, avec mon haut queue de pie bleu, mes longues manches blanches et mes collants marrons. Notre première soirée sur ce navire...Il y en avait tous les soirs sur ce genre de bateau. Nous nous retrouvions tous dans la grande salle de réception, avec nos plus belles tenues et de la musique entraînante. Certains dansaient, d'autres jouaient ou encore s'envoyaient en l'air. Personnellement, j'avais une grande préférence pour les jeux. Mon père m'avait apprit toute petite, et je passais mes soirées à défier les marins. J'avais très vite compris qu'on pouvait se faire une petite fortune avec ce genre de jeux. J'étais presque imbattable.


Il était 19h passé quand je frappai à la porte de Lutetia. Le soleil était presque complètement plongé dans l'eau, et on entendait les rires de l'équipage qui venaient de la grande salle. La musique aussi résonnait jusque dans la cale. J'avais beau adorer ces soirées, j'avais peur que le blondinet ne se sentent pas à sa place, et ne réussisse pas à s'amuser. Pour moi, passer une soirée comme cela à faire la moue était inimaginable ! Il y régnait une telle ambiance et une aura de joie. Il devait au moins voir ça une fois. Je déglutis, alors que la porte s'ouvrait...

_________________
Spoiler:
avatar
Joyce Ishigawa

Messages : 42
Date d'inscription : 17/04/2013
Localisation : Quelques part ~

Identité
Mon animal et son prénom ?: Yakoto, un loup noir aux yeux magentas.
Mon âge: 17 ans.
Mon peuple: Saturnal.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A l'abordage ! [Pv.Lutetia] [Fini]

Message  Lutetia Koneko le Mer 25 Juin - 23:11

Lutetia avait battit en retraite dans sa chambre quand l'ambiance sur le bateau avait commencé à s'échauffer. Il serait volontairement resté en haut pour observer le coucher de soleil mais il n'avait aucune envie de se mêler aux festivités. Par malheur sa minuscule chambre ne possédait pas de fenêtre, ou de hublot, ou d'il-ne-savait-quoi, et le blondinet devait s'éclairer à la lanterne s'il voulait voir quelques choses... Sauf que là, il était presque plongé dans le noir, les yeux fermés à écouter le ronflement des vagues et la musique qui montait.

Avec un grommellement, le blondinet se retourna sur la minuscule couchette et enfonça l'oreiller sur sa tête. Par pitié faite qu'ils arrêtent cette foutu musique, implora-t-il en serrant les dents. Depuis qu'il était parti, Lutetia faisait tout pour éviter d'entendre de la musique. A Chistère, la musique étaient réservés aux riches. Aux riches et aux chefs. Les pauvres en avaient aussi, des chansons paillardes, des berceuses, beaucoup mais depuis qu'il avait rencontré... Jessy, il avait apprit à faire la différence entre ces deux types de musique. Pour son plus grand malheur...

Lutetia étouffa un grognement lorsqu'on frappa à la porte. Il n'avait aucune idée de quelle heure il pouvait être et de qui pouvait bien frapper... A cause de son énervement, il ouvrit la porte en grognant un "Quoi ?" très peu accueillant. Ses yeux s'écarquillèrent tandis qu'il se rendit compte que c'était Joyce, il blêmit de nouveau et par réflexe il ferma la porte et s'appuya contre. Mais merde ! Qu'est-ce qu'il lui arrivait pour réagir comme ça ! Il eut un gémissement gêné qui résumait très bien son état d'esprit et il était presque sûr qu'elle l'avait entendu à travers la cloison... Il inspira profondément, se retourna et ouvrit la porte.
- Oui ? demanda-t-il beaucoup plus gentiment en tirant sur une des mèches lui tombant devant les yeux et en évitant son regard. Excuse moi, je galère à essayer comprendre des trucs...


Le blondinet se passa la main dans le cou extrêmement gêné. Il n'avait jamais fermé la porte au nez à quelqu'un qu'il connaissait de cette façon. Ses cheveux formaient presque un rideau blond devant ses yeux... Il devait franchement penser à les couper où il ressemblerait à une fille. Et merde... Son humeur sombra de nouveau en repensant à une fille au cheveux noir qui avait pour habitude de se cacher derrière eux dès que tout allait mal... Fais chier. Il se força à relever la tête alors que sa seule envie était de retourner se cacher dans son lit avec l'oreiller.
Lutetia ne put s'empêcher d'arquer un sourcil en voyant la tenue de Joyce. On aurait dit une tenue de capitaine... Ou plutôt de fête. Il finit par s'appuyer contre la porte et croisa les bras en demandant.
- Euh... Y a un truc spécial ce soir ? Avec toute cette musique, j'ai l'impression de me croire en plein bal... Et... Hum... ça te va plutôt bien...

Le garçon piqua immédiatement un fard en se rendant compte de ce qu'il venait dire. Il essayait d'être poli mais de là à aller lui dire ça...  Il se maudissait de nouveau intérieurement en se demandant comment il avait pu sortir une telle connerie. Mais merde et remerde, on dirait qu'il faisait exprès de tout ramener à avant... Mais il fallait quand même dire la vérité telle qu'elle, Joyce était vraiment très élégante dans sa tenue. On aurait dit un véritable capitaine. Tandis que lui il devait ressembler à un fantôme ou à une ombre avec ses vêtements complètements noirs, lui recouvrant les bras jusqu'aux poignets et à ses bottes qui ne faisaient aucun bruit... Il ressemblait à ce qu'il était. Un voleur. Juste ça...

_________________
avatar
Lutetia Koneko
Admin

Messages : 252
Date d'inscription : 15/09/2012
Age : 18
Localisation : Dans mon monde

Identité
Mon animal et son prénom ?: Lusée, un chat noir
Mon âge: 16 ans
Mon peuple: Chistère

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A l'abordage ! [Pv.Lutetia] [Fini]

Message  Joyce Ishigawa le Mer 25 Juin - 23:39

Je sursautai quand le blondinet m'aboya dessus avant de me refermer la porte au nez. Putain. J'écarquillai les yeux en appuyant ma main sur le coin du mur. Qu'est ce que j'avais fait pour qu'il prenne la mouche aussi vite ? Je me raclai la gorge, un peu gênée, alors qu'il l'a ré-ouvrait, peut être encore plus gêné que moi. Il était tout rouge, et s'appuya contre la porte en gémissant. 

- Oui ? Excuse moi, je galère à essayer comprendre des trucs...

J'hochai doucement la tête en détournant les yeux. Était-il comme ça avec tout le monde ? L'idée qu'il fasse des efforts pour être gentil avec moi me serra le cœur. C'est vrai après tout...C'était vrai que j'étais embarrassante à certain moment. Et même beaucoup trop bruyante. Merde, j'avais décidément tout raté avec lui alors ? Non, je ne m'avouais pas encore vaincue. Même si c'était dure à admettre, je m'étais déjà prit d'affection pour ce petit blond. Mon sourire revient de lui même, il ne fallait pas qu'il se sente mal dès le début de la soirée.

- Euh... Y a un truc spécial ce soir ? Avec toute cette musique, j'ai l'impression de me croire en plein bal... Et... Hum... ça te va plutôt bien...

Je rougis en baissant les yeux. Merde, pourquoi cette réaction ? Et pourquoi ce compliment ? Je fus surprise de le voir aussi rouge que moi. Je recevais des avances de mecs à longueur de journée, parfois dit bien plus ouvertement que ça, alors pourquoi ? Il avait dit ça d'une si petite voix, tellement mignonne. Je ris malgré moi, et passai une main dans mon cou.

" Ahah..Tu trouves ? Allez viens, ne traînons pas ! "

Je lui fis un sourire de gamine, qui devait être bien craquant, et lui attrapait la main en riant. Je me mis à courir dans les couloirs, le traînant derrière moi jusqu'à ce que je pousse la grande porte en bois rouge dans laquelle était découpés deux ronds parfaits. La musique était incroyable, pourtant danser n'était pas tellement mon truc. Mais j'aimais toujours regarder, assise au bar. Boire par contre, ça c'était mon truc. Mais je n'avais pas pour ambition de me saouler à la première soirée. Qu'est ce que Lutetia aurait pensé de moi....Lui n'avait pas l'air très " fêtard " avec sa tête endormie et ses longs vêtements noirs. Merde, peut être aurait-il voulu se changer ? Oh, et puis ce n'était pas si grave. 

Je sentis quelques regard se tourner vers moi, mais je m'efforçais de les ignorer. Sa réaction de tout à l'heure me laisser deviner que le petit blond préférait passer inaperçu, ce que je comprenais tout à fait. Même si je n'avais pas non plus envie de passer pour le centre du monde. J'aperçus rapidement Yakoto, qui était occupé à embêter Jim, un ami marin qui m'accompagnait souvent pendant ce genre de voyage. Son visage n'était surement pas familier à Lutetia, vu qu'il était chargé du nettoyage dans le réfectoire. Il m fit un signe de main en m'apercevant, attendant surement que je le rejoigne pour boire un verre. Merde Jim, pourquoi si tôt dans la soirée. Avec ce genre d'ami, je savais que si je ne voulais pas ne plus tenir debout dans moins d'une heure, il allait falloir que je frêne sévère. Lutetia ne semblait pas l'avoir remarqué, surement occupé à observer la salle avec intérêt. Je lui dit tout en me rendant compte que je lui tenais encore la main, et pourtant de façon si naturelle.

" Tu veux rester avec moi ou tu as déjà une idée de ce que tu veux faire ? "

Je la lâchai à contre cœur, mettant une main sur ma taille en attendant sa réponse pour ensuite vite filer voir Jim.

_________________
Spoiler:
avatar
Joyce Ishigawa

Messages : 42
Date d'inscription : 17/04/2013
Localisation : Quelques part ~

Identité
Mon animal et son prénom ?: Yakoto, un loup noir aux yeux magentas.
Mon âge: 17 ans.
Mon peuple: Saturnal.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A l'abordage ! [Pv.Lutetia] [Fini]

Message  Lutetia Koneko le Jeu 26 Juin - 0:24

Le rire de Joyce impressionna le blondinet. Il en fallait vraiment peu pour qu'elle rit... Au moins c'était une personne qui savait apprécier la vie comme elle lui venait. Pas comme lui.
" Ahah..Tu trouves ? Allez viens, ne traînons pas ! "

Traîner ? Mais pourquoi il ne fallait pas traîner !? A peine eut-t-elle dite sa phrase, qu'elle lui prit la main et partie comme un ouragan dans les couloirs. Ce trop plein de vie fatiguait le garçon alors qu'il ne faisait que commencer. Un frisson de... dégoût ? D'horreur ? De colère ? L'assaillit lorsqu'il sentit sa main contre celle de Joyce. De nouveau le dégoût de toucher quelqu'un lui revenait et allait surement lui pourrir la vie pour le reste de sa vie... Une porte rouge eut à peine le temps d'attirer son regard qu'elle disparu pour laisser placer à une explosion de lumière.
Du blanc, du jaune, des couleurs, du rires, de la joie... Des frissons parcouraient le corps du blondinet, alors que tous ses sens étaient assaillis. Une fête. Une immense fête. La salle semblait être minuscule et immense à la fois... Éblouit le blondinet regarda un peu perdu autour de lui. Des jeux. De l'alcool. Des femmes. De la danse. Des paris. Tout... On se serait cru dans un bar si seulement le roulis des vagues ne rappelait pas la présence de la mer.
" Tu veux rester avec moi ou tu as déjà une idée de ce que tu veux faire ? "
- Jeux ou alcool, répondit-il par réflexe.

Lutetia cligna des yeux alors que son regard restait coincé sur une flamme d'une chandelle. Qu'est... Qu'est-ce qu'il venait de dire ?! Il fit un pas sur le côté et mit ses mains sur sa bouche alors que le rouge lui montait jusqu'au nez. Merde ! Avait-il dit suffisamment de connerie pour la journée où il n'avait toujours pas atteint son quota ? Il secoua la tête pour chasser la moue décomposer qui agitait son visage. Il agita vainement les mains devant lui pour se rattraper.
- Non, non, non, ce n'est pas ce que je voulais dire ! Bredouilla-t-il alors que son regard se posait pour la premier fois sur elle sans réel gêne. C'est pas que je suis accro au jeux ou alcool ou je ne sais quoi d'autre, juste que c'est sorti tout seul, vu que tu avais demandé et...

Lutetia inspira profondément pour se calmer avant d'ajouter doucement.
- Je fais que m'enfoncer, nan ?

Comme si parler autant l'avait détendu, il se passa la main dans le cou et de nouveau son regard se détourna. Il n'avait pas vraiment envie qu'elle le laisse, mais en même temps il n'allait pas la coller toute la soirée... Le blondinet ajouta gentiment.
- J'ai pas vraiment d'idée de ce que je voudrai pas faire, mais je vais pas non plus  t'embêter toute la soirée... Après tout tu es là pour t'amuser, nan ? Je peux faire ce que tu veux tant que c'est pas de la dance ou des femmes...

_________________
avatar
Lutetia Koneko
Admin

Messages : 252
Date d'inscription : 15/09/2012
Age : 18
Localisation : Dans mon monde

Identité
Mon animal et son prénom ?: Lusée, un chat noir
Mon âge: 16 ans
Mon peuple: Chistère

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A l'abordage ! [Pv.Lutetia] [Fini]

Message  Joyce Ishigawa le Jeu 26 Juin - 1:00

- Jeux ou alcool.

J'arquai un sourcil. Au moins c'était direct. Peut-être qu'au fond de lui il savait encore un peu s'amuser ? Ma bouche se tordit en un sourire alors qu'il semblait, une fois de plus, très gêné. Je soupirai. Pourquoi se mettait-il tout le temps dans de pareils états ? Avais-je dont l'air si méchante ? Je gloussai.

- Non, non, non, ce n'est pas ce que je voulais dire ! C'est pas que je sois accro au jeux ou à l'alcool ou je ne sais quoi d'autre, juste que c'est sorti tout seul, vu que tu avais demandé et...Je fais que m'enfoncer, nan ?

Je ris doucement, un peu mal à l'aise pour lui. C'est clair qu'il ne faisait qu s'enfoncer, mais en même temps j'aimais surement plus les jeux et l'alcool que lui. Alors je n'avais certainement pas à lui jeter la pierre. Il semblait tout d même un peu plus détendu, ce qui me soulagea. Je décontractais enfin mes épaules.

- J'ai pas vraiment d'idée de ce que je voudrai pas faire, mais je vais pas non plus  t'embêter toute la soirée... Après tout tu es là pour t'amuser, nan ? Je peux faire ce que tu veux tant que c'est pas de la dance ou des femmes...

Je le comprenais, et je n'avais pas envie d'avoir le sentiment de l'abandonner ou quoi que ce soit. Ce devait être un des seuls mecs qui ne jetait même pas un coup d’œil vers les femmes. Mais en même temps, il avait dit ça avec tellement de lassitude qu'une fois de plus, l'idée qu'il soit gay m'effleura l'esprit. Mieux valait ne pas trop l'embêter avec ça. 

" Tout ce qui concerne les jeux de cartes est ici, dis-je en pointant du doigts les nombreuses tables sur lesquelles quelques marins semblaient perdre leurs moyens. On pourra faire une partie tout à l'heure si tu veux. Je serais curieuse de voir ce que tu vaux. " 

Je lui lançais un regard malicieux avant de me diriger vers le bar où Jim semblait m'attendre impatiemment. Je pris place sur une chaise en soupirant, engageant la discussion aussi naturellement que nous le faisions à chaque fois. Nous nous sommes mit à parler de tout, de rien, de nos précédents voyages et de toutes nos anecdotes amusantes. Je jetai tout même régulièrement un œil au blondinet pour vérifier qu'il n'y avait aucun soucis. Tout allait bien, il était occupé à jouer aux cartes avec des marins. Je me retournai vers mon ami. J'aimais vraiment discuter avec lui, c'était quelqu'un d'agréable, de simple. Ce n'était pas mon Meilleur ami, puisque de toute façon je n'en avais pas, plutôt un fidèle compagnon d'enfance. Mais je me lassais très vite de ces conversations banales, et au bout d'un quart d'heure je me relevai en lui souhaitant une bonne soirée. J'étais fière de moi, je n'avais bu que du sirop à la menthe. 

Je me dandinai jusqu'à la table de ces messieurs, qui dès qu'ils me virent, levèrent leurs yeux de pervers sur mon léger décolleté. Tous sauf Lutetia. Ça ne m'étonnait même plus. Mon hypothèse pourrait elle être vraie ? Je m'assis sur sa jambes qui dépassai un peu de la table, plongeant mon nez dans son jeu. Le moins qu'on puisse dire, c'est qu'il n'étais pas très chanceux. Mais il y avait toujours un moyen de s'en sortir, que la chance nous accompagne ou non. Je ne prêtais pas attention à la position dans laquelle nous étions, ni aux grognements de jalousie du gars à coté de nous. Je ramenai une mèche derrière mon oreille, en pointant de mon doigt fin le neuf de carreaux, espérant qu'il comprenne ce que j'avais en tête...

_________________
Spoiler:
avatar
Joyce Ishigawa

Messages : 42
Date d'inscription : 17/04/2013
Localisation : Quelques part ~

Identité
Mon animal et son prénom ?: Yakoto, un loup noir aux yeux magentas.
Mon âge: 17 ans.
Mon peuple: Saturnal.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A l'abordage ! [Pv.Lutetia] [Fini]

Message  Lutetia Koneko le Jeu 26 Juin - 1:35

" Tout ce qui concerne les jeux de cartes est ici. On pourra faire une partie tout à l'heure si tu veux. Je serais curieuse de voir ce que tu vaux. " 

Lutetia hocha la tête en regardant la direction dont elle pointait. Effectivement, il y avait de nombreuses tables d'où provenaient une agitation particulière. Il la remercia en hochant la tête mais elle n'était déjà plus là. Dommage. Il s'avança d'un pas silencieux jusqu'à une table où il restait une place et il s'y installa.
Pendant une demi-heure il joua aux cartes avec les marins. Pendant une cinq minutes, il les évalua puis s'ennuya légèrement les vingts-cinq minutes suivantes. Dires que ces hommes n'avaient pas un bon niveau était mentir, mais il ne pouvait pas non plus dire qu'ils étaient les meilleurs... Sur terre, il en avait trouvé des biens meilleurs. Capable de tricher en une fraction de seconde. Dire que le blondinet avait ce niveau était mentir, il était bon, mais pas autant que ces gens là. En tout cas, assez bon pour battre ces marins. Il fit exprès de perdre deux parties, bien que ça ne l'enchantaient guère, juste pour éteindre leurs méfiances. Après tout, il était un nouveau venu de nul par et embarqué, par selon ce qu'il avait comprit, la seconde Joyce. Alors autant dire qu'il semblait faire des jaloux.

La troisième partie était la plus intéressante et amusa rapidement le blondinet. Il avait la bonne carte en main depuis le début, il n'en attendait plus qu'une pour s'assurer de remporter la partie. Les mises avaient tellement grimpés, que le blondinet se demandait si ce n'était pas à l'alcool qui leurs montait à la tête. Pour sa part il n'avait prit qu'un verre qui lui avait tout de suite arraché la gorge et presque tiré des larmes tellement il était fort... C'est surement parce qu'il était concentré sur son jeu qu'il ne remarqua pas Joyce s'approcher et qu'il sursauta lorsqu'elle s'assit sur sa jambe.
- Euh... Te gêne pas... Fit-il en la regardant. C'est ma... Oh laisse tomber, grommela-t-il en la voyant loucher sur son jeu. Y a aucune chance.

C'était un mensonge. Sauf que ça, elle ne le savait pas. C'est vrai que son jeu semblait catastrophique, mais il ne lui manquait qu'une carte... Apparemment, son voisin avait comprit et il rajouta plus alors qu'on distribuer les dernières cartes et défausser de nouveau des cartes. Lutetia sourit intérieurement en voyant la carte qu'il voulait tomber mais ne laissa pas le temps à la demoiselle de voir. Il voulait l'impressionner ? Mais non, juste qu'il n'aimait pas qu'on regarde son jeu. Il n'était plus que deux dans la partie, et le type prenait surement sa réussite pour une énorme chance du débutant. Le blondinet posa ses deux cartes en trop, dont le neuf indiqué plutôt par Joyce.
- Prépare toi à perdre, gamin, fit-il en découvrant ses dents et en abattant ses cartes.
- Dommage, soupira Lutetia en baissant à son tour ses cartes et en laissant son sourire apparaître.

Le but de ce jeu étant d'approcher ou d'avoir la somme de 21 avec les cartes sans dépasser cette somme. L'homme avait eu dix-neuf, ce qui était un score tout à fait honorable, sauf que Lutetia avait eu vingt-et-un. Pour la première fois depuis ces deux dernières mois, le blondinet sourit franchement. Cette partie l'avait bien amusé, juste assez pour le distraire, mais apparemment ce n'était pas le cas du perdant. Son gros point s'abattit sur la table, comme s'il se retenait de se lever et d'étrangler le blondinet, et ses yeux lui lancèrent des éclairs.
- C'est impossible ! Tu as triché !
- Non non, s'amusa Lutetia en secouant la tête. Simplement du bluff et de l'expérience.

Le blondinet eut un mauvais pressentiment en le voyant se lever brusquement et tendre les bras vers lui comme pour lui faire regretter son impertinence... Et merde, voilà qu'il avait réussit à s'attirer des emmerdes dès le premier jour...

_________________
avatar
Lutetia Koneko
Admin

Messages : 252
Date d'inscription : 15/09/2012
Age : 18
Localisation : Dans mon monde

Identité
Mon animal et son prénom ?: Lusée, un chat noir
Mon âge: 16 ans
Mon peuple: Chistère

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A l'abordage ! [Pv.Lutetia] [Fini]

Message  Joyce Ishigawa le Jeu 26 Juin - 2:12

Lutetia posa sur la table la carte que j'avais pointé plus tôt, avec une autre carte. Je ne savais pas s'il l'aurait joué d toute façon, mais quand il piocha de nouveau, le sourire qui éclaira malicieusement son visage me confirma que oui. Il n'était pas si mauvais que ça alors. Le même sourire vint cette fois étirer mes lèvres. Une petite partie s'imposait entre lui et moi. 

- Prépare toi à perdre gamin.
- Dommage.

Je me mordis la lèvre. Putain. Lutetia baissa ses carte et le visage du barbu en face de nous se décomposa. Mais je l'ignorais, admirant avec honneur le sourire du blondinet. Il était sincère. Celui ci était vraiment sincère. Je sursautai lorsque le poing du marin vint ébranler la table. Quel sauvage ! Ou tout simplement mauvais perdant. Mais un peu trop rustre à mon goût. J'affichais une grimace de dégoût lorsqu'il agressa Lutetia.

- C'est impossible ! Tu as triché !

Il ne se mit même pas sur la défensive, toujours maître de lui même. C'était une qualité que j'admirais.

- Non non. Simplement du bluff et de l'expérience.

L'homme s'énerva d'autant plus, et se leva, le regard menaçant. Il tendit les bras vers le blond, comme près à frapper. Je ne pus m'empêcher de sourire, il se prenait vraiment pour un roi. Pas de bagarre sur Mon Bateau ! Lutetia ne bronchait pas, mais je sentais ses muscles se tendre sous mes cuisses. Je me levai, et m'avançai vers le marin, jusqu'à me trouver à à peine dix centimètres de lui. Son haleine était fétide, mais je ne laissai rien paraître, et lui dit d'un ton détaché. 

" Tu ne voudrais pas faire de mal à mon ami, hin ? Ni passer pour un gros con de marine ? "

Il détourna les yeux. J'étais la seconde, s'il provoquait une bagarre maintenant il risquait d'avoir de sérieux ennuis plus tard. D'autant plus que nous n'étions qu'au début du voyage. Il se racla la gorge et lança un regard de tueur à Lutetia avant de faire demi tour en traînant les pieds. Je soupirai, et jetai un œil au blondinet, un sourire au coin des lèvres. La musique était toujours aussi forte, et étrangement je n'avais même pas mal à la tête. Tant mieux, c'était surement parce que je n'avais rien bu de la soirée. Pour l'instant en tout cas, je commençais à ne plus tenir le coup. Profitant qu'un serveur passait près de moi, le l'arrêtai et commandai deux Vodka avec de la glace. 

Devinant la surprise dans les yeux bleus de mon ami, je me laissai tomber sur une chaise et commençai à battre les cartes en déclarant :

" J'ai bien l'intention de te saouler un peu avant de te prendre ton argent. "

Voilà. Ce n'était plus Joyce qui parlait. C'était la joueuse qui ne perdrait pour rien au monde. Je détestais cette partie de moi, qui prenait ma place dès que j'avais des cartes en main. Un jeune homme posa les deux verres sur la table, avant de disparaître aussi vite qu'il était apparut. Je pris une gorgée, appréciant le picotement de l'alcool dans ma gorge. J'aimais cette lueur de malice qui demeurait ans ses yeux, je ne pouvais pas m'empêcher de la fixer. Je déclarai tout en distribuant les premières cartes.

" Entre nous, ça fait combien de temps que tu joues à ce genre de jeux ? "

_________________
Spoiler:
avatar
Joyce Ishigawa

Messages : 42
Date d'inscription : 17/04/2013
Localisation : Quelques part ~

Identité
Mon animal et son prénom ?: Yakoto, un loup noir aux yeux magentas.
Mon âge: 17 ans.
Mon peuple: Saturnal.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A l'abordage ! [Pv.Lutetia] [Fini]

Message  Lutetia Koneko le Jeu 26 Juin - 2:49

Lutetia se prépara à bondir alors que le point se rapprochait de plus en plus, mais heureusement Joyce se leva à temps stoppant ainsi le geste. Le blondinet se retient de soupirer alors que son coeur essayait de reprendre une allure convenable. C'était lâche de se cacher derrière Joyce, mais étant donné qu'elle était la Seconde et lui qu'un minable petit voleur entré presque illégalement sur le bateau il vaudrait peut-être mieux la laisser régler ce problème...
" Tu ne voudrais pas faire de mal à mon ami, hin ? Ni passer pour un gros con de marine ? "

Lutetia soupira d'aise en détournant le regard. Lâche mais vivant. Il attendit que l'homme se soit détourné de sa chaise pour ramener ses gains vers lui. Passé la concentration du jeu, Lutetia fut brusquement ramené à la réalité. Il avait cet étrange qualité à se déconnecter du monde extérieur dès qu'il s'intéressait à quelque chose. Qui lui jouait parfois des tours. La musique lui tapa rapidement sur le système il se tourna pour commander quelque chose à boire au serveur. C'était une très, mais alors très mauvais idée de se mettre à boire et il le savait très bien. Il ne l'avait fait qu'une fois, et il l'avait bien regretté par la suite. Un ou deux verres par-ci, par-là en passant dans des auberges mais jamais plus. Il fut étonné en voyant Joyce le devancer.
" J'ai bien l'intention de te saouler un peu avant de te prendre ton argent. "

Un nouveau sourire amusé se dessina sur visage du blondinet et il eut un léger rire. Elle était sérieuse ? On verra bien. Juste par réflexe, il la regarda battre les cartes au cas où elle ne tricherait pas. Mais rien. Soit elle était quelqu'un de fort, soit elle était quelqu'un d'honnête. Étrangement, il préférait pencher pour la premier solution. Alors qu'un serveur posait deux verres sur la table, Lutetia réussit à l'interpeller pour prendre une glace avant qu'il ne s'en aille. Joyce distribuait les premières cartes alors qu'il prenait une gorgé du breuvage alcoolisé.
" Entre nous, ça fait combien de temps que tu joues à ce genre de jeux ? "

Vodka. Lutetia profita du fait que l'alcool soit trop fort pour lui et de son mauvais jeu de carte pour tirer la grimace. Sans aucun honneur, il toussota sur le côté tandis qu'il en posait défaussait une, remisait et demander deux cartes. La gorge en feu, il toussa une nouvelle fois avant de lui répondre.
- J'ai l'habitude de dire que c'est la première fois que je joue, mais puisque c'est entre nous... trois voire quatre ans de jeux. Mais faut le dire à personne, sinon on ne me laissera plus jouer, ajouta-t-il en souriant presque.

Le blondinet hocha de la tête pour remercier le serveur et reprit le jeu en prenant une cuillère de glace...

~ o ~ 

Trois glaces, trois verres et deux ou trois heures en plus, le blondinet n'en pouvait plus. Il n'avait jamais fait une partie aussi longue et avait les neurones qui cramaient les uns après les autres. Il avait beau prendre de l'alcool pour ne pas être impoli et de la glace pour rester concentrer, Joyce était juste... Vraiment très forte. N'ayant de nouveau plus de glace, il mordait sans se préoccupé du reste sa cuillère. Ils devaient chacun gagner deux fois de suite... ce qui n'était toujours pas arrivé jusqu'à là. Des matchs nuls, des égalités à gogos, etc...
- Bon bon, grogna Lutetia en déposant sa cuillère. C'est la dernière partie, qu'importe si tu perds ou si tu gagnes... J'en peux plus.

En même temps cette fois si son jeu n'était pas superbe. A peine au-dessus de dix et il n'y avait plus aucune carte. C'était la fin. Avec un soupire il dévoila ses cartes en se massant le front d'une main. Un douze... C'était pitoyable. Il ne doutait absolument pas qu'elle aurait surement plus...

_________________
avatar
Lutetia Koneko
Admin

Messages : 252
Date d'inscription : 15/09/2012
Age : 18
Localisation : Dans mon monde

Identité
Mon animal et son prénom ?: Lusée, un chat noir
Mon âge: 16 ans
Mon peuple: Chistère

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A l'abordage ! [Pv.Lutetia] [Fini]

Message  Joyce Ishigawa le Jeu 26 Juin - 3:25

- J'ai l'habitude de dire que c'est la première fois que je joue, mais puisque c'est entre nous... trois voire quatre ans de jeux. Mais faut le dire à personne, sinon on ne me laissera plus jouer.

Je fus étonnée de voir un tel sourire sur son visage. N'était dont même pas un peu anxieux ? Il parlait beaucoup. Ce pourrait-il que vous ne teniez pas l'alcool mon cher ? Dans mon cas, ça me faisait bien, mais alors bien parler. Je regardai mon jeux en affichant un sourire, ça commençait fort...

~     ~

J'appuyais ma tête contre la table avec un grognement sourd. Putain, encore un match nul ! J'en étais à mon quatrième verre, et Lutetia s'empiffrait toujours de glace. Même si pour le moment, il était plus occupé à mordiller sa cuillère. Cette fois c'était bon, ma tête me faisait un mal de chien, et je du cligner des yeux plusieurs fois avant de bien voir mon jeu. Quand ma vision se fixa, je me dis que j'aurais préféré de jamais voir un si mauvais. Ça faisait des heures qu'on était autour de cette table, et on pouvait déjà voir des marins ivres morts qui baignaient dans leur vomi à terre.

J'affichai une grimace de dégoût quand un d'eux s'effondra à à peine un mètre de moi. Les hommes saouls, c'était vraiment dégueulasse. Mais contrairement à eux, Lutetia semblait plus concentré, et calme. Peut-être un peu abasourdi aussi. Je soupirai alors qu'il grognait après de longues minutes de silences :

- Bon bon. C'est la dernière partie, qu'importe si tu perds ou si tu gagnes... J'en peux plus.

Je scrutai le jeu qu'il me dévoila, avant d'afficher une moue boudeuse et de lâcher mes cartes sur la table. J'avais exactement la même somme que lui, c'était à s'en rendre fou. Il avait raison, je n'en pouvais plus. Mais d'un autre côté, l'idée d'avoir un adversaire à ma taille pour le reste du voyage me comblait. C'était amusant. A nous voir comme ça, on aurait dit que ça faisait déjà un mois qu'on était parti.

Je me levai en titubant légèrement, m'appuyant à la table quand ma tête se mit à tourner. Je tentais d'inspirer pour me remettre les idées en places, mais peine perdu. L'air sentais l'alcool, et cette musique n'arrêtait plus...Il fallait que je sorte.

" Je sais pas toi, mais moi j'ai bien envie d'aller prendre l'air. "

Je manquai de trébucher sur un homme étalé par terre, mais l’enjambai à temps et poussai la porte, laissant Lutetia sortir avant de la refermer. Se diriger dans les couloir fut un véritable parcours du combattant. Entre l'obscurité, les secousses des vagues et ma vision qui se troublait un peu plus à chaque pas. Mais finalement, nous étions saufs quand nous arrivâmes en haut de l'escalier. Dès que l'air frais arriva dans mon visage je me sentis mieux, ma vision s'éclaircit et j'avais déjà moins envie de vomir. J'étais chanceuse de n'avoir que très rarement la gueule de bois, mais ça arrivait quelques fois.

Je m'appuyais contre le bord, regardant la mer avec un regard endormi. Il était tout à côté de moi, et je ne me retins pas de le dévorer des yeux. La lumière de la lune donnait à ses cheveux des reflets bleutés incroyables, sans parler de se yeux dans lesquels on pouvait voir les vagues se déchaînées. 

" Pourquoi est-ce que tu as toujours l'air si triste Lutetia...Pourquoi..."

Merde ! Je m'attrapai les cheveux avec une main pour les tirer fort. Bordel mais qu'est ce qui m'avait prit de dire ça ? C'était sans aucun doute l'alcool mais..mais merde ! Il fallait vraiment que j'apprenne à tenir ma langue. Je me mordis la lèvre, anxieuse, et levai vers lui un regard magenta animés d'appréhension.

_________________
Spoiler:
avatar
Joyce Ishigawa

Messages : 42
Date d'inscription : 17/04/2013
Localisation : Quelques part ~

Identité
Mon animal et son prénom ?: Yakoto, un loup noir aux yeux magentas.
Mon âge: 17 ans.
Mon peuple: Saturnal.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A l'abordage ! [Pv.Lutetia] [Fini]

Message  Lutetia Koneko le Jeu 26 Juin - 3:49

Et merde ! Lutetia laissa tomber sa tête contre la table. Le jeu de Joyce était le même. Fait chier. Aussitôt cette faible concentration rompu la musique et la forte odeur de vomi et d'alcool attaquèrent les sens du blondinet. La musique était beaucoup trop forte, l'air complètement saturé de relent de vomi, d'alcool et de sueur. Autant dire que c'était mauvais pour ses pauvres neurones...
" Je sais pas toi, mais moi j'ai bien envie d'aller prendre l'air. "

Il approuva cette remarque en se levant lentement. Il était complètement engourdit et du s'appuyer sur la chaise pour se relever. Alors que ses neurones se battaient pour fonctionner et lui donner un semblant d'équilibre son corps semblait déjà avoir abandonné la parti. Fait chier... Quatre verres et il était complètement saoul. Alors qu'il traversait les couloirs de la mort -couloirs plus secousses des vagues plus obscurités égale les couloirs de la mort- il abandonnait complètement l'idée de garder un semblant de lucidité. Après tout, être saoul pour de vrai une fois de temps en temps ne devrait pas lui faire de mal... Surtout en vu des derniers événements.
Le blondinet inspira plus que profondément l'air marin, mais malheureusement il ne fit rien d'autre que de le glacer. Sans savoir pourquoi il rejoignit Joyce et s'assit à même le sol, trop crevé pour vouloir rester debout et posa sa tête contre le métal froid de la rambarde, la tête pour se bon vide.
" Pourquoi est-ce que tu as toujours l'air si triste Lutetia...Pourquoi..."

Pourquoi... Triste... ? Les mots s'embrouillaient alors que des images aux hasards apparaissaient sous ses yeux clos. Des images d'une fille aux cheveux noirs qui riait, qui se mettait en colère, qui passait par toutes les émotions possibles. Aussi bien l'amour que le dégoût. Un frisson glacé le parcouru en se rappelant ses dernières mots "Je ne t'aime pas...". Une larme solitaire glissa le long de sa joue pour aller rejoindre l'immense étendue qui s'élançait sous ses pieds.
- Parce que tout est si compliqué, finit-il par murmurer sans s'en rendre compte dans le silence de la nuit. Dès que j'ai l'impression de pouvoir vivre tranquillement, il arrive toujours quelques choses qui me ramène au fond du trou... C'est... épuisant... Épuisant d'entendre celle qu'on aime dire qu'elle ne nous aime pas... Merde. C'était tellement logique que ça finirait comme ça. 

Lutetia ne se rendait même pas compte qu'il parlait à voix haute tellement ses sentiments le tourmentaient et que l'alcool était maître. Il croisa ses bras, les posa sur la barrière et enfouis sa tête dedans sans arrêter de parler.
- Merde... J'ai pas arrêter de me brûler, à force de vouloir rester avec elle et voilà que je ne suis plus que cendre... J'ai tous perdu à cause de cet amour... La connexion avec mon chat, l'envie de retourner sur Chistère... Elle. C'est agaçant... Horriblement agaçant. Réussir un truc pour finalement voir quelqu'un d'autre le casser sous ses yeux.

Il se lamentait... C'était pitoyable. Plus que pitoyable. C'était bien pour cette raison qu'au départ il n'avait pas voulu boire... Quoique... Brusquement des sanglots secouèrent ses épaules. Merde. Merde et remerde...
- Après tout... C'est la cheffe de Chistère, marié à son propre frère, fit-il en ayant un rire complètement désespérée. J'aurai du m'y attendre... Après tout, je suis rien qu'un petit voleur.

_________________
avatar
Lutetia Koneko
Admin

Messages : 252
Date d'inscription : 15/09/2012
Age : 18
Localisation : Dans mon monde

Identité
Mon animal et son prénom ?: Lusée, un chat noir
Mon âge: 16 ans
Mon peuple: Chistère

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A l'abordage ! [Pv.Lutetia] [Fini]

Message  Joyce Ishigawa le Jeu 26 Juin - 23:10

- Parce que tout est si compliqué. Dès que j'ai l'impression de pouvoir vivre tranquillement, il arrive toujours quelques choses qui me ramène au fond du trou... C'est... épuisant... Épuisant d'entendre celle qu'on aime dire qu'elle ne nous aime pas... Merde. C'était tellement logique que ça finirait comme ça. 

Mon sang se glaça, je ne m’attendais pas à avoir une réponse. Du moins pas une sérieuse. Je décidai de ne rien dire. Si je laissais l'alcool faire tranquillement son travail j'aurai surement des chances d'en apprendre plus. On voyait que le jeune homme n'avait pas l'habitude de boire. Je fermai les yeux en le laissant poursuivre.

- Merde... J'ai pas arrêter de me brûler, à force de vouloir rester avec elle et voilà que je ne suis plus que cendre... J'ai tous perdu à cause de cet amour... La connexion avec mon chat, l'envie de retourner sur Chistère... Elle. C'est agaçant... Horriblement agaçant. Réussir un truc pour finalement voir quelqu'un d'autre le casser sous ses yeux.

Je rouvris brusquement les yeux. C'était une fille qui lavait fait souffrir, alors. Je me mordis la lèvre en me concentrant sur la mer d'un air grave. Putain. Si j'avais su. Et si j'avais su quoi ? Comme si je pouvais le conseiller pour ce qui était des histoires de cœur, moi qui n'était jamais tombé amoureuse. Si, j'étais amoureuse de l'océan, et pour l'instant cela me suffisait. J'arrivai à être heureuse à ma manière. Un frisson d'angoisse me traversa le dos quand je l'entendis sangloter.

 - Après tout... C'est la cheffe de Chistère, marié à son propre frère. J'aurai du m'y attendre... Après tout, je suis rien qu'un petit voleur.


Je pris du temps à réaliser ce qu'il me dit. Était-ce l'alcool qui lui faisait dire n'importe quoi ? J'avais déjà croisé quelques " fans " de Mlle Hyou, mais aucun d'eux n'avait osé inventé une histoire si grotesque. Pourquoi mentir ? Les larmes sur son visage était bien réel. Je me dis que soit il était vraiment dérangé, soit ce qu'il disait était la vérité...Quel frère ? La jeune chef était de puis toujours fille unique.

Mon cœur se serra alors que ses sanglots ne s'arrêtaient pas. Putain, c'était de ma faute si il était dans cet état. Je m'accroupis près de lui, les yeux entrouverts, posant une main sur son bras en le pressant très légèrement. Je n'osai pas le prendre dans mes bras, il semblait ne tenir qu'à un fil. Qu'est ce que je pouvais bien dire ? Je ne voulais pas risquer de remuer le couteau dans la plaie, ce qui aurait été tout à fait possible me connaissant. Yakoto me passera un savon quand il apprendra que je l'ai mis dans cet état.

Je me redressai en l'aidant à faire de même, le soutenant avec mon épaule pour éviter qu'il ne s'écroule. Il ne semblait plus très présent, ce qui m'inquiétait un peu. 
Passer dans les couloirs une nouvelle fois fut un  enfer, et après avoir faillit m'étaler au moins trois fois, je poussais la porte de la chambre du garçon avec mon pied, le tenant toujours contre moi. Je n'étais pas fan de ces contacts, mais j'avais trop peur qu'il finisse en carpette.

Après l'avoir traîné et laissé tomber sur son lit, je m'assis timidement à côté de lui et serrai la couverture entre mes doigts en attendant qu'il se calme. Pourquoi je n'avais pas le courage de le serrer dans mes bras...Je me consolai en me disant qu'il n'en avait pas envie, et baissai les yeux. Je ne savais vraiment pas quoi dire, et l'alcool n'arrangeait rien. Il me semblait de n'avoir qu'à fermer les yeux pour plonger dans un profond sommeil, et avant de ne remarquer quoi que ce soit, mes paupière tombèrent, et je me laissai dégringoler sur le matelas...

_________________
Spoiler:
avatar
Joyce Ishigawa

Messages : 42
Date d'inscription : 17/04/2013
Localisation : Quelques part ~

Identité
Mon animal et son prénom ?: Yakoto, un loup noir aux yeux magentas.
Mon âge: 17 ans.
Mon peuple: Saturnal.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A l'abordage ! [Pv.Lutetia] [Fini]

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum